Mercredi 24 Avril, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Ce que l'on sait sur le talibé mort à Yeumbeul (témoignage du père)

Single Post
Ce que l'on sait sur le talibé mort à Yeumbeul (témoignage du père)

Meurtri suite à la mort de son enfant dans des circonstances non encore déterminées, C. Sow, le père du jeune talibé décédé dans un daara de Yeumbeul s’est confié. Dans les colonnes de ce samedi 23 avril 2016, il est revenu sur les motifs qui l’ont conduit à confier son enfant au daara, mais il donne aussi des détails sur l’état du corps de son enfant lors du lavage mortuaire.

«C’était dans le but de permettre à mes deux enfants d’avoir une éducation solide que je me suis résolu à les envoyer dans une école à même de leur dispenser un enseignement de qualité. C’est pour cela que j’avais amené Ousmane et son aîné à l’école franco-arabe de de Pikine. Mais, rappelle-t-il, il y a un mois, le sol a semblé se dérober sous ses pieds lorsque tard dans la nuit, il a reçu la mauvaise nouvelle concernant son fils.

«Le 25 mars, alors que j’étais occupé par mon travail, le marabout m’appela pour me dire crûment que Ousmane avait rendu l’âme à 5 heures du matin. En tant que père, vous imaginez ce que j’ai dû ressentir ? Le sol semblait se dérober sous mes pieds. Et c’est comme si on m’avait planté un couteau dans le cœur. J’ai eu tellement de mal que j’ai dû marcher de Guinaw Rail à Bène Baraque. J’avais du mal à croire que mon fils était décédé, mais quand je suis arrivé à l’école et que j’ai dénoué le pagne qui le recouvrait, je me suis plié à la triste réalité. Ousmane n’était plus de ce monde.

Il ne me restait plus qu’à prendre sa dépouille pour l’amener à la morgue de la Grande mosquée de Guinaw Rail», indique M. Sow. Malgré son mal, il poursuit : «Le lendemain matin, quand on effectuait le bain mortuaire, je me suis rendu compte que sa bouche était sanguinolente. Son cou était tellement tordu qu’il ne pouvait supporter la tête. Lorsqu’on passait l’éponge, sa peau se détachait de son corps. Déjà la veille, lorsqu’il était à la morgue, son ventre était tellement gonflé qu’on a dû y poser 2 briques pour qu’il se dégonfle». M. Sow a aussi indiqué que quelques instants plutôt, le marabout s’est présenté à son domicile muni d’un certificat de consultation de décès qui lui a été délivré par un médecin du nom de Mb. Niasse. «Ce monsieur qui tient une clinique m’a fait savoir que c’est parce que le marabout est son ami qu’il a cru devoir lui faire une faveur».

Le document obtenu, il a souligné que c’est dans l’après-midi qu’ils se sont rendus au cimetière pour l’inhumation. «Dans l’après-midi, quand nous nous sommes rendus au cimetière de Thiaroye pour procéder à l’inhumation, le conservateur n’a pas manqué d’exprimer des doutes sur l’authenticité du document, mais on l’a supplié de nous laisser procéder à l’inhumation. 2 jours plus tard, alors que j’étais seul, les images du cadavre défilaient dans ma tête.

J’avais du mal à me départir du sentiment de culpabilité qui m’habitait. Je me suis dit qu’à défaut de pouvoir empêcher la mort de mon fils, du fait du caractère irréversible de cet état, je devais au moins m’investir pour que les circonstances de son décès soient élucidées. Je pris alors mon courage à deux mains pour aller informer la police de Yeumbeul». Une enquête ouverte a permis l’arrestation de 5 personnes dont le marabout (A. Touré), le médecin et son second, ainsi que le conservateur et le fossoyeur du cimetière de Thiaroye.


Article_similaires

37 Commentaires

  1. Auteur

    Anonymer

    En Avril, 2016 (10:06 AM)
    Fuiteb de responsabilité vous faite des enfants ensuite vous les confier a des malades. C'est quoi une éducations solide de merde. Si tu ne peux pas donner une éducation solide à tes enfants alors arrete d'en produire.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2016 (01:38 AM)
      il y aura aucune emergence avec les enfants dans la rue.
      leurs maltraitances, le silence complice de toutes les couches de la societe senegalaise, leurs presence dans la rue, ces des enfants, les futures citoyens senegalais qui vous eduquez dans la rue. que vont etre leurs souvenirs, leurs expereinces? que vont-ils devenirs professionellement?
      des experts de la rue? des experts dans la mendicite?
      dieu a interdit de faire de la mendicite un commerce, ni une habitude.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (10:09 AM)
    le père et la mère doivent être emprisonner



    pour abandon de progéniture en temps de paix
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (10:09 AM)
    Voila un père qui est inconscient. Lors de la toilette mortuaire tu remarques des choses qui collent pas mais tu insistes quand même pour que l'on enterre ton fils. Tu te sens coupable c'est pourquoi tu as décidé d'aller à la police. On est pas obligé d'avoir des enfants si on ne peut pas en prendre soin. ça me révolte. Akeu domm am na tamit!!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (10:11 AM)
    Yaya DIAME est mauvais, ça peut se passer dans une republique de sauvage. Où sont les TINE ET GASSAMA, etc...Un senegal bourrer d'hypocrites.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2016 (12:44 PM)
      ou est jamra il faut dire,ils combattent des livres et quand des humains meurent ils sont aphone
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (10:12 AM)
    le monde ne sera pas détruit par ceux font du mal ; mais par ceux qui y assistent et ne font rien. nous avons tous une part de responsabilité...

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (10:16 AM)
    il est temps ke les perews de famille prenent leur responsabilite car ces genres de situation sont inadmissible c kw education de base a tu pense le rendre visite comment il va putainm doyy na rip

    Auteur

    @1 & 3

    En Avril, 2016 (10:53 AM)
    Merci......il reste donc des citoyens révoltés par ce "business" et cet esclavage sur lequel NOUS fermons tous les yeux !
    Auteur

    Thiessois

    En Avril, 2016 (10:54 AM)
    Foutez le Marabout pour crime en prison et le médecin pour non dénonciation de crime.. On maltraite trop les enfants dans ce pays et de facon impunie. Cela me révolte à chaque fois que je viens au pays, de voir ces pauvres gosses demander de l´aumone, pied nus et mal habillé en période de froid, pour un soi disant Marabout qui ne leur apprend rien du tout. J´en ai vu et interrogé des enfants, mais leur niveau de connaissance coranique à leur age était très bas, comparé à mon niveau à leur age,alors que je combinais l´école francaise et l´éducation islamique. Ceci n´est plus à tolérer et les Oustaz de bonne volonté comme Alioune Sall, Ady Niasse et quelques autres que j´estime beaucoup, ne peuvent pas défendre l´école coranique à ce prix que les enfants paient très cher. Et aux parents coupables: La loi doit aussi aller dans le sens de les responsabiliser et les punir pour délassion d´enfants, sans avertir les autorités sociales ( en existe t-il ? ) de leur incapacité à les éduquer ou à les nourrir. Les Ministres successifs de la Famille et des actions sociales, qu´ont ils ou elles fait ? Collectionner les tonnes de riz et les distribuer aux marabouts douteux lors de leurs gamous et Magals fantaisistes ? Tant de choses que ces pauvres enfants paient de leur vie le plus souvent. Et ceux qui n´en meurent pas on se demande meme si la vie qu´ils mèment est mieux. CA SUFFIT !
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (11:12 AM)
    Tu as été irresponsable. Ton enfant pouvait aller à l'école et rentrer le soir à la maison. Les enfants de ce marabout ne sont ils pas à l'école publique pour acquérir une formation de qualité pendant que vos enfants deviennent des mendiants et plus tard des délinquants.

    Auteur

    Khel Khol Kham

    En Avril, 2016 (11:14 AM)
    TU ES EN GRANDE PARTIE RESPONSABLE, QALLAH TE PARDONNE!!!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (11:32 AM)
    Je suis désolé Mr Sow vous n'avez rien à dire vous ne faites que fuire vos responsabilités et quand un drame se produit vous trouvez toujours un bouc émissaire on est tout des péres de famille et responsables de surcroit on a tous reçu une bonne éducation et on a appris le coran et on a réussi sans pour autant passez par les Daaras de grâce retené et éduqué vos enfants près de vous un soit disant Serigne de Daaras ne peux pas nourrir ni éduquer 5OO enfants et s'il n'y arrive pas ces talibés seront toujours son souffre douleur la preuve

    vous préféré envoyer vos enfants ailleurs dans les Daaras et vous la coulé douces chez vous mais

    Beussou Yomal khiyane di guéne ko layok ak sene borom
    Auteur

    Human Being

    En Avril, 2016 (11:38 AM)
    Une seule solution pour régler toute cette merde: Fermer tous les daaras. Oui, oui, les hypocrites vont me déclarer d'office ennemi de l'islam, mais fouillez partout, dans tous les archives, les historiques et revenez moi avec des cas similaires qui se sont passés dans des institutions d'éducation autres que les daaras. Il y a un peu plus de deux ans, ce fût près de 9 talibés brulés vifs dans un daaras à Thiès. Le modèle des daaras ne peut plus marcher, alors il faut les arrêter. En plus de la vie des enfants, c'est la vie de toute la société qui est en danger. Pour vous en rendre compte, faites un inventaire complet de tous les marabouts-charlatans-guérisseurs qui soignent toutes les maladies avec leurs potions magiques dont il ignore totalement les compositions et les mélanges chimiques qui sont générés et qui sont le plus souvent toxiques. Hormis, ceux qui viennent de la sous région(Mali, Guinée, etc), tout le reste sont des purs produits des daaras et non des moindres, on parle de Koki, des daaras de Serigne Saliou entre autres. Ils passent plus de 20 ans de leurs vie dans ces lieux et à la sortie, tout ce qu'ils peuvent faire c'est réciter du début à la fin le livre des comptes et des légendes ancestrales des arabes. Sans métier ni qualification, ils deviennent en grand nombre des charlatans, guérisseurs-bourreaux, truands, maîtres coraniques. HALTE A CES DAARAS, ils n'ont plus leur place dans le système éducatif moderne.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2016 (13:25 PM)
      yaw ya bonn, tu profite de cet erreur de ce soi disant marabout pour cracher ton venin sur l'islam et le noble coran
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2016 (13:25 PM)
      yaw ya bonn, tu profite de cet erreur de ce soi disant marabout pour cracher ton venin sur l'islam et le noble coran
    • Auteur

      Thiessois

      En Avril, 2016 (13:36 PM)
      tu vas ravaler ton venin qui va te tuer ! tu profites de cette histoire pour attaquer l´islam ? eh bien toi le mécréant , c est raté. nous autres croyants savons bien discercer le bien du mal dans notre communauté et trouverons nous memes nos solutions sans tes négations. vas te cacher derrière ton clavier, personne ne te cherche, sauf que ton sort t´attend et tu ne saurais l´échapper.
    • Auteur

      Thiessois

      En Avril, 2016 (13:36 PM)
      tu vas ravaler ton venin qui va te tuer ! tu profites de cette histoire pour attaquer l´islam ? eh bien toi le mécréant , c est raté. nous autres croyants savons bien discercer le bien du mal dans notre communauté et trouverons nous memes nos solutions sans tes négations. vas te cacher derrière ton clavier, personne ne te cherche, sauf que ton sort t´attend et tu ne saurais l´échapper.
    • Auteur

      @@thiessoisr

      En Avril, 2016 (16:04 PM)
      si tu penses qu´un épiphénomène comme toi c´est nouveau, eh bien détrompes toi. comme toi il y´en a eu avant le coran à la pelle. comment s´appelaient -ils, et où ont il vécu ? cela n´interesse personne. il y´a eu la bible et son histoire, il y´a eu les prophètes d´allah et des comme toi à leur époque, et cela n´a pas empeché que la parole d´allah ait traversé les milliers d´année. et tu seras poussière et la parole d´allah sera toujours là. tu seras mensonge et la parole d´allah restera vérité. vas y bonhomme, et vas y fort, ta plus grande conviction sera celle là que tu verras toi meme de tes propres yeux..
    • Auteur

      @@@thiessois

      En Avril, 2016 (17:02 PM)
      toi tu es vraiment culotté pour penser que toi seul connais la science et tellement bien que tu nous sors ce mot comme un monopole. figures toi que nous aussi croyants avons étudié, et parmi nous des physiciens dont tu ne pourrais meme pas etre l´étudiant, tellement tes connaissances scientifiques ne te permettraient pas de savoir de quoi il en découle. t es vraiment gonflé de mots dont le sens tu ignores jusqu´à l´alphabet. du point de vue historique, ton ignorance est tellement crasse: la religion monothéiste ne vient pas des arabes, car abraham n´était pas un arabe ! te fixes tu en matière de religion sur les arabes ? ce serait la preuve manifeste que non seulement tu es très ignorant mais aussi raciste, mais cela dit la meme chose, de toutes facons. je perds mon temps avec toi.
    Auteur

    Mendy

    En Avril, 2016 (12:15 PM)
    La douleur de ce père est immense. Je compatis.

    La solution que je propose c'est que l’État discute avec les chefs religieux et parvienne a un consensus qui tournerait autour de ceci:

    1- Les enfants peuvent aller dans les daaras et apprendre le coran sans problème. Mais ces daaras doivent etre en externat. A la fin de la journee , les enfants rentrent chez eux.

    2- Les daaras qui souhaitent héberger des enfants doivent remplir certaines conditions de salubrité et de sécurité et avoir un agrément duement établi par les services sociaux, sans quoi le marabout serait soumis aux rigeurs de la loi

    3- Cela fera que les marabout qui veulent avoir l'internat exigeront une contribution des parents.

    4-Interdiction formelle de mndier sur la route pour tout le monde, enfants comme adulte. la cour ou les environs immédiats des mosquées et eglises pourraient être écartés

    5- l'Etat aiderait les daaras avec agrement avec des sommes forfaitaires a calculer selon le nombre d'apprenants (je ne parle pas de talibes) pour les frais de fonctionnement, car ils font une Education quand même.

    Il faudrait dépassionner le débat. les propositions ne doivent pas pointer du doigt la religion musulmane , c'est juste une organisation a faire et le tour est joue, la paix sociale sauvegardée et les enfants seront plus heureux. juste quelques idées moi je suis catholique cependant. Nguene baal ma si j'ai mal parle.

    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2016 (18:05 PM)
      bravo, mon ami. tu prposes des solutions. esperons que les décideurs vont lire ce genre de reflexion.
    • Auteur

      Musulman

      En Avril, 2016 (22:31 PM)
      merci le catholique pour cette contribution éclairée. tu as fait des propositions excellentes.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2016 (23:03 PM)
      idée pertinente! mais de quelle loi tu parles? la loi laique n'interessera le religieux que lorsque cette loi l'arrange. a défaut, il invoquera celle religieuse!
    Auteur

    Anonymebayefall

    En Avril, 2016 (12:26 PM)
    à mort les parents et le marabout de ficelle bi... :emoshoot: 
    Auteur

    Arabic

    En Avril, 2016 (12:45 PM)
    on parle des talibes seulement en cas desastre,le malheur des talibes est lie au bonheur des marabouts.tant qu'on aura pas le courage de secouer la terre sous les pieds des marabouts,on arretera jamais l'hemorragie des talibes.car les talibes sont la conscience et l'alibi des marabouts.soyons courageux et sauvons la vie de ses petits hommes!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (12:48 PM)
    L'ECOLE DEVRAIT ETRE OBLIGATOIRE POUR COUPER L'HERBE SOUS LES PIEDS DE CES MAITRES CORANIQUES,TOUT PARENT QUI N'INSCRIT PAS SONT ENFANT A L'ECOLE DOIT ETRE PUNI VOIRE EMPRISONNÉ.SI LA GAMBIE A RÉUSSI A INTERDIRE LA MENDICITÉ DES TALIBÉS,POURQUOI PAS NOUS,LA VOLONTÉ POLITIQUE MANQUE DE NOTRE COTÉ.
    Auteur

    Ramatoulaye

    En Avril, 2016 (13:22 PM)
    A la lecture de cet article, j'ai des larmes qui coulent pour la mort de ce pauvre garçon victime de l'injustice de la vie. Par la faute d'un marabout bestial. Par la faute, des institutions qui ferment les yeux et ne font pas de contrôle. Par la faute des géniteurs qui les confient à des criminelles. Il ne suffit pas d'indexer le criminel et ses complices. Il faut fermer les daaras et les punir à vie. Leur faire subir les atrocités que cet enfant à subit avant de rendre l'âme. Comment peut-on agir aussi bestialement sur un enfant innocent. J'incrimine tous ces marabouts à la noix de coco, qui violent des fillettes et tuent les enfants d'autrui. Quand l'état et les autorités vont -ils réagir afin de mettre un terme à ces criminalités des talibés dans les daaras. Ce n'est pas le premier enfant qui meurt suite aux coups reçus par son marabout . Iil y en a eu d'autres. Il n'y a jamais eu des inspecteurs dans ces daaras pour interroger les enfants par rapport au comportement de leur marabout. Jusqu'à quand , ces marabouts tueront des enfants innocents et sans défense ? Qui les protégera ? Qui les défendra ? Les gens doivent faire une marche pacifique pour que ce crime ne se reproduise plus dans les daaras. Pourquoi garder le silence. Que les gens fassent un sit-in face à ce DAARA pour ce criminel de DAARA paye son acte. Il faut sortir tous ces enfants de ces daaras cimetière de la mort.

    D'autre part, je compatis avec les parents de cet enfant et leur présente mes sincères condoléances. Je sais que la mort d'un enfant est la chose la plus horrible que l'on peut avoir, et cela laisse des séquelles au plus profond de notre âme. Quand le marabout a appelé le père de Ousmane, et que celui -ci a constaté les atrocités commises sur son enfant, pourquoi n-a t-il pas pris des photos et le faire constater par un huissier ?

    Que la justice ne soit pas clémente face à ces criminels (marabout, médecin, autres) , la peine à perpette ne leur fera pas de mal afin qu'ils mesurent le poids de leur crime.

    Quand au père de la victime, comment peut-il laisser son enfant dans les bras d'un tyran. Un enfant , on ne le met pas au monde pour le confier à un Daara criminel. Un enfant a besoin d'un ensemble de chose : (parent, d'amour, d'affection, d'attention, distraction, instruction dans une école franco-arabe mais pas dans les daaras de la mort. Si ce père avait communiqué avec son enfant, peut-être à l'heure actuelle il l'aurait sauvé de la mort. Que les autorités ferment ces daaras criminelles et sanctionnent les marabouts sévèrement.  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (13:42 PM)
    LE SECTEUR EST A REGLEMENTER VEC LUCIDITE
    Auteur

    Anonyme 12

    En Avril, 2016 (13:58 PM)
    Où sont les Jamra , Alioune Tine , l état et les marabouts ? Hypocrisie nationale , car aucun de ceux cités plus haut n osent poser le problème : les gens font trop d enfants dont ils ne savent ni peuvent s occuper . Instituer un permis de faire des enfants ? Difficile . Adopter le système de l enfant unique pour se développer comme certains pays asiatiques , sous peine de sanctions , tout aussi difficile ! Alors inventer une allocation consequente pour ceux qui ne feraient pas plus de 2 enfants . Très vite vous verrez la démographie se stabiliser et à terme des classes moins pleines au Senégal . On en est loin , car quand je vois un intellectuel (soi-disant ) affirmer sur un plateau de télévision qu il a .....52 enfants , qui lui versent chacun au moins 25000 frs par mois , on croit halluciner ; surtout quand suite à cette affirmation , il se fait applaudir par l animateur Alioune Ndiaye qui le cite en exemple , et une partie du public . Ce pays est un énorme hôpital psychiatrique ... sans soignants . Qu Allah accueille ce petit au paradis inch Allah.
    • Auteur

      Sokhnassi

      En Avril, 2016 (14:43 PM)
      diaadieuf sangabi deuggueu rèèk nga wakh. nous sommes hélas dans une société où malheureusement la chose la mieux partagée est l'hypocrisie. nous ne prenons de la religion que ce qui nous arrange et fait notre affaire. cela me rappelle les paroles d'un ancien prof qui disait qu'il a voyagé dans plusieurs pays et en suisse, il avait vu l'islam mais pas de musulmans, en tunisie, il avait vu quelques musulmans mais pas l'islam. yallah naniou yallah mèye deuggou.
    Auteur

    Assasinat En Reunio

    En Avril, 2016 (14:17 PM)
    C ' est un crime vraiment ODIEUX , ces soit - disant " MARABOUTS " , qui se prennent pour des " ENSEIGNANTS RELIGIEUX " .



    Tous ces CHARLATANS , et certains médecins sont des CRIMINELS masqués . Que la justice les sanctionne , à une sentence exemplaire à ces bandes de chiens .



    Paix à l ' âme de ce garçon parti trop tôt , mes condoléaonces à toutes sa famille . Yallah nako Yallah yatal bountou Aldiana firdaw .
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (14:29 PM)
    Paix à son âme. Qu'Allah l'accueil dans son paradis éternel

    Le papa aussi devrait être arrêté pour complicité comme il était présent à l'inhumation........
    Auteur

    Cane

    En Avril, 2016 (15:31 PM)
    UNE SEULE CHOSE QUI M'ENERVE, M'ENERVE, M'ENERVE SUR NOTRE SENEGAL QU'ON AIME PAS LES ENFANTS, ON NE CONNAIT PAS LA VALEUR DE L'ENFANT, PERMETTEZ LE MOI AU SENEGAL ON DETESTE L'ENFANT, c'est ce que je resens jour par jour.



    Je vous le jure que je prendrais a giffles PARENTS, MARABOUTS, GOUVERNEMENT ETC...

    QUELLE RACE SOMMES NOUS???



    IL YA DES PARENTS QUI NE CONNAISSENT MEME PAS LE NOM DE LEURS ENFANTS TELLEMENT QU'IL EN A TROP PONDUE.



    QU'ONT ILS FAIT LES ENFANTS POUR MERITER TANT DE MECHANCETE ET D'INDIFFERENCE???



    JE SUIS FACHEE, FACHEE A TEL POINT QUE JE MANGERAIS VIFS TOUS CES ASSASINS. RIP MY BOY.





    ALL OF THEM SHIT, SHIT. SHIT,SHIT.
    Auteur

    Max

    En Avril, 2016 (15:50 PM)
    Où sont les sois disant marabouts, nous attendons vos commentaires, d'habitude vous êtes prompt à réagir des qu'on parle de Daara et d’interdiction de mendicité des Talibés. Voilà un motif parmi tant d'autres qui devraient inciter nos autorités à prendre leur courage à deux mains pour éradiquer définitivement ce phénomène.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (18:31 PM)
    qu'attendent les soit disant militants de droits de l'homme pour dénoncer ce qui se passe toujours dans les dahras à un pied de chez eux au lieux de taper sur des ombres qui passent en nous tympanisant sur les médiats. qu'ils soient courageux!
    Auteur

    Anonymeyoubi

    En Avril, 2016 (21:16 PM)
    Doynawar.certains patents savent tout sauf assumer.dommage
    Auteur

    Témoin Apolitique

    En Avril, 2016 (22:25 PM)
    Les « maîtres coraniques » ne seront pas d'accord sur le parrainage car il marquerait la fin de la mendicité qui se trouve être un système bien huilé venant de certains marabouts qui les avalisent et leur fournissent les premières victimes, issues de parents pauvres, ignares et fuyant leurs responsabilités. De plus, ils risquent de bastonner l'enfant jusqu'au sang pour qu'il ne s'attache plus à un voisin compatissant. Même les habits qu'on leur donne pour les rendre plus humains, sont détournés pour leurs propres enfants et retour à la case départ. Et quand vous parlez de les inscrire à l'école ou à des cours particuliers pour une demi-journée, l'enfant n'osera plus vous regarder ou disparaîtra.

    Pour les étrangers, il faut emprisonner les maîtres (les dégoûter à vie de ce Sénégal -aubaine et laisser-aller-) et rendre les enfants à leurs parents (à tancer et à décourager à jamais) sur le champ.

    Avez-vous déjà vu les petits talibés greloter durant le froid ou traîner le soir tard pour pouvoir compléter leur ‘versement’ avant d’OSER rentrer ? Que peut-on attendre de maîtres coraniques ayant vécu les mêmes conditions, sans psychologie et sans pédagogie et comme si l’enseignement était inné ?

    En attendant, aucune subvention ne devra plus être octroyée à un dahra dont les pensionnaires n’ont pas été régulièrement inscrits à l’état-civil et dont les programmes et conditions d’hébergement n’ont pas été approuvés (comme pour les écoles classiques dites françaises) par les services compétents de l’Etat et de l’UNICEF. Nous sommes dans un état de droit et tous les citoyens doivent être régis par les mêmes lois et règlements pour garantir l’égalité et une paix durable pour tous.

    L'arabe et le coran peuvent et doivent être intégrés dans les programmes scolaires et universitaires (pour relever les niveaux, retenir nos enfants autant faire se peut et créer par la même occasion de grands islamologues au cursus relevé et sûr, échappant au joug des jihadistes aux techniques de recrutements très sournoises) comme le catéchisme et le latin pour les catholiques, pour :

    . couper court à cette fuite en avant de ministres de l’éducation, de députés, d’enseignants ou d’anciens talibés marqués à vie, mais si frileux et négatifs pour braver ce ‘désordre’ si bien établi ;

    . pouvoir éradiquer ce sacrifice d’enfants qui n’ont même pas demandé à naître et qui n’ont que des droits au moment où leurs parents les oublient entre les mains d’ex-victimes irresponsables ayant subi les mêmes sévices et qui n’ont plus le plus souvent qu’une ‘pierre à la place du cœur’ et ;

    . arrêter de créer ainsi une catégorie de citoyens (aigris et nécessiteux à l’esprit obtus, futures recrues de gourous nationaux et internationaux) écartés de toute civilisation générale mondiale.

    Ce serait radical et plus personne n'aurait rien à dire, comme ce qui se passe actuellement avec la Gambie. IL FAUT SAVOIR REGLER LES PROBLEMES RECURRENTS (RETARDS DE BOURSES, D’ORIENTATIONS, DE PAIEMENT DE PRIMES, DE RAPPELS, D’ENTRETIEN ET DE RENOUVELLEMENT D’INSTALLATIONS ELECTRIQUES, DE CHANGEMENT PERIODIQUE DE PIECES POUR L’ADDUCTION D’EAU, ETC… –QUAND FAUT Y ALLER…- ET EVITER D’ETRE VRAIMENT DES MEDECINS APRES LA MORT) D’UNE MANIERE DEFINITIVE POUR POUVOIR PASSER A L’ESSENTIEL (SANTE, EDUCATION, EMPLOIS, EAU, ELECTRICITE, ETC…, DEVELOPPEMENT HARMONIEUX ET PAIX DURABLE). Coolement. A TEMPS, SINON COMMUNIQUER et FRANCHEMENT ALORS.

    Au Sénégal, il faut savoir de temps en temps, après avoir maîtrisé (au sens propre comme au figuré) les différentes sensibilités, agir en goréen ou ‘dùsu’ pour arrêter les parlottes coupables de bien de dérives et de contre-offensives néfastes à la réalisation de projets utiles à la société.

    Le Président de la République et le gouvernement (avec l’aide de leurs conseillers –pléthoriques et souvent inutiles ou sous-employés-) doivent savoir anticiper sur les solutions idoines aux cas qui pourraient à terme, constituer :

    . des crimes contre l’humanité et/ou ;

    . des causes de radicalisations diverses ou des poudrières :

    .. étudiants (bourses, orientations, professeurs absentéistes ou sadiques),

    .. enseignants (primes, rappels, indemnités normales à niveler avec les autres corps avec langage de vérité et fermeté),

    .. corps médical (niveaux rémunérations correspondants aux niveaux de formations et de risques),

    .. agriculture, secteur informel non rentable ou saturé, ex-détenus et ambulants professionnels (volontariat et retour au bercail après déblaiement de terres cultivables à grande échelle et subventions, dons-soutiens-encadrement, financements-hypothèques sur terrains pour l’année de démarrage),

    .. détenus (psychologue, récupération familiale et formation adéquate),

    .. femmes rurales, jeunes déscolarisés et filles-mères (encadrement-formation et financements adaptés),

    .. etc…

    Tout cela est COLOSSAL et indispensable, mais pas impossible et ô combien salvateur pour surtout tous ces laissés-pour-compte qui ont besoin d’un coup de pouce pour ‘émerger’ et s’y retrouver).

    Ils doivent quand même faire preuve de plus de plus de guiss-guiss et de diligence dans le traitement des nombreuses urgences qui les interpellent au quotidien, sans oublier les prévisions normales à gérer rigoureusement.

    Je pense que les conseillers devraient pouvoir aider à auditer les ministères et directions rattachées, par secteurs et par groupes, pour des recrutements objectifs à mêmes de relever leur efficience et pour contrôler les objectifs qui leur sont assignés, avec des vraies prérogatives (cas Pr Amsatou Sow Sidibé), pour également libérer le premier ministre et le président de la république qui sont souvent obligés de monter au créneau pour diverses raisons et pour rattraper surtout des erreurs et trajectoires complètement dévoyées.

    Les présidents de conseil d’administration, différents élus, ministres et directeurs de société nationale, comme le sénégalais lambda, ont tendance à oublier, dès qu’ils durent dans une fonction, prennent du galon et/ou ont reçu les éloges du président, le pourquoi de leur nomination-élection, le dévouement qu’il doit au peuple sénégalais et les objectifs à eux assignés. Ils prennent alors les sénégalais pour des sujets et deviennent inaccessibles, tout en versant dans les tares de notre société (abus divers : femmes et maîtresses, parrainages et cérémonies folkloriques entraînant le mimétisme et les gâchis, ‘màttey’ et ‘m’as-tu vu’, détournements d’objectifs et de budgets, véhicules-missions-carburant-téléphone-mobilier-logements gérés sans parcimonie, recrutements subjectifs injustes notoires, manque de respect et utilisation des forces de sécurité et des société de services d’une manière abusive et de sorte à leur faire rater leurs objectifs, accaparement ou mauvaise distribution d’avantages destinés aux indigents, recherche de prestige démesuré, cour de ‘répondeurs automatiques’ énervants et serviles qui finissent par avoir le vrai pouvoir, horde de maraboutillons et griots manipulateurs, etc… ). Y’a de quoi vouloir se barricader pour échapper à tous ces ‘chasseurs’ et laudateurs aguerris et bien armés sur tous les plans. ‘Woyy’

    De grâce, aucune fonction n’est obligatoire. Il faut savoir passer la main quand on ne peut ou ne veut plus. Les compétences existent (une personne = 1 mandat ou fonction) et des ‘karim’ super-pouvoiriste, on n’en veut plus. NOS MAMANS SONT NOIRES ET TOUTES MERITANTES ET NOUS SAVONS RESPECTER NOS CONGENERES ET RESTER A NOS PLACES et c’est tant mieux pour notre futur.

    Malgré tout, je crois en nos grands serignes si indulgents et océans de savoir, avec mes deux préférés (Mame Abdou et Serigne Saliou qui m’avait choisi, sans oublier Serigne Cheikh l’Intellectuel raffiné et fin, et Thierno BA l’avocat des femmes).

    ENTRE NOUS.

    ------------------------------------------------------

    Salut,

    Je ne fais pas de politique et ma plume reste ma seule possibilité, après mon travail et mes tentatives d’être un bon citoyen du monde et ambassadeur du Sénégal où que je sois, pour contribuer à la paix et à un développement harmonieux de notre cher Sénégal.

    Les ‘niaxtu’ pour faire cesser les conseils-avis-contributions (et rien d’autre) sur tout de citoyens apolitiques et sans tribune constituent des velléités ou des ruses pour museler tous ceux qui veulent contourner les canaux classiques qui ont montré leurs limites et pièges, et veulent partager et coucher sur papier leurs pensées participatives. ‘BOKK CI, BËGG LENN TE BAGN SETAANN’. De tout temps, le fort du Sénégal a toujours été la prévention jusqu’à influer sur la conscience collective et provoquer un flot de prières jusqu’à neutraliser toute menace imminente.

    J’ai personnellement adopté cette forme d’expression passive, sans arrière-pensées ni intérêts personnels, version personne physique indépendante, pour éviter certaines pratiques tape-à-l’œil de médias ou de politiciens ou de sociétés civiles ou d’individus, maîtres-chanteurs malins et filous qui utilisent certains raccourcis vils, pour des postes, des avantages ou de l’argent, comme qui dirait ‘faire l’âne pour avoir du son’.

    Je respecte mon pays, mon président et toutes les institutions ainsi que tous les sénégalais valeureux et épris de justice qui cherchent à servir ‘SUNU GAAL’ avec UN PEUPLE, UN BUT et UNE FOI.

    Vive le Sénégal, havre de paix et terre d’islam.

    Fraternellement vôtre.

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (22:29 PM)
    Faire des enfants comme des animaux c'est la particularité des senegalais...on peut être pauvre très pauvre etre parmi les pays les plus pauvres au monde et ne pas prendre conscience de notre situation...eh oui on ne peut avancer parce que sensibiliser les senegalais sur le danger de faire des enfants sans retenue est jugé blasphématoire par les marabouts oui...eux ils obtiennent tout ce qu'ils veulent assistance de l'état passeports diplomatiques et surtout des milliers de talibés comme enclave...parents donc irresponsables illettrés qui sont peu ambitieux...pourquoi penser que vos enfants doivent être moins importants que le marabout demain ?l'ecole est plus démocratique elle offre à l'individu la possibilité de dépasser son maître ...le merite compte....alors les senegalais doivent cesser de créer une confusion entre école et dara....obliger tous les enfants à aller à l'école est une obligation de la part de l'état toujours hypocrite face aux religieux qui ont fini de faire de la religion un instrument pour faire chanter tout le peuple!!!que les responsables soient punis sévèrement et vivement une loi interdisant les TALIBÉS !!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (01:40 AM)
    Il ne faut pas profiter de cette occasion pour deverser votre haine sur les daara.cela n est pas serieux.car aujourd hui les daara font plus d avantage que de mal.et un musulman doit avant tout aprendre sa religion avant de s interesser a autre chose et notre systeme educatif ne tient pas en compte les principes de base de l islam.et nous qui avons choisi les daara on paye pour nos enfants on les rend visite on s occupe de leur situation.mais nous voulons pas qu il serons assimiles comme vous le etes.les gens meurent dans les hoptaux meme dans les ecoles francaises et dans les maisons.car la mort est iminente et implacable. On exhorte quand meme les daara de redoubler d effort pour plus de qualite et de securite
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (02:32 AM)
    ce marabout merite la perpette ;et de grace k la justice ne nous bombarde pas de non-lieu...comme de coutume..!

























































    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (05:44 AM)
    CHERS PARENTS PRENEZ VOS RESPONSABILITÉS... SI VOUS COUCHEZ AVEC VOS FEMMES ET ELLES TOMBENT ENCEINTE.. ASSUMEZ VOS RESPONSABILITÉS. MOI JE PENSAIS QUE LA PLUPART DES TALIBES ETAIENT DES ORPHELINS.. MAIS ILS ONT LEUURS PARENTS ICI , ET LA.. DI NDATA TALAKH





    KAAT NEKH NEU MAIS NEKALENN NIIT.
    Auteur

    Khalilou

    En Avril, 2016 (13:39 PM)
    @15 "le malheur des talibés est lie au bonheur des marabouts" et je compléterai en disant que le bonheur des marabouts profite de la mentalité sénégalaise tant que le sénégalais pensera qu'il faut donner du sucre ou de l'argent pour voir ses souhaits réalisés le phénomène de la mendicité perdurera. il y a un problème culturel à régler, et en parallèle faire de la modernisation des daaras et canalisation des dons (des points de collecte et un système de redistribution aux aillant droit)
    Auteur

    Témoin Apolitique

    En Avril, 2016 (14:34 PM)
    Les « maîtres coraniques » ne seront pas d'accord sur le parrainage car il marquerait la fin de la mendicité qui se trouve être un système bien huilé venant de certains marabouts qui les avalisent et leur fournissent les premières victimes, issues de parents pauvres, ignares et fuyant leurs responsabilités. De plus, ils risquent de bastonner l'enfant jusqu'au sang pour qu'il ne s'attache plus à un voisin compatissant. Même les habits qu'on leur donne pour les rendre plus humains, sont détournés pour leurs propres enfants et retour à la case départ. Et quand vous parlez de les inscrire à l'école ou à des cours particuliers pour une demi-journée, l'enfant n'osera plus vous regarder ou disparaîtra.

    Pour les étrangers, il faut emprisonner les maîtres (les dégoûter à vie de ce Sénégal -aubaine et laisser-aller-) et rendre les enfants à leurs parents (à tancer et à décourager à jamais) sur le champ.

    Avez-vous déjà vu les petits talibés greloter durant le froid ou traîner le soir tard pour pouvoir compléter leur ‘versement’ avant d’OSER rentrer ? Que peut-on attendre de maîtres coraniques ayant vécu les mêmes conditions, sans psychologie et sans pédagogie et comme si l’enseignement était inné ?

    En attendant, aucune subvention ne devra plus être octroyée à un dahra dont les pensionnaires n’ont pas été régulièrement inscrits à l’état-civil et dont les programmes et conditions d’hébergement n’ont pas été approuvés (comme pour les écoles classiques dites françaises) par les services compétents de l’Etat et de l’UNICEF. Nous sommes dans un état de droit et tous les citoyens doivent être régis par les mêmes lois et règlements pour garantir l’égalité et une paix durable pour tous.

    L'arabe et le coran peuvent et doivent être intégrés dans les programmes scolaires et universitaires (pour relever les niveaux, retenir nos enfants autant faire se peut et créer par la même occasion de grands islamologues au cursus relevé et sûr, échappant au joug des jihadistes aux techniques de recrutements très sournoises) comme le catéchisme et le latin pour les catholiques, pour :

    . couper court à cette fuite en avant de ministres de l’éducation, de députés, d’enseignants ou d’anciens talibés marqués à vie, mais si frileux et négatifs pour braver ce ‘désordre’ si bien établi ;

    . pouvoir éradiquer ce sacrifice d’enfants qui n’ont même pas demandé à naître et qui n’ont que des droits au moment où leurs parents les oublient entre les mains d’ex-victimes irresponsables ayant subi les mêmes sévices et qui n’ont plus le plus souvent qu’une ‘pierre à la place du cœur’ et ;

    . arrêter de créer ainsi une catégorie de citoyens (aigris et nécessiteux à l’esprit obtus, futures recrues de gourous nationaux et internationaux) écartés de toute civilisation générale mondiale.

    Ce serait radical et plus personne n'aurait rien à dire, comme ce qui se passe actuellement avec la Gambie. IL FAUT SAVOIR REGLER LES PROBLEMES RECURRENTS (RETARDS DE BOURSES, D’ORIENTATIONS, DE PAIEMENT DE PRIMES, DE RAPPELS, D’ENTRETIEN ET DE RENOUVELLEMENT D’INSTALLATIONS ELECTRIQUES, DE CHANGEMENT PERIODIQUE DE PIECES POUR L’ADDUCTION D’EAU, ETC… –QUAND FAUT Y ALLER…- ET EVITER D’ETRE VRAIMENT DES MEDECINS APRES LA MORT) D’UNE MANIERE DEFINITIVE POUR POUVOIR PASSER A L’ESSENTIEL (SANTE, EDUCATION, EMPLOIS, EAU, ELECTRICITE, ETC…, DEVELOPPEMENT HARMONIEUX ET PAIX DURABLE). Coolement. A TEMPS, SINON COMMUNIQUER et FRANCHEMENT ALORS.

    Au Sénégal, il faut savoir de temps en temps, après avoir maîtrisé (au sens propre comme au figuré) les différentes sensibilités, agir en goréen ou ‘dùsu’ pour arrêter les parlottes coupables de bien de dérives et de contre-offensives néfastes à la réalisation de projets utiles à la société.

    Le Président de la République et le gouvernement (avec l’aide de leurs conseillers –pléthoriques et souvent inutiles ou sous-employés-) doivent savoir anticiper sur les solutions idoines aux cas qui pourraient à terme, constituer :

    . des crimes contre l’humanité et/ou ;

    . des causes de radicalisations diverses ou des poudrières :

    .. étudiants (bourses, orientations, professeurs absentéistes ou sadiques),

    .. enseignants (primes, rappels, indemnités normales à niveler avec les autres corps avec langage de vérité et fermeté),

    .. corps médical (niveaux rémunérations correspondants aux niveaux de formations et de risques),

    .. agriculture, secteur informel non rentable ou saturé, ex-détenus et ambulants professionnels (volontariat et retour au bercail après déblaiement de terres cultivables à grande échelle et subventions, dons-soutiens-encadrement, financements-hypothèques sur terrains pour l’année de démarrage),

    .. détenus (psychologue, récupération familiale et formation adéquate),

    .. femmes rurales, jeunes déscolarisés et filles-mères (encadrement-formation et financements adaptés),

    .. etc…

    Tout cela est COLOSSAL et indispensable, mais pas impossible et ô combien salvateur pour surtout tous ces laissés-pour-compte qui ont besoin d’un coup de pouce pour ‘émerger’ et s’y retrouver).

    Ils doivent quand même faire preuve de plus de plus de guiss-guiss et de diligence dans le traitement des nombreuses urgences qui les interpellent au quotidien, sans oublier les prévisions normales à gérer rigoureusement.

    Je pense que les conseillers devraient pouvoir aider à auditer les ministères et directions rattachées, par secteurs et par groupes, pour des recrutements objectifs à mêmes de relever leur efficience et pour contrôler les objectifs qui leur sont assignés, avec des vraies prérogatives (cas Pr Amsatou Sow Sidibé), pour également libérer le premier ministre et le président de la république qui sont souvent obligés de monter au créneau pour diverses raisons et pour rattraper surtout des erreurs et trajectoires complètement dévoyées.

    Les présidents de conseil d’administration, différents élus, ministres et directeurs de société nationale, comme le sénégalais lambda, ont tendance à oublier, dès qu’ils durent dans une fonction, prennent du galon et/ou ont reçu les éloges du président, le pourquoi de leur nomination-élection, le dévouement qu’il doit au peuple sénégalais et les objectifs à eux assignés. Ils prennent alors les sénégalais pour des sujets et deviennent inaccessibles, tout en versant dans les tares de notre société (abus divers : femmes et maîtresses, parrainages et cérémonies folkloriques entraînant le mimétisme et les gâchis, ‘màttey’ et ‘m’as-tu vu’, détournements d’objectifs et de budgets, véhicules-missions-carburant-téléphone-mobilier-logements gérés sans parcimonie, recrutements subjectifs injustes notoires, manque de respect et utilisation des forces de sécurité et des société de services d’une manière abusive et de sorte à leur faire rater leurs objectifs, accaparement ou mauvaise distribution d’avantages destinés aux indigents, recherche de prestige démesuré, cour de ‘répondeurs automatiques’ énervants et serviles qui finissent par avoir le vrai pouvoir, horde de maraboutillons et griots manipulateurs, etc… ). Y’a de quoi vouloir se barricader pour échapper à tous ces ‘chasseurs’ et laudateurs aguerris et bien armés sur tous les plans. ‘Woyy’

    De grâce, aucune fonction n’est obligatoire. Il faut savoir passer la main quand on ne peut ou ne veut plus. Les compétences existent (une personne = 1 mandat ou fonction) et des ‘karim’ super-pouvoiriste, on n’en veut plus. NOS MAMANS SONT NOIRES ET TOUTES MERITANTES ET NOUS SAVONS RESPECTER NOS CONGENERES ET RESTER A NOS PLACES et c’est tant mieux pour notre futur.

    Malgré tout, je crois en nos grands serignes si indulgents et océans de savoir, avec mes deux préférés (Mame Abdou et Serigne Saliou qui m’avait choisi, sans oublier Serigne Cheikh l’Intellectuel raffiné et fin, et Thierno BA l’avocat des femmes).

    ENTRE NOUS.

    ------------------------------------------------------

    Salut,

    Je ne fais pas de politique et ma plume reste ma seule possibilité, après mon travail et mes tentatives d’être un bon citoyen du monde et ambassadeur du Sénégal où que je sois, pour contribuer à la paix et à un développement harmonieux de notre cher Sénégal.

    Les ‘niaxtu’ pour faire cesser les conseils-avis-contributions (et rien d’autre) sur tout de citoyens apolitiques et sans tribune constituent des velléités ou des ruses pour museler tous ceux qui veulent contourner les canaux classiques qui ont montré leurs limites et pièges, et veulent partager et coucher sur papier leurs pensées participatives. ‘BOKK CI, BËGG LENN TE BAGN SETAANN’. De tout temps, le fort du Sénégal a toujours été la prévention jusqu’à influer sur la conscience collective et provoquer un flot de prières jusqu’à neutraliser toute menace imminente.

    J’ai personnellement adopté cette forme d’expression passive, sans arrière-pensées ni intérêts personnels, version personne physique indépendante, pour éviter certaines pratiques tape-à-l’œil de médias ou de politiciens ou de sociétés civiles ou d’individus, maîtres-chanteurs malins et filous qui utilisent certains raccourcis vils, pour des postes, des avantages ou de l’argent, comme qui dirait ‘faire l’âne pour avoir du son’.

    Je respecte mon pays, mon président et toutes les institutions ainsi que tous les sénégalais valeureux et épris de justice qui cherchent à servir ‘SUNU GAAL’ avec UN PEUPLE, UN BUT et UNE FOI.

    Vive le Sénégal, havre de paix et terre d’islam.

    Fraternellement vôtre.



    Auteur

    Témoin Apolitique

    En Avril, 2016 (14:49 PM)
    Les « maîtres coraniques » ne seront pas d'accord sur le parrainage car il marquerait la fin de la mendicité qui se trouve être un système bien huilé venant de certains marabouts qui les avalisent et leur fournissent les premières victimes, issues de parents pauvres, ignares et fuyant leurs responsabilités. De plus, ils risquent de bastonner l'enfant jusqu'au sang pour qu'il ne s'attache plus à un voisin compatissant. Même les habits qu'on leur donne pour les rendre plus humains, sont détournés pour leurs propres enfants et retour à la case départ. Et quand vous parlez de les inscrire à l'école ou à des cours particuliers pour une demi-journée, l'enfant n'osera plus vous regarder ou disparaîtra.

    Pour les étrangers, il faut emprisonner les maîtres (les dégoûter à vie de ce Sénégal -aubaine et laisser-aller-) et rendre les enfants à leurs parents (à tancer et à décourager à jamais) sur le champ.

    Avez-vous déjà vu les petits talibés greloter durant le froid ou traîner le soir tard pour pouvoir compléter leur ‘versement’ avant d’OSER rentrer ? Que peut-on attendre de maîtres coraniques ayant vécu les mêmes conditions, sans psychologie et sans pédagogie et comme si l’enseignement était inné ?

    En attendant, aucune subvention ne devra plus être octroyée à un dahra dont les pensionnaires n’ont pas été régulièrement inscrits à l’état-civil et dont les programmes et conditions d’hébergement n’ont pas été approuvés (comme pour les écoles classiques dites françaises) par les services compétents de l’Etat et de l’UNICEF. Nous sommes dans un état de droit et tous les citoyens doivent être régis par les mêmes lois et règlements pour garantir l’égalité et une paix durable pour tous.

    L'arabe et le coran peuvent et doivent être intégrés dans les programmes scolaires et universitaires (pour relever les niveaux, retenir nos enfants autant faire se peut et créer par la même occasion de grands islamologues au cursus relevé et sûr, échappant au joug des jihadistes aux techniques de recrutements très sournoises) comme le catéchisme et le latin pour les catholiques, pour :

    . couper court à cette fuite en avant de ministres de l’éducation, de députés, d’enseignants ou d’anciens talibés marqués à vie, mais si frileux et négatifs pour braver ce ‘désordre’ si bien établi ;

    . pouvoir éradiquer ce sacrifice d’enfants qui n’ont même pas demandé à naître et qui n’ont que des droits au moment où leurs parents les oublient entre les mains d’ex-victimes irresponsables ayant subi les mêmes sévices et qui n’ont plus le plus souvent qu’une ‘pierre à la place du cœur’ et ;

    . arrêter de créer ainsi une catégorie de citoyens (aigris et nécessiteux à l’esprit obtus, futures recrues de gourous nationaux et internationaux) écartés de toute civilisation générale mondiale.

    Ce serait radical et plus personne n'aurait rien à dire, comme ce qui se passe actuellement avec la Gambie. IL FAUT SAVOIR REGLER LES PROBLEMES RECURRENTS (RETARDS DE BOURSES, D’ORIENTATIONS, DE PAIEMENT DE PRIMES, DE RAPPELS, D’ENTRETIEN ET DE RENOUVELLEMENT D’INSTALLATIONS ELECTRIQUES, DE CHANGEMENT PERIODIQUE DE PIECES POUR L’ADDUCTION D’EAU, ETC… –QUAND FAUT Y ALLER…- ET EVITER D’ETRE VRAIMENT DES MEDECINS APRES LA MORT) D’UNE MANIERE DEFINITIVE POUR POUVOIR PASSER A L’ESSENTIEL (SANTE, EDUCATION, EMPLOIS, EAU, ELECTRICITE, ETC…, DEVELOPPEMENT HARMONIEUX ET PAIX DURABLE). Coolement. A TEMPS, SINON COMMUNIQUER et FRANCHEMENT ALORS.

    Au Sénégal, il faut savoir de temps en temps, après avoir maîtrisé (au sens propre comme au figuré) les différentes sensibilités, agir en goréen ou ‘dùsu’ pour arrêter les parlottes coupables de bien de dérives et de contre-offensives néfastes à la réalisation de projets utiles à la société.

    Le Président de la République et le gouvernement (avec l’aide de leurs conseillers –pléthoriques et souvent inutiles ou sous-employés-) doivent savoir anticiper sur les solutions idoines aux cas qui pourraient à terme, constituer :

    . des crimes contre l’humanité et/ou ;

    . des causes de radicalisations diverses ou des poudrières :

    .. étudiants (bourses, orientations, professeurs absentéistes ou sadiques),

    .. enseignants (primes, rappels, indemnités normales à niveler avec les autres corps avec langage de vérité et fermeté),

    .. corps médical (niveaux rémunérations correspondants aux niveaux de formations et de risques),

    .. agriculture, secteur informel non rentable ou saturé, ex-détenus et ambulants professionnels (volontariat et retour au bercail après déblaiement de terres cultivables à grande échelle et subventions, dons-soutiens-encadrement, financements-hypothèques sur terrains pour l’année de démarrage),

    .. détenus (psychologue, récupération familiale et formation adéquate),

    .. femmes rurales, jeunes déscolarisés et filles-mères (encadrement-formation et financements adaptés),

    .. etc…

    Tout cela est COLOSSAL et indispensable, mais pas impossible et ô combien salvateur pour surtout tous ces laissés-pour-compte qui ont besoin d’un coup de pouce pour ‘émerger’ et s’y retrouver).

    Ils doivent quand même faire preuve de plus de plus de guiss-guiss et de diligence dans le traitement des nombreuses urgences qui les interpellent au quotidien, sans oublier les prévisions normales à gérer rigoureusement.

    Je pense que les conseillers devraient pouvoir aider à auditer les ministères et directions rattachées, par secteurs et par groupes, pour des recrutements objectifs à mêmes de relever leur efficience et pour contrôler les objectifs qui leur sont assignés, avec des vraies prérogatives (cas Pr Amsatou Sow Sidibé), pour également libérer le premier ministre et le président de la république qui sont souvent obligés de monter au créneau pour diverses raisons et pour rattraper surtout des erreurs et trajectoires complètement dévoyées.

    Les présidents de conseil d’administration, différents élus, ministres et directeurs de société nationale, comme le sénégalais lambda, ont tendance à oublier, dès qu’ils durent dans une fonction, prennent du galon et/ou ont reçu les éloges du président, le pourquoi de leur nomination-élection, le dévouement qu’il doit au peuple sénégalais et les objectifs à eux assignés. Ils prennent alors les sénégalais pour des sujets et deviennent inaccessibles, tout en versant dans les tares de notre société (abus divers : femmes et maîtresses, parrainages et cérémonies folkloriques entraînant le mimétisme et les gâchis, ‘màttey’ et ‘m’as-tu vu’, détournements d’objectifs et de budgets, véhicules-missions-carburant-téléphone-mobilier-logements gérés sans parcimonie, recrutements subjectifs injustes notoires, manque de respect et utilisation des forces de sécurité et des société de services d’une manière abusive et de sorte à leur faire rater leurs objectifs, accaparement ou mauvaise distribution d’avantages destinés aux indigents, recherche de prestige démesuré, cour de ‘répondeurs automatiques’ énervants et serviles qui finissent par avoir le vrai pouvoir, horde de maraboutillons et griots manipulateurs, etc… ). Y’a de quoi vouloir se barricader pour échapper à tous ces ‘chasseurs’ et laudateurs aguerris et bien armés sur tous les plans. ‘Woyy’

    De grâce, aucune fonction n’est obligatoire. Il faut savoir passer la main quand on ne peut ou ne veut plus. Les compétences existent (une personne = 1 mandat ou fonction) et des ‘karim’ super-pouvoiriste, on n’en veut plus. NOS MAMANS SONT NOIRES ET TOUTES MERITANTES ET NOUS SAVONS RESPECTER NOS CONGENERES ET RESTER A NOS PLACES et c’est tant mieux pour notre futur.

    Malgré tout, je crois en nos grands serignes si indulgents et océans de savoir, avec mes deux préférés (Mame Abdou et Serigne Saliou qui m’avait choisi, sans oublier Serigne Cheikh l’Intellectuel raffiné et fin, et Thierno BA l’avocat des femmes).

    ENTRE NOUS.

    ------------------------------------------------------

    Salut,

    Je ne fais pas de politique et ma plume reste ma seule possibilité, après mon travail et mes tentatives d’être un bon citoyen du monde et ambassadeur du Sénégal où que je sois, pour contribuer à la paix et à un développement harmonieux de notre cher Sénégal.

    Les ‘niaxtu’ pour faire cesser les conseils-avis-contributions (et rien d’autre) sur tout de citoyens apolitiques et sans tribune constituent des velléités ou des ruses pour museler tous ceux qui veulent contourner les canaux classiques qui ont montré leurs limites et pièges, et veulent partager et coucher sur papier leurs pensées participatives. ‘BOKK CI, BËGG LENN TE BAGN SETAANN’. De tout temps, le fort du Sénégal a toujours été la prévention jusqu’à influer sur la conscience collective et provoquer un flot de prières jusqu’à neutraliser toute menace imminente.

    J’ai personnellement adopté cette forme d’expression passive, sans arrière-pensées ni intérêts personnels, version personne physique indépendante, pour éviter certaines pratiques tape-à-l’œil de médias ou de politiciens ou de sociétés civiles ou d’individus, maîtres-chanteurs malins et filous qui utilisent certains raccourcis vils, pour des postes, des avantages ou de l’argent, comme qui dirait ‘faire l’âne pour avoir du son’.

    Je respecte mon pays, mon président et toutes les institutions ainsi que tous les sénégalais valeureux et épris de justice qui cherchent à servir ‘SUNU GAAL’ avec UN PEUPLE, UN BUT et UNE FOI.

    Vive le Sénégal, havre de paix et terre d’islam.

    Fraternellement vôtre.



    Auteur

    Merci Au Pére

    En Avril, 2016 (18:51 PM)
    Peu importe avant ou aprés réflexion, il a eu le courage de dénoncer ces actes cruels et indigne d'un maître coranique, d'un médecin , et autres. la solution est de créer , comme les catholiques des séminaires où l'enfant est en internat , il apprend le Coran, apprend un métier avec interdiction de sortir, d'aller mendier, trainer dans les rues. La place d'un enfant selon la déclaration universelle des droits de l'homme , est à la maison , à l'école et quand les parents font défaut , c'est l'Etat qui doit et a l'obligation de prendre la reléve . Nous sommes tous, nous sénégalais responsables de ce qui se passe au Sénégal. C'est vraiment une pourriture ce maître coranique, si c'était mon fils ,je l'aurais tordu le coup et arracher les couilles, comme il a fait souffrir le petit talibé. Que justice soit fait Inchallah.
    Auteur

    Témoin Apolitique

    En Avril, 2016 (14:11 PM)
    Les « maîtres coraniques » ne seront pas d'accord sur le parrainage car il marquerait la fin de la mendicité qui se trouve être un système bien huilé venant de certains marabouts qui les avalisent et leur fournissent les premières victimes, issues de parents pauvres, ignares et fuyant leurs responsabilités. De plus, ils risquent de bastonner l'enfant jusqu'au sang pour qu'il ne s'attache plus à un voisin compatissant. Même les habits qu'on leur donne pour les rendre plus humains, sont détournés pour leurs propres enfants et retour à la case départ. Et quand vous parlez de les inscrire à l'école ou à des cours particuliers pour une demi-journée, l'enfant n'osera plus vous regarder ou disparaîtra.

    Pour les étrangers, il faut emprisonner les maîtres (les dégoûter à vie de ce Sénégal -aubaine et laisser-aller-) et rendre les enfants à leurs parents (à tancer et à décourager à jamais) sur le champ.

    Avez-vous déjà vu les petits talibés greloter durant le froid ou traîner le soir tard pour pouvoir compléter leur ‘versement’ avant d’OSER rentrer ? Que peut-on attendre de maîtres coraniques ayant vécu les mêmes conditions, sans psychologie et sans pédagogie et comme si l’enseignement était inné ?

    En attendant, aucune subvention ne devra plus être octroyée à un dahra dont les pensionnaires n’ont pas été régulièrement inscrits à l’état-civil et dont les programmes et conditions d’hébergement n’ont pas été approuvés (comme pour les écoles classiques dites françaises) par les services compétents de l’Etat et de l’UNICEF. Nous sommes dans un état de droit et tous les citoyens doivent être régis par les mêmes lois et règlements pour garantir l’égalité et une paix durable pour tous.

    L'arabe et le coran peuvent et doivent être intégrés dans les programmes scolaires et universitaires (pour relever les niveaux, retenir nos enfants autant faire se peut et créer par la même occasion de grands islamologues au cursus relevé et sûr, échappant au joug des jihadistes aux techniques de recrutements très sournoises) comme le catéchisme et le latin pour les catholiques, pour :

    . couper court à cette fuite en avant de ministres de l’éducation, de députés, d’enseignants ou d’anciens talibés marqués à vie, mais si frileux et négatifs pour braver ce ‘désordre’ si bien établi ;

    . pouvoir éradiquer ce sacrifice d’enfants qui n’ont même pas demandé à naître et qui n’ont que des droits au moment où leurs parents les oublient entre les mains d’ex-victimes irresponsables ayant subi les mêmes sévices et qui n’ont plus le plus souvent qu’une ‘pierre à la place du cœur’ et ;

    . arrêter de créer ainsi une catégorie de citoyens (aigris et nécessiteux à l’esprit obtus, futures recrues de gourous nationaux et internationaux) écartés de toute civilisation générale mondiale.

    Ce serait radical et plus personne n'aurait rien à dire, comme ce qui se passe actuellement avec la Gambie. IL FAUT SAVOIR REGLER LES PROBLEMES RECURRENTS (RETARDS DE BOURSES, D’ORIENTATIONS, DE PAIEMENT DE PRIMES, DE RAPPELS, D’ENTRETIEN ET DE RENOUVELLEMENT D’INSTALLATIONS ELECTRIQUES, DE CHANGEMENT PERIODIQUE DE PIECES POUR L’ADDUCTION D’EAU, ETC… –QUAND FAUT Y ALLER…- ET EVITER D’ETRE VRAIMENT DES MEDECINS APRES LA MORT) D’UNE MANIERE DEFINITIVE POUR POUVOIR PASSER A L’ESSENTIEL (SANTE, EDUCATION, EMPLOIS, EAU, ELECTRICITE, ETC…, DEVELOPPEMENT HARMONIEUX ET PAIX DURABLE). Coolement. A TEMPS, SINON COMMUNIQUER et FRANCHEMENT ALORS.

    Au Sénégal, il faut savoir de temps en temps, après avoir maîtrisé (au sens propre comme au figuré) les différentes sensibilités, agir en goréen ou ‘dùsu’ pour arrêter les parlottes coupables de bien de dérives et de contre-offensives néfastes à la réalisation de projets utiles à la société.

    Le Président de la République et le gouvernement (avec l’aide de leurs conseillers –pléthoriques et souvent inutiles ou sous-employés-) doivent savoir anticiper sur les solutions idoines aux cas qui pourraient à terme, constituer :

    . des crimes contre l’humanité et/ou ;

    . des causes de radicalisations diverses ou des poudrières :

    .. étudiants (bourses, orientations, professeurs absentéistes ou sadiques),

    .. enseignants (primes, rappels, indemnités normales à niveler avec les autres corps avec langage de vérité et fermeté),

    .. corps médical (niveaux rémunérations correspondants aux niveaux de formations et de risques),

    .. agriculture, secteur informel non rentable ou saturé, ex-détenus et ambulants professionnels (volontariat et retour au bercail après déblaiement de terres cultivables à grande échelle et subventions, dons-soutiens-encadrement, financements-hypothèques sur terrains pour l’année de démarrage),

    .. détenus (psychologue, récupération familiale et formation adéquate),

    .. femmes rurales, jeunes déscolarisés et filles-mères (encadrement-formation et financements adaptés),

    .. etc…

    Tout cela est COLOSSAL et indispensable, mais pas impossible et ô combien salvateur pour surtout tous ces laissés-pour-compte qui ont besoin d’un coup de pouce pour ‘émerger’ et s’y retrouver).

    Ils doivent quand même faire preuve de plus de plus de guiss-guiss et de diligence dans le traitement des nombreuses urgences qui les interpellent au quotidien, sans oublier les prévisions normales à gérer rigoureusement.

    Je pense que les conseillers devraient pouvoir aider à auditer les ministères et directions rattachées, par secteurs et par groupes, pour des recrutements objectifs à mêmes de relever leur efficience et pour contrôler les objectifs qui leur sont assignés, avec des vraies prérogatives (cas Pr Amsatou Sow Sidibé), pour également libérer le premier ministre et le président de la république qui sont souvent obligés de monter au créneau pour diverses raisons et pour rattraper surtout des erreurs et trajectoires complètement dévoyées.

    Les présidents de conseil d’administration, différents élus, ministres et directeurs de société nationale, comme le sénégalais lambda, ont tendance à oublier, dès qu’ils durent dans une fonction, prennent du galon et/ou ont reçu les éloges du président, le pourquoi de leur nomination-élection, le dévouement qu’il doit au peuple sénégalais et les objectifs à eux assignés. Ils prennent alors les sénégalais pour des sujets et deviennent inaccessibles, tout en versant dans les tares de notre société (abus divers : femmes et maîtresses, parrainages et cérémonies folkloriques entraînant le mimétisme et les gâchis, ‘màttey’ et ‘m’as-tu vu’, détournements d’objectifs et de budgets, véhicules-missions-carburant-téléphone-mobilier-logements gérés sans parcimonie, recrutements subjectifs injustes notoires, manque de respect et utilisation des forces de sécurité et des société de services d’une manière abusive et de sorte à leur faire rater leurs objectifs, accaparement ou mauvaise distribution d’avantages destinés aux indigents, recherche de prestige démesuré, cour de ‘répondeurs automatiques’ énervants et serviles qui finissent par avoir le vrai pouvoir, horde de maraboutillons et griots manipulateurs, etc… ). Y’a de quoi vouloir se barricader pour échapper à tous ces ‘chasseurs’ et laudateurs aguerris et bien armés sur tous les plans. ‘Woyy’

    De grâce, aucune fonction n’est obligatoire. Il faut savoir passer la main quand on ne peut ou ne veut plus. Les compétences existent (une personne = 1 mandat ou fonction) et des ‘karim’ super-pouvoiriste, on n’en veut plus. NOS MAMANS SONT NOIRES ET TOUTES MERITANTES ET NOUS SAVONS RESPECTER NOS CONGENERES ET RESTER A NOS PLACES et c’est tant mieux pour notre futur.

    Malgré tout, je crois en nos grands serignes si indulgents et océans de savoir, avec mes deux préférés (Mame Abdou et Serigne Saliou qui m’avait choisi, sans oublier Serigne Cheikh l’Intellectuel raffiné et fin, et Thierno BA l’avocat des femmes).

    ENTRE NOUS.

    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (06:58 AM)
    Bonjour ici

    Je suis Mme DOURE Louisa de nationalité française, étant à la recherche d'un marabout sérieuse depuis plus de 6 semaone , j'ai été beaucoup de fois dupée sur des site chez plusieurs marabout Mais chaque fois je me suis faire avoir par des faux personne non conscient, mais bizarrement j'ai trouvé satisfaction, heureusement je suis tombé sur maître medium Nounagnondesou sorcier très puissant vraiment c'est un Homme simple et aimable qui m'a aidé. j'avais une vie très misérable et très soucieux , il a totalement changé ma vie. Aujourd'hui j'ai la paix dans ma vie depuis le retour de mon mari , nous avons une vie très heureuse. je vous prie de prendre contact avec ce marabout si vous voulez vraiment finir avec la pauvreté et tous sortes de problème. Voici ci dessous de quoi il est capable. Retour de l'être aimé, Retour d'affection en trois jours, Porte feuille magique, bague magique, Se rendre invisible, devenir star, gagner aux jeux de hasard,parfum ou savon qui donne le montant voulue par jours, BIC magique pour réussir a sont examen, Avancement au bureau, envoûtements, affaire, crise conjugale, dés-envoûtement, protection contre les esprits maléfices, protection contre les mauvais sorts, chance au boulot évolution de poste au boulot, chance en amour, chance partout, la puissance sexuelle, abandon de l'alcool, miroir magique, amulette contre accident, poudre amaigrissement, devenir champion. Résultat très efficaces.Travail très rapide et double efficacité.

    voici ces coordonner : [email protected]



    EMAIL: [email protected]



    WHATSAPP: +33752237517



    NB: les travaux retour affectif sont payer apres satisfaction (uniquement les travaux retour affectif).

     :jumpy2:  :looney:  :fbhang:  :rigolo: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (07:00 AM)
    Bonjour ici

    Je suis Mme DOURE Louisa de nationalité française, étant à la recherche d'un marabout sérieuse depuis plus de 6 semaone , j'ai été beaucoup de fois dupée sur des site chez plusieurs marabout Mais chaque fois je me suis faire avoir par des faux personne non conscient, mais bizarrement j'ai trouvé satisfaction, heureusement je suis tombé sur maître medium Nounagnondesou sorcier très puissant vraiment c'est un Homme simple et aimable qui m'a aidé. j'avais une vie très misérable et très soucieux , il a totalement changé ma vie. Aujourd'hui j'ai la paix dans ma vie depuis le retour de mon mari , nous avons une vie très heureuse. je vous prie de prendre contact avec ce marabout si vous voulez vraiment finir avec la pauvreté et tous sortes de problème. Voici ci dessous de quoi il est capable. Retour de l'être aimé, Retour d'affection en trois jours, Porte feuille magique, bague magique, Se rendre invisible, devenir star, gagner aux jeux de hasard,parfum ou savon qui donne le montant voulue par jours, BIC magique pour réussir a sont examen, Avancement au bureau, envoûtements, affaire, crise conjugale, dés-envoûtement, protection contre les esprits maléfices, protection contre les mauvais sorts, chance au boulot évolution de poste au boulot, chance en amour, chance partout, la puissance sexuelle, abandon de l'alcool, miroir magique, amulette contre accident, poudre amaigrissement, devenir champion. Résultat très efficaces.Travail très rapide et double efficacité.

    voici ces coordonner : [email protected]



    EMAIL: [email protected]



    WHATSAPP: +33752237517



    NB: les travaux retour affectif sont payer apres satisfaction (uniquement les travaux retour affectif).

     :rigolo:  :roadrunner:  :sunugaal:  :taala_sylla:  :taz-smile:  :fbhear: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Top Banner
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR