Grossesse : le premier transgenre britannique enceint(e)

  • Source: : TopSante | Le 11 janvier, 2017 à 21:01:54 | Lu 2184 fois | 7 Commentaires
content_image

Grossesse : le premier transgenre britannique enceint(e)

Hayden Cross, un jeune britannique transgenre devenu homme il y a 3 ans mais né "fille" il y a 20 ans est enceint de 17 semaines, après avoir eu recours à un don de sperme anonyme.

Ce n'est pas la première fois qu'un garçon transgenre démarre une grossesse. Mais Hayden Cross revendique être le premier transgenre britannique à être enceint. Ce qui lui a valu, comme il se doit, de faire la une du tabloïd The Sun .

Dans le quotidien, Hayden, qui est né "fille" il y a 20 ans et portait alors le prénom de Paige, explique qu'il s'est lancé dans une procédure de changement de sexe il y a 3 ans. Mais craignant de ne jamais pouvoir avoir d'enfant, il a interrompu son traitement pendant quelques mois et a eu recours à un don de sperme anonyme pour tomber enceint.

Après la grossesse, Hayden subira une ablation des ovaires

Dans The Sun, le jeune homme exhibe ses premières rondeurs et explique avoir trouvé le donneur anonyme en lançant un appel sur les réseaux sociaux, après avoir demandé par deux fois à la NHS (le système de santé britannique) l'autorisation de congeler ses ovocytes , et subi deux refus.

A l'issue de sa grossesse, Hayden poursuivra son processus de transition d'un sexe à un autre. L'étape suivante consiste à enlever les glandes mammaires et à subir l'ablation des ovaires.


Auteur: Catherine Cordonnier - TopSante


Commentaire (12)


Fifi il y a 2 semaines (22:01 PM) 0 FansN°: 1
Adouna toukina
Linda Mujer il y a 2 semaines (04:29 AM) 0 FansN°: 1
cela prouve tout simplement que l'on ne change jamais de sexe. cette femme avait bien gardé tous ses organes reproducteurs de... femme. ah! bien sûr, une fois l'enfant né, elle se fera enlever utérus et ovaires pour continuer à jouer les hommes... et les paps...,à coups d'injections hormonales masculines , jusqu'à son dernier jour, en dépit de son éternel adn féminin.. manipulations! manipulations! manipulations!
un jour, son fils, observant certains détails de sa structure osseuse, et quelques couches adipeuses, la traitera de tapette. le comble sera atteint!
Fifi il y a 2 semaines (22:01 PM) 0 FansN°: 2
Adouna toukina
Fifi il y a 2 semaines (22:01 PM) 0 FansN°: 3
Adouna toukina
Fifi il y a 2 semaines (22:01 PM) 0 FansN°: 4
Adouna toukina
Anonyme il y a 2 semaines (23:53 PM) 0 FansN°: 5
Pour le moment elle reste une fille, puisque elle garde encore l'appareil génital et reproducteur féminin. Vouloir masculiniser l'adjectif féminin "enceinte" en "enceint" ne sert à rien car un homme n'a ni vagin, ni utérus et ne tombe pas "enceinte"
Anonyme il y a 2 semaines (00:37 AM) 0 FansN°: 6
Ce n'est que pour se tromper sinon elle sait très bien qu'elle ne peut pas être un homme à jamais.
Gore il y a 1 semaine (08:01 AM) 0 FansN°: 7
N importe quoi
Gore il y a 1 semaine (08:01 AM) 0 FansN°: 8
N importe quoi
Anonyme il y a 1 semaine (08:39 AM) 0 FansN°: 9
7.7.4.8.1.0.2.1.4.A_basse_de_planntes_sélectionnées,_vous_guériirez_des_mots_liés_aux_trouubles_de_lalibidoo.

Contre_l’éjjaculation_pprécoce_le_mmanque_d’apppétit_sexxxuel_la_faibbblesse_due_à_la_moolllesse_

ou_la_diffickulté_d’avooir_une_érrrection_ou_de_maintttenir_une_érrrection_l’aaaapermie_

l’azzzzoospermie_l’oligooospermie_la_faibbbblesse_sexxxxuelle_due_au_diabbbbète._

AGGRANDISSEMmmENT_de_la_vverge_au_bout_d’un_trrraitement_qui_dure_4_semmmaines_

et_vous_retttrouverez_votre_jjjjeunesse_Traittttement_hémmmmmorroïde_inteeerne_et_exteeeerne_

par_application_locale_avec_cicatrisation_après_30_jours._
Anonyme il y a 1 semaine (10:49 AM) 0 FansN°: 10
SOUBHANALLAH!
Anonyme il y a 1 semaine (11:35 AM) 0 FansN°: 11
Et l'enfants das tout ça, ou sont ses droits, voudrait il vraiment avoir un tel parent.
Anonyme il y a 1 semaine (11:48 AM) 0 FansN°: 12
astakhfiroula

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]