Societe

La chute du Dg agresseur….Sitor avait si tort !

  • Par : Seneweb News | Le 11 janvier, 2013 à 21:01:10 | Lu 30557 fois | 51 Commentaires
content_image

La chute du Dg agresseur….Sitor avait si tort !

Qui l’eût cru ! Sitor Ndour, cet illustre fils de Fatick, ancien numéro 2 de l’Apr, ex-directeur du Coud s’est retrouvé en prison et cela pour six longs mois. Ex-ministre et directeur général en son temps, le militant du Pds s’est transformé en agresseur le temps d’une campagne électorale présidentielle. Wade en valait-il la peine ? La réponse, notre confrère Bocar Dieng, le journaliste qu'il a agressé,l’a certainement ! Dans tous les cas, « nul n’est au-dessus de la loi » ! Même si...beaucoup ont pu renifler dans les airs, un parfum de règlementde compte..."pollu-tic". Le Roi des arènes, Balla Gaye 2, (un peu) plus costaud que Siror, avait écopé, lui, de 3 mois avec sursis pour avoir levé la main sur le jeune Ibrahima Dramé. Quelle justice !    Abdoulaye Baldé, Me Ousmane Ngom, Oumar Sarr, nos députés jugés par nos « dépités » !    Ils sont trois députés dont deux du Parti Démocratique Sénégalais et un de Bokk Guis Guis à se retrouver à la merci d’une Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (Crei). Ni Ousmane Ngom, Ni Oumar Sarr, Ni Abdoulaye Baldé n’étaient présents lors du vote de leur immunité parlementaire, ce jeudi 10 janvier 2013 à Assemblée nationale. Auparavant, Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor dans une lettre salée adressée au président de la Commission Ad Hoc de déverser sa bile sur ses « soi-disant collègues ». A la guerre comme à la guerre, tous les coups sont permis !    Alioune Aïdara Sylla, courtier de Wade, les milliards pleins les poches      Au secours, il pleut des milliards au Sénégal ! Doit-on en pleurer ou en rire? Un ancien député et chargé de mission de Me Abdoulaye Wade qui se déambule à l’aéroport de Dakar avec des milliards dans ses poches, sans se soucier de rien. Alioune Aïdara Sylla en jouant les courtiers, était loin de s’imaginer que c'est à Rabeus qu'il devait encaisser les chèques de Wade. Et qu’est ce qu’on attend pour mettre le propriétaire( Me Wade pour ne pas le citer) de ces milliards en taule? Comment parler de recel sans constater le vol? Dire que même après sa chute, Wade continue de gouverner notre Pays ! A croire que l'ancien président dispose encore d'une caisse noire... Du courage Macky !!!      Foot : Alain Giresse finalement accepté dans la Tanière !     L’équipe du Sénégal et les coachs français, c’est une histoire d’amour qui ne finit jamais ! Nous revoilà à la case de départ avec un Français à la tête de la sélection Sénégalaise. Alain Giresse a signé avec la Fédération Sénégalaise de Football Fsf, un contrat de deux ans. Ce dernier a comme mission « impossible » de qualifier le Sénégal à la coupe du Monde 2014 et à la Can 2015. Pourquoi l’Allemand Volker Finke plébiscité dans un premier temps n’a pas été choisi ? Et que dire d’Alioune Cissé, ancien capitaine des Lions, qui ne souhaite pas être « adjoint ».       Au secours, les délestages reviennent !   Le Sénégal sous Macky n'est pas si différent de ce que nos compatriotes ont enduré sous le régime précédent. A l'heure où l'on parle de hausse du prix de la farine qui entraîne nécessairement une hausse du prix de la baguette de pain, les délestages à leur tour expérimentent le "Yokkuté" tant promis par Macky Sobriété.  Bravo ! Désormais, les coupures de courant, c'est tous les soirs, tard dans la nuit, dans la journée, le matin, bref, tous les jours à n'importe quelle heure. On ne peut même plus regarder Rien Tous les Soirs!De quoi se demander si le "Macky" ne risque pas de connaître sa première guérilla urbaine à cause des délestages.  Les imams de Guédiawaye, eux,ont déjà annoncé la couleur. Les populations, elles, fulminent leur colère. Plan takkal ou plan Takoul, peu importe, on veut du courant et tout de suite !Bon week-end à tous !

Seneweb News

Commentaire (29)


X-men En Janvier, 2013 (22:18 PM) 0 FansN°: 1
111
Journalistes Vendus En Janvier, 2013 (08:29 AM) 0 FansN°: 2
ici repose la défunte presse privée sénégalaise [décès survenu le 25 mars 2012] ( modou badiane)
on a coutume de dire que dans une démocratie digne de son nom, la presse représente le quatrième pouvoir après l’exécutif, le législatif et le judiciaire. que deviendrait un tel système si le quatrième pouvoir, qui doit normalement équilibrer les trois autres, puisque plus indépendant, s’amène à jouer les baroudeurs ou pire les laudateurs ? il faut qu’on le dise. la presse privée sénégalaise après la télévision nationale de rien tous les soirs, est entrain de perdre de sa crédibilité et de son indépendance. le dernier événement qui en atteste est la tentative d’immolation de cheikh mbaye le lundi 07 janvier 2013, devant les grilles du palais, que la presse, dans sa quasi-totalité, a traitée de façon parcellaire. là où elle décrivait ces actes sous le régime wade de désillusion d’une jeunesse laissée à elle-même, la même presse, les mêmes journalistes, essaient de justifier l’acte par une présumée folie de l’auteur. le mardi 08 janvier 2013 soit moins de 24 h après l’incident, sa famille dément les rumeurs de la presse selon lesquelles, la victime souffrirait de troubles mentaux "cheikh mbaye jouit de toutes ses facultés mentales. il développait même beaucoup de projets... ». pourquoi ces glissades à répétition de la presse ? les auteurs d’immolations sous wade étaient ils plus sains d’esprits que le premier sous l’ère macky ? la désillusion est elle moins présente sous macky que sous son prédécesseur ? la question mérite d’être posée avec beaucoup de recul et sans subjectivité aucune. cette manière de faire des journalistes, et pas des moins connus, ne rend ni service au régime actuel ni au peuple sénégalais. c’est une bombe que la presse a entre ses mains et qui risque d’exploser au moment où on s’y entendra le moins. 
madiambal diagne dans sa chronique du lundi 07 janvier 2013 titrée « inculpez wade ou libérez aïdara sylla ! » a rappelé le rôle jouait par la presse dans la chute du régime de wade. « dix ans durant, nous nous sommes tués, à travers ces colonnes, à publier les hauts faits (de wade) de prédation de ressources publiques » disait-il. la presse a telle perdu son verbe et son rôle de sentinelle dans une démocratie en marche avec l’élection de macky sall comme président de la république du sénégal ? sommes-nous entrain d’assister à un gouvernement de journalistes après celui des avocats ? les journalistes sont ils devenus complaisants face à leurs homologues qui composent l’entourage proche du président ? 
vous avez été sans doute surpris de voir lors de son émission, ça me dit mag, avec le professeur gadiaga du 15 décembre 2012, l’ex percutant pape allé niang, déclarer après une analyse du juriste, « (…) j’attends de voir celui qui viendra ici me parler de la haute cour de justice comme étant seule habilitée à juger les ex barons du gouvernement de wade ». le professeur venait de faire une brillante dichotomie entre les fautes qu’auraient commises un ministre dans l’exercice de ses fonctions et durant l’exercice de ses fonctions. cette satisfaction montrée du journaliste prouve deux choses. il est prêt à défendre la position actuelle du gouvernement et ne laissera pas l’autre camp défendre son point de vu puisqu’il le juge déjà comme erroné. est-ce cela le rôle du journaliste qui doit participer à l’éclosion de la vérité et à l’équilibre de l’information ? 
que dire de mamadou oumar ndiaye qui ne semble pas être tout à fait d’accord avec le discours de macky sall lors du nouvel an, mais préfère le critiquer en utilisant la pédale douce. il titre dans sa chronique parue dans le journal le témoin n°1109 « discours de fin d’année du président macky sall: oublis et omissions d’un (bon) discours». cherche t il avec ce titre à caresser macky dans le sens de la poile ou évite t il de s’amener les foudres de ses compères qui ont pris fait et cause pour le régime actuel ? dans le fond, il souligne « sur le fond, en revanche, il est sans doute notable que les spins doctors du président n’ont pas accordé une très grande attention au contenu de son discours du nouvel an ». il critique tout en qualifiant les rédacteurs de « spins doctors ». content sans doute, de ses compères, malgré les oublis listés et le fond vide. 
que devient souleymane jules diop, après nous avoir servi, pendant des années, qu’il ne défendait que des principes. n’est il pas devenu un membre à part entière de l’apr qu’il cherche à défendre vaille que vaille ? 
nous ne demandons pas à la presse d’être des ultra opposants comme le groupe walfadjri, mais à jouer le rôle d’avant-gardiste qu’on lui connaissait, de faire comme le groupe d-media qui est le seul, à l’heure actuelle, à nous informer juste et vrai. même les journalistes du groupe futur medias que nous avons toujours connu pour leur professionnalisme s’adonnent à ces pratiques en cherchant à faire plaisir à leur patron devenu ministre dans le gouvernement de macky. allassane samba diop est devenu méconnaissable et mamadou ibra kane aphone. 
nous ne sommes pas contre le gouvernement, mais réclamons notre droit à l’information. la vraie information. le peuple n’a pas besoin de mirage pour subsister. face au faux il arrivera un moment où lui-même s’en détournera et réclamera ce qu’on a tenté de lui cacher. le journaliste doit alerter et non applaudir. l’acclamation continue est du rôle du partisan et non du journaliste libre et indépendant. nous avons besoin que l’on nous dise que le train n’est pas arrivé à l’heure. celui qui arrive à temps ne constitue pas une information. gilbert keith chesterton décrivait avec ironie le rôle du vrai journaliste en ces termes « le journalisme consiste pour une large part à dire “lord jones est mort” à des gens qui n’ont jamais su que lord jones existait. » 
alors chers journalistes, reprenez vous et ressuscitez la presse décédée le 25 mars 2012 pour que triomphe la démocratie sénégalaise ! 




modou badiane 
sociologue 
[email protected]
Xeme En Janvier, 2013 (10:10 AM) 0 FansN°: 1
sitor ndour est l'empêcheur de tourner rond de macky à fatick. donc, il doit en pâtir maintenant que macky a le pouvoir comme il l'a dit.
Mannequin En Janvier, 2013 (22:20 PM) 0 FansN°: 2
pé depuis cote d'azur  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
Pouthie Pathie En Janvier, 2013 (22:29 PM) 0 FansN°: 3
Merçi .maintenant la trahison se paye cache.
Voila En Janvier, 2013 (22:32 PM) 0 FansN°: 4
je suis très content tout de même de voir sitor dans les gris parce il était un agresseur. comment dans un pays qu on aspire d être un président ou un ministre de frapper les journalistes comme des ânes c est pas possible. mais je suis triste de notre assemblée bourré par des hommes incompétents qui ne font que obéir leur parti.en oubliant complètement la population la lEvée des immunités des trois députés n obeissent pas aux regles de droits je pense que ca montre deja que ces trois anciens ministres iront au PRISON :tala-sylla:  C EST PAS SERIEUX ET J ESPERE QUE VOUS ALLEZ LEVER L UMMINITE DE BARTHELEMY DIAZ   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   COMME VOUS AVEZ L HABITUDE MADAME LA GARDE DES SCEAUX QUE TOUT LE MONDE EST JUSTICIABLE NOUS ATTENDONS LES SUIVANTS ET LES SUIVANTES SUR LA LISTE NOTAMMENT[ DIAS AMINATA NIANE APIX KHORECHI PECHE ............................................] :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
Amadoubatouks En Janvier, 2013 (23:30 PM) 0 FansN°: 5
 :dedet:  :sn: LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE(goldman sachs) EST ORIGINE DE LA CRISE MONDIAL ET MAINTENANT S APPRETE A UN ECLATEMENT DE LA ZONE EUROS(europe va tout droit vers une tsunamie financier economique prevus mis 2013. causePETER SUTHERLAND(irlande) ANTONIO BORGES(france) MARIO MONTI(italie) LUCAS PAPADEMOS(grece) MARIO DRAGHI(bce) OTMAR LSAING(germany) KAREL VAN MIERT(belgique) MARK CARNEY(angleter). LE PUZZLE EST COMPLET POUR GOLMAN SACHS. C EST COMME DE DEMANDER A DES PYROMANES ETEINDRE LE FEU (sont des criminels financiers)EUROPE EST EN DANGER alor immigret preparez vous a rentrer aux pays et investissez au pays avant de rentrer.tel port 0645016871 :dedet:  :sn:  :dedet:  :sn:  :dedet:  :sn:  :dedet:  :sn:  :sn:  :sn:  :dedet:  :dedet:  :sn:  :sn:  :sn: 
Ngor En Janvier, 2013 (23:36 PM) 0 FansN°: 6
si dieu te donne le prouvoir d'un éléphan agiit comme une moustki,macky sall amal yeurmandé si diam yi.  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :-D 
Birane Diop En Janvier, 2013 (00:12 AM) 0 FansN°: 7
Quelle gloire y a- t'il à s'adosser sur la force de l'Etat, sa puissance, pour agresser , humilier, tenter d'écraser des adversaires politiques.L'instrumentalisation des institutions de l'Etat à des fins politiciennes traduit simplement l'indigence de ceux qui jouent à ce jeu extrêmement dangereux pour la survie de notre pays en tant que nation.
Amadoubatouks En Janvier, 2013 (00:22 AM) 0 FansN°: 8
 :dedet:  :sn: PROJET HAARP ARME ULTIME ARMEE AMERICAINE(allez google TAPEZ HAARP)SE SONT SUCCEDE DES SERIES DE PROJET . (utilisation des ondes et leur propriete electromagnetiqueet des armes terriblement efficace)serie de projet pendant 50ans par USA.(argus 1958) (starfish 1962) (solar power satellite1968 et1980) (desert storn 1991) QUI AVAIENT POUR BUT JOUER AVEC L IONESPHERE (HAARP EST LE DERNIER CHAPITRE LES USA AURAIENT MEME DEVELOPPER UN VERITABLE RESEAU DE STATION A TRAVERS LE GLOBE AFIN DE CREER UN BOUCLIER MODULABLE TOTAL.LES ETATS UNIS PREVOIT AUGMENTER LA PUISSANCE A ATTEINDRE 4.5gigawat EN UTILISANT LES HAUT FREQUENCE COMBINEES DANS IONOSPHERE ,HAARPSERAIT CAPABLE DE RECHAUFFER LOCALEMENT ATHMOSPHERE COMME UN FOUR A MICRO ONDE.  :dedet:  :sn:  :dedet:  :sn:  :dedet:  :sn:  :sn:  :dedet:  :sn: 
Waz En Janvier, 2013 (00:37 AM) 0 FansN°: 9
SITaOR a eté trahi par macky et voila aujourdhui encorse subi de l injustice ce putain correspondant ki n est rien

d autres k un militant d apr anime par des mensonges veule tt simplement aneantir l allure de sitor pour les prochaines elections municipalese



que macky arrete ces treaques et de repondre aux problemes des senegalais c est pas elegant pour ce pays ou ces predecesseurs nous ont legue la liberté



siotor vs etes un victime politique et nous allons pas laisser cet dictature rampante



au secour ou est passer les journalistes les ong alerte
Lynx En Janvier, 2013 (01:47 AM) 0 FansN°: 10
Mais certains sont malhonnete Maky n'a rien a voir dans cette affaire ,il a frappe kelk1 et la justice a fait son boulot ,figurez vous si le victime etait votre pere ou mère vous allez pas dire ces anneries poste 7 et 9
Aby Ndour  En Janvier, 2013 (01:48 AM) 0 FansN°: 11
je demande quel est le problème entre Aby ndour et sa



Famille ?
Tass En Janvier, 2013 (02:42 AM) 0 FansN°: 12
L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….























L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….

















L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….























L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….













































L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….























L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….















L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….



















L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….

















L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….



















L’affaire Aliou Aïdara Sylla : règlement de compte politique, chantage pour transhumance, désinformation, manipulation, excès de zèle d’un totalitarisme rampant. Arrêtez de faire diversion et réaliser plutôt vos promesses électorales : baisse des denrées de premières nécessités, du carburant, du taux de chômage, des loyers et charges locatives, amélioration du niveau de vie des sénégalais, facilité dans l’accès au crédit à nous tous….





































Lala 87 En Janvier, 2013 (04:10 AM) 0 FansN°: 13
vraiment je ne savais pas que maky etait si mechant et rancunier.les hypocrites senegalais savent que maky a volè et ils ne le soulignent pas . les hypocrites senegalais savent que maky a violè la loi à l assemblèe et ils ne disent pas.ce sont ces juristes menteurs qui nous amerdaient aux temps dans les radios ou tele.aujourdhui on ne les entend plus.oils sont tous des corrompus le senega lne les interssait pas
Mbidou En Janvier, 2013 (05:40 AM) 0 FansN°: 1
tais-toi. la justice, rien ke la justice. il a cogné kelkun, il a été reconnu coupable, il paie. le tps de l'impunité est terminée. fo se rendre à l'évidence.
Kopiti En Janvier, 2013 (06:16 AM) 0 FansN°: 14
Vraiment je ne comprends pas les senegalais

Aujourdhui partisans demain adversaires.

dou ngene yappe dou ngene yah
Groupe Electrogene En Janvier, 2013 (09:00 AM) 0 FansN°: 15
Nous mettons a votre disposition des Groupe electrogene de marque ASIATIQUE de tres haute puissance a usage domestique et professionelle.DIESEL.,ESSENCE.ETHANOL.



pout tout contact [email protected]

Newstylefp En Janvier, 2013 (09:01 AM) 0 FansN°: 16
Le nouveau style Front page de SENEWEB..

Parler de plusieurs top news a la fois..

Un fiasco, vide et sans ame..

Nos journalistes ne cherchent qu'a manger, alors qu'ils (elles ) peuvent manger et informar en meme temps

que voulons nous laisser a nos enfants? rien d'autre que de la mediocricite

SOPPI XALAAT DIOTNA NAK
Ndiayabi En Janvier, 2013 (10:11 AM) 0 FansN°: 17
NE COMPAREZ PAS LE PROBLEME DE BALLA GAYE ET SITOR. BALLA N A PAS AGRESSE LA PERSONNE CHEZ LUI. SITOR EST ALLE AU DOMICILE DU JOURNALISTE POUR LE TABASSER. DONC VIOLATION DE DOMICILE ET AGRESSION
Tee En Janvier, 2013 (11:28 AM) 0 FansN°: 1
menteur k vs etes sur koi s appuyer vs pour dire cela sitor n est rien d autres k un victime politik
Res En Janvier, 2013 (10:38 AM) 0 FansN°: 18
tous ces gens sous le régime de l'autre ont joué et perdu.ils croyaient être au pouvoir pendant cinquante ans comme ils le disaient à qui veut l'entendre. c'est le tour de F S de répondre lui aussi de ses actes." lOU WAY RINDI THI SSA LOKHO LAY NATH".
Sxd En Janvier, 2013 (11:14 AM) 0 FansN°: 19
Dictature rampante. Si a chaque fois qu'il y'a bagarre, c'est six mois de prison, nous serions tous en prison. Sitar est un détenu politique et il faut avoir le courage de le dire.
Saxon En Janvier, 2013 (11:25 AM) 0 FansN°: 1
je me demande ou est les defenseurs de la republique nous sommes en danger
sitor est un detenu politique
Le Hibou En Janvier, 2013 (12:25 PM) 0 FansN°: 20
sarr balde ngom vraiment vous faites trop de bruit on vous accuse d être très riches alors vous êtes libres de l etre mais justifiez votre richesse et c est tout
Azerty00 En Janvier, 2013 (13:50 PM) 0 FansN°: 21
J'aime bien le titre, c bien trouvé.
Ndiayealberta En Janvier, 2013 (18:15 PM) 0 FansN°: 22
La casserole carcérale de Reubeuss

La prison est un univers unique, à part au monde, tout à fait inhumain. C’est une spirale infernale qui transforme de jeunes détenus en endurcis. C’est une autre dimension, un autre monde dans lequel les valeurs qui sont les nôtres, qui sont celles du citoyen de base, n’ont pas cours. On est dans un monde où les lois de la république ne s’appliquent pas. Elle est une machine qui tend à vous rabaisser en dessous de vous-même. Ça vous consume de l’intérieur et vous finissez par en porter des stigmates qui vous suivront toute votre vie.

On ne peut pas parler de prison sans parler de garde-à-vue. Une période 96h que j’ai vécu dans des conditions extrêmement difficiles. Je faisais tous mes besoins naturels dans la même cellule qui faisait à peine 6m². Le tuyau pour évacuer mes urines et selles faisait à peine 10cm de diamètre et l’odeur qui s’y dégageait, devenait chaque jour de plus en plus acre et insupportable. J’avais droit uniquement à une petite bouteille d’eau d’à peine 1L avec laquelle il fallait boire en même temps et tout dépendait d’eux quand il faillait te la donner suivant tes demandes, c’était vraiment dégueulasse et apparemment ça leur plaisait de voir des gens dans ces conditions inhumaines au vu et au su des toute personne entrant dans le commissariat pour un quelconque besoin. Tu ‘allonges à même le sol. Tout était censuré pour la personne en garde-à-vue et elle n’avait droit à aucune visite, même de ses géniteurs. Pour certains c’était extrêmement gênant, leur dignité humaine étant ainsi bafouée. Les conditions de détention ne les intéressaient nullement ; ils faisaient montre d’une indifférence manifeste, le sourire narquois quand ils nous regardaient, le ton désagréable quand ils nous parlaient. La ténacité et la rigueur au travail de la police ou de la gendarmerie est notoire mais aussi leur vulgarité et leur arrogance. C’est un trait de caractère que partagent visiblement les hommes de ces deux corps. On avait droit à rien dans la cellule à part ce qu’on portait. En réalité c’était de la méchanceté gratuite malgré un certain nombre de consignes qu’ils ont reçus dans ce sens. Dans certains cas, c’était assimilé à de la torture psychologique pour essayer de te faire craquer, de t’arracher des aveux mais c’était sans me connaître, ignorer mon état d’esprit et ma capacité à vivre dans n’importe quelle situation. Ils ne pouvaient penser à aucun moment que je pouvais dire la vérité et c’est ce que je faisais avec la plus grande honnêteté. Malgré tout, certains d’entre eux sont intelligents et humains mais on leur mettait des contraintes telles qu’aujourd’hui ils sont dans l’obligation de devenir inhumain. Ils n’ont plus les moyens d’avoir un minimum d’humanité.

Après 48 heures de renouvellement de ma garde-à-vue, je suis finalement déféré au parquet pour faire face au substitut du procureur. Je suis arrivé au tribunal et automatiquement mis dans les caves sises au rez-de-chaussée avec plusieurs autres prévenus. Des pièces qui faisaient à peine 16m² avec une toute petite toilette intérieure. Ils pouvaient y mettre une cinquantaine de personnes ; ils les remplissaient au fil des minutes. Plus ils les remplissaient, plus l’odeur devenait de plus en plus insupportable. Ils ne faisaient pas de différence entre les prévenus, selon les délits ou autres. J’avais l’impression que tous les jeunes de ce pays étaient arrêtés. L’attente pour faire face au substitut devenait de plus en plus longue. Certains dans les caves semblaient être vraiment à l’aise dans cette situation ; ils bavardaient avec une aisance telle qu’ils laissaient paraitre qu’ils sont des habitués des lieux, vu leur comportement avec les gardes pénitentiaires et certaines des familiarités qui existaient entre eux.

Toute personne dans une cave était plus ou moins considérée comme faisant partie du « bétail » à expédier à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Reubeuss. Néanmoins certains parmi nous réussissaient à obtenir des faveurs de la part de certains gardes qui leur achetaient de la cigarette bien qu’il était interdit de fumer dans les caves ; certains n’en avaient cure. La corruption était manifestement devenue une règle là-bas, il suffisait juste d’avoir de l’argent pour obtenir tout ce que l’on voulait. C’est après mes entrées à Reubeuss et à Cap Manuel que j’ai pris vraiment conscience de l’ampleur de cette corruption. C’était une pratique qui touche toute la ligne des gardes pénitentiaires en contact direct avec les détenus. C’était vraiment la mafia russe avec de la raquette ; ils n’hésitaient pas à se donner des coups bas pour des broutilles que leur donner les détenus, souvent de quoi acheter un paquet de cigarette.

Plusieurs heures pouvaient passaient sans être fixé sur son sort. L’indifférence des gardes était choquante. Les substituts de procureur qui arrivèrent se mettaient devant les caves et le responsable leur tendait chacun un pli de dossier constitué de procès-verbaux de police ou de gendarmerie. A l’appel de ton nom, tu devais te présenter devant lui pour une audition expresse ; tu faisais au maximum 2mn de face-à-face. Beaucoup regagnaient les caves, cela signifiait que tu venais d’être placé sous mandat de dépôt et cela concernait 99% des tous ceux qui étaient là. Il fallait vraiment avoir de la chance et du soutien pour bénéficier d’une liberté provisoire en ce moment. J’attendais avec impatience mon tour pour savoir enfin. J’étais le premier parmi un groupe de quatre prévenus, on était les derniers à être appelés. Assis sur une chaise d’attente avec un petit bureau sur lequel est rangé un pli de procès-verbaux, vêtu d’un boubou en wolof, je suis debout devant lui pour une sorte d’audition. Il a commencé par me lire les charges qui pesaient sur moi et me demanda si je reconnaissais les faits ; je répondis par l’affirmative et il me signifia à l’instant qu’il me plaça sous mandat de dépôt et me communiqua la date de ma première comparution devant le tribunal Régional Hors Classe de Dakar pour une audience en flagrants délits. L’audition a duré à peine deux (02) minutes et on me ramena dans une cave pour attendre le mini car devant nous amener à la MAC de Reubeuss.

L’inconsistance avec laquelle ces substituts de procureur regardent les dossiers est hallucinante. C’est du genre, va moisir en prison, moi j’ai d’autres chose à faire ou bien ma femme ou ma copine m’attend. Quinze minutes après cette face-à-face, les gardes pénitentiaires nous appelèrent un à un jusqu’à ce qu’on atteigne le nombre remplissant le véhicule, direction la MAC de Reubeuss.

On se retrouve devant des gens qu’on ne connaissait pas pour une fouille. C’est humiliant, c’est dégradant après on se retrouve dans une chambre où vous tombez sur des gens que vous ne connaissez ni d’Adam ni d’Eve qui sont encore plus effrayants que les murs où vous êtes et avec lesquels vous allez partager de longs mois voire parfois de longues années. Les murs sont maculés de taches d’une saleté indescriptible. Des pièces qui ont été conçues au départ pour un nombre raisonnable de détenus se retrouvent maintenant avec une densité humaine excessive, avec un taux d’occupation qui dépasse parfois largement les 300% pour un espace vital individuel d’environ 0,50m². La couchette, le moment tant redouté par les détenus où il fallait les entasser comme des sardines surtout dans les grandes chambres contrairement dans les petites ou moyennes ou chacun peut souvent disposer d’un matelas. Dans les grandes chambres, c’est l’esclavage qui est revenu au sens propre du terme. Aucune personne sur terre ne peut faire une représentation dans sa tête pour imaginer comment peut être une chambre à Reubeuss. Vous partagez la cour de promenade avec les rats, des rats qui ne vous fuient plus, c’est vous qui les fuyiez. C’est incroyable mais vrai. Mêmes les animaux enfermés dans les caves au parc Hann ont plus d’espace. Du coup il existe une promiscuité malsaine d’autant plus malsaine qu’on mélange des prévenus avec des gens déjà condamnés qui sont souvent de vieux briscards du système. Deux cent dix-neuf (219) personnes dans une pièce de 11m x 6 avec une seule toilette, des gens qui peuvent rester (parfois involontairement) plusieurs jours sans prendre la moindre douche, je vous laisse imaginer la suite. La bouffe, n’en parlons pas ! Le fameux « diangan », ce riz pourri à l’odeur nauséabonde qui peut vous exploser les poumons même à 10m. 290F par détenu par jour, c’est volontairement vouloir se débarrasser des détenus par la famine. Il y a beaucoup de brutalité en prison : physique et psychologique et les détenus deviennent littéralement terrorisés. La plupart d’entre eux sont absolument broyés par le système.

C’est un mal sénégalais que de vouloir mettre à tout prix en détention des gens pas encore jugés par les tribunaux et en plus de les oublier. La longueur des détentions provisoires, elle est entre les mains des magistrats et si un d’entre eux ne décide pas une libération, personne ne peut l’y obliger. Des centaines de personnes sont incarcérées depuis plusieurs années en attente de procès. Du coup c’est la surpopulation, qui engendre un quotidien où la violence, l’insalubrité, le manque d’hygiène, le défaut de soin, l’absence de politique de réinsertion, les problèmes de santé deviennent la règle. La batterie classique à l’infirmerie : le paracétamol quel que soit ce dont vous souffrez. Des conditions de détentions indignes, lamentables pour un pays comme le Sénégal, des conditions jugées globalement à la limite de la dignité humaine, qui conduit à des expériences effrayantes. Pour peu révolté que l’on soit, on devient un mécontent qui rejette toute possibilité de bien faire et on risque d’être un récidiviste une fois dehors. Il y a beaucoup de silence en prison, il s’y passe beaucoup de choses et on ne dit rien à commencer par les détenus après leur sortie, les intellectuels qui ont déjà connu le milieu carcéral et pire encore les organisations des droits de l’homme.

La prison abrite beaucoup de gens souffrant des problèmes psychiques. Certains détenus sont dépressifs, d’autres souffrent d’anxiété généralisée, d’agoraphobie, de paranoïa et de psychose hallucinatoire chronique. Elle est devenue le refuge des malades mentaux.

Il faut des états généraux de la condition pénitentiaire. Une consultation sans précédent doit être lancée sous la forme de questionnaire, à adresser à tous les acteurs du monde judiciaire et pénitentiaire : qu’il s’agisse des personnes détenues ou de leurs familles, des magistrats, des avocats, des personnels pénitentiaires ou des intervenants en milieu carcéral. L’administration pénitentiaire doit favoriser la réinsertion sociale des personnes qui lui sont confiées au lieu de les écraser machinalement par le système, en les mettant dans des conditions de confinement extrême.

La privation de la liberté n’est pas la privation de l’accès au droit ni la privation de la parole. C’est atroce d’être privé de liberté, on souffre en prison et qu’importe les conditions de détention mais après si la prison doit être une vengeance comme Guantanamo, ça s’appelle de la barbarie et les gens qui ont un comportement de ce type mériteraient d’aller en prison, qu’ils soient des hommes politiques ou des citoyens simples parce qu’ils sont potentiellement mauvais. La barbarie c’est un comportement vil. La prison doit être juste une privation de liberté et non une atteinte de la dignité humaine dans un pays démocratique (j’oublie que le Sénégal n’est pas encore un pays démocratique mais plutôt en instance de démocratie). A la fin, elle devrait servir à quelque chose, un moment de rééducation. Mais entre la volonté politique, des grandes orientations (s’il existe), des textes qui sont votés, des ministres qui malheureusement changent trop souvent, des responsables d’administration au niveau central et puis le terrain, il y a souvent beaucoup de distance. Il faut ressortir de la prison en ayant gagné quelque chose au lieu d’être sorti complètement paumer socialement et condamner à récidiver parce qu’il n’y a plus rien, plus de famille pour beaucoup, plus d’amis. Déjà que les gens qui ont de la famille ont un mal de chien de s’en sortir. Il faut leur donner la possibilité de penser qu’ils ont appris quelque chose et ça, c’est possible. La prison doit être une habitation dans la société et que ça permette à des gens de réparer les torts qu’ils ont fait aux victimes et de se réparer eux-mêmes parce qu’ils ont fait des victimes c’est parce qu’ils ont été victimes de quelque chose. Malheureusement il n’y a aucune politique de la peine, précisément il y a une politique de répression, de punition uniquement pour l’opinion publique. On se fout totalement des prisonniers, donc c’est un discours hypocrite, menteur et qui je le crois est extrêmement dangereux parce qu’il fabrique des bataillons de délinquants et ce n’est pas par centaines ou par milliers mais des centaines de milliers.

C’est absolument évident que la prison au Sénégal est devenue un dépotoir social. On a renoncé en à faire un objet social, on en fait un lieu de paria, une zone de lépreux à l’époque où l’on mettait les gens à part.

Il est temps de sortir d’une culture qui persiste à faire de la peine de prison, la peine de référence et à ajouter à la privation de liberté la privation des droits, l’humiliation et la souffrance au quotidien. Il doit être possible dans notre pays de se rassembler sur un nouveau projet pénal moderne et humaniste.



Un ancien détenu de la MAC de Reubeuss
Amadoubatouks En Janvier, 2013 (18:27 PM) 0 FansN°: 23
 :sn: OPERATION SERVAL ECHEC DU RENSEIGNEMENT FRANçAIS comment peut on envoyer une gazelle au carton le pilot est mort et des blesses tres graves LE RENSEIGNEMENT EST EN CAUSE? ET UNION AFRICAINE CELA FAIT 2mois IL FAUT INTERVENIR ET ON SE DEMANDE A QUOI VOUS SERVEZ VOILA UNE PREUVE QUE AFRIQUE A PAS SA PLACE AUX SIEGES CONSEIL DES NATIONS UNIS (situation au mali doit etre une operation 100pour100AFRICAIN UNION AFRICAINE VOUS ETES LA HONTE DES AFRICAINS MEME PAS CAPABLES DE MONTER UNE OPERATION A CHASSER UN GROUPES DE 60COMBATTANTS ISLAMISTES. :sn: 
Amadoubatouks En Janvier, 2013 (20:03 PM) 0 FansN°: 25
 :dedet: ACCORD ENTRE PARIS ET BAMAKO DE 35TONNES ORQUI VAUT240MILLIARDCFA(370millionseuros) LA FRANCE N A PAS LES MOYEN DE FINANCER UNE GUERRE EN CE MOMMENT cause probleme de tresorerie DANS LE BUDJET DE LA FRANCE  :dedet: 
Mlé En Janvier, 2013 (20:32 PM) 0 FansN°: 26
que dieu t"assiste sitor un trés gentil et correcte homme, perso

Moyoul En Janvier, 2013 (23:53 PM) 0 FansN°: 27
Sitor en prison : un poison pr Macky . Il a perdu définitivement le sine. On ne peut pas humilier un sérere a Fatick et en sortir indemne. Et les sereres ont remarqué comment il a privilègié ses parents toucouleurs ds l'octroi des postes
Yen A Marre En Janvier, 2013 (10:06 AM) 0 FansN°: 28
Y’en a marre

Les mendiants nous empoisonnent la vie. A la place de l’Indépendance, en face de Nous Deux Boutique, ils ont fait des escaliers des urinoires et des toilettes. Après avoir mendié, ils viennent vivre de ce côté de la Place de l’Indépendance (Chambre de Commerce).

Cette place est un site historique et touristique. Il faut les déguerpir.

Y’en a marre des mendiants. Cet endroit est à 100 m de Mairie de Dakar. La Mairie et la Police doivent sévir contre ces mendiants.

 :sn: 
Boy Linguère En Janvier, 2013 (15:17 PM) 0 FansN°: 29
le Senegal est devenu un sac à poubelle! tous les secteurs sont touchés!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]