Bassins de rétention tueur : Une nouvelle patate chaude pour le gouvernement Macky

  • Par : Gata Doré | Le 25 janvier, 2013 à 09:01:07 | Lu 5493 fois | 4 Commentaires
content_image

Bassins de rétention tueur : Une nouvelle patate chaude pour le gouvernement Macky

Les bassins de rétention tuent en banlieue dakaroise. Le seul bassin de « Nietti Mbar » a d’ores et déjà fait neuf (09) victimes par noyade. C’est dans une logique que la population de la banlieue demande que des mesures concrètes soient prises par les autorités. L’idée d’une marche est même en gestation pour exiger tout cela, selon la radio Rfm. « Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone. Donc il est temps que le bassin soit sécurisé et à un temps record. Et si tel n’est pas le cas, nous prévoyons tout simplement de sortir et manifester mais de façon pacifique. Et s’il nous interdit également de manifester, nous le ferons », menace El Hadji NDAO, le représentant des jeunes de Thiaroyes (banlieue dakaroise). Les autorités religieuses de cette localité ont le même son de cloche que la structure de leur jeunesse. Elles exigent elles aussi la sécurisation des bassins de rétention. Le maire de Thiaroye soutient de son côté que les travaux de sécurisation de ces bassins vont bientôt commencer, plus tard dans au mois de mars (dans trois mois). Une somme de 11 milliards de nos francs a été voté pour cette cause.


Gata Doré


Commentaire (3)


Pape Aly Faye En Janvier, 2013 (11:55 AM) 0 FansN°: 1
Le problème des inondations ne sera pas résolu avec ce gouvernement de Macky SALL qui ne veut pas prendre ses responsabilités. Dépuis la création du nouveau Ministère de la Restructuration et de l'Aménagement des Zones d'Inondation afin de confier à un seul Département Ministériel la gestion de ce dossier qui constitue une surpriorité pour cette année 2013, l'Office National de Prévention des Inondations (ONPI) qui est logé dans ce Ministère au détriment du Ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement tarde à être mis en place parceque le Ministre Omar GUEYE refuse de céder et mène une rude bataille pour continuer à gérer les inondations.

A cet effet d'ailleurs plusieurs rencontres ont eu lieu sous la présidence de Monsieur le Premier Ministre entre les deux ministres pour définitivement trancher ce contentieux mais Abdoul MBAYE ne veut pas trancher en faveur de Khadim DIOP car il paraitrait qu'il soutient Omar GUEYE da
Amdou45 En Janvier, 2013 (15:50 PM) 0 FansN°: 2
Le Gouvernement de Macky Sall est attendu sur ce probleme et je pense que ce sera son premier test car 2012 a ete eprouvant et les populations les ont excuser parceque qu'il venait just de prendre le pouvoir. On est à 5 mois des saisons des pluies et si rien n'est fait on risque de vivre les meme problemes ou meme pire.

Je peux attirer l'attention du Gouvermenent sur le cas des parcelles Assainies de Keur Massar ou il suffit seulement que les HLM qui ont vendu les terrains contruisent le canal pour l'assainisement prevu dans le plan directeur pour eviter les indonations de l'annee derniere de se repeter mais pour le moment rien n'est encore fait malgre toutes les promesses de l'annee derniere. On va attendre encore d'etre indonner pour pomper avec des moyens collosale dans regler le probleme d' une maniere durable. Je pense que des actes concretes qui doivent etre pose des à present et ne pas attendre la derniere minute pour se precipiter sur des solutions sans lendemain.
Iceberg En Janvier, 2013 (22:59 PM) 0 FansN°: 3
Les problèmes des inondations ne sont jusqu'a nos jour pris au sérieux par nos gouvernants.Ce qui s'est passé cet hivernage n'est qu'une petite alerte:TROIS PETITES HEURES DE PLUIE.Imaginer deux ou trois jours de pluie non stop????Je le dis et le répéte les bassins font parties du problème,car ces derniers sont reliers entre eux par le principe des vases communiquant via la nappe aquifère.Le CAP- VERT est une presqu'ile imbidée et entourée d'eau;le sol n'a presque plus la capacité d'absortion donc aux moindres fortes pluies les populations vont vivre le calvaire.Il faut impérativement trouver le moyen de pouvoir drainer toute cette masse d'eau hors de la région du CAP-VERT.A l'image des gazoduques et autres pipe-lines qui amènent le petrole a des centaines de millers de km.II y a des endroits au SENEGAL ou on n'a besoin de beaucoup d'eau pour vivre et cultiver.Le gouvernement se doit de résoudre cette inéquation a plusieurs inconnus avant la prochaine saison hivernale dans cinq mois.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]