Dimanche 17 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Reportage : L’histoire méconnue de «Madame tirailleur»

Single Post
Reportage : L’histoire méconnue de «Madame tirailleur»

On nous a raconté, enseigné et chanté l’histoire du tirailleur sénégalais. Son inestimable contribution dans la libération de la France a gravé son nom en lettres d’or dans les annales. Ses hauts faits animent encore les cours d’histoire dans nos écoles, collèges et lycées. Mais, qu’en est-il de l’histoire des épouses de ces tirailleurs? Seneweb vous donne la réponse.

Elles n’ont pas toutes été condamnées au sort atroce de regarder, impuissantes et tristes, leurs maris partir au front et ne plus revenir. En effet, beaucoup d’entre elles ont embarqué et ont cheminé avec leurs époux durant les campagnes et guerres de la métropole. Au musée des forces armées, des tableaux venus du musée de la femme Henriette Bathily, ont tenté de faire une représentation fidèle du rôle de madame «Madame tirailleur» (Ndlr: Appellation donnée aux épouses du tirailleur), aux côtés de son époux.

Elles transportaient la nourriture, les munitions et la poudre »

«Le blanc s’était rendu compte que pour l’homme noir, la famille est très importante. Et donc, pour qu’il soit performant, il fallait lui mettre la famille à côté. A partir de cet instant, il leur a été autorisé d’aller avec leurs épouses sur le terrain», explique le colonel Mendicou Guèye, conservateur au musée des forces armées du Sénégal. Ainsi, c’est vers 1873 que les dames furent autorisées à suivre leurs maris dans les garnisons et durant les campagnes. Elles se chargeront du ménage, du nettoyage des ustensiles, de la préparation de la nourriture... Elles seront d’un grand soutien, surtout moral, pour leurs époux. «Ces épouses étaient doublement utiles. Non seulement elles étaient la logistique humaine, mais en même temps elles transportaient la nourriture, les munitions et la poudre», explique le lieutenant-colonel, Mendicou Guèye, conservateur au musée des forces armées.

Parfois, elles rechargeaient les armes de leurs époux

Cependant, sur les théâtres d’opérations, le rôle de ces femmes peut dépasser celui d’une simple épouse. «Il est dit même que quand le mari était à l’avant, quand il tire un coup de fusil, il remettait à son épouse, derrière, l’arme. Et l’épouse la rechargeait et la rendait à son époux. Cela montre que nos femmes ont combattu auparavant. Elles ont combattu auprès de leurs époux», explique l’homme de tenue passionné, qui donne chaque jour de son temps et de son énergie pour entretenir, vivifier et vitaliser le musée, logé sur le boulevard de la République.
Youssouf SANE


19 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (17:56 PM)
    Je ne crois pas à cette histoire de ces épouses de tirailleurs. Mon Colonel, s'il vous plait n'inventez pas des histoires. Les archives sont lisibles et jamais un tirailleur ou un militaire n'est monté au front avec son épouse, encore moins de l'utiliser comme pourvoyeur. Les épouses qui avaient la chances de se déplacer en affectation avec leurs maris étaient respectablement installées en garnison.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2017 (19:59 PM)
      ca doit être un militaire de la même trempe que ceux de la dirpa.... vous savez... la dirpa qui a pondu un communiqué mensongère, parlant de bombardements en gambie alors qu'il n'y en a point eu...
      ce milot qui parle d'épouses de tirailleurs qui rechargeaient des carabine doit avoir un lien avec la dirpa... fene rek ! tchim ! armée wou fenekate....
    • Auteur

      Ppp

      En Février, 2017 (20:12 PM)
      mais toi là qui dément tout le temps le communiqué officiel de la dirpa, étais tu sur les lieux? sur quels éléments objectifs te fonde tu pour démentir un communiqué officiel? pourquoi jusqu'ici pas de démenti ni côté cedeao ni côté gambien? il n'y a que toi pour démentir! donne des arguments sûr ou ferme ta gueule espèce de zouave du mfdc
  2. Auteur

    Une Tirailleure

    En Février, 2017 (18:03 PM)
    Madame tirailleure .
    Auteur

    Je Titre Aillieur

    En Février, 2017 (18:25 PM)
    cest mieux de tirer ailleurs moi je veux pas la guerre

    les guerres mondieux c'est pas bon

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (18:58 PM)
    N'importe quoi !
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (19:06 PM)
    Faites svp par la même occasion un article sur les épouses des militaires. Car celles-ci ont beaucoup à raconter sur le sacrifice, sur le mougne, sur la solitude interminable.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (19:12 PM)
    Je ne crois à cette histoire, ce n'est pas vrai. Pourquoi ce sont seulement les tirailleurs ? Et pourquoi les soldats qui accompagnaient les Lat-Dior, El Hadj Omar, Samory, Mamadou Lamine Dramé et autres, n'étaient jamais accompagnés de femmes ? Pourquoi seulement les soldats qui combattaient pour le compte de colons ? Non, Madame Tirailleur n'existe pas. C'est un mensonge.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2017 (19:38 PM)
      pourtant dans ma tendre enfance j'ai eu écho de femmes qui ont accompagné leur mari recrutées comme tirailleurs . sont -elles allées au front? je ne peux l'affirmer. durant les résistances contre le colonisateurs les femmes sont montées au front avec leur mari. il ne faut pas nier ce que l'on ne connait pas parce que tout simplement on en a jamais entendu parlé. en tout cas dans les traditions guerrières du fouta les femmes accompagnaient leur mari au front. baaba maal l'a d'ailleurs souligné dans une de ses chansons.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2017 (21:37 PM)
      ici, on parle de tirailleurs. donc un lien direct avec l'armée coloniale française. les règlements de cette époque nenvisageaient pas d'engager des épouses de tirailleurs à la bataille. c'est faux ce que le colonel du musée raconte. sinon des femmes allaient réclamer leurs pensions et leurs cartes d'anciens combattants. nous connaissons bien l'histoire militaire. ne faites pas du ridicule
    • Auteur

      Reply_author Mom

      En Avril, 2017 (09:32 AM)
      j ai connu à st louis dans les années 60une vieille femme
      qui racontait ses campagnes en mauritanie au côté de son mari tirailleur.elle avoir fait le coup de feu et être décorée en ramenant la tête de son mari décapité par les maures c était durant la pacification de la mauritanie dans les années 20.et puis consultez les ouvrages sur les tirailleurs il y a des photos
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (19:34 PM)
    Je me demande si le site seneweb n'est pas créé pour abrutir les sénégalais.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (19:44 PM)
    Pourtant dans ma tendre enfance j'ai eu écho de femmes qui ont accompagné leurs maris recrutés comme tirailleurs . Sont -elles allées au front? je ne peux l'affirmer. Durant les résistances contre les colonisateurs les femmes sont montées au front avec leurs maris. Il ne faut pas nier ce que l'on ne connait pas parce que tout simplement on en a jamais entendu parlé. En tout cas dans les traditions guerrières du Fouta les femmes accompagnaient leur mari au front. Baaba Maal l'a d'ailleurs souligné dans une de ses chansons.Savez-vous que pour la libération de Paris les français ont "blanchi" leurs troupes en empêchant les Noirs de participer aux combats; ils peuvent de la même façon occulté la présence de "mesdames tirailleurs"  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (21:44 PM)
    dit est ce que meme les messieurs tirailleurs sont connu?thiiipiiiriiii
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (22:09 PM)
    Mendicou doit donner un exemple d'epouse de tirailleur ayant accompagné son mari à la guerre, en précisant la période et le théâtre d'opérations concerné. Si non il faut tout bonnement retirer cette fausse et ridicule publication.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (00:47 AM)
    Donc madame tirailleure devrait bénéficier elle aussi d'une pension.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (03:08 AM)
    mes respects Colonel, de la part de ton camarade de classe en Terminale LCOFT de Saint Louis !!! tu n'as jamais été un diseur de bonne aventure !!! tu dis vrai !!!
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (07:04 AM)
    femme de réconfort

    Auteur

    Lb

    En Février, 2017 (12:18 PM)
    Bonjour,

    il y a des photos et des témoignages de de l'époque à l'appui pour corroborer la présence de femmes de tirailleurs sénégalais à côté de leurs maris, durant leurs campagnes, jusqu'au Maroc. C'est un fait indéniable. Pour autant, elles n'avaient pas le même statut que leurs maris. Juste l'aspect logistique (nourritures, munitions, etc), appui affectif et confort psychologique je dirais. Et je parle même de femmes portant leurs bébés sur le dos ou ayant des enfants de bas âge.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2017 (22:38 PM)
      la france ne traitait pas la guerre de cette façon. jamais, je dis bien jamais des tirailleurs n'ont été engagés en campagne de guerre avec leurs épouses. les règlements français ne l'ont jamais prévu depuis la création du corps des tirailleurs sénégalais.
    • Auteur

      Mame Cheikh

      En Mai, 2017 (22:20 PM)
      baay ne me parle pas de reglements avec la france a cet epoque vis a vis des africains.ils leurs ont tout fait.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2017 (14:04 PM)
    Ca n'a aucun sens. Des images sur les tirailleurs en zone de guerre ont largement été diffusées et on n'y a jamais vu de femmes !!!!
    Auteur

    Casa Ding

    En Février, 2017 (21:28 PM)
    Moi j'aimerais croire à cette histoire mais, y a 2 questions qui m’en empêchent.:1 Qui s'occupaient des enfant et la famille?2 Est ce que suivre le mari au champs de bataille est plus important que de s'occuper de la famille?
    Auteur

    Anonymethierno

    En Juin, 2017 (19:59 PM)
    attention l'armée sénégalaise joue avec le feu avec ses problémes fonciers
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2017 (09:46 AM)
    désolé mon colonel je ne peux vous croire mon père a été tirailleurs et a fait la deuxième guerre mondiale. Il ne ma jamais parlé de cela dans ses récits. La tradition orale n'en parle pas non plus. Nos griots n'auraient jamais raté l'occasion pour en parler.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (16:33 PM)
    elles faisaient ca pour qui?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR