Pour l’avortement médicalisé : Les femmes juristes harcèlent l’ Etat

  • Source: : Lequotidien | Le 12 septembre, 2014 à 13:09:11 | Lu 10537 fois | 14 Commentaires
content_image

Pour l’avortement médicalisé : Les femmes juristes harcèlent l’ Etat

Depuis hier, l’Association des juristes du Sénégal (Ajs), en partenariat avec l’Ong Article 19, organise un atelier de formation et d’échanges sur le traitement médiatique des violences basées sur le genre. Cette rencontre a constitué une tribune pour l’Ajs et ses collaborateurs pour faire un plaidoyer dans le sens de l’application de l’avortement médicalisé.

Selon les organisateurs, «au Sénégal, la mortalité maternelle et son taux élevé posent un réel problème de santé publique, de développement et du coût économique et social qu’elle engendre». Elle est estimée à 392 cas de décès pour 100 000 naissances, d’après l’enquête dé­mographique de santé. Et chaque jour, 5 femmes meurent en donnant la vie. Cette situation s’explique en grande partie par «les avortements  à risque qui traduisent l’existence de la loi compromettant l’accès à  l’avortement médicalisé et favorisant la récurrence des avortements clandestins dus aux grossesses non désirées, issues en partie des violences sexuelles, viols, incestes dont sont victimes les femmes», dit la juriste.  Et rien qu’en 2010, d’après l’enquête démographique de santé, 24 % des femmes dans ce pays ont subi un avortement à risque. Toujours d’après la même source, il est recensé environ 75 mille avortements à risque qui se produisent annuellement au Sénégal. 

Ces statistiques, qui font froid au dos, préoccupent l’Association des femmes juristes et l’Ong Article 19. Selon Fatou Kiné Kamara, les victimes sont des filles très jeunes  et pauvres, âgées entre 9 et 18 ans. «Il y a une fille de 12 ans, handicapée mentale qui était enceinte, qui a accouché par césarienne et qui est morte quelques jours après. Nous avons le cas d’une petite fille de 9 ans qui allait à l’école, qui a été violée et qui est enceinte et qui n’a pu aller à l’école. Elle a aussi accouché par césarienne et quelques semaines après, elle est décèdée. Un autre cas que nous n’avons pas traité mais qu’on nous a raconté, une petite fille de 11 ans a accouché. Elle n’est pas morte mais après elle est paralysée des membres inferieurs», raconte-t-elle. 

Face à ce péril, elle n’arrive pas à comprendre le comportement de l’Etat «d’autant plus que la con­vention a été votée à l’Assemblée nationale». «Ça fait dix ans que l’Etat s’est engagé solennellement à autoriser l’avortement médicalisé en  cas de viol, d’abus sexuel, d’inceste», dit-elle. A l’en croire, «le Parlement a voté la loi de ratification en 2004». Les femmes ont le droit d’accéder, dit-elle, à l’avortement médicalisé, selon les conditions posées par le Protocole de Maputo. «Donc, il ne s’agit plus de dire si elles ont le droit ou pas. L’Etat l’a déjà dit», insiste-t-elle. «Et pour elle, on ne peut pas les mettre en prison parce qu’elles ont exercé ce droit. Ce n’est pas acceptable que depuis dix ans, des milliers de femmes et de filles meurent pendant que l’Etat ne fait rien parce que malheureusement ça ne touche que les pauvres et les sans voix», crache-elle. Par conséquent, elle invite les «médias à porter la voix de ces sans voix».  «Car ce n’est pas humain que l’on accepte que les filles handicapées que l’on viole meurent dans l’indifférence générale», remarque-elle. 


Auteur: Justin GOMIS - Lequotidien






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (9)


Senegal En Danger En Septembre, 2014 (13:29 PM) 0 FansN°: 1
Les femmes juriste = les femmes sataniques ,si c'etaient ceque vous disez est vraiment ,vous ne devez pas etre nees au monde ,pour empecher les naissances des autres.vous est vos boureaux satanique d'occident.vraiment ces femmes libertines nous provoques.que Macky sall prennent ces resposabilités devant Dieu et devant le peuple senegalais.l'association des juriste du senegal est un grand danger pour la securité du senegal.chers senegalais vous avez un danger devant vous. faite transmettre ce message à tous senegalais de bonne foi.ce sont des femmes veulent legalisation des l'homosexualité ,la fournication et lesbies. :sn: 
Tiédo Fall En Septembre, 2014 (14:06 PM) 0 FansN°: 1
la question de l'avortement devra être abordée avec prudence. si la contraception ne pose aucun problème, car empêchant l'embryon de se former, l'avortement implique nécessairement la suppression d'une vie. peut-on supprimer une vie humaine uniquement parce que celle qui la porte n'en veut pas? c'est tout le problème. il semble que la vie commence dès la formation de l’embryon qui, ensuite, ne fait que se développer comme tout être humain jusqu’à sa sortie du ventre maternelle. il y a donc tout un débat philosophique à trancher. cela dit, je réprouve totalement la position des obscurantistes religieux pour qui la femme n’est là que pour pondre et augmenter le nombre d’adeptes d’une religion qui ne s’intéresse qu’au quantitatif. cette race d’obscurantistes autistes s’insurge d’ailleurs contre la contraception sans aucun égard pour la santé de la femme ni pour le devenir de la marmaille à déverser dans la société. cette bande d’attardés mentaux s’insurge contre l’avortement par pure misogynie sans aucune considération humaniste. en cela, elle doit être combattue.
Ah En Septembre, 2014 (23:22 PM) 0 FansN°: 1
l'incontournable tiédo ! eternel islamophobe !

j'espère tu t'es trouvé de bons avocats pour te défendre le jour du jugement dernier au tribunal de dieu.

car que tu le veuilles ou non, ce tribunal se tiendra.
Honneur De La Femme En Septembre, 2014 (13:44 PM) 0 FansN°: 2
si cest pour le bien etre de la femme moi je trouve q.c.une bonne solution trop de femme enfants malademental son viol? et son force a donner naissance sans quil le desire plus jamain sa sbp....
Oui En Septembre, 2014 (13:52 PM) 0 FansN°: 3
ah oui il est vraiment temp que l'on legalise l'avortemnt :up: 
Bakhoul En Septembre, 2014 (14:03 PM) 0 FansN°: 4
Autorisé l avortement c ouvrir la voie à n'importe quoo
Cassa En Septembre, 2014 (15:30 PM) 0 FansN°: 5
Arrêtons ces histoires de femmes de l'Occident!

Notre pays à plein d'autres priorités !

Salam
Fallou Galass En Septembre, 2014 (16:54 PM) 0 FansN°: 6
A ces dames de l'AJS : vous nous proposez de laisser des femmes violées tuer les foetus qu'elles portent malgré elles suite à des viols subis au lieu de les éduquer dans le bon sens En somme vous choisissez la facilité sur le travail d'éducation et le devoir de soutien. Nous ne sommes pas des partisans de la loi SIMONE VEIL.
Diakh En Septembre, 2014 (22:44 PM) 0 FansN°: 7
je crois elles sont là pour leur propre intérets , les ong en général sont des truands,ils sont financés par des donateurs naifs , donc elles sont là pour défendre leurs pains , ces femmes là qui sont nées éduquées au sénégal,d'avoirs des mères , et pères sénégalais ,vivent dans un pays tolérant comme le sénégal , maintenant elle trouvent les gens de ce pays sont mauvais .je crois elles ont vendue leurs ames pour aller en enfer , dieu sait le moment venu pour leur oter la vie ,maintenant elles pronent une machine à tuer des bébés , je crois elles sont devenues dangereuses , et malades il faut leur fermer la gueule .seulement elles sont destinés en enfer, je les appelles a se ressaisirent avant d'aller en enfer.
Attention En Septembre, 2014 (23:56 PM) 0 FansN°: 8
c archifaux de dire que l'essentiel des femmes meurent de besoins non satisfait d'avortement. les causes de mortalité maternelle liées a l'avortement sont vraiment marginales. les principales de mortalité selon l'OMS sont LES HEMORRAGIES notamment du post partum, LES INFECTIONS, LES DYSTOCIES, les maladies hypertensives. apres suivent les autres causes parmi lesquelles les palu, les avortements compliquées... de plus l'avortement provoqué meme pratiqué par un médecin experimenté n'est pas sans risque. parmi ces risques: mort subite, hemorragies et infections, synechies, stérilité... de grace ne nous prenez pas pour des demeurés. menez vos combats sur des arguments de droit et laissez les arguments medicaux tranquilles
Dio En Septembre, 2014 (08:04 AM) 0 FansN°: 9
Il faut bien suivre cette association je pense qu il ya anguille sous roche , elles veulent nous imposer le modele tunisien ou les femmes peuvent mettre un terme a leur grossesse a n importe quel momentanément
Insoumise En Octobre, 2014 (10:22 AM) 0 FansN°: 1
je suis écœurée de voir certains s'offusquer en ce qui concerne le problème de l’avortement au sénégal. que l'avortement soit légalisé ou pas les femmes et les jeunes filles y ont recours dans ce pays de façon légale ou non. je pense que la légalisation est une solution pour que toutes les femmes soit sur le même pieds entre celles qui le font dans des cliniques huppées et celles qui le font chez la matrone du village. il faut arrêter d'être arriérés de vouloir tout mettre sur le dos de la religion ou de la morale, pensez à l'avenir de vos enfants et votre peule si vous voyez tous ces enfants non désirés qui circulent posez vous la question à savoir ce qu'ils vont devenir demain.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]