Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Concertation nationale : Les acteurs de l’Enseignement supérieur expriment leurs attentes
   Par Lesoleil | Le Soleil |  Samedi 22 décembre, 2012 23:21  | Consulté 5887  fois  | 8 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Societe | Mots Clés: Marie Teuw Niane, Education, Senegal
source: Le Soleil

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Pr. Mary Teuw Niane, l’avait annoncé il y a quelques semaines. Le conseil des ministres décentralisé du 20 décembre dernier vient de le confirmer avec l’examen du projet de décret portant création et mise en place du Comité de pilotage de la Concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur (Cnaes). Les acteurs n’ont pas manqué d’exprimer leurs attentes.

Le comité, disait le ministre dans une interview accordée au « Soleil », « comptera 15 membres et sera présidé par le Pr. Souleymane Bachir Diagne ». « Les 15 membres, avait ajouté le Pr. Niane, proviennent de tous les secteurs de la nation et de l’enseignement supérieur (enseignants-chercheurs, Pats). Ils sont choisis pour leur connaissance de l’enseignement, leur indépendance d’esprit, leur capacité à réfléchir, à s’adjoindre une expertise externe nationale ou internationale, leur capacité à capitaliser les expériences réussies, leur ouverture d’esprit, leur écoute pour discuter avec les partenaires de l’école (syndicats, mouvements associatifs, chefs d’entreprise, partenaires au développement, partenaires potentiels, le monde du travail) ». Il a poursuivi qu’à l’issue de la concertation, le comité devra faire « des propositions concrètes et pertinentes permettant à l’Etat de prendre les grandes mesures et de réaliser le vœu du président de la République, qui consiste à faire de l’enseignement supérieur le moteur du développement économique et social du pays et donc, d’accompagner son émergence ».

Nouveau paradigme
Cette décision est magnifiée par la section université du Sudes. « C’est avec un grand enthousiasme que nous accueillons cette nouvelle. Nous avons espoir dans les actes posés par le gouvernement, particulièrement dans l’enseignement supérieur. Nous allons accompagner cette dynamique car, au-delà d’être des acteurs, nous sommes des militants », souligne Mamour Sankhé du Sudes. Il précise qu’il n’y a pas de développement sans un enseignement supérieur de qualité, qualifiant, dans la décision du chef de l’Etat, de « prémisses d’une révolution, d’un nouveau paradigme ». M. Sankhé, qui se félicite de l’élargissement de la carte universitaire, demande à l’Etat de la faire de « manière rationnelle ». En outre, il plaide pour que la 2ème université de Dakar soit axée sur la « recherche fondamentale », et celle de Kédougou (université ou Cur) sur « les mines ». Car, note-t-il, « la compétition se fera sur le savoir ». 
Quant au Sg du Saes, Seydi Ababacar Ndiaye, il demande à l’Etat de revoir l’architecture des textes régissant les universités. « Les textes régissant les personnels n’ont pas changé alors que des réformes, comme le Lmd, sont adoptées. Des éclaircissements sur la gouvernance, qui est un élément central, sont également à apporter : par exemple, quel rapport entre le Conseil d’administration et le Conseil pédagogique ? » s’interroge M. Ndiaye, qui demande au Cames d’être « cohérent » avec le système Lmd.

Eviter une concertation de plus
En fait, les attentes du Saes se résument à la réforme du Cames, l’harmonisation des textes de l’enseignement supérieur, la réglementation de l’enseignement supérieur privé et la réforme du baccalauréat. « Cette réforme du Bac est nécessaire, car seuls 15 % des candidats passent au 1er tour, le reste au 2nd, avec parfois un niveau très bas. Ce lot vient non seulement massifier les universités, mais constitue également des investissements parfois non rentable pour le contribuable, si l’on se fie aux résultats dans le 1er cycle dans nos universités », indique Seydi Ababacar Ndiaye. « Cela ne doit pas être comme les états généraux de l’éducation et de la formation (Egef) de 1981 et la concertation nationale de 1994. Il faut être réaliste. On ne peut pas développer l’enseignement supérieur dans un contexte d’instabilité et d’asphyxie financière », avance Aboubacry Niane, secrétaire général du Syndicat des personnels administratif et de services (Satuc). Il invite les acteurs à poser sur la table les « véritables maux », à s’accorder sur « un pacte réciproque et avoir une sorte de Charte ou de Consensus pour laisser le secteur se stabiliser ». Pour lui, « c’est cela l’enjeu ». 
Le recteur de l’Université Alioune Diop de Bambey, le Pr. Matar Mour Ndiaye, salue l’initiative, à condition, dit-il, « qu’elle ne soit pas une concertation de plus », appelant à « éviter les pièges des décisions et de l’application ». Qu’à cela ne tienne, « l’attente est forte », assure le recteur, l’université étant dans « une phase de turbulence ». Il invite à bien mettre le puzzle et de travailler en fonction de nos moyens. « Ne pas multiplier les objectifs », prévient-il, même s’il reconnaît que le pays a besoin de cette réflexion. Concernant le comité, « il faudra choisir des gens crédibles, respectés et écoutés et qui ont fait leur preuve », suggère le recteur de Thiès, le Pr. Cheikh Saad Bouh Boye. Il se félicite déjà du choix porté sur le Pr. Souleymane Bachir Diagne pour le piloter et se dit disposer à faire des suggestions et recommandations pour « une concertation fructueuse ».


Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Marie Teuw Niane de 2006 à ce jour.
Commentaires:   8   Total dont   1   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Kit  on December 23, 2012 (12:07 PM) 0 FansN°:1
Je ne vois pas l'utilité d'une telle concertation : des groupes de travail avec autant de membres et de surcroît d'origine disparates ne peuvent structurellement pas être fructueux. Le gouvernement doit avoir le courage pour proposer son programme et le préciser grâce à UNE CONCERTATION TERMINALE. Autrement ce sont les mêmes personnes qui vont reprendre la parole et piloter sans aucune vision. Il ne saurait y avoir mille têtes pensantes.
Kit@@ on December 23, 2012 (12:53 PM)0 FansN°: 2303147
bien au contraire c'est une excellente initiative si on laisse le ministre qui est vraiment compétent travailler et ne pas d'office déclaré nul ses initiatives ! On parle d'un comité de pilotage de 15 personnes, motivées et sachant pour une fois de quoi on parle , pas comme dans ces conseils ou assemblées où les gens y viennent dormir et ne maitrisent en rien leur dicastère ( suivez mon regard) et cerise sur le gateau pensent plus à se remplir les poches rapidement en ignorant les gens qui les ont porté à leur fonction. Bon vent Monsieur le Ministre de l'Education et que le Sénégal redevienne un pays envié par sa culture, ses hommes de savoir .
Big on December 23, 2012 (12:43 PM) 0 FansN°:2
ça parait intéressant de mon point de vue,car il n'y a aucun doute sur l'existence de dysfonctionnements dans l'enseignement supérieur. Cependant pourque cette concertation soit sérieuse et partant bénéfique il faut y associer les étudiants.
Kit  on December 23, 2012 (15:35 PM) 0 FansN°:3
Les 15 dont vous parlez ne feront qu'animer des discussions allant dans tous les sens. Je pense que M. le Ministre doit assumer une politique claire au lieu de se livrer à des concertations inutiles puisqu'il connaît les maux des Sénégalais. On n'a rien contre le Ministre. La liberté on l'assume !!!
Kat on December 23, 2012 (17:36 PM) 0 FansN°:4
avec la bourde sur les CUR je doute que le Pr Souleymane Bachir Diagne soit la personne indiquée.
Herodotus on December 23, 2012 (20:11 PM)0 FansN°: 2303832
Kat,

Pourrais-tu nous en dire plus sur la bourde sur les CUR et du role que Bachir Diagne y aurait joue?

Merci,
Hero
Kit  on December 24, 2012 (02:07 AM) 0 FansN°:5
Bonne chance de toutes façons au nouveau ministre qui est animé en général de bonnes intentions !
PAPA CEDRIC NDIAYE on December 24, 2012 (13:12 PM) 0 FansN°:6
le ministre a pris une bonne decision le prof souleymane bachir diagne est le meilleur profil pour diriger les concertations il est unhomme libre apolitique d une compétence dune honnetete intellectuelle et d une modestie remarquable;par ailleurs le Prof Souleymane Bachir Diagne a l avantage d avoir des principes fermes, l'aautorité nécessaire et la cahnce d e connaitre tres bien les systemes educatifs senegalais, africians occidentaux, il a servi dans les meilleurs universités du monde dont Dakar il est l un des rares mathématiciens et philosophes a la fois pour POUVOIR CONVINCRE TOUT LE MONDE ETUDIANTS ENSIGNANTS SYNDICALISTES PARENTS MONDE DU TRAVAIL SOCIETE CIVILE et aider le systeme a sortir de sa torpeur et aller vers l excellence, bon vent a la concertation et vive le Sénégal et ses étudiants et élèves

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Marie Teuw Niane de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade