Lundi 18 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Un projet de réduction de la mortalité maternelle et néonatale lancé à Bignona

Single Post
Un projet de réduction de la mortalité maternelle et néonatale lancé à Bignona

L’ONG américaine Africare a lancé, mardi à Coubanao, le projet Collaborative technologie à base communautaire (CCHT, sigle en anglais), qui est censé réduire la mortalité maternelle et néonatale, dans cette localité du département de Bignona (sud).

La cérémonie de lancement du CCHT s’est déroulée en présence de la directrice d’Africare au Sénégal, Gwen Young, des représentants des partenaires financiers de l’initiative, et du sous-préfet de Tenghory, Alioune Sadji. 

La première phase de ce projet dont bénéficie la localité de Coubanao, d’une durée de quatre ans, cible 12 districts sanitaires des régions de Ziguinchor, Sédhiou, Tambacounda, Kédougou, Kaffrine et Saint-Louis, selon Pascal Ehemba, le coordonnateur local de l’ONG. 

Dans les régions du sud, le CCHT va couvrir les districts sanitaires de Ziguinchor, Bignona, Diouloulou et Thionk-Essyl, a indiqué M. Ehemba. 

Selon lui, le projet est financé par un groupe de pays et d’institutions, dont Grand Challenge du Canada, la Fondation Bill Gates, l’Agence des Etats-Unis d’Amérique pour le développement international (USAID), la Grande-Bretagne et la Norvège. 

A Coubanao, les femmes vont participer à la mise en œuvre du CCHT. Elles vont mutualiser leurs ressources, pour assurer la prise en charge des couches ciblées (les enfants et les mamans) et la prévention des problèmes liés à la santé de la reproduction.

Les données se rapportant à la santé des femmes et des enfants ciblés par le projet seront enregistrés dans des Smartphones par des agents du projet. Ces derniers sont chargés de mettre en place "un plan d’accouchement", qui permet de prendre en charge les patientes, dans un bref délai, quand arrive le moment d’accoucher, a expliqué Pascal Ehemba. 

Le CCHT va également recourir à la télémédecine, selon lui. "En cas de complication, lors d’un accouchement, le médecin pourra faire appel à des spécialistes, qui lui donneront des conseils de prise en charge de la patiente", a indiqué M. Ehemba. 

Le médecin-chef du district sanitaire de Bignona, le docteur Assane Dramé, a signalé la non-implication de la population dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile. Le projet va impliquer les populations dans les actions visant à éradiquer ces deux formes de mortalité, a-t-il dit. 

Le docteur Dramé a préconisé "la mobilisation de ressources matérielles et financières" et une plus grande implication des acteurs communautaires dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile.

Basé sur "une technologie à base communautaire", le projet va contribuer à l’amélioration de la prise en charge des femmes enceintes, en les orientant rapidement dans les établissements de santé, selon M. Dramé.

Pour le troisième trimestre de 2014, un seul cas de décès maternel et sept mort-nés ont été signalés dans le district sanitaire de Bignona, dont dépend la commune de Coubanao, a-t-il indiqué. 

Abdoulaye Badji, un adjoint du maire de Bignona, a invité les responsables d’Africare à doter le centre de santé de la commune d’une ambulance médicalisée.

ASB/ESF


3 Commentaires

  1. Auteur

    Mbourou

    En Décembre, 2014 (12:27 PM)
    C'est parti, En casamance on va assister à la STERILISATION MASSIVE de la population....



    Quelles sont les statstiques aujourd'hui sur la mortalité maternelle... EFIONS DE CETTE ONDATION BILL GATES qui veut nous faire MANGER DES OGM... La Suede et les Anglais financent tous les projets de LIMITATION en Afrique ... Leur probleme dans le futur c'est notre nombre .. Avoir une population suffsament conséquente pour assurer une croisance interne c'est ce qu'ils veulent nous priver....

    Chine première puissance mondiale .... Dans 15 ans elle sera suivie par L'inde .. l'indonesie ne sera pas loin, le Bresil non plus, le Nigéria aussi s'il n'applique pas des politiques de limitation des naissances....
  2. Auteur

    Toujours La Mendicité

    En Décembre, 2014 (12:33 PM)
    non satisfait que des ONG étrangères prennent en charge le problème de la mortalité mère/enfant le Dr.Dramé montre du doigt les femmes qui n'en sont pour rien, l'Etat et les instances médicales incompétentes sont elles seules responsables des manquements dans ce domaine. Elles ne demanderaient pas mieux que d'accoucher et être suivies durant leur grossesse dans de bonnes conditions. Ne retournez pas le problème à votre avantage Dr. Dramé et consorts prenez vos responsabilités et tenez vos engagements sans au passage détourner l'argent et le matériel mis à disposition !
    Auteur

    Lamine Biaye

    En Décembre, 2014 (12:36 PM)
    nou a marsasoum comun d beme ya beaucouq d femm qui on probleme d mortalite d grossesse

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR