Actes contre-nature aux Pédagogues : Les 3 versions d'une histoire aux contours flous

  • Par : Seneweb News | Le 21 février, 2013 à 16:02:01 | Lu 15642 fois | 31 Commentaires
content_image

Actes contre-nature aux Pédagogues : Les 3 versions d'une histoire aux contours flous

Après le scandale du jeune adolescent qui avait ouvert le feu sur un de ses camarades, le groupe scolaire Les Pédagogues est de nouveau ébranlé par une affaire de moeurs qui défraie la chronique depuis hier. L'enseignant, M. Bâ, est accusé par un jeune garçon de sept (7) ans de sodomie et a été déféré au parquet. 

Le quotidien L'Observateur revient aujourd'hui sur " une histoire aux contours flous " avec trois (3) versions différentes. Et celles-ci auraient été servies par la mère de la supposée victime et celle-ci. Selon la version du gamin, dans la journée du 12 février, l'instituteur l'aurait conduit dans une salle vide et sombre du premier étage avant de le sodomiser.

 Or, le mercredi du 13 février, la maman du petit garçon s'est présentée à l'école Les Pédagogues pour se plaindre d'une agression sexuelle que ce dernier aurait subie de la part d'un individu non identifié, masqué de surcroît. Le lendemain, la dame serait revenue à la charge et soutenu que l'agresseur était barbu, selon le témoignage de l'enfant, avec un certificat médical attestant de déchirures anales à l'appui. Dans sa plainte, elle aurait dans un premier temps mentionné le nom d'un certain M. Daff, avant de se rétracter lorsque les policiers lui ont présenté ce dernier.

 Trois versions qui se contredisent et s'entrechoquent, à en croire le directeur général de l'école, interrogé par nos confrères de L'Observateur. Primo, M. Bâ ne serait pas barbu. Deuxio, la salle de classe en question ne pouvait être sombre à ce moment de la journée (entre 14h et 16h 30) et, qui plus est, était occupée par des élèves qui y faisaient cours. Tertio, toujours selon le directeur, le lycéen, en classe de 4ème, chargé d'amener l'enfant chez un voisin pour sa garde, en attendant l'arrivée des parents, n'a rien remarqué de suspect dans le comportement du gamin, supposé sodomisé. Pour l'heure, l'enfant ayant formellement identifié son supposé bourreau, ce dernier a été placé sous mandat de dépôt, en attendant son procès.


Seneweb News


Commentaire (16)


Warr En Février, 2013 (16:24 PM) 0 FansN°: 1
lespedagogues vous etes malheureux cette anne mais ca fait la pub de votre etablissement kel kesoi la nature
Deroin En Février, 2013 (16:27 PM) 0 FansN°: 2
Je suis prof au collége les pédagogues et je peux affirmer qu'il n'existe pas de salle sombre au 1er étage
Tandekha En Février, 2013 (16:28 PM) 0 FansN°: 3
khaliss dé djaroul yénna yi. Dieu existe dé et y'a certaines choses qui peuvent détruire l'individu à jamais.

Maïmoune En Février, 2013 (16:32 PM) 0 FansN°: 4
Mais dans quel sommes sommes-nous ? AINSI DANS NOTRE PAYS , IL SUFFIT D 'ACCUSER UN INDIVIDU POUR QU'IL SE RETROUVE ULLICO EN PRISON ? cOMMENT NE PAS PRENDRE AVEC RESERVES LES PROPOS D'UN ENFANT DE 7 ANS ? oN NOUS QUE L4ENFANT AVAIT EN PREMIER LIEU ACCUSE un autre homme avant de se rétracter ? Mais comment fonctionne la Justice Sénégalaise ? Où sont nos hommes de lois, la Société Civile qui défend les droits de l'homme ? Ce monsieur qui semble être accusé à tort doit vivre des moment très difficile, et souhaiton qu'il ne soit tenté d'en finir avec cette bêtise ! J'espère que nos compatriotes vont se mobiliser pour que la vérité soit mais que ce monsieur soit libéré le plus rapidement possible. Tout doit venir de la maman qui chercherait à tout à mettre la main sur n'importe qui .
Mima En Février, 2013 (16:34 PM) 0 FansN°: 5
qu'arrive t il à cette école...THIATT MO SEW TE GAW !!!!
Fa En Février, 2013 (16:35 PM) 0 FansN°: 6
ALLAHOU AKHLAM

Deug En Février, 2013 (16:56 PM) 0 FansN°: 7
La vérité sort de la bouche des enfants. Le directeur a du payer cher aux journalistes pour défendre un collègue et par ricochet son école. c'es légitime.

Salle sombre ou pas sombre est relatif. il n'a pas dit salle obscure

Différentes versions peut être mais une constante: il a été bien été agressé comme attesté par le médecin et cela s'est passé à l'école Les Pédéologues
Tak Chi Ripp En Février, 2013 (17:27 PM) 0 FansN°: 8
wa yenn tamit do lenn xalat do len bayi sou niou lenn guy nga ngen ni dakhar dji il a ete abusé si lolou laniou wax sil di ke c l monsieur c parsk il ya anguil sous roche j donne ma langue o chat wait and see rek setann mo dakk si ndadié you!!!!
Toune En Février, 2013 (17:36 PM) 0 FansN°: 9
mom la dé mo lokati bounou boy bi may toune hamna ci dara  :up:  :up:  :up: 
Sombre Ou Pas En Février, 2013 (17:45 PM) 0 FansN°: 10
somebody did that to the small kid and he has identify son boureau, il faut castrer ce salaud et le laisser mourir en prison
Question En Février, 2013 (18:16 PM) 0 FansN°: 11
Damay lath dongue. Le nom de l'école c'est les pédagogues ou les pédophiles?
Mondieu En Février, 2013 (18:48 PM) 0 FansN°: 12
7 ans, le pauvre; il est tellement sous le choc : il faut le comprendre et surtout lui chercher un soutien psychologique. celui qui a fait ça est un ignoble salaud. vivement qu'on identifie le vrai coupable.
Aux Accusateurs En Février, 2013 (22:06 PM) 0 FansN°: 13
Et si cette histoire n etait pas vraie? :-D 
Puerisjuris En Février, 2013 (00:41 AM) 0 FansN°: 14
l'enfant va parler devant les enquêteurs de la police, ils savent s'y prendre, ne vous en faites pas. La loi est extrêmement sévère pour une personne qui dispose d'une autorité sur l'enfant. S'il est avéré que c'est l'instituteur, il peut dire adieu à sa carrière, il en aura pour 10 ans.
Mamy En Février, 2013 (07:48 AM) 0 FansN°: 15
libèrè cet instituteur il n'a rien fait d'après tous ce ke j'ai lu je croit ke la maman de l'enfant a menti
Zzzzzzz En Février, 2013 (08:55 AM) 0 FansN°: 16
l'annèe passè c etait l histoire des jeunes qui avait pris un app et cet annè violee!! pedaguoque daaleee moyeu lolou!!
Nata En Février, 2013 (05:05 AM) 0 FansN°: 1
arrètez de raconter des salades je connais bien cet instituteur c'est quelqu'un de très sèrieux mon petit frère a ètè son èlève et il l'a bien encadrè je connais aussi le premier qu'il a accusè m.daffe c'est lui qui m'a encadrè depuis tte jeune aujourd'hui j'ai rèussi dans ma vie. gni ay mac lagnou hamougnou thiahane diangal sène èlève gnibi. ragal lène yala yen tamite.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]