Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Recrutement dans la Fonction publique : Les diplômés chômeurs craignent un partage des postes par les partis au Pouvoir
   Par Ferloo | Ferloo.com |  Vendredi 18 janvier, 2013 22:08  | Consulté 7345  fois  | 7 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
source: Ferloo.com

Les diplômés sans emploi ne dorment plus depuis l’annonce, par le Chef de l’Etat, du recrutement dans la Fonction publique de 5500 emplois. Ils redoutent un partagent de ces places entre les différents partis au pouvoir. Sur la même ligne, ils dressent des recommandations pour sortir les chômeurs de leur situation.

 

"Nous sommes réunis ce vendredi 18 janvier 2013 dans cette salle de conférence de la RADDHO pour nous prononcer sur la situation actuelle de l’emploi dans notre pays et pour faire des propositions au gouvernement sur la situation des diplômés que nous sommes.

 

1- Sur le Barreau : Notre pays a 364 avocats pour plus de 12 millions de sénégalais. C’est très peu. Donc on comprend la gêne que notre pays a subie lors du sommet de Genève quand les Nations Unies se demandaient si le Sénégal a une Faculté de Droit et que le Canada a proposé d’en construire une. S’il en est ainsi c’est parce que le barreau, constitué par les avocats, contrôle l’accès à la profession. Or ce sont eux qui sont les bénéficiaires de cette limitation. Ce que nous ne comprenons pas, c’est pourquoi les avocats veulent bloquer l’accès à la profession en organisant un semblant de concours.

 

2- Sur les salaires des Directeurs généraux : Le Président Macky Sall a dit qu’il ramène le salaire des DG à 5 millions. Nous saluons. Cependant, nous considérons que c’est peu. Un professeur agrégé des universités perçoit moins de 2 millions par mois. Donc si un DG reçoit 2 millions par mois c’est largement satisfaisant. Par contre la différence de 3 millions peut permettre de recruter 10 jeunes (pour un salaire mensuel de 300 000FCFA par mois). Ainsi pour 10 DG on a 100 jeunes recrutés, ce qui fait 110 postes au lieu de 10. Ce qu’il faut souligner c’est qu’aucune charge nouvelle ne pèsera sur l’Etat. Il s’agira juste pour l’Etat de faire une réaffectation de ressources.

 

3- Sur l’enseignement supérieur : Le SAES a clairement affirmé dans sa plateforme de revendication que les professeurs d’universités renoncent aux heures supplémentaires et à suggérer ainsi à l’Etat du Sénégal d’utiliser ces ressources pour recruter des professeurs vacataires. Ces ressources peuvent permettre de recruter plus de 200 professeurs vacataires dans l’enseignement supérieur. Et là aussi, il ne s’agit que d’une réaffectation de ressources car aucune charge supplémentaire ne pèsera sur l’Etat. Mais pour annihiler cette demande, nos gouvernants instaurent la confusion dans la tête des sénégalais en disant le SAES revendique de l’argent. Cela ne saurait prospérer. Je ne défends pas le SAES mais les idées pertinentes de quelques bords qu’elles puissent provenir doivent être prises en compte.

 

4- Sur les 5500 emplois promis par le Président Macky Sall. Lors de son adresse à la Nation du 31 décembre 2012, le Président Macky SALL a décrété un recrutement de 5500 emplois dans la Fonction Publique. Nous voulons que les diplômés bénéficient de ces emplois et non les militants des partis politiques.

 

5- Depuis que le Président de la République Macky Sall a fait l’annonce de ce recrutement de 5500 jeunes dans la fonction publique, nous avons constaté avec émoi et désolation que les états-généraux des partis politiques de Benno Bokk Yakar se mobilisent, mettant en place des lobbies pour s’emparer des postes disponibles. C’est très regrettable si l’on sait que depuis des décennies, notre pays s’est illustré par une mal gouvernance moribonde notamment en matière de politique d’emploi avec des recrutements partisans, politiques et même claniques dans la fonction publique et, avec toutes les conséquences que cela comporte en terme d’improductivité de la Fonction publique, de promotion de la médiocrité et de ralentissement de notre croissance économique. Il est vrai que le Président Macky SALL a dit et répété qu’il mettra toujours la patrie avant le parti et a annoncé avec force une nouvelle ère de rupture. Toutefois, nous craignons fortement que les politiciens surtout de la coalition au pouvoir en fassent un partage du gâteau (« bi ndiour, bi bouki, bi samba ») pour caser leur clientèle politique. Pour éviter cela nous pensons qu’il faut nécessairement associer les principaux concernés (les chômeurs) au processus de recrutement.

 

6- En tout état de cause, notre Regroupement qui compte plus de 3000 maîtrisards et doctorants, demande vigoureusement que les recrutements soient transparents car si c’est le cas, les vrais diplômés ne seront pas laissés en rade. L’ère de la rupture étant fanfaronnée partout, la jeunesse sénégalaise entend de voir comment vont se dérouler les recrutements.

 

7- Nous demandons à la Direction de la Fonction publique d’éclairer la jeunesse sénégalaise sur les profils recherchés. Car il ne servirait à rien de recruter 5500 agents non diplômés. Les profils et compétences doivent être clairement déclinés afin de permettre aux jeunes de postuler et de compétir de manière saine.

 

8- Ce qui est constant, c’est que nous ne saurions en aucun cas tolérer que ces recrutements soient politiques. Et si notre voix n’est pas entendue raisonnablement dans les bureaux, elle le sera par la rue et, avec force car elle fera écho.

 

9- Nous avions aussi proposé un assistanat parlementaire facile à mettre en œuvre. Il suffit de défalquer 100 000FCFA des avantages de chaque député (le salaire étant intact), de défalquer 2 millions par mois des fonds politique de l’Assemblée Nationale et que l’Etat contribue à hauteur de 5 millions par mois pour recruter 75 assistants parlementaires. Cela va dans l’intérêt de l’institution et de sa crédibilité.

 

10- Pour finir, nous appelons toutes les forces vives de la Nation à une coalition contre le chômage. Les jeunes sont particulièrement interpellés : tous les jeunes au chômage, les jeunes du M23, Y’EN A MARRE, les organisations de défense des Droits de l’homme et toutes les personnes imbues d’un esprit de justice sociale. L’emploi est un Droit, garanti par notre constitution. Il garantit la dignité de la personne humaine.

 

Merci de votre aimable attention. Vive le Sénégal débout pour une justice sociale !"

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Chomeurs de 2006 à ce jour.
Commentaires:   7   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Texte on January 18, 2013 (22:26 PM) 0 FansN°:1
Texte bien écrit. ce qui est rare sur seneweb! Son rédacteur est sûrement au chômage pour excès de compétence (au sénégal)!
Mais KI? on January 18, 2013 (22:36 PM) 0 FansN°:2
Mais ki a ecrit 7 confusion la? c comme si ces gens n'ont pas ete a l'ecole. Quand meme, si vous ecrivez des doleances a l'attention de l'etat, mais au moins ecivez avec un francais comprehensible.
Ecrivez en phrases simples: sujet, verbe, complement. Vous visez la perfection et etes tombes dans la confusion. Vous considerez que c'est peu que le president amene les salaires des DGs a 5M?
Vous voulez associer des chomeurs dans le recrutement des chomeurs? Faut demander des garanties amis ou est que vous avez vu dans le monde des chomenrs recruter des chomeurs?
Mais quand meme! c'est de la demagogie waye
Débrouillez vous on January 18, 2013 (23:14 PM) 0 FansN°:3
le collectif des diplômés chômeurs est un réceptacle de jeunes oisifs, aigris, enracinés dans la culture de la "chasse gardée"...tout leur est dû...du moins, tous les postes de sinécure. s'ils ne peuvent plus avancer sans l'aide du gouvernement (recrutement de milliers d'emplois improductifs), c'est qu'ils sont faibles et assistés.

qu'ils réclament de vrais emplois et arrêtent avec ces "on défalque par ici pour affecter par là, 10 dg par ici 100 jeunes par là"...tout cela relève de supputations. un vrai patriote ne doit pas demander à occuper des postes dispensables voire créer sur mesure pour le consoler...c'est le système scolaire qui a échoué.

comment un maîtrisard en droit aigri et violent peut être plus utile qu'un commerçant analphabète mais productif?

retournez à la terre, formalisez vos projets, demandez l'indépendance et le respect "téh bayi tapalé bi" ça se voit que khaliss motakh ngène done diangue.
Un Observateur on January 18, 2013 (23:28 PM) 0 FansN°:4
Soyez sur vos gardes pour éviter tout accaparement de poste comme ils le font dans les Agences publics ou Établissements publics. Par ailleurs très belle contribution de la part de l'auteur
Cjj on January 18, 2013 (23:37 PM)0 FansN°: 2357236
s'il recrute comme ça, c'est parce que ces emplois sont des faux...la fonction publique est saturée.
Pas une solution on January 18, 2013 (23:50 PM) 0 FansN°:5
pourquoi diplômés chômeurs et pas chômeurs tout court?

pourquoi seuls les maîtrisards et les doctorants sont défendus?

les cap, bp, bac pro, bts (les vrais diplômes professionnels) ne sont-ils pas considérés comme des diplômes ou bien plus le cercle est restreint, plus le partage sera simple?

pourquoi des personnes aussi diplômées en arrivent-ils à mendier des postes dont l'utilité et la productivité restent à prouver?

pourquoi évitez vous la cause de la masse sortie de l'école sans diplômes ni formations et laissée à elle même?

bref pourquoi vous montrez vous si égoïste et arrivistes?

si 3000 d'entre vous traîne, il y'a une cause: l'inflation des diplômes qui vous emmène à cumuler diplômes sans valeurs réelles dans le monde du travail. je suis désolé mais maîtrise, master doctorat ne supposent pas grand chose! dans quelques années il y'en aura d'autres milliers alors d'autres solutions plus valables pour stopper cette hémorragie seraient les bienvenues au lieu de cette lutte féroce pour s'accaparer de faux emplois.
Dounde yakar on January 23, 2013 (13:46 PM) 0 FansN°:6
moi j'ai déposé à la fonction publique depuis 2005 sans suite je demande si mon numéro d'iscription est toujours valable ou si je dois encore déposer si oui ya t'il une limite d'age car aujourdh'ui j'ai 41 ans et sans emploi merci pour toute information

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Chomeurs de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade