Magal : Une caravane revisite les étapes de la vie de Serigne Touba

  • Par :  Boucar Aliou Diallo | Le 13 décembre, 2012 à 14:12:20 | Lu 12621 fois | 40 Commentaires
content_image

Magal : Une caravane revisite les étapes de la vie de Serigne Touba

Localité mythique et d’une importance capitale dans l’histoire du mouridisme, Mbacké Barry se meurt. Ce village, situé aux confins de la région naturelle du Djolof, manque de tout. Cet endroit souffre de son manque d’infrastructures sociales de base. Dans cette bourgade, il n’y a ni poste de santé encore moins de château d’eau. Pour se soigner, les populations sont obligées de se rendre à Dahra, localité distante de 11 kilomètres. Les femmes en état de grossesse font leur consultation prénatale à Dahra parce qu’ici, il n’y a pas de sage-femme encore moins de matrone.


L’eau est une denrée très précieuse dans cette partie du Djolof où «les pertes sont très souvent notées.  Nous sommes branchés à partir du château d’eau de Thiamène», renseigne Cheikh Ndiaye Mbacké Barry, ingénieur en génie civil, ressortissant du village et membre du collectif pour sa reconstitution. Il n’y a pas que l’accès aux soins de santé primaires et à une eau de qualité qui fait défaut dans cette partie du Djolof, région par excellence pastorale, où l’éducation des enfants est un véritable casse-tête.


Des localités laissées à elles mêmes

Il n’y a qu’une seule école élémentaire franco-arabe. Pour le cycle moyen, les élèves vont à Dahra. Et dire que c’est ce village que Serigne Touba a quitté le 10 août 1895 pour aller en exil forcé au Gabon.

A quelques encablures de Mbacké Barry se trouve Mbacké Djolof où repose pour l’éternité Mame Marame Mbacké, cordon ombilical de Serigne Touba et de El hadji Malick Sy Maodo. Un village que l’imam ratib souhaiterait voir sortir des ténèbres. Entre autres doléances, l’imam ratib poursuit : «Nous voulons que le cimetière soit clôturé.» Ces deux villages laissés à eux-mêmes aussi bien par les pouvoirs publics que par la communauté mouride ont été les premières étapes de  la caravane «sur  les traces de Serigne Touba» initiée par le comité d’organisation du magal de Touba.

Cette caravane dont le coup d’envoi a été donné par Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre vise «à vulgariser et faire connaître davantage les étapes qui ont jalonné le parcours et la vie de Cheikh Ahmadou Bamba». Revenant sur le choix de Darou Khoudoss pour abriter le coup d’envoi, Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre dira : «C’est dans ce lieu mythique et oh combien chargé d’histoires que Serigne Touba a reçu la consécration divine. C’est dans ce lieu que le Prophète lui a demandé de s’exiler pour mieux propager l’Islam et atteindre son apogée et les félicités dans ce monde ci-bas. C’est ici, que Serigne Touba a reçu la mission divine. Darou Khoudoss est un lieu chargé d’histoires pour la communauté mouride. C’est ici que le mouridisme et le magal de Touba ont  débuté et pris leur envol. Darou Khoudoss est un haut lieu de spiritualité où de grands faits historiques ont été observés, singulièrement à la mosquée où le Pro­phète (Psl) lui apparut. C’est la raison pour laquelle, le khalife général des mourides a invité tous les fidèles à mettre tout en œuvre pour la réussite de cette mission. C’est le début de l’exil. Cette étape doit être mieux connue et vulgarisée afin que tous les disciples connaissent mieux l’itinéraire emprunté par Serigne Touba».

Fidèle à sa mission d’innovations, le comité d’organisation du magal à travers sa Commission communication et culture a cette fois encore apporté du neuf. Avec cette caravane qui va pendant deux semaines sillonner le Sénégal, le mouridisme va revisiter les étapes de la vie de Serigne Touba et montrer à la face du monde que le chemin a été difficile et parsemé d’embûches avant que son fondateur ne «soit récompensé par ce qui se passe présentement avec le grand magal de Touba et aussi la confrérie qu’il a fondée et qui ne cesse de s’agrandir de jour en jour».

Le clou de la caravane sera l’étape de Diourbel, le 25 décembre et qui va coïncider avec le centenaire de la résidence surveillée de Cheikh Ahmadou Bamba. Toutefois, la caravane va marquer une pause pour prendre part au colloque qui aura lieu du 15 au 19 décembre.


Boucar Aliou Diallo


Commentaire (14)


Kz En Décembre, 2012 (14:47 PM) 0 FansN°: 1
mais le magal c'est quand
Marhabane En Décembre, 2012 (17:09 PM) 0 FansN°: 1
une biographie faite par un talibé de serigne touba, un fis ne peut avoir objectivement de valeur scientifique.
il est un peu regrettable que des historiens sénégalais indépendants n'ont jusqu'au présent oser faire une biographie historique, scientifique basée sur les archives nationales à la foi sénégalaise et françaises, sur des trace historiques, en recoupant des témoignage écrits. ce tabou pèse lourd, la plupart n'ose pas le faire par peur d’être attaqués par des fanatiques si quelques déplait dans leur trouvaille
il est vrai pour tous les guides religieux du sénégal de cheikh oumar foutiyou au dernier né.
Roy_ak_romb En Décembre, 2012 (17:51 PM) 0 FansN°: 1
@marhabane,
tant qu'un travail reste scientifique et respectueux, il n'y a aucun danger. un ouvrage qui aurait pour objectif de démontrer l'inexistence du prophète (oui, un belge l'a affirmé récemment) sous un vernis scientifique fera certainement face à une opposition très émotionnelle avant tout.

estimez-vous donc qu'une histoire du prophète mouhammad (saws) écrit par un musulman ne peut avoir de valeur "scientifique", et qu'une histoire de jésus écrite par un chrétien ou une histoire de jeanne d'arc écrite par un français devront recevoir la même sentence?
je crois que vous rêvez encore de cet historien de fénélon qui ne serait d'aucun pays ni d'aucune époque.

par ailleurs vous avez un décalage horaire abyssale. la tyrannie de l'écrit a été récusée par les historiens depuis fort longtemps. elle n'a servi qu'à asseoir l'idée que les peuples sans écritures sont des peuple a-historiques. au passage, on aura déclaré bonne pour la poubelle les épopées que les "communicateurs traditionnels" transmettaient fidèlement de générations en générations.

pour comprendre la valeur de telles sources il faut avoir un autre regard : ces hommes qui ont écrit sur cheikh ahmadoul khadim (ou sur un autre des hautes personnalités musulmanes) ne l'ont pas fait dans un but polémiste ou propagandiste. ce sont d'abord et avant tout des musulmans soucieux de leur salut dans l 'au-delà et qui portaient témoignage de ce qu'il ont vécu ou su d'une manière ou d'une autre. il faut avoir lu une de ces œuvres pour constater le scrupule qu'ils ont à évoquer chaque fait vécu et à rapporter la chaine de transmission de chaque récit et à mettre en présence plusieurs variantes des événements s'il en existe..
rien n'interdit bien sûr les recoupements et les déductions et corrections qui peuvent s'ensuivre. serigne moustapha lo, pour ne citer que lui, l'a bien fait,en rectifiant le poète serigne moussa ka quand il prenait des libertés sur les noms de lieux pour les besoins de la rime. nul ne l'a jamais blâmé pour cela, d'autant qu'il avait fait lui le déplacement à travers l’itinéraire du cheikh.
il y a bien plus de biographies que celles que nous avons citées. d'autres textes historiques, ne parlant pas directement de cheikhoul khadim peuvent servir à étayer ou informer telle ou telle hypothèse quand le flou des événements donne plusieurs variantes.
ce qui est inacceptable, c'est de vouloir limiter l'histoire de nos pays aux archives administratives françaises. c'est une source, mais une source parmi d'autres, avec une orientation particulière.

fraternellement.
Sedar En Décembre, 2012 (18:48 PM) 0 FansN°: 2
@marhabane

une biographie est une decription de la vie d une personne c est comme un cv ,tu crois qu il est possible de faire une biographie se basant sur les ecrits des ennemies .je oense que tu veut un ouvrage de recherche sur le cheikh mais un biographe s il doit etre objectif doit etre un contemporain et proche de la persoone bref une personne qui la connu durant sa vie. les 2 biographes les plus connus parmis les dizianes qui on fat des ouvrages sont les 2 plus proches du cheikh son fils et son secretaire qui l a rejoint dans tous ses exiles et a vecu avec lui a diourbel juaqu a son retour a touba.
Marhabane En Décembre, 2012 (19:32 PM) 0 FansN°: 1
je ne remet pas en cause ses différentes biographies. elle sont authentique ou non, je n'en sais rien, j'ai pas vécu à la meme periode que serigne touba ou autre .j'essaye d'avoir une vision scientifique des chose.
il ya des historiens sénégalais indépendants que savent faire la différences. je ne peux pas accepter que quand des sources d'archives en occurrence a. n. s font l’éloge du cheikh, vous le prendrez que comme authentiques et quand ces mêmes sources d'archive disent le contraires, vous les mettez en causes.
je ne parles pas uniquement de serigne touba mais de tout le monde. et ça me dérange pas qu'un historien non musulman met en cause la version officielle de l'islam. nous somme capable après de savoir ce qui est vrai du faux. ce n'est pas tout ce qui viens de "l’ennemie" est forcement faux...
Sedar En Décembre, 2012 (19:49 PM) 0 FansN°: 1
on te comprends tes bien tuas fait une suggestion mais sache que ce que tu demandes n est pas une biographie c est une recherche scientifique sur la cheikh.

je te rappelles que meme le cheikh dans ses ecrits lui meme n a jamais ete d acords avec les accusatione de l ennemie donc comment pouvons nous en toute objectivite nous baser sur les ecrits de ceux qui voulaient en finir avec lui.

il ya un celebre ecrvain paul marty qui etait venu comme sociologue et analyste du mouridisme qui a fait des rapports sur le cheikh le dernier en date disait "le mouridisme aura sa fin a la disparution naturelle ou violente de son guide ahmadou bamba" c etait une prevision,,,,,,,.........de 1913 a aujourdhui on connait la suite mais la fin ¿¿¿¿
Roy_ak_romb En Décembre, 2012 (20:01 PM) 0 FansN°: 2
@marhabane,
l'objet du "délit" le voici : "une biographie faite par un talibé de serigne touba, un fis ne peut avoir objectivement de valeur scientifique."
rejeter d'emblée une biographie faite par un témoin comme étant dénuée de valeur scientifique, c'est tout sauf une posture scientifique justement.
pour rejeter un matériau de recherche comme étant dénué de valeur scientifique, encore faut-il l'avoir examiné au préalable et y avoir trouvé des inexactitudes rédhibitoires. la posture acceptable, scientifiquement, c'est de garder une distance vis à vis d'un document, d'un témoignage ou de tout autre type de matériau. rester objectif en la matière est aussi difficile pour un regard endogène que pour un œil exogène. le chercheur plongé dans un milieu qu'il croit connaitre part avec des a priori (sympathiques ou antipathiques) par rapport à l'objet de ses recherches. mais la même façon, le chercheur étranger doit surmonter les a priori culturels de son milieu d'origine. ce sont des biais dans l'analyse scientifique qui ne sont jamais totalement résorbés.
en fait en sciences sociales, l’objectivité n'existe pas dans l'absolu. la différence est justes dans la rigueur de la démarche observée et la conscience des prismes possibles.
a ce niveau les chroniqueurs que sont les biographes du cheikh sont moins exposés : ils ne font pas une analyse des mécanismes sociaux et de leurs inter-relations, mais juste une relation des faits avec les événements, les dates et les acteurs. et tant qu'ils ne sont pas pris en flagrant délit de falsification par (omission ou par addition), ils constituent la meilleure des sources , en tant que contemporains, témoins et même acteurs parfois.
rejeter tout de go cette source, mon cher marhabane, comme nulle et non avenue, c'est précisément succomber à un travers : le prisme de la formation culturelle francisante.
Marhabane En Décembre, 2012 (20:27 PM) 0 FansN°: 1
ce qui s'est réellement passé, on ne le saura jamais avec exactitude. ce débat sur l'historiographie des différents chefs spirituels sénégalais est , de toute façon très actif sur internet. je veux juste lever cette hypocrisie dans laquelle baigne la société sénégalaise ou chaque confrérie dit du bien de l'autre en publique mais entre nous, entre 4 murs on raconte que des saletés sur d'autres, vrai ou faux , je n'en sais rien. un débat il ya quelques jours ici même entre sedar et bencheikh en est une parfaite illustration.
une histoire "officielle", et surtout enseignée est plus qu'une nécessité. sinon chacun aura son " histoire officielle". d'ou ses fanatiques qui attaques toute personne qui dit le contraire de " leur" histoire officielle
Taf En Décembre, 2012 (20:30 PM) 0 FansN°: 2
@roy, le prisme même de la formation culturelle francisante a évolué sur ce sens. nombre de recherches ont même mis en évidence l'hagiographie comme source valable dans les disciplines comme l'histoire. et beaucoup de chercheurs qui se sont intéressés aux saints du monde musulman ont usé de l'hagiographie tel mari jouen sur ahmed badawi en effet sur la thèse qu'ellle a produit sur celui ci. si au début il y'avait une méfiance, la réflexion a beaucoup évolué dans ce sens. il y'a eu un recentrage qui s'inscrit dans un processus visant à ne pas négliger aucun élément pour appréhender la vie d'un saint. c'est pourquoi on assiste même dans le domaine de l'histoire, de l'anthropologie ou autres à un investissent du chercheur dans le champ hagiographique. c'est a cet effet que je te dis il ya eu changement dans l'approche des saints musulmans notamment sur leurs discours, leurs actions et même sur leurs cadres de vie. l"exemple que je peux te donner c'est même le cas de cheikh ahmadou bamba ou même de la mouriddiyya. si tu prends la mourriddiyya, il fut un période certains chercheurs parlaient de mouridisme. ce terme est de plus en plus refuté dans le champ de la recherche, parce qu’il ne colle à la réalité. c'est pareil sur les travaux inauguraux de la mourriddiyya c'est à dire de paul marty, de, cheikh tidiane sy ou de obrien (il est mort au mois de juillet 2012, un hommage doit lui être rendu).
Roy_ak_romb En Décembre, 2012 (21:20 PM) 0 FansN°: 1
@taf,
ziyaar sama sëriñ,
c'est l'impact de l'évolution des mentalités sur les sciences sociales de façon générale. autant un hegel fut une référence, autant on est aujourd’hui méprisant voire amusé par ses positions puérilement racistes sur l'afrique. de la même façon les sources autochtones sont traitées avec plus de respect et de considération. et tout cela se ressent dans le redressement de certaines postures, parfois même à travers les écrits d'un même auteur.

c'est par curiosité que je m'intéresse à ces domaines, mais je suis loin d'en être un spécialiste. cela doit transparaitre dans mes post d'ailleurs.
Ndiogs En Décembre, 2012 (14:51 PM) 0 FansN°: 2
hum
Lyns En Décembre, 2012 (14:52 PM) 0 FansN°: 3
UNE BIOGRAPHIE COMPLETE AUTORISEE DE CHEIKH AHMADOU BAMBA KHADIMOU RASSOUL EST PLUS QUE JAMAIS NECESSAIRE! NOUS NE POUVONS PLUS NOUS CONTENTER DE BRIBES ICI ET LA, LES INTELLECTUELS ET ERUDITS MOURIDES DEVRAIENT S4ENTENDRE SUR UN SEUL PROJET EN CE SENS !
Roy_ak_romb En Décembre, 2012 (15:21 PM) 0 FansN°: 1
cette biographie existe bel et bien. mais les analphabètes en arabe ou en wolofal (wolof écrit en caractère arabe) n'y ont pas accès.
il s'agit par exemple de minanul baqiil qadiim de serigne bassirou et de irwaa-u nadiim de serigne mouhammadou lamine diop dagana, qui est,selon les mots de l'auteur, une introduction au premier.
serigne bassirou est un fils de serigne touba et sans doute celui qui a partagé le plus de moments avec lui. il y a eu une traduction française de minanul baqiil qadiim, les bienfaits de l'eternel, par le doctuer khadim mbacké "ifan", mais le commanditaire, serigne moustapha bassirou avait ordonné de détruire cet ouvrage, parce qu'il comportait des commentaires erronés et non-autorisés. toutefois l'ouvrage est toujours en circulation, certains l'ayant acheté avant la déclaration de serigne moustapha.

en fait l'effort de certains mourides mais aussi des "mouridologues" doit s'orienter vers l'apprentissage de l'arabe et du wolofal. le wolofal donne accès à une littérature extrêmement riche, savoureuse et de haute facture intellectuelle. et à la limite il suffit de pouvoir lire l'arabe pour lire le wolofal.
au-delà, une grande partie de notre histoire pré-coloniale et coloniale a été rédigé en ajami (transcription des langues nationales en caractères arabes). en l'ignorant nous nous amputons d'une source autonome et nous regarderons toujours notre histoire de lion à travers les yeux du chasseurs toubab.
Sedar En Décembre, 2012 (18:25 PM) 0 FansN°: 1
@mouridoulaah@roy_ak_romb
ziar cheikh weer na leer na , tawfekh ak tayssir rek.

@lyns
nous savons a travers tes ecrits ton amour du cheikh t du mouridisme et comme tu l as temoigner l autre jours si je ne me trompes tu ne t es jamais deplace a touba ce qui fait que tu n a pas eu a visiter la plus grande bibliotheque islamique de l afrique de l ouest et de celui qui a ecrit le plus en afrique et probablement dans le monde khadimou rassoul.
approche toi a des mourides qui te donnerons des ecrits ou des transcriptions audio des ecrits du cheikh et de ses compagnons .

il ya une traduction en wolof sur u tube de la biographie faites par serigne bassirou mbacke en plusieurs tome 1 a 16.

u tube chearch

minaanul baakhil khadim par s. omar kane balla aissa

bonne ecoute.
Niango En Décembre, 2012 (14:55 PM) 0 FansN°: 4
je sui ému et trés fiers de Serigne Touba
Esa En Décembre, 2012 (15:15 PM) 0 FansN°: 5
@kz@ le 01 ou le 02/ 01 2013
Kham Khamsin En Décembre, 2012 (15:34 PM) 0 FansN°: 6
De grâce les gars n oublions pas l étape de la prière que le cheikh à effectué dans l océan. Muridé Lou serigne bi défi tel gnou topp. Je vais alerter les pompiers
Ban En Décembre, 2012 (15:46 PM) 0 FansN°: 7
Yok ba yég ko rek incha allah! sant serigne touba rek sassouné!!!  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :up:  :up:  :up: 
Bisis En Décembre, 2012 (17:52 PM) 0 FansN°: 8
dieuredieuf serigne touba
B 52 De Louga En Décembre, 2012 (18:18 PM) 0 FansN°: 9
serigne touba khadim rassoul en allant a la convocation du gouverneur de st louis.rendez visite a un tres grand marabout comme serigne massamba sokhna le pere de serigne cheikh mouhamadou fadre sokhna dit baye adiana le pere de serigne ass massamba sokhna actuel khalif de la famille sokhna de louga. c est sur ce lieu a louga meme ou se trouve la grande mosquee mouridoulayi de la region .serigne touba khadim rassoul a donner ainsi le nom de cette cemetiere segounar yeur mbeunede.en bennissant tout sur son passage...ainsi il se rendez souvent chez mamme cheikh m baye.et la mosquee khadriya de artilleri. puis vers la gare de louga...et apres vers la destination st louis.ect ect.diadieuf si barkeloubi.
Mc  En Décembre, 2012 (20:47 PM) 0 FansN°: 10
MAIS C KAN LE MAGAL DE TOUBA 2013 THEIYE SERIGNE TOUBA MOY KEMTAN

THEY SAMA TOURONDO YAYE NUMERO 4

Indy En Décembre, 2012 (21:53 PM) 0 FansN°: 11
La particularite de Serigne Touba c'est d'avoir lui-meme relate dans ses ecrits toute son histoire, tout son itineraire. Moi mouride cela me convient comme biographie. Maintenant les gens sont libres de reclamer une etude dite "scientifique", quoique le terme "scientifique" me gene ici. Bref, loin de moi toute polemique, mais nous avons vu certaines etudes historiques "scientifiques" occidentales trahir l'histoire a maintes reprises! Les etudes scientifiques de Cheikh Anta n'ont-elles pas ete contestees par des historiens occidentaux parce que le savant senegalais allait a l'encontre de leurs theses preetablies.
Nts En Décembre, 2012 (22:33 PM) 0 FansN°: 1
le senegal le seul pays au monde ou 3 tarikhas se disputent d'etre le representant legitime du prophete mouhamed pour l'ensemble des milliards de musulmans du monde entier!cette biographie que vs dites sur bamba est la meme pour les layennes concernant limamoulaye dont ils disent qu'il est le meme prophete mouhamed pareil pour les tidianes qui affirment que cheikh ahmet tidiane est le saint des saints et que le mahdi viendra de sa confrerie!vs voyez que ds ces conditions il est extrement difficile de savoir qui a raison entre eux! en d'autres termes chacun tarikha se bombe le torse pour montrer sa legitimite.on ne peut pas croire sincerement au prophete mouhamed ensuite mettre en doute ce qu'il ns legue a savoir le coran et la sunnah.le prophete ns avait averti qu'apres sa mort des gens diront qu'ils le representent mais il ns avait demande de s'accrocher a ses recommendations.je suis de ce qui pense que les erudits qu'on prete ces propos mensongeres n'ont pas rediges ces salades qui sautent a l'oeil nu,les tarikhas pensent qu'ils ont le monopole des betises ds les autres pays les gens disent pires que vs!.l'islam c'est des connaissances et des pratiques et le prophete mouhamed n'a pas de representant c'est l'islam qui a des representants et les criteres ne sont pas des secrets tout le monde peut etre imam ,il suffit tout simplement d'apprendre d'avoir foi en dieu et de respecter les obligations et les interdits point bar.les tarikhas privilegient leurs descendants au detriment des musulmans qui maitraisent mieux qu'eux la religion musulmans.la preuve pour etre khalif general ou marabout confrerique il suffit tout simplement d'etre un descendant chose qui est diametralement opposee au conditions pour etre khalif de l'islam.
Roy_ak_romb En Décembre, 2012 (23:30 PM) 0 FansN°: 1
@nts
autant d'aplomb dans l'ignorance est sidérant et inquiétant quant à la qualité du sénégalais nouveau en gestation.
réponds juste à ces questions : en quoi ce qu'on appelle improprement les confréries mettent -elles en doute le coran et la sunna? la multiplicité des voies de perfectionnement spirituel (ihsaa, ou la science qui l'enseigne tasawuf), déjà présente dans les enseignements du prophète (saws) est exprimé dans ce verset du coran : wa laziina jaahaduu fiinaa lanahdiyannahum subulunaa, wainna llaaha mahal muhsiniin (et quant à ceux qui font des effort vers nous, nous les guiderons certes sur nos sentiers, allah est en vérité avec les bienfaisants). c'est le verset 69 de la sourate 29, alhankabuut. remarque que dans muhsiniin,on retrouve ihsaan, qui est la matière de la science du tasawwuf.

que de fois, pour une même question, "quelle est la meilleure forme d'adoration", le messager n'a-t-il as répondu de façon différente? la prière nocturne,pour celui-ci, la générosité pour celui-là, la bienfaisance envers ses parents pour tel autre... la question n'était autre que comment être meilleur musulman encore.

le secret t’horripile ,en islam? sache qu'abou horeyra, une référence en hadiths par sa fiabilité, a affirmé qu'il détient du prpophète (saws) deux types de connaissances. la première il peut la donner à qui la lui demande. quant à la seconde, il ne la rendra jamais publique de peur d'être tué par incompréhension du commun des musulmans. acceptons donc que le secret est inhérent à l'islam.

n'as -t as remarqué que depuis que le monde est monde notre seigneur ne s'est jamais adressé à une assemblée? il choisit un individu pour lui confier son message. pour te dire que l’illusion démocratique que vous autres voulez transplanter dans le religion (ñëppa yém) n'y a jamais existé.

il serait bien préférable d'aller étudier votre religion , non pas dans la rue (internet, radio, télé) mais dans les instituts religieux traditionnels que sont les daara et sous l'égide d'un maitre authentique.
accessoirement et en guise de postscriptum, aère ton texte et aère ton esprit en mettant des paragraphes, évite l'usage abusif des majuscules,on te lira avec plus de facilité.
cordialement.
Dofbounitee En Décembre, 2012 (01:24 AM) 0 FansN°: 1
sana serigne,
khana di la ziar rek ak di beg thi yaw.
je lis toujours tes posts avec beaucoup de plaisir et de délectation,
on en apprend toujours à te lire.
yar ak téguine, ak mesure dans tes propos.lolou rek nga fi woné.
ko tontou rek mou kham né lou lerr nga ko wakh, et tu le fais d'une manière douce, respectueuse.
begg na lol ci yaw.
yague fi lol té werr ci barké cheikhal khadim.
Bokar En Décembre, 2012 (23:15 PM) 0 FansN°: 12
NTS tu est un wahabo ibadou complexé des arabes. Le khalifat est une affaire plutot politik que religieux. Pense tu k si le Prophète avait un fils majeur les autres auraient pu être khalif ? Je pense que non. Déjà certains même voulais que Seydina Aliou soit le khalif après le prophète parskil était le père de ses petits fils. Le khalif doit être la personne que la majorité accèpte l''autorité. Et chez nous ce qui ont léstime des populations c'est nos MAGGI diné et après eux leurs descendants. Cela a ses avantages et ses incovégnants kom tout système. Même la démocratie a des incovégnants. Et puis tes maitres arabes ils ont koi eux ? Laba c'est des khalifs mais des rois ki ont un droit de vie et de mort sur chaqu'un.
Sedar En Décembre, 2012 (23:57 PM) 0 FansN°: 1
et l islam nous interdit nous musulmans d etres sous la tutelle des rois.

yallah na ñu suñu borom may degueu ak tope lou baakh
Al Maktum En Décembre, 2012 (03:58 AM) 0 FansN°: 13
 :-D  assalamou aleykum mboki djoulityi!

Walye ndeyssane senn kaddu raffetna.

Voila ce que j'attends des senegalais;des debats d'idees.



La ou il est dit:"les serviteurs du Misericordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre et quand les ignorants s'adressent eux,disent Salam"



Il ne s'agit pas seulement de dire salam et d'ignorer ou de laisser l'ignorant dans son etat mais le bon serviteur du Misericordieux doit chercher a sortir cet ignorant dea tenebres dans le respect et par amour vis a vis de leur createur commun.oui il faut eduquer avec humilite l'ignorant car c'est ainsi vous l'apportez veritablement la paix salam

Roy ak Rom vs NTS! Lol

Qu'Allah le tres haut nous aide a purifier nos coeurs ,nous augmente tous en sagesse,en science et unisse les coeurs des muslmans du monde et particulierement ceux du Senegal.amine.

Yallah nanou yallah def nou beug djamam yepp rawatina sjoulit yi walaye ndeyssane.amine

 :love:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :love:  :up: :
Modou Dieng Séoul  En Décembre, 2012 (05:43 AM) 0 FansN°: 14
à sedar, Roy ak Romb, Mouridoulaah, taf, ak mbokk talibé yi comenté yep,amnaniou mbekté bou rey thi sen takhawaay , yalna yalla guoudeul sén fann mayléne wer te défalléne tawfekh thi barké cheikh ahmadoul KHADIM :up:  :up:  :up:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]