30.000 tirailleurs sénégalais morts pendant la Grande guerre [photos-vidéo]

  • Source: : Seneweb.com | Le 11 novembre, 2018 à 03:11:09 | Lu 7870 fois | 80 Commentaires
content_image

30.000 tirailleurs sénégalais morts pendant la Grande guerre [photos-vidéo]

Ils ont souvent été les oubliés de la victoire de la Grande guerre. Retour sur un siècle d'histoire des soldats africains au service de la France.

Ce 11 novembre 2018, centenaire de la fin de la Grande Guerre, Paris sera la capitale du monde. Plus de soixante chefs d'Etat, chefs de gouvernement et dirigeants d'institutions internationales invités, une commémoration à l'Arc de Triomphe, devant la tombe du soldat inconnu, un déjeuner au château de Versailles, 10.000 forces de l'ordre mobilisés... Il y a quelques jours, Emmanuel Macron avait inauguré le Monument aux héros de l'Armée noire, à Reims, avec le seul président malien Ibrahim Boubacar Keita. Cette fois, la quasi totalité des chefs d'Etat de l'Afrique de l'Ouest, mais aussi Paul Kagame, président du Rwanda et Uhuru Kenyatta, son homologue kenyan ont été conviés. L'occasion de rendre aussi hommage aux 30.000 tirailleurs sénégalais morts en 14-18. Retour sur un siècle d'histoire de l'Armée noire. 

21 juillet 1857

Louis Faidherbe, gouverneur du Sénégal, créé le corps des tirailleurs sénégalais. L'objectif est de répondre aux besoins de maintien de l'ordre générés par la colonisation en Afrique et de palier au manque d'effectifs venus de la métropole. Le décret est signé le 21 juillet 1857 à Plombières-les-Bains, dans les Vosges, par Napoléon III. Le propre fils de Louis Faidherbe, lui aussi prénommé Louis, qu’il a eu avec une jeune Sénégalaise, ne pourra rejoindre un corps français, car métisse, et sera intégré aux tirailleurs sénégalais.

1895-1926

De 1895 à 1905, les tirailleurs sénégalais participent à la conquête et à la "pacification" de Madagascar jusqu'en 1905. Ils servent aussi en Afrique Française du Nord (AFN), notamment au Maroc.

Les troupes noires au camp (Tirailleurs Senegalais), la cuisine (les Tirailleurs Senegalais étaient la seule troupe de l'armée française ou les femmes étaient présentes). SENEGAL - 1905 (COLLECTION YLI/SIPA)

2 juillet 1912

Un décret fixe le recrutement par voie de réquisition : les "indigènes de race noire du groupe de l'Afrique Occidentale Française peuvent en toutes circonstances être désignés pour continuer leur service en dehors du territoire de la colonie", pour une durée de service actif de quatre ans. Les tirailleurs n'étaient pas tous sénégalais donc, mais tirent leur nom du premier régiment créé par Louis Faidherbe au Sénégal. 

1914-1918

Un mois après la déclaration de la guerre, le 17 septembre 1914, l'armée coloniale commence à envoyer en métropole des unités de bataillons africains. Durant la Première guerre mondiale, environ 200.000 tirailleurs sénégalais de l'Afrique Occidentale Française, dite AOF (Sénégal, Côte-d'Ivoire, Bénin, Guinée, Mauritanie, Niger, Mali, et Haute-Volta devenue le Burkina-Faso) se battent sous le drapeau français. 15 % d'entre d'eux, soit 30.000 soldats, sont tués.

1er avril 1940

179.000 tirailleurs sénégalais sont mobilisés, d'après les chiffres officiels au 1er avril 1940, dont 40.000 engagés dans les combats en métropole. Près de 17.000 soldats seront tués, disparus ou blessés au combat au cours de cette année.

Photo prise le 04 décembre 1939 de tirailleurs sénégalais à l'instruction dans un camp d'entraînement dans les colonies françaises en Afrique. AFP PHOTO 

Photo prise le 14 juillet 1939 de troupes coloniales, massivement constituées de tirailleurs sénégalais, défilant sur les Champs-Elysées à Paris. La France versera aux quelque 85.000 anciens combattants originaires des anciens territoires français une retraite militaire alignée sur celle dont bénéficient leurs "frères d'armes français". (AFP PHOTO)

18-19 juin 1940

Près de 200 prisonniers du 25e régiment des tirailleurs sénégalais sont abattus dans la région de Lyon par la Wehrmacht les 18 et 19 juin, au motif de la couleur de leur peau. Au total, au cours des mois de mai et juin, dans toute la France, près de 3 000 tirailleurs africains et malgaches faits prisonniers sont exécutés par l'armée allemande en violation de la Convention de Genève relative au traitement des prisonniers de guerre de 1929.

1er décembre 1944

Une manifestation éclate dans un camp, à Thiaroye, près de Dakar, où sont regroupés 1.280 tirailleurs sénégalais, pour la plupart anciens prisonniers des Allemands, qui réclament depuis des mois le paiement de leurs indemnités de démobilisation et leurs pensions. Les gendarmes français ouvrent le feu. Il y aura 35 morts, si l'on reprend le chiffre officiel donné par l'ancien président François Hollande lors de son hommage au cimetière de Thiaroye le 1er décembre 2014... et plusieurs centaines de victimes selon les estimations de l'historienne Armelle Mabon. Les meneurs sont condamnés à des peines de un an à dix ans de prison.

1960-1964

Après avoir participé au sein des régiments d'infanterie de la marine à la guerre d'Algérie (1954-1962), les dernières unités des tirailleurs sénégalais sont dissoutes

16 août 2018

David Diop, 52 ans, maître de conférence en littérature à l'Université de Pau, publie "Frère d'âme" son deuxième roman, aux Editions du Seuil : l'histoire de deux tirailleurs sénégalais, Alfa Ndiaye er Mademba Diop, amis d'enfance qui se retrouvent sur le même front pendant la Grande guerre. L'ouvrage, salué par la critique et notamment Jérôme Garcin à "l’Obs", figurait dans la plupart des listes de sélection des prix littéraires de cet automne.

6 novembre 2018

Le président français Emmanuel Macron et son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keita, inaugurent le Monument aux héros de l'Armée noire. La stèle, érigée en 1924, détruite par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale, a été reconstruite en 2013 dans le Parc de Champagne, à Reims, un lieu hautement symbolique. En 1918, 15.000 tirailleurs avaient participé à la défense de la ville pour empêcher la percée allemande vers Paris. 36 citations collectives à l'ordre de l'armée ont été décernées aux bataillons de tirailleurs sénégalais en 14-18.


Auteur: l'obs - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (21)


Front National Sénégal Sunugal En Novembre, 2018 (04:13 AM) 0 FansN°: 1
 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

Combattants et Fils d’Anciens Combattants

De toutes deux dernières guerres mondiales

Ce dimanche 11 Novembre 2018 marquant

Ici le Centenaire célébrant tout le Souvenir

Historique de la Première Guerre Mondiale

Restons fiers de nos pères et grands-pères

Tirailleurs Sénégalais qui furent aux fronts !

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

oui ce jour 11 novembre 2018

oui au quartier "11 novembre"

oui à mbour-ville au sénégal

oui ici célébrons le centenaire

oui ici avec toutes les nations

oui de la première guerre 14-18

oui paix au monde et à l'univers

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

Combattants et Fils d’Anciens Combattants

De toutes deux dernières guerres mondiales

Ce dimanche 11 Novembre 2018 marquant

Ici le Centenaire célébrant tout le Souvenir

Historique de la Première Guerre Mondiale

Restons fiers de nos pères et grands-pères

Tirailleurs Sénégalais qui furent aux fronts !

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

oui ce jour 11 novembre 2018

oui au quartier "11 novembre"

oui à mbour-ville au sénégal

oui ici célébrons le centenaire

oui ici avec toutes les nations

oui de la première guerre 14-18

oui paix au monde et à l'univers

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
Front National Sénégal Sunugal En Novembre, 2018 (04:23 AM) 0 FansN°: 1
afrique mon afrique ! afrique des fiers guerriers ! dans les savanes ancestrales !
afrique mon afrique ! afriques des tirailleurs sénégalais des 2 guerres mondiales !
afrique mon afrique ! afrique de tous les diambar africains au front de tous fronts !
afrique mon afrique ! afriques d'hier ! afriques d'aujourd'hui ! afriques de demain !
Front National Sénégal Sunugal En Novembre, 2018 (04:28 AM) 0 FansN°: 1
ici sous le pont mirabeau coule la seine
mon père tirailleur sénégalais avait bien
raison de participer aux guerres du passé
Front National Sénégal Sunugal En Novembre, 2018 (04:30 AM) 0 FansN°: 1
diambar au front de tous les fronts du monde ! diarama !
diambar au front de tous les fronts du monde ! diarama !
Front National Sénégal Sunugal En Novembre, 2018 (04:32 AM) 0 FansN°: 1
diambar ! oui ! demain l'afrique !
diambar ! oui ! demain l'afrique !
Ne Jamais Jamais Oublier En Novembre, 2018 (04:19 AM) 0 FansN°: 2
Reply_author En Novembre, 2018 (09:36 AM) 0 FansN°: 1
quand j'ai lu sur les ecriteaux des tombes des noms bien de chez nous comme : " fall aly" ou " latyr faye" , morts en france de puis un siècle dans que leurs petits fils ne sachent peut être où ils sont , j 'ai eu le coeur gros...
Anonyme En Novembre, 2018 (04:24 AM) 0 FansN°: 3
Et les desserts ils sont où?
Anonyme En Novembre, 2018 (06:35 AM) 0 FansN°: 4
Bientôt les tirailleurs ne seront plus des "tirailleurs sénégalais", ils sont entrain de falsifier l'histoire!!!!!! Un journalistes français a même dit que les tirailleurs étaient plus maliens que sénégalais. C'est pourquoi d'ailleurs ils ont invité IBK à la place de Macky Sall plutôt occupé à casser de l'opposition!
Reply_author En Novembre, 2018 (08:27 AM) 0 FansN°: 1
soyez modeste, les "tirailleurs senegalais" étaient originaires de tous les territoires colonisés (maliens, senegalais, mauritaniens, béninois, guinéens,togolais, burkinabé, ivoiriens etc.).
vouloir s’accaparer de ce corps militaire est simplement une falsification de l'histoire. .
Reply_author En Novembre, 2018 (09:45 AM) 0 FansN°: 2
il faut savoir que l'appellation "tirailleurs sénégalais" est générique et s'explique parce que ces tirailleurs prenaient le départ à dakar. mais ils venaient de tous les pays de l'aof.
seulement, l'essentiel des troupes étaient composé de sénégalais et de maliens.
je crois même que les maliens étaient plus nombreux que les sénégalais si j'en juge la plupart des noms inscrits sur les pierres tombales aussi bien en france qu'en turquie (bataille de galipoli). mais les sénégalais étaient également très nombreux. après les maliens, les sénégalais étaient supérieurs en nombre dans ces battaillons.
Anonyme En Novembre, 2018 (08:28 AM) 0 FansN°: 5
Triste histoire que la notre. Aujourdhui encore, les notres sont au Yemen pour cautionner l agression des Saudiens dirigée par un prince assassin Ben Salmane! Bring our Jambars back ! This is not our war !
Anonyme En Novembre, 2018 (08:40 AM) 0 FansN°: 6
Le PR sénégalais nous rappelle qu'ils avaient droit au dessert (cola).
Anonyme En Novembre, 2018 (09:21 AM) 0 FansN°: 7
Il est important de mieux enseigner cette histoire aux enfants, de l'ecole primaire au lycee.

Que le people connaisse l'histoire de leur pays!

Anonyme En Novembre, 2018 (11:50 AM) 0 FansN°: 8
AMBASSADE DE France : L’ARNAQUE DU SIECLE !!!!

Apres des siècles de domination et d’exploitation, l’ancien colon nous montre encore son mépris à notre égard et ce, même quand on essaie d’être dans les règles.

Saviez-vous que ça va faire un an que des citoyens honnêtes (étudiants, malades souhaitant se soigner à l’étranger, simple employé qui veut découvrir un autre pays), remplissant toutes les conditions pour entrer en toute légalité sur le territoire français connaissent toutes les difficultés du monde pour obtenir le précieux sésame (le VISA !!), laissez-moi vous expliquez le chemin de croix que vivent toutes ces personnes.

1. Le rdv chez la société VFS Global : cette société est en charge de la réception des dossiers des demandeurs de visas. Ces derniers doivent entrer en contact avec la société en question pour le rdv qui leur permettra de déposer les documents demandés (une pléthore !!! eh oui, faut montrer patte blanche pour aller à Touggal !!). alors tenez-vous bien, c’est là que le combat commence ! le centre est archi sollicité du coup attendez-vous à avoir un rdv au moins un mois après date de l’appel. Ils sont tellement sollicités que maintenant les rdv ne sont plus pris par téléphone. La gentille (lol) dame au bout du fil vous explique dans un ton sec qu’il faut désormais faire la demande en ligne. J’imagine déjà vos têtes en sachant que plus de la moitié de la population ne sait ni lire ni écrire !!! ah j’oubliais, c’est aussi la société en charge de l’encaissement des frais de dossier, frais qu’elle se partage avec l’ambassade !

2. Le jour du RDV : vous avez une heure précise marquée sur votre convocation mais il faut attendre, quoi ?? on ne sait pas, même le préposé à la sécurité ne le sait pas. Donc nous attendons dans une file interminable qui se prolonge des fois le long de l’avenue lamine gueye dans la plus grande discrétion (ils ont déménagé entre temps, on vous tiendra informé de la situation dans les nouveaux locaux. Apres les contrôles d’usage et l’accès au centre, là par contre ça se passe très vite, en fonction de l’heure de rdv (oui mes compatriotes préfèrent les heures tardives donc pas de soucis quand on arrive tôt)

3. L’attente du visa : avant il fallait 5 jours voire une semaine pour entrer en possession du sésame. A l’heure actuelle ils sont passés à 50 jours d’attente !!!!! on parle de jours ouvrables, ne comptez pas les weekends ends ni les jours fériés ! tout cela sans aucune information sur l’état d’avancement du document, ni par téléphone, ni par email. PERSONNE NE VOUS RENSEIGNERA, IL FAUT ATTENDRE.

Le résumé est assez bref et retracer toutes les péripéties du tirailleur demandeur de visa. A ceux qui liront ce message et j’espère que les principaux concernés le liront, nous demandons plus de RESPECT, votre passé chez nous ne vous glorifie pas et tâchez de ne pas l’oublier. Votre pays est très beau je le concède mais nous commençons à avoir le choix et peut-être même de plus en plus les moyens de voir ailleurs ! je n sais pas pour vous mes frères mais moi ça m’a donné envie d’explorer d’autres horizons : Dubai, Singapour, Mexique… !! Euh je n’ai rien contre les pays africains, mais les billets sont trop chers... Mais ça, c’est un autre débat !

Maffi diarone !!!

Beug Ndambé En Novembre, 2018 (12:36 PM) 0 FansN°: 1
mon frère, ils savent que comme dit l'adage en wolof "lou gniép beug mou diaffé" mais, que faire puisqu'on ne fait rien pour développer nos pays?
Anonyme En Novembre, 2018 (15:32 PM) 0 FansN°: 9
Personne n'a dit qu'ils ne venaient aussi des autres régions d"Afrique ( Mali, Niger, ....) !!!! Mais l'histoire retiendra définitivement le nom de "Tirailleurs sénégalais", tous recrutés par un Sénégalais Blaise Diagne et formé au Sénégal avant envoi sur le champs de geurre et ça personne n'y pourra rien post illisible avant post 5!!!! Sénégalais mo am bobou bayré, c'est Dieu qui l'a fait.
Reply_author En Novembre, 2018 (10:12 AM) 0 FansN°: 1
il faut être intellectuellement honnête, puisqu'ils viennent tous de l'afrique, on doit tout simplement les appeler tirailleurs africains. moi j'ai deux grands parents (soninkés) de mauritanie, morts pendant la grande guerre et la seconde.
tous mes respects pour le peuple vaillant, digne et aimable du sÉnÉgal,
wa salam
Anonyme En Novembre, 2018 (17:33 PM) 0 FansN°: 10
Une question: Tous nos Présidents, tous tant qu´ils sont: Qui c´est qui est parti rendre hommage à ces braves soldats à Chasselay ? Je parie: AUCUN ! De Senghor à Macky ! Tous les autres Présidents du monde rendent visite aux cimetières de leurs compatriotes tombés sur les champs de bataille en France, nous non ! Moi, citoyen Sénégalais vivant en Europe, à mes prochaines vacances j´irai in Chaa Allah à Chasselay me présenter là bas en honneur de nos compatriotes.
Raakman En Novembre, 2018 (20:18 PM) 0 FansN°: 11
Les soldats africains ayant combattus pour la colonie française qui ont été lâchement assassinés par l'armée française étaient des fantassins démobilisés par racisme lorsque la victoire des alliés était certainement, afin que les noirs colonisés ne puissent être considérés en libérateur de la France. Il y avait une infime partie de prisonniers, mais c'est comme ça que la France a décidé de traiter ses sauveur : en dépréciant leur valeur intrinsèque.

De vrais lâches...
Anonyme En Novembre, 2018 (07:40 AM) 0 FansN°: 12
Avec tout ça les français maintenant boycottent l'entree des Senegalais en france surtout sur les frontieres avec l'italie...Ils n'ont pas honte ;ils ne jettent pas l'oeil dans le passé
Anonyme En Novembre, 2018 (07:49 AM) 0 FansN°: 13
la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde
Reply_author En Novembre, 2018 (16:23 PM) 0 FansN°: 1
vas te faire foutre avec ton pays de profitard...damn shit
Anonyme En Novembre, 2018 (10:28 AM) 0 FansN°: 14
Arretons de systématiquement tout mettre sur le dos du grand méchant blanc qui débarque au Sénégal pour:

1) capturer et réduire à l'esclavage des indigènes qui seront vendus par la suite en Amérique.

2) forcer les indigènes à aller combattre pour la France durant les deux guerres mondiales



Même si le grand méchant blanc a une part de responsabilité indéniable qu'il faut dénoncer avec la plus grande vigueur, il ne faut pas occulter la complicité des chefs noirs qui ont capturé d'autres noirs pour les échanger avec de la pacotille durant la période de l'esclavage.



Au moment de la guerre mondiale, à titre d'exemple, Blaise Diagne a été chargé par la France de l'enrôlement des combattants sénégalais. Lorsqu'il s'est rendu à Touba pour demander l'accord de Serigne Touba pour le recrutement de combattants mourides, Serigne Touba lui a fait comprendre que cela ne le concernait pas, néanmoins, il lui autorisait de discuter de cette question avec Cheikh Ibra Fall. Ce dernier, convaincu du bien fondé du discours de Blaise Diagne (appuyé dans sa démarche par Ngalandou Diouf), a permis l'enrôlement de combattants mourides pour aller défendre la France.



Ceci dit, le blanc tout seul, sans la complicité de chefs noirs, n'avait pas les moyens maintenir durant des siècles le commerce de l'esclavage ou encore d'enrôler de vaillants combattants noirs pour aller faire la guerre en Europe.
Anonyme En Novembre, 2018 (16:00 PM) 0 FansN°: 15
Arrêtez de nous pomper l air suis descendant d une lignée de tirailleurs côté paternel comme maternel, mes ancêtres ont combattu pour la France de 1895 à Madagascar à 1962 en Algérie, mais suis pas fier d eux, demandez moi pourquoi, ce n'était pas notre guerre, l Allemagne n était pas notre ennemie, nous sommes allé défendre l ennemi du côlon, notre vrais ennemi c était la France qui pendant 5 siècle ns à pillé, réduit en esclavage puis colonisé,ne vous laisser pas berner par l histoire nos ancêtres ont combattu dans le mauvais camp fallait au pire des cas s allier avec l Allemagne ou rester neutre , c'était une guerre entre européens, au lieu de traiter nos ancêtres comme des héros c'est plutôt des traîtres, les Français ont diabolise l Allemagne en Afrique noire pour servir leur haine legendaire à l encontre de ce frontalier qui les a toujours dominé militairement et économiquement ,aujourd'hui l Allemagne passe pour le pays des méchants au vu des sénégalais et africains c'est ce que vous ont fait croire vos maîtres français, je ne cautionne pas l Allemagne, mais les français se déculpabilise en mouillant l Allemagne qui n a fait que colonisér la France comme la France nous a coloniser, il est temps que les africains arrêtent de lire les livres d histoire éditer par les français et les, alliés,livre qui minimisent les exactions des troupes alliés à l encontre de leurs subalternes africains pour ne faire que dénoncer des crimes des troupes nazis. L'idée les vrais livres d histoires des historiens chercheurs Africain et russes, comme Serge Bilé, réveiller vs, c'est dur de l entendre mais nos ancêtres ont combattu dans une guerre qui n était pas la leurs ils pouvaient refuser, notre vrais alliés dans cette guerre c'était l Allemagne, si l Allemagne gagnait la 1 ère guerre on serait indépendant depuis 1918, simple exemple la défaite de la France en 1940 à accélérer l'independance des colonies française d Afrique, donc selon vous qui a été le vrai ennemi, l Allemagne ou la France ?
Anonyme En Novembre, 2018 (00:15 AM) 0 FansN°: 16
par la grâce de Dieu j'ai pu aller aussi bien à Fréjus et visiter la mosquée "Missira" et j'ai aussi eu l'honneur de rendre hommage aux "tirailleurs Sénégalais " à Chasselay sur Rhône.



Comme l'a dit le N°15:c'était une guerre entre Européens.



Néanmoins les faits sont là,on ne peut plus revenir en arrière.



Pour compléter ce tableau,il ne faut pas oublier un décret de 09/1915 concernant" l'impôt du sang" dont le brave et naïf Blaise Diagne disait:"en versant le même sang,vous gagnez les mêmes droits".



Il faut aussi rappeller le fameux"Schwarze schane" ,la "honte noire" dont Sénghor parle dans un des poèmes de Hosties noires".



Après la fin de la 1ère guerre et Versailles,les Français avaient recupéré l'alsace et la lorraine,mais les avaient faits occupés par les troupes d'Afrique du Nord et des régiments de "tirailleurs Sénégalais"(les vrais Français eux furent libérés et purent retourner travailler dans leurs villages.

Les Allemands ont très mal vécu la présence de ces noirs (sous-hommes pour eux)et ont déployé de grosses campagnes de dénigrement de l'Homme Africain..



Le massacre de Chasselay serait lié à ces vieilles rancoeurs des Allemands occupéss par des nègres;Les pauvres étaient désarmés,ce fut de la Haine pure et dure.



Par compte post N° 15 je ne ferai pas la hiérarchie des meilleurs et des pires entre Français et Allemands(n'oublions pas les colonies allemandes en Afrique et le génocide des Herero de Namibie).



Je remarque aussi qu'une prière aux morts avec une dizaine d'Ihlas(le culte pur) a eu lieu avant une prière catholique,avant la marseillaise et le lever du drapeau Français à Chasselay avec les autorités officielles et un maire très investi,lors de ma visite.Poignant





Cela me fait penser que la laïcité aujourd'hui n'est pas la même qu'à l'époque.

L'idéologue E.zemour a reproché à une française d'origine Sénégalaise de s'appeler Hafsatou au lieu de Corinne plus intégrateur....

Idem c'est un maire R.N(ex f.n).David Rachline qui déteste les Africains,qui gère la ville.Ah pauves traîtres,ah les ingrats!!!

Un monument statue de soldats Noirs devant la plage à Fréjus avec ces paroles de Senghor m'ont rassurées:"Passant,souviens-toi des hommes ont donné leurs vies pour que tu sois libre"

Ailleurs Senghor



Al'époque on feignait de respecter les religions des troupes coloniales et bla bla ...

Soit le masque est tombé ou comme disait quelqu'un;"à chaque génération,un nouveau peuple".

Les FrancoAfricains d'aujourd'hui peuvent être fiers,leurs ancêtres sont des valeureux dont personne ne pourra effacer la grandeur,la noblesse et la dignité.

"Morts pourla France" disent les anciens colons",moi je dirais "morts pour l'Humanité.

je comprends mieux le Catholique Senghor qui parlait d'"hosties noires" comme le corps de Chirst pour sauver l'Humanité.

Anonyme En Novembre, 2018 (00:18 AM) 0 FansN°: 17
"Die schwarze schand" la honte noire!!
Anonyme En Novembre, 2018 (10:01 AM) 0 FansN°: 18
poste 16,ta rais Français et allemands étaient pareil, mais mettez vous à la place des allemands et qu en pleine guerre contre l ennemi héréditaire françai que des troupes noirs non concerne par ce conflit et à qui l Allemagne n a pas déclarer la Guerre prennent part à la bataille du côté français tuant et occupant les territoires allemands, comprenez leurs réactions,imaginez je le souhaite jamais le Sénégal en pleine guerre contre la Guinee Bissau voient des troupes Capverdienne prendre part côté Bissau guinéen sans que le gouvernement sénégalais leurs déclare la guerre ou les envahissent, imaginer les propos des sénégalais,certes y'a eu des exactions dans les colonies allemandes d Afrique mais pareil pour celles des anglais et français, ils ont fait exprès de vulgariser la colonisation allemande en position leurs colonisation,nos ancêtres étaient parti combattre les allemands donc qu ils s attendent à être fusillé car c'est frustrant d être combattu par un pays à qui tu n as pas déclarer la guerre, pire les français malgré cet aide nous ont cas même fusillé, pensent tu que les allemands fusilleraient leurs tirailleurs noirs ? Non, ils sont trop reconnaissant pour le faire, y avait bel et bien des tirailleurs allemands, les Salariés dans la Tanzanie et la Namibie sous le commandements du Maréchal bon Lettov Vorbeck ils comptaient en Afrique contre les troupes britanniques et française avec un statut de troupe d elite, en Europe les Allemands ont fusiller des russes polonais français et bien d autre nation européens, donc ne croyez pas que la fusillade des noirs eu un avant goût raciste non, lors de la seconde guerre Senghor avait bel et bien été épargné par les allemands lui et son régiment de tirailleurs, faut comprendre qu à cette période de l histoire le nègre était stigmatiser partout en Europe et les blancs avaient le même préjugés,les français par leurs hypocrisie nous ont utiliser pour servir leurs esprit revanchard et de haine contre les allemands en dénigrant leurs préjugés à l encontre des noirs préjugés qui étaient commune à toutes les nations européenes à c3t epoque ,donc l Afrique aurait mieux fait de refuser de s engager dans cette guerre entre tyrans d autan plus que la défaite de la France serait salvatrice pour nous
Anonyme En Novembre, 2018 (11:20 AM) 0 FansN°: 19
Pour l'histoire, il faudra retenir que Serigne TOUBA avait favorisé le recrutement forcé de plus de top tirailleurs mourides pour la guerre 14/18, en plus de leur donner le ndigueul de ne point réclamer de remuneration. Au retour de la guerre, plusieurs parmi ceux qui sont revenus et plusieurs veuves et orphelins, victimes de la guerre, sont restés dans suite, en matière d'indemnisation. Ça c'est la force du ndigueul du résistant colonial.
Anonyme En Novembre, 2018 (13:44 PM) 0 FansN°: 20
Poste 15. Certains de nos parents avaient une forte conscience de leur appartenance à la colonie française s'en réjouissaient. D'autres fuyaient la domination et l'oppression des dynasties royales et maraboutiques sauvagement esclavagistes, que la France coloniale combattait pour la liberté humaine.

Parmi ceux qui étaient enrôlés pour la guerre 14/18, des centaines ont été enrôlés sur le ndigueul et la bénédiction de leur Marabout, en soutien à la puissance coloniale.

Nous devons avoir une lecture honnête et objective de cette histoire.

Notre organisation locale traditionnelle etait étyrannique, parfois cruelle, et il fallait choisir entre la guerre et le dur esclavage locale.
Anonyme En Novembre, 2018 (23:16 PM) 0 FansN°: 21
La pénétration Française en Afrique coïncida avec la fin officielle de l'esclavage.



La colonisation avait remplacé le système économique esclavagiste.

Un système remplace l'autre toujours dans le même but :exploiter,voler,piller,coloniser...

C'est la mondialisation avant l'heure pour les peuples qui eurent le malheur de se trouver sur le chemin des pirates à la force de feu.





L'ambiguité des régiments de "tirailleurs Sénégalais" est qu'ils furent dès le déput composés aussi bien d'hommes libres ,même des fils de chefs,de volontaires,très peu,de réquisitionnés et d'anciens esclaves "libérés" des chefs locaux esclavagistes et arabes.



Cette mixture au service du colon a très fortement contribué à enfermer l'Homme Africain dans la couleur noire(un aspect crucial dans la création du racisme anti-noir).



Le questions qu'on pourrait se poser sont :

-quel est ou quel fut notre intérêt dans cette guerre qui n'était pas la nôtre??

-Qu'y avons-nous gagné ?

-Avons nous inventé la" négritude" ou y a-t'on été contraint après coup pour notre survie??

-Notre avenir est-il définitivement "francophone?

-Pétain,le vainqueur de Verdun est fortement remis en question(sa tombe a été vandalisée dans la nuit du 10/11/2018.On lui reproche la collaboration en 40'.Qu'en est-il de Faidherbe dont nos autorités se sont empressées de "reboulonner " sa statue a St Louis?

-l'omnipotence du colon dans l'économie,la science,la culture est -elle notre choix ou y sommes-nous astreints .

-Est-ce le choix du peuple ou de dirigeants ayant un pistolet sur la tempe?









Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]