Campagne de commercialisation de l’arachide 2013 : Les producteurs sourient, les opérateurs et la Suneor pleurent

  • Par :  Abdoulaye Kamara | Le 18 février, 2013 à 15:02:26 | Lu 8118 fois | 10 Commentaires
content_image

Campagne de commercialisation de l’arachide 2013 : Les producteurs sourient, les opérateurs et la Suneor pleurent

Les points de collecte officiels de la Suneor et des opérateurs privés agréés par l’Etat ont connu une campagne de commercialisation de l’arachide bien difficile dans le département de Vélingara cette année. Les préposés officiels à l’achat de l’oléagineux ont passé le plus clair de leur temps à se tourner les pouces, faute de clients. C’est le cas chez l’opérateur privé Pape Niang, dans le quartier Samba quinze de la commune de Vélingara. Saliou Baldé commis-peseur, ne cache pas sa déception pour  une campagne bien mauvaise,  qui n’a pas eu son égal depuis près de 10 ans qu’il est dans le secteur. Il dit : «Jusqu’à ce mois de février, je n’ai pu évacuer qu’un chargement de camion de 33 tonnes. L’an passé à la même période, j’avais évacué plus de 10 chargements de même valeur. Il y a des années où j’ai fait mieux.» Et M. Baldé n’a pas l’espoir de collecter et évacuer plus de 3 chargements pour toute la durée de la campagne.


Il note : «Dans le secco, il y a moins de 45 tonnes, c’est à dire un peu plus d’un chargement de camion.  Et s’il y a encore de l’arachide dans les foyers, il est destiné à la vente à l’approche de la saison des pluies, comme semence, à un prix bien plus cher que les 210 francs proposés actuellement.» Les points de collecte de la Suneor n’ont pas connu un meilleur sort. Le constat est fait par le chef du service départemental du commerce, Babacar Diouf. Il a renseigné : «Les points de collecte officiels ont fait face à une rude concurrence. Beaucoup d’opérateurs privés ont investi très tôt le marché avec des moyens financiers compétitifs. Des opérateurs sont même venus du nord pour envahir le marché local. Il nous est arrivé de mettre la main sur certains d’entre eux qui n’avaient pas de registre de commerce comme l’exige une circulaire ministérielle et leur  interdire toute activité marchande dans la zone.»

Mais le mal a déjà été fait : ces concurrents très officieux ont proposé jusqu’à 225 francs le Kg, contre 190 francs le prix officiel. Mieux, selon Babacar Diouf, ces opérateurs achètent le sac de 60 kg et parfois 55 kg à 15.000 francs ou 17.000 francs, sans exiger son criblage préalable. Ce qui fait au bas mot, un prix d’achat de 250 francs le kg. La plupart des producteurs préfèrent se rendre à Diaobé où le produit est tout de suite acheté sans criblage et sur place, le paysan peut se procurer d’autres marchandises. Une situation qui a poussé la Suneor à revoir à la hausse le prix d’achat du Kg, à 200 francs.

 Une mesure qui n’a apparemment pas suffit à attirer les producteurs. Saliou Baldé a déclaré qu’actuellement, il propose 225 francs le kg, mais qu’il ne voit personne. Comble de malheur pour la Suneor, la très grosse partie de l’arachide collectée est vendue à Touba, aux Chinois, ou tout bonnement stockée pour attendre des périodes de flambée du prix. Aussi  le fonctionnaire du ministère du Commerce à Vélingara, Babacar Diouf,  appelle-t-il l’Etat à réfléchir à la problématique de la sauvegarde du capital semencier du Sénégal et invite la Suneor à reprendre la totalité de ses points de collecte pour la survie de la filière semence arachide certifiée.

Toutefois, contrairement aux opérateurs officiels et à la Suneor qui ont des raisons de se préoccuper du remboursement de leurs prêts de campagne, les producteurs jubilent. Abdoulaye Diao du village de Kandiaye déclare : «Il n’y a pas eu de bons d’achat cette année ; nous avons reçu notre argent ici et maintenant et à un prix jamais égalé de mémoire de paysans. Mieux, le marché a très tôt été investi. Ce qui nous a permis de trouver de l’argent dès la rentrée des classes et à l’occasion de la fête de la Tabaski.» Ce Monsieur se moque de l’avenir de la Suneor. Pour lui, «la Suneor, ce sont des capitalistes qui travaillent pour eux-mêmes et non pour l’intérêt des paysans». En attendant, il prie Dieu pour que la saison prochaine, les mêmes mesures soient reconduites par l’Etat et que la loi du marché continue à prévaloir, pour le bonheur des producteurs.



Abdoulaye Kamara

Notice: Undefined property: stdClass::$article_data in /web/senwww/application/views/news/normal_news_view.php on line 239 Notice: Trying to get property of non-object in /web/senwww/application/views/news/normal_news_view.php on line 239

Articles similaires

Commentaire (7)


Moi224 En Février, 2013 (16:07 PM) 0 FansN°: 1
Bonne nouvelle pour nos parents agriculteurs. Yalla na Yallah yoku khewel si Sénégal. Amine.
Savoirfaire En Février, 2013 (17:21 PM) 0 FansN°: 1
liberaliser ne veut pas dire agenouer l'industrie nationale.
Sam En Février, 2013 (21:16 PM) 0 FansN°: 1
que cette industrie aille au diable. moi mon père paysan détient toujours des bons impayés de wade comme ils disent.!!!
Zeus En Février, 2013 (16:58 PM) 0 FansN°: 2
Du moment que les paysans gagnent plus d'argent temps mieux
Bobodiouf En Février, 2013 (16:59 PM) 0 FansN°: 3
Ce sont les villageois qui travaillent dans les usines. Le chômage va faire des ravages dans leurs familles,moins de rentrées de taxes sur les salaires, etc. De plus l'arachide subventionnée par nos impôts n'aurait pas dû profiter aux chinois.
Omm En Février, 2013 (20:04 PM) 0 FansN°: 1
qu'est ce qui empeche à suneor d'aligner ses prix sur le prix de marché ...... deux ou trois société qui monopolisent le marché de l'huile au sénégal, toute leur production est vendue mais trainent toujours les pieds pour payer les paysans.. foutage de gueule..... ils n'ont qu'à signer eds contrats exclusifs avec les paysans pour les 5 prochaines années à des prix convenables et penser vendre l'huile aux chinois ......; wala
Arrosage En Février, 2013 (21:24 PM) 0 FansN°: 4
Cela rappelle bien l'histoire de l'arroseur arrosé!
Joj En Février, 2013 (09:19 AM) 0 FansN°: 5
Du moment qu'il n'ya pas de subvention pour le paysan, il est normal qu'il vende l'arachide à qui il veut. Mais est ce que le prix de l'huile ne va pas augmenter? C'est l'organisation de la filière arachide qui doit être revue.
Fina  En Février, 2013 (09:34 AM) 0 FansN°: 6
Les paysans jubilent , on verra la suite ,quand il y a de graines que les producteurs ne disent plus on a pas acheté nos graines et surtout qu'ils n'indexent pas les huiliers et l'Etat.
Dalez En Février, 2013 (13:39 PM) 0 FansN°: 7
c'est louche. mon comm et celui de papi ont été supprimés!! pourquoi? j'espère que sénéweb ne travail pas pour le lobby des industriels
Notice: Undefined index: com_trap in /web/senwww/application/views/news/helpers/LoadAddCommentForm.php on line 8

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Notice: Undefined index: com_trap in /web/senwww/application/views/news/helpers/LoadAddCommentReplyAjaxForm.php on line 8

Services

NECROLOGIE

Awa Diallo Mboup

30 Septembre 2006 - 30
Septembre 2012

QUE LE BON DIEU L'ACCEUILLE DANS SON PARADIS

ANNONCES AUTOMOBILES

Nissan - NS

19 000 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

1 500 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

3 000 000 FCFA