Samedi 20 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Societe

PEDOPHILIE AU QUARTIER MEDINE DE RUFISQUE : L'imam accusé du viol d'un garçon de 15 ans

Single Post
PEDOPHILIE AU QUARTIER MEDINE DE RUFISQUE : L'imam accusé du viol d'un garçon de 15 ans

Paquéte Ndiaye, l'imam du quartier Médine de Rufisque-Ouest, est dans de beaux draps. Il est accusé d'avoir perpétré des actes de pédophilie sur un garçon de 15 ans en classe de Cm2. Les parents du garçon ont porté plainte, mais des indiscrétions parlent de négociations souterraines menées par des personnalités de la ville pour éviter un procès ou la prison à l'imam du quartier.

Pédophilie et acte contrenature! Qu'est-il vraiment arrivé à l'imam Paquète Ndiaye de Rufisque-Ouest ? Frère de l'imam Ratib de Rufisque, P. Ndiaye a révélé une de ses facettes. Et pas la plus reluisante. Talentueux prêcheur au minbar de la mosquée de Médine de Rufisque et infatigable médiateur dans les conflits sociaux, Paquète Ndiaye s'est retrouvé dans une affaire de mœurs. Poursuivi pour acte contre-nature (homosexualité) sur un garçon de 15 ans (pédophilie), imam Ndiaye est présentement la risée de son quartier.

Le mardi 15 juin, Paquète Ndiaye convoque chez lui le petit P. N. en classe de Cm2 et par ailleurs fils de son voisin. C'était, dit-il pour lui remettre de l'argent, parce que l'enfant, un surdoué, mérite de l'aide. Après ses cours, le garçon est passé d'abord à la maison pour saluer ses parents. Puis, , en fin d'après-midi, il est parti déférer à la convocation de l'imam ami de son père. L'imam étant parti à la mosquée, le petit garçon a été installé dans le salon pour attendre le retour de celui-ci. Et il sera de retour après de longues minutes d'attente. Ensuite, il entre dans sa chambre située de l'autre côté de la maison et en ressort habillé d'un grand boubou bleu. Et selon les explications de l'élève de Cm2, Paquète Ndiaye l'a trouvé dans le salon pour lui demander de le suivre dans sa chambre.

«Nous sommes entrés dans sa chambre qui se trouve à 30 secondes de marche. Il a pris ma main qu'il a serrée fort en marchant. Il met sa main sur ma tête en récitant des versets. J'étais comme étourdi. Il s'assoit sur une chaise et me tire vers lui. Je tombe entre ses jambes et c'est alors que je constate que l'imam n'avait rien porté en dessous», a soutenu le garçon à la police. La victime poursuit que l’imam était nu comme un ver. En un moment, l’écolier raconte que Paquète Ndiaye l'a jeté sur le lit et a enlevé ses habits. «Il a ouvert mon postérieur et s'est mis un peu de salive entre ses mains et sur le sexe. Puis il m'a pénétré et il a joui. C'est en ce moment seulement qu'il m'a laissé sortir de la chambre et je suis parti alerter mon père», explique le petit garçon, les larmes aux yeux.

Son père qui l'accompagnait et sa tante reviennent également sur l'histoire. Pour la tante, l'imam n'en est pas à son premier coup. «Beaucoup de femmes de Médine peuvent bien le témoigner. Même les femmes mariées ne lui échappent pas. Il ne laisse rien passer. D'ailleurs, nous les femmes, nous avions contesté le choix porté sur lui pour diriger la mosquée. Ce sont les hommes qui nous en ont dissuadées.»

Pour le père de la victime, il n'y a aucun doute que son fils a été violé à quelques heures de l'examen. «D'ailleurs, il a du mal à s'asseoir. La nuit, il fait des cauchemars et ne mange pas du tout. J'ai envoyé des gens chez l'imam pour connaître toute la vérité. L’imam reconnaît dans un premier temps avoir convoqué l’enfant chez lui et lui avoir remis 2.000 francs. Mais, il affirme ne l'avoir pas pénétré. Mais quand j'ai parlé de plainte, il a dit à d'autres émissaires qu'il est coupable et qu'il est prêt à tout me donner pour régler l'affaire à l'amiable. Au début, puisque je prie dans sa mosquée, j'ai voulu tout abandonner, mais des gens m'ont demandé de porter plainte», soutient M. A. D, père de la victime qui détient toujours le slip de son fils dans un sac.

Un tour à l'hôpital n'a rien donné. Une plainte a été déposée chez le procureur et la police a entendu les plaignants en attendant la confrontation ce mercredi.

Pour le moment, des interventions risquent fort d'étouffer le scandale. Outre les personnalités politiques dont le maire de Rufisque-Ouest, Alioune Mar, l'imam Ratib, par ailleurs frère du mis en cause, se sont déplacées pour calmer les parents du garçon. D'ailleurs, le présumé pédophile aurait dit à ses deux sœurs que si l'affaire n'est pas étouffée il va se suicider. «Je n'irai jamais en prison. Je préfère mourir », prête-t-on à l’imam P. Nd.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR