Portrait : Pape Saliou Diop, un fou de la coke

  • Par : SenewebNews | Le 06 avril, 2013 à 20:04:23 | Lu 12737 fois | 6 Commentaires
content_image

Portrait : Pape Saliou Diop, un fou de la coke

 C’est un accusé pas comme les autres que nous a dépeint le quotidien Walf Grand Place ce week end.


Pape Saliou Diop, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a comparu vendredi au prétoire de la Cour d'assises de Dakar. Ce grand consommateur de cocaïne qui dit connaître tous les dealers de la Médina, semble être sur le point de perdre les pédales.


Le toxicomane, privé de liberté depuis plus de trois ans est visiblement en manque de sa dose favorite.


Tout dans son attitude laisse penser qu’il ne jouit pas de toutes ses facultés mentales.


Né le 4 juin 1974 à Dakar, et ayant arrêté ses études avant le secondaire, ce sans-emploi a vécu de longues années aux crochets de son vieux père.


Pape S. Diop fait un beau jour la connaissance d'un étranger qui lui apprend comment fabriquer des prothèses dentaires.


Un métier qu'il finit par apprendre au fil du temps pour finalement voler de ses propres ailes.


Voulant exceller dans son job, Saliou fait recours à la drogue, histoire de mieux se sentir à l'aise dans sa peau et de "développer ses capacités intellectuelles".


Devant les membres de la Cour, cet usager n'a pas hésité vendredi à montrer comment humer et expirer la fumée de la cocaïne. Une démonstration riche en gestuelle qui a fait éclater de rire toute la salle d'audience.


Dans son djellaba, Saliou, portant une forte barbe, étalait ses regrets avec beaucoup d'émoi.


C'est en sanglots que s'est terminé son récit : « Je suis tombé malade, j'ai eu la tuberculose à mon premier mois en prison. J’ai été hospitalisé pendant plus de neuf mois, je regrette d'avoir passé la majeure partie de ma vie à user de la drogue dure. Si on ne m'avait pas arrêté, ce produit prohibé allait me tuer petit à petit », avoue-t-il tristement.




SenewebNews

Commentaire (4)


Eh Oui. Un Médecin Vous Parle En Avril, 2013 (21:33 PM) 0 FansN°: 1
Avec le drogues dures, on parle vite et beaucoup, on transpire tout le temps, on est toujours presse et on n'a jamais d'argent. On ne voit pas la saleté autour de soi, on vole a tout bout de champ, on vend tout ce qu'on a, on finit par ne plus être un homme a part entière surtout sexuellement, on est capable de tuer son père ou sa mère ainsi que toute la famille pour se procurer de la drogue, on peut violer ses enfants et parents, on devient fou, on devient violent, brute, dingue, loco, on ne dort point, l'enfer sur terre quoi.
Fou En Avril, 2013 (02:14 AM) 0 FansN°: 1
ok je ne sniferai plus de la coke enfin gspr bien.
M Niang En Avril, 2013 (16:21 PM) 0 FansN°: 2
tu as bien dit merci.
Hamo 5 En Avril, 2013 (23:07 PM) 0 FansN°: 2
Drugs are a waste of time they destroy your memory ,your selfestime and every things wich goes along with...
Usa En Avril, 2013 (18:15 PM) 0 FansN°: 3
thank you
Drog Baxul En Juillet, 2013 (04:59 AM) 0 FansN°: 4
gnak fayda tchiiip!!drogue va te tuer,enfant de milardaire xamnagnu ni guane mel. Pepe ak Bayla gnari seytan yoy ku lenn top kasso gay mudj!!! saku xalis duyulenn, taxiwu dakar yeup xamna len! :haha:  :tala-sylla: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]