L'homosexualité en Afrique noire : Entre tabou et idées fausses

  • Source: : Maliweb.net | Le 27 novembre, 2010 à 01:11:41 | Lu 29507 fois | 142 Commentaires
content_image

L'homosexualité en Afrique noire : Entre tabou et idées fausses

Dans de nombreux pays d'Afrique noire aujourd'hui, une partie de la population continue d'affirmer que l'homosexualité vient de l'Occident et la situation des homosexuels ne cesse de se dégrader. Selon " The Daily Observer " de Banjul, lors d'un discours tenu le 18 mai dernier, le président gambien Yahya Jammeh a donné " vingt-quatre heures " aux homosexuels pour quitter le pays. "Tout hôtel qui héberge ce type d'individus sera fermé, car leur comportement est illégal. Nous sommes un pays musulman, et je n'accepterai jamais de tels individus dans ce pays " a-t-il lancé.

Il y a quelques mois, c'est au Sénégal qu'une dizaine de personnes avait été arrêtée et placée en garde à vue à la Division des investigations criminelles de Dakar. Des arrestations qui faisaient suite à la publication dans un mensuel, d'un dossier consacré à l'homosexualité, et dans lequel apparaissaient les photos de personnes qui auraient célébré un mariage homosexuel. Et il y a presque deux ans, au Cameroun, des scandales politico-médiatiques autour de " la question homosexuelle " avaient soulevé une vague homophobe sans précédent.

Finalement, dans ces trois pays, comme dans bien d'autres d'Afrique subsaharienne, le sentiment homophobe est aujourd'hui très largement répandu. Les homosexuels sont ainsi devenus les boucs émissaires de sociétés où les valeurs morales sont en perte de vitesse, où les égoïsmes prennent le pas sur les solidarités ancestrales, où l'argent est roi, quelle que soit la manière dont il est gagné, où la majorité de la population est en proie à d'incommensurables difficultés économiques et sociales.

Désormais, l'homophobie s'affiche au grand jour dans toutes les couches sociales. Pis, les amalgames entre homosexualité, pédophilie, pédérastie, franc-maçonnerie, Rose-Croix, prostitution, tourisme sexuel et pratiques perverses de toutes sortes se multiplient.

L'immense majorité est violemment homophobe

Dans cette cacophonie, le débat est souvent difficile, voire impossible. Les positions sont manichéennes. Il faut être pour ou contre. Et pour l'immense majorité des populations qui est bien entendu violemment homophobe, l'homosexualité est une inclination contraire aux " traditions africaines ". D'où la résurgence du vieux mythe selon lequel, l'homosexualité aurait été introduite en Afrique par les Occidentaux.

Or ce qui est vrai, c'est qu'à leur arrivée sur le continent, les premiers explorateurs et les missionnaires considéraient les pratiques sexuelles africaines comme le comble de la dépravation. Et sans avoir réalisé la moindre étude sur le sujet, ils affirmèrent que l'homosexualité n'existait pas en Afrique. Malheureusement, aujourd'hui encore, beaucoup continue de croire que l'homosexualité n'a jamais existé avant l'arrivée des Européens.

Ainsi, ces affirmations sinon mensongères, du moins hâtives, associées aux deux grands monothéismes dont l'Afrique noire a hérité, l'Islam et le Christianisme, déterminent en grande partie la perception que les populations ont actuellement de l'homosexualité. Mieux, dans la quasi-totalité des pays francophones, nous avons aussi en héritage, le code napoléonien qui a interdit l'homosexualité dès l'origine. Et lorsqu'on sait qu'en Afrique noire, l'univers de la sexualité est entouré de tabous, alors on comprend les controverses que peuvent susciter ces questions. L'on oublie trop souvent que pour tous les êtres humains, la construction de l'identité sexuelle est un processus complexe, qui intègre des facteurs psychologiques, sociologiques et culturels.

De plus, des études récentes, réalisées notamment au Cameroun , montrent que l'homosexualité est et a toujours été de toutes les cultures. Seules sa perception sociale, sa désignation, son interprétation… bref sa conceptualisation changent, en fonction des univers sociaux. Et l'histoire de l'homosexualité en Afrique noire démontre non seulement son existence, mais aussi son enracinement à travers quatre grands piliers de certaines traditions africaines. Le premier pilier concerne l'homosexualité liée aux classes d'âge et aux jeux érotiques.

Il existait par exemple chez les Bafia du Sud du Cameroun, où l'on considérait autrefois, que les garçons devaient franchir trois étapes différentes, pour bénéficier d'une bonne croissance. Au cours de la première étape, tous les garçons âgés de six à quinze ans vivaient entre eux, à l'écart des jeunes filles. D'où une très grande promiscuité, qui amenait nombre d'adolescents à avoir parfois des relations sexuelles avec les plus jeunes d'entre eux.

Le deuxième pilier concerne les rites initiatiques qui comportaient parfois des pratiques homosexuelles. Ces rites servaient soit à souder les liens au sein du groupe, soit à initier les hommes à l'art de la guerre, ou encore à permettre le passage de l'adolescence à l'âge adulte. Dans le Sud et le centre du Cameroun, deux rites ancestraux, le " Mevungu " chez les Beti et le Ko'o - l'escargot - chez les Bassa, sont des cérémonies initiatiques qui comprenaient notamment des attouchements à caractère homosexuel entre femmes.

Le Mevungu par exemple est un rite exclusivement féminin, dans lequel les initiées ménopausées jouent le rôle masculin. Ce rite n'était pratiqué que lorsque le gibier était rare en forêt ou encore en cas de mauvaises récoltes. En revanche, chez les Fang duGabon, du Cameroun et de Guinée-Equatoriale, les relations homosexuelles étaient considérées comme le meilleur moyen pour devenir riche.

Le troisième pilier concerne les pratiques homosexuelles en l'absence d'hommes ou de femmes. Chez les Azande du Sud-Ouest du Soudan, au sein des foyers polygames, les relations homosexuelles entre femmes n'étaient pas rares. Tout comme en République Démocratique du Congo, où dans les foyers polygames des femmes nkundo, les pratiques homosexuelles existaient parfois entre co-épouses, qui disaient ne pas être satisfaites par leurs maris. En Afrique australe, lorsqu'elles étaient mariées, les jeunes femmes Herero expliquaient également leurs pratiques homosexuelles désignées par le terme epang, par l'insatisfaction à laquelle elles étaient confrontées dans leurs foyers.

Obligés de mener deux vies parallèles

Enfin, le dernier pilier, qui ne doit pas être confondu avec les trois autres, concerne l'homosexualité identitaire. Il s'agit exclusivement d'hommes ou de femmes, qui préfèrent avoir des relations avec des personnes du même sexe. Dans le Sud de l'actuelle Zambie par exemple, ces personnes étaient appelées mwaami dans la langue Ila. Et, si certaines langues africaines offrent un vide conceptuel et linguistique au sujet de l'homosexualité, d'autres permettent en revanche d'appréhender cette notion de façon très précise. On peut donc affirmer, sans risque de se tromper, que l'homosexualité, tout comme les pratiques homosexuelles existent en Afrique depuis la nuit des temps.

Malheureusement, beaucoup continuent de nier cette " évidence ", obligeant ainsi la quasi-totalité des homosexuels à vivre cachés et dans des milieux fermés. Afin de ne pas éveiller les soupçons, ils mènent bien souvent une double vie : femme et enfants à la maison en guise de couverture - au Cameroun, on appelle ça le Nfinga -, puis des relations homosexuelles en cachette. Si l'on ajoute à tout ceci les dispositions du code pénal qui criminalisent l'homosexualité dans de nombreux pays (Cameroun,Sénégal…) alors on comprend pourquoi la majorité d'entre eux ne rêve que d'exil. D'ailleurs, le véritable mythe, c'est de croire que les dispositions légales qui interdisent l'homosexualité sont une résultante des traditions africaines. Il ne s'agit là que d'un banal héritage colonial.

            Christian Eboulé *

Auteur: Bamako Hebdo - Archives - Maliweb.net






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (11)


Leuzzzzz En Novembre, 2010 (01:23 AM) 0 FansN°: 1
doy na warr dall
Gay Pride 2011 En Novembre, 2010 (02:44 AM) 0 FansN°: 1
je revien de dakar et j'ai mobilisé toute la communauté lgbt et ils sont prets, je suis en france pour la remobilisation des cellules locaux
dimanche 28 novembre on se rencontrre à la maison marthin luther king dans le languedoc roussillon à 22h30 pour la réunion preparatoir
Mameediarra En Novembre, 2010 (01:24 AM) 0 FansN°: 2
bayil homosexuels yi tranquils

lol

 :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: 
Mameediarra En Novembre, 2010 (01:26 AM) 0 FansN°: 1
moi ce que je déplore c'est ceux qui ménent une double vie en ayant une femme d'un côté et des relations homosexuelles de l'autre
ça peut amener toute sorte de maladies à la femme
Mameediarra En Novembre, 2010 (01:34 AM) 0 FansN°: 1
monsieur éboulé
si l'immense majorité est homophobe ciolente comme tu dis, moi je pense que c'est par ignorance car la sexualité de l'autre ce qu'elle fait dans sa chambre ne devrait concerner qu'elle même et dieu
la population ne peut pas se faire juge elle même alors qu'elle n'est pas sure d'aller au paradis
d'autres disent que si on laisse faire tout le monde deviendra homosexuel, moi je pense que non car si on croit à ses propres valeurs et qu'on est sur de soi y'a pas raison de "devenir" homosexuel
faudrait peut être se poser la question si malgré tous les siécles de meurtres ,d'oppression à l'égard de ces gens pourquoi ils continuent d'exister ? la réponse à cette question permet à chaque personne d'être de savoir quel comportement adopter
Tah! En Novembre, 2010 (01:34 AM) 0 FansN°: 2
cherie nameunala loubess?
Pd_a_letranger En Novembre, 2010 (01:50 AM) 0 FansN°: 3
mame diarra je ne suis pas pour aussi mais au senegal ils sont un peu obliges car vu la structure mentale generale, a un certain age si tu te marries pas les gens se posent certaines questions et si ce dernier a peur de les confronter afin de ne pas etre decouvert, alors ils se marient a une femme, et crois-moi la majoite des femmes qui disent aue leurs maris ne les satisfait pas, ontdes epoux homos, c'est en ggros un grand risque, je l'avoue mais tant que les gens ne pourront pas comprendre que c'est dieu qui nous a tous creer et que beaucoup d'entre se sont longtemps recherches et s'ils trouvaient echos aupres de la population, peut-etre seraient-ils asexuer comme moi a present et laisser cette pratique risquee, tu sais j'ai arreter car aussi seul le fait de me retrouver avec des amis pareils que moi et qu'on est nous dans nous tres libres de nous exprimer naturellement san honte ici au usa ou avec ceux que j'ai au senegal, me permet beaucoup d'oublier le sexe entre hommes, et ces discussions entre nous comble ce vide, donc si les homos avaient un support sans etre juger pour ce au'ils n'ont pas choisi d'etre car ainsi nes, je pense que beaucoup pourraient s'en sortir si tu me comprends bien
Ladyg En Novembre, 2010 (01:41 AM) 0 FansN°: 3
Et c'est reparti!  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">  

Homosexualité matin midi soir! :down: 
Michel Edungu En Juin, 2012 (12:41 PM) 0 FansN°: 1
ignorante ke tu es c'est une pratique contre nature il est temps ke tu arrete au nom de dieu. merci
Xp En Novembre, 2010 (01:46 AM) 0 FansN°: 4
svp seneweb ngir yalla arretez

de nous parler des PD!

svp
Ney Leer En Novembre, 2010 (04:33 AM) 0 FansN°: 5
je crois bien que seneweb controle par les pd
Korsiga En Novembre, 2010 (20:31 PM) 0 FansN°: 6
même avec votre tentative de légitimation de l'homosexualité tu n'a fait nous convaincre c'set un acte contre nature , exttraordianire , anormal, immorale et sale
Awa En Novembre, 2010 (00:15 AM) 0 FansN°: 7
ASTARFIROU ALLAH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

mame diarra t es po homo arrete d prendre ds pecher ossi c bien d etre ouverte d esprit mais dela a prendre des pecher grave en defendent ct pratique!!!!!j suis contre l homosexualite!!!mais j leurs fouent la paix mais pour accepter leurs pratik jamais astarfirou allah!!

et tu sais k la religion juive chretienne et musulman interdit ct pratique!!!!!!!!!!!!et si tu es musulmane tu as deja lu ds l corant koum loute!!!





PLEASE LES HOMO VIVAIENT CK VOUS VOULEZ MAIS DELA K TOUT L MONDE VOUS ACCEPTE NON!!!!!!!C ES UNE PRATIK CONTRE NATURE MM LS ANIMAUX FONT PO CA LA PREUVE K C PO NORMAL NI NATURL

PKOI VOUS VOULEZ K LA TERRE ENTIERE VOUS RECONNAISE OU ACCEPTE !!! VOUS FAITE VOS TRUC ET PUIS BASTA!!!!!!!!

MOI J SUIS TRES OUVERTE MAIS CA PARDON J PEUT PO !!!!!!!mais j n insulte po ls homo k j rencontre ni rien c juste en moi j n accepte po c tout
Gladys En Mars, 2012 (23:21 PM) 0 FansN°: 1
bonjour a tous et toute, awa excuse moi mais tu as le droit de ne pas aimer une pratique qui ne corrobore pas ave tes valeurs...mais avant de nous comparer a des animaux en disant que meme eux ne pratiquent pas sa pour reprendre tes mots.... ouvre tn esprit regarde les documentaires animaliers, et utilise internet et la tu trouvera des especes qui sont homos, notamment un couple de singe qui vit dans un zoo...instruit toi d'abord...sur ce bonne lecture...
Undefined En Mars, 2011 (15:57 PM) 0 FansN°: 8
c,est un grand mensonge de dire que les pd ont tjrs exister en afrique historiquement parlant ce phenomene est aparu en afrique noirs pour la premiere fois avec la defaite des songhais face au pacha djoder
Indum En Avril, 2011 (22:30 PM) 0 FansN°: 9
Undefine est tu sur d'avoir un ceveau ??????????????
Michel Edungu  En Juin, 2012 (12:38 PM) 0 FansN°: 10
PRATIQUE CONTRE NATURE A VS QUI Y PRATIQUE KE MON DIEU VS PARDONNE PRCQ VS NE SAVEZ PAS CE KR VOUS FAITES.

Tabous En Août, 2016 (10:32 AM) 0 FansN°: 11
Parler de certaines choses est sujet tabous dans quelques milieux en Afrique au Sénégal.Débatre sur l'homosexualité est devenu banal,seulement on a tendance à oublier d'autres maladies dont souffrent certains groupes sociaux tels que les femmes.Certaines femmes souffrent dans leur intimité de quelques troubles psychosomatiques qu'elles ne sauraient étaler dans les services de santé...Elles sont martyrisées expulsées mêmes de leur foyers parcque atteintes d'un mal dont l'origine remonte à leur enfance.Pisser au lit n'est pas une malediction mais une maladie qui peut se soigner par la médcine moderne" les pchynalistes" ou par la médcine traditionnelles.Il s'agit de les aider à retrouver leur assurance psychomentale qui a été troublée par une enfance mal gérée traumatisée.Souvent leur maris les taxent de tueuses d'épous qui veulent écourter leur vie,ignorants qu'ils sont.Alors il est temps que les experts,les gens formés dans ce domaines aident ces victimes à se liberer de ces eaux fatales....

Tabous

Ps: au lieu de juger négativement les gens , aider les à se soigner,

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]