Institut africain des sciences mathématiques - Sénégal : 35 étudiants africains issus de 14 nationalités pour démarrer

  • Par : Pape Mbar FAYE | Le 08 septembre, 2011 à 03:09:03 | Lu 17806 fois | 38 Commentaires
content_image

Institut africain des sciences mathématiques - Sénégal : 35 étudiants africains issus de 14 nationalités pour démarrer

L’Institut africain d’enseignement des sciences mathématiques (Aism-Sénégal) a été inauguré, mardi dernier.Implanté dans les locaux du Centre de recherches de Mbour de l’Institut de recherches pour le développement, le Centre va accueillir pour sa première année de fonctionnement, 35 étudiants africains issus de 14 nationalités. 

 

(Correspondance) - L’Institut africain des sciences mathématiques (Aism) a implanté dans les locaux du Centre Ird de Mbour son deuxième centre d’excellence pour l’enseignement des mathématiques en Afrique baptisé Aism - Sénégal. Le premier centre Aims a été implanté au Cap en Afrique du Sud en 2003. L’Institut africain des sciences mathématiques est un réseau panafricain de centres d’enseignement, de recherche et de sensibilisation qui vise à identifier et former les meilleurs scientifiques africains. C’est sous l’auspice de l’initiative Aims-Next Einstein (Aims-Nei) que ce centre a vu le jour. Il a été inauguré ce mardi 06 septembre, en présence de plusieurs autorités politiques, administratives, diplomatiques, pédagogiques, dont le ministre de l’Enseignement supérieur, des Universités et Centres universitaires régionaux et de la Recherche scientifique, Pr Amadou Tidiane Bâ.

Trente-cinq étudiants africains, âgés de 20 à 27 ans, choisis parmi les meilleurs du continent y sont admis pour l’année académique 2011-2012, à compter du lundi 12 septembre. Ils sont issus de 14 pays. Dans la clé de répartition, le Sénégal se taille la part du lion avec huit étudiants, suivi du Cameroun avec quatre étudiants. Y sont également représentés le Soudan, la Gambie, le Mali, le Togo, l’Ethiopie, la Rdc, le Nigeria, la Zambie, la Somalie, le Burundi, le Rwanda, et Madagascar.

 

Ces étudiants vont bénéficier d’une prise en charge complète sous forme d’une bourse d’études, d’une interaction étroite avec des tuteurs à plein temps et des professeurs venus du monde entier au nombre desquels quatre Prix Nobel et plusieurs récipiendaires de la médaille Fields, la plus importante distinction dans le domaine des mathématiques. Ils vont aussi bénéficier d’un accès permanent à Internet.

 

Aism-Sénégal est bâti sur une superficie de plus d’un hectare. Il a été financé par plusieurs bailleurs dont l’Etat du Sénégal pour une contribution de 1 million d’Euros, soit un peu plus de 650 millions de Fcfa. Ses concepteurs envisagent de porter l’effectif des étudiants à 75 dès l’année académique 2012-2013. Les prochains centres du réseau Aims, qui devront voir le jour dans un futur proche, sont Aims - Ghana en 2012, Aims -Ethiopie, Aims -Tanzanie, et d’autres qui vont suivre. Au total, l’Aims entend établir 15 centres en Afrique d’ici 2020.

 

L’Aims a pour objectif de favoriser la production scientifique et technique de l’Afrique et d’aider le continent à mettre les sciences et la technologie au service de son développement. Les universités africaines produisent chaque année près d’un million de diplômés. Or, ces derniers n’ont généralement pas accès à une formation supérieure. Grâce à l’Aims, les choses commencent à changer. Depuis la naissance de son premier centre à Cape Town en Afrique du Sud en 2003, il offre chaque année à des étudiants africains une formation rigoureuse en mathématiques qui les prépare ensuite à aller décrocher un diplôme supérieur en sciences et en technologie. A ce jour, plus de 360 étudiants en provenance de 31 pays africains ont été formés par Aims.


Pape Mbar FAYE


Commentaire (22)


Walabook En Septembre, 2011 (04:10 AM) 0 FansN°: 1
Pourquoi ne pas avoir introduit l'afrique du nord ? Je connais un pote Marocain qui aurait bien pu y être
Lui En Septembre, 2011 (04:39 AM) 0 FansN°: 1
on parle de l'afrique, les marocains sont pas des africains.
Just Sayin" En Septembre, 2011 (04:55 AM) 0 FansN°: 1
il participent à la can, et font partie de l'union africaine, tout autant que l'algérie la tunisie, et ils sont sur le continent, qui est tu pour dire le contraire ???
@lui En Septembre, 2011 (05:03 AM) 0 FansN°: 2
oui c est vrai que le maroc c est a coté de la chine
Enfin En Septembre, 2011 (06:06 AM) 0 FansN°: 2
Bonne initiave. Enfin on pense aux etudiants
Malcomn En Septembre, 2011 (10:25 AM) 0 FansN°: 1
malheureusement aprés leur formation, ils quittent le continent illico presso pour aller servir l'occident.
c'est comme si le continent africain est une ecole de formation pour l'occident.
aujourdhui la plupart des eleves qui ont été brillants travaillent á l'exterieur du continent et ne sont pas prés de revenir de sitôt. en plus leur plus grand souhait c'est d'y etablir tous les membres de leur famille.
a quand donc l'emergence???
Beugue Bamba En Septembre, 2011 (07:01 AM) 0 FansN°: 3
c bien!
Zyx En Septembre, 2011 (07:27 AM) 0 FansN°: 4
Superbe initiative! Parck les africains sont tres doues pr les maths comme les indiens...Bravo!
En Passant En Septembre, 2011 (07:28 AM) 0 FansN°: 5
c'est excellent de former les gens aux sciences et technologies supèrieures mais sans transfert de technologies, que feront-ils une fois leur formation terminée?

est-ce qu'ils ne seront pas retenus dans les pays du nord parce qu'il n'y a pas de structures adéquates capables de les acceuillir dans leur pays d'orgine?

d'autant plus qu'avec la mise en place de l'immigration choisie un peu partout dans les pays développés, ces gens une fois qualifiés n'auront aucune peine à trouver de bons jobs et ce sera la fuite des cerveaux, encore et toujours.

au lieu de contruire une aréne pour les lutteurs, donnons au pool technologique sa vocation première et investissons plus dans l'éducation en général, la survie de notre pays en dépend !
Malcolmxxx En Septembre, 2011 (08:29 AM) 0 FansN°: 1
je vous conseille de visiter d'abord le site de aims-senegal, vous n'avez pas de soucis à faire sur ce sujet.
Mandela Sow En Septembre, 2011 (07:31 AM) 0 FansN°: 6
Merci président Wade pour avoir réussi à doter notre pays de cette grande et prestigieuse structure qu'est L’Institut africain d’enseignement des sciences mathématiques (Aism-Sénégal). Et le deuxième en Afrique après celui établi en Afrique du Sud. Comment les vrais patriotes, aimant vraiment leur peuvent-ils un instant, penser se séparer d'un homme comme. Comme disent les jeunes : "président, affaire bi yaw la."
Wifi En Septembre, 2011 (07:37 AM) 0 FansN°: 1
ce n'est pas wade qui est à la base. il est juste président de la république du pays qui a accueilli le site. un point un trait.
Lagaffe En Septembre, 2011 (07:42 AM) 0 FansN°: 7
 :up:  :up:  :up: Voila la concrétisation d'une bonne initiative :up:  :up:  :up: 
Mandela Sow En Septembre, 2011 (07:48 AM) 0 FansN°: 8
Cher Wifi,

Quand des choses ne marchent, quelque soit le secteur, le lieu, et autre on accuse, au premier chef et quand ce sont des éléments qui profitent à notre pays, on dit que ce n'est pas le président. Exemple : en quoi le président Wade était-il impliqué dans le naufrage du "Joola"? Pourtant, à juste titre, parce qu'étant président de la République, il a été attaqué, accusé. Donc cet Institut il faut le mettre sur le compte du président Wade. COHÉRENCE, s'il vous plait.
@mandela Sow En Septembre, 2011 (07:53 AM) 0 FansN°: 1
@mandela sow
tu es un cancre et un mercenaire du clavier, ton jeu est clair, tu touches combien?
Guest En Septembre, 2011 (16:47 PM) 0 FansN°: 2
le bateau le joola a coulé parce qu'on a pas changé les moteurs. le président est le premier respondable de cette catastrophe
Rectifions En Septembre, 2011 (08:00 AM) 0 FansN°: 9
@ Lui et@Just Sayin



Le Maroc est bel et bien un pays africain, mais ne fait pas partie de l'Union Africaine, à cause du conflit du Sahara Occidental. La décision de l'OUA d'accepter la RASD comme membre en 1982 a conduit le Maroc à quitter l'organisation en 1985. ( voyez WKPD )
Sans_nom En Septembre, 2011 (08:02 AM) 0 FansN°: 10
Belle initiative...du courage aux cracs ^_^
Belleinitiative En Septembre, 2011 (08:29 AM) 0 FansN°: 11
ca saluer franchement

faut juste qu'ils puissent trouver un taf après leur formation où ils pourriont s'épanouir et servir leurs pays
Scienceur En Septembre, 2011 (08:44 AM) 0 FansN°: 12
Y'a pas de béninois dans cette promotion. Les béninois sont les meilleurs mathématiciens africains.
Lagaffe En Septembre, 2011 (09:37 AM) 0 FansN°: 13
@ SCIENCEUR.



Allons, allons. Il n'y a pas de béninois? C'est probablement qu'ils sont ailleurs , dans d'autres université, écoles ou instituts. Ou tout simplement que le pays n'a pas présenté de candidats. C'est tout. Pour le reste, il faut éviter de tomber dans cet esprit de compétition et de concurrence entre africains. Le béninois sont certes très brillants dans beaucoup de domaines, mais de là à être les MEILLEURS MATHEUX du CONTINENT , ça reste à prouver. Mais bon, les béninois sont les bienvenus à AIMS-Sénégal, comme tous les autres africains... :up:  :up:  :up: 
Soce En Septembre, 2011 (10:11 AM) 0 FansN°: 14
Chers élus,



Fi Sabilillah, nguiir Yallah, ne versez jamais dans la franc-maçonnerie. De grâce, ne tombez jamais dans le piège des lobbies qui recrutent dans ces genres d'instituts.



Wa Salam
Ngade Bopp En Septembre, 2011 (10:14 AM) 0 FansN°: 15
interessant c est de ce genre de projet dont l afrique a besoin n oublions que le savoir c est la vie
Peuls,  En Septembre, 2011 (10:37 AM) 0 FansN°: 16
Combien sont les Sénégalais-es qui sont admis-es dans cet Institut de l'Excellence? En Sciences exactes, le Sénégal est foutu! Comme dans les sciences humaines! Même le Français, langue officielle de la République laique du Sénégal, celle-là même qui permet aux dignes & nobles Sénégalais-es de bouffer, de se défendre héroiquement partout, est futilisée par certains-es! Que de connaissances approximatives-lacunières dans l'école sénégalaise depuis l'arrivée accidentelle des ingrats-minables-racistes-menteurs-traitres-falsificateurs-trompeurs-voleurs-violeurs-violents-corrompus-corrupteurs-haineux-méchants wade & bandes & certains-es! Evidemment, pour un régime ubuesque-fasciste-raciste, pour des obscurantistes indignes, une bonne instruction, une bonne éducation, une bonne formation, une bonne information des peuples ne font pas leurs sordides affaires! Il leur faut des moutons, des ignorants, pour prospérer! Pauvre & triste Sénégal! PEULS.
Paulus En Septembre, 2011 (10:45 AM) 0 FansN°: 17
Il faut surtout féliciter le Professeur Mamadou sankharé ,un ndongal daara devenu savant.

Lui au moins il gueule pas , il bosse .mais Attention Wade a un complexe terrible envers les mathématiciens.
Kalman En Septembre, 2011 (11:20 AM) 0 FansN°: 1
il a finalisé le projet, il a du mérite mais il faut aussi féliciter les autres matheux qui ont contribué ou initié cette réalisationn
Ezfere En Septembre, 2011 (12:01 PM) 0 FansN°: 18
les cracs, les betes en maths vous avez du pain sur la planche, bon appeti

Petit Nar En Septembre, 2011 (14:56 PM) 0 FansN°: 19
je ne vois pas de mauritanien et pourtant on est tjrs les premiers en math dans les classes preparatoires
Fff En Septembre, 2011 (17:17 PM) 0 FansN°: 20
  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :sad:  :haha:  :dedet:  :sn:  :down:  :up:  :tala-sylla: :) :-D   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">   :hun:  :cry:  :love:  :up:  :down:  :tala-sylla: 
Nigerien En Septembre, 2011 (03:26 AM) 0 FansN°: 21
On parle de Math sans un seul Nigerien?

What a duce!
Xnox En Septembre, 2011 (21:24 PM) 0 FansN°: 22
J'ai eu un 16 en math au Bac si seulement je n'avais pas poursuivie une branche supérieure de formation informatique j'aurai pu tenter ma chance !!

Bonne initiative et bon courage aux étudiants !!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]