Societe

Societe

MOUVEMENT À LA POLICE : Les commissaires Modou Diagne de la SU et Malick Mbengue de la Dic mutés

  • Par : Daouda MINE | Le 30 juillet, 2009 à 17:07:18 | Lu 7081 fois | 0 Commentaires
content_image

MOUVEMENT À LA POLICE : Les commissaires Modou Diagne de la SU et Malick Mbengue de la Dic mutés

La Division des investigations criminelles (Dic), la Sûreté Urbaine et le commissariat de la Médina ont de nouveau patron. Leurs patrons d’alors (Malick Mbengue, Modou Diagne et Idrissa Cissé) ont été mutés. 

Le commissaire Malick Mbengue quitte la très célèbre Division des investigations criminelles (Dic). Spécialiste des enquêtes sur des dossiers «difficiles» et des meurtres crapuleux ayant à son actif d’excellents résultats, le commissaire Malick Mbengue peut se targuer d’un bilan positif. Il a marqué d’une empreinte indélébile son passage à la Dic. «Noyé» par le commissaire Assane Ndoye du temps où il était à la Direction de la police judiciaire, il s’est «affranchi» avec l’arrivée du commissaire Mamadou Thiandoum en remplacement de Assane Ndoye. Le commissaire Malick Mbengue a ainsi fait prévaloir ses talents d’enquêteur chevronné et a ainsi mené de mains de maître de nombreuses enquêtes. Il a ainsi élucidé, avec ses hommes, beaucoup de meurtres et mis hors d’état de nuire des centaines de malfaiteurs. Très effacé, grand fumeur et sympathique malgré son embonpoint, il hérite de la stratégique Sûreté Urbaine (SU), nichée au commissariat central de Dakar en remplacement du commissaire Modou Diagne. Il cède sa place à la Dic au commissaire Idrissa Cissé qui était jusqu’ici le patron du commissariat de la Médina communément appelé «4e arrondissement». Le commissaire Cissé ne sera pas en terrain inconnu. Pur produit de la police judiciaire, il a joué un rôle important à la Division des investigations criminelles en tant qu’officier de police avant d’être commissaire plein. Il maîtrise parfaitement la Dic.

Limier accompli  

Quant à l’ex-patron de la Sûreté Urbaine, Modou Diagne, il a été muté à la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) qui est un service administratif doté d’une autonomie financière et placée sous la tutelle du ministre des Finances.

En effet, la loi uniforme n° 2004-09 du 06 février 2004, relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux, prévoit, en son article 16, l’institution par décret d’une Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) au niveau de chaque Etat membre de l’Uemoa. C’est pourquoi, le président de la République, Me Abdoulaye Wade, a pris le décret n° 2004-1150 du 18 août 2004, portant création, organisation et fonctionnement de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif).  

Le commissaire Modou Diagne a désormais pour mission d’assurer la collecte et le traitement des informations relatives à la lutte contre le blanchiment de capitaux, notamment celles issues des déclarations de soupçon de blanchiment transmises par les citoyens. Il va travailler avec le désormais ex-adjoint du Directeur de la surveillance du territoire (Dst). Un travail qui sera de tout repos pour lui, pour qui connaît le commissaire Modou Diagne.

Policier accompli, il a la particularité d’avoir marqué tous les commissariats où il est passé et élucidé tous les meurtres qu’il a eu à connaître à la Sûreté Urbaine. De l’affaire du meurtre des cambistes à celle de l’assassinat de la Française Marie Claude Emonet, en passant par la casse des locaux des journaux «L’As» et «24 Heures Chrono», il a élucidé ces affaires à un temps records, s’attirant même les foudres de l’ex-ministre, Farba Senghor, qu’il avait épinglé comme étant le commanditaire de ces actes de sabotage.

Daouda MINE

Articles similaires

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Services

NECROLOGIE

Awa Diallo Mboup

30 Septembre 2006 - 30
Septembre 2012

QUE LE BON DIEU L'ACCEUILLE DANS SON PARADIS

ANNONCES AUTOMOBILES

Nissan - NS

19 000 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

1 500 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

3 000 000 FCFA