Spéculation foncière autour de Diass : De gros bonnets font main basse sur les terres des paysans de Sindia et environs

  • Source: : Seneweb.com | Le 17 septembre, 2015 à 20:09:01 | Lu 10827 fois | 19 Commentaires
content_image

Image illustrative

C’est un cri de désespoir qu’envoient les populations habitant les localités de Diass et environs, en proie à une spéculation foncière sans précédent. La ruée des hommes d’affaires vers ces terres; relativement à la construction de l’autoroute à péage Dakar-Mbour et le projet de la zone économique spéciale sonnent comme un permis d’occuper chez ces gros bonnets qui ne respirent que par le foncier, déterminés sont-ils à faire main basse sur des milliers d’hectares de terres appartenant aux paysans.


Il s’agit d’hommes d’affaires, de capitaines d’industrie, de personnalités politiques et de célébrités, détaille le quotidien L’As qui exploite un document sur la délibération du Conseil municipal. Figurent en tête le patron de Jean Lefebvre Sénégal (Jls), Bara Tall, et l’homme d’affaires Yérim Sow, qui ont acquis, chacun, 100 hectares vers Thiafoura (un village situé entre Somone et Guéréo).


Il y a également le géant du lait en poudre, Chouaki Haïdous, DG de Satrec qui y possède un terrain de 24 hectares à hauteur de l’autoroute à péage. Ou encore le patron de Sédima, Babacar Ngom, propriétaire d’un site de 300 hectares destiné à un projet d’agrobusiness) sur les terres du village de Djilakh (à la limite de la commune de Ngékhokh).


Le journal de citer également des hommes d’affaires libano-syriens qui se sont fait attribuer des centaines d’hectares sur les terres de culture et d’élevage.


Entre autres personnalités qui ont investi la zone, le footballeur ivoirien Didier Drogba, l’ancien Premier ministre Idrissa Seck; un promoteur français du nom de Pascal qui s’est fait attribuer 380 hectares entre la lagune, la mer et la savane. 


Last but not least : Djibril Mar et son partenaire Global business qui se sont fait attribuer gratuitement des terrains contre un projet fantôme de logements sociaux, facilités par Ousmane Lo, alors Conseil rural. Entre autres personnalités connues ou moins connues, qui ont fait main basse sur les terres des paysans de Sindia. Des milliers d’hectares qui étaient destinés à l’agriculture et à l’élevage.


Auteur: seneweb News - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (11)


Anonyme En Septembre, 2015 (21:01 PM) 0 FansN°: 1
Pire que du cannibalisme, une enquête doit être déclenchée
Demain Il Fera Jour En Septembre, 2015 (21:44 PM) 0 FansN°: 2
bilahi demain il fera jour car tous les Sénégalais ont un droit sur les terres du Sénégal pourquoi 300 OU 400 hectares pour une personne alors que je n'en ai pas un seul?  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
Anonyme En Septembre, 2015 (23:05 PM) 0 FansN°: 3
Moi meme j'ai acheté milles mètre carré qui m'ont été vendus par un natif de thiky ou est le bléme. ces paysans ne pourront jamais utilisés toutes ces terres. Chacun achète selon ses moyens plus on n'est balaise plus plus on achètes d’Hécate
Anonyme En Septembre, 2015 (03:11 AM) 0 FansN°: 4
Quel est le prix du mètre carré à Nguékhokh ?
Anonyme En Septembre, 2015 (03:43 AM) 0 FansN°: 5
On a rien attribué a Pascal. Effectivement, il avait fait un projet, mais on s'est aperçu qu'il n'a pas les moyens. Allez voir la mairie de Sindia pour avoir des renseignements. Bara Tall a beaucoup acheté, pour le moment il ne fait rien,il est comme un spéculateur. Par contre Yerim Sow est entrain de travailler. Il a fait comme une ferme d'Afrique du Sud. C'est la plus belle maison du Sénégal (plus de 2 milliards d'investissement).C'est un chef d'oeuvre. Beaucoup de Français, Italien, Belges ont aussi acquis des terres vendus par les paysans.Les terrains sont situés entre la rivière Somone, Somone, Ngaparou, Nguékhokh. Le monde appartient à ceux qui se lève tôt.
Reply_author En Septembre, 2015 (03:58 AM) 0 FansN°: 1
milles excuses pour les fautes
Fesareply_author En Septembre, 2015 (05:18 AM) 0 FansN°: 2
le monde appartient a ceux qui se levent tot...c'est tout ce que t'as trouve a dire. on va etre franc, ce n'est pas bara tall ou yerim qui nous agacent, c'est ces libanais ou syriens. ces gens la ne sont senegalais que de nom. ils n'ont aucun patriotisme pour ce pays, ne paient pas leurs impots, rapatrient leurs profits chez eux (bien chez eux), se tapent les bonnes senegalaises, sont arrogants et se comportent comme en terre conquise. on se demande quelquefois ce qu'ils f.o.u.t.e.n.t dans ce pays. ah oui, le liban est invivable dechire entre la guerre en syrie, hezbollah et leurs propres conflits interreligieux. quant a la syrie....l'actualite parle d'elle meme.
Reply_author En Septembre, 2015 (06:02 AM) 0 FansN°: 1
ne faut pas oublier la zone dior qui regroupe tanguiss,tene toubab ,ndiogoye jusqu'à djilakh dans la commune de sindia .dans cette zone c'est la grande ruée le groupe de ousmane lo a trainé la population dans la boue durant pendant leur longue durée à la tète de la communauté rurale de sindia.
ils se sont partagés les terres entre leurs partisans socialistes.
Anonyme En Septembre, 2015 (07:17 AM) 0 FansN°: 6
La communauté rurale n'a aucun pouvoir sur les terres des paysans, beaucoup d'entre eux n'ont pas de papiers, donc pour vendre on fait appel au chef de village avec des responsables et la famille.Ne pas oublier que communauté rurale et paysans se connaissent très bien. Les terres des paysans de Sindia et environs dont il parle, c'est la forêt des baobabs qui fait partie de la zone d'extension urbaine de Mbour et Sindia.Pour cet endroit, les paysans ont presque tous vendu, laissant place a des investisseurs qui veulent en faire un endroit touristique de luxe, ce qui est logique.Dans cette zone,les paysans se sont reconvertis dans le tourisme ou travaillent dans les hôtels.A l'époque, le m2 était à 100 ou 200 Frs, aujourd'hui, c'est entre 400 et 1500 Frs. Demain, le m2 sera à 100.000 voir 200.000 Frs.
Anonyme Fekke En Septembre, 2015 (08:21 AM) 0 FansN°: 7
Un regard sur le foncier dans la commune de Saly ou les proches et devoues du maire font du n'importe quoi. halte au hold up foncier surtout a Saly carrefour
Swiss Diaspora En Septembre, 2015 (08:26 AM) 0 FansN°: 8
Triste et scandaleux! La CREI ...je ne vais pas l'enterrer de sitôt!

Anonyme En Septembre, 2015 (09:00 AM) 0 FansN°: 9
Je pense qu'il y'a aucun problème si un paysan décidé de sont propre grée de vendre ses terres en échange de millions de CFA, c'est un échange consentant entre 2 adultes. Maintenant si l'homme d'affaire force le paysan a vendre ou s'il s’accroit les terre de force sans payement, que ce soit l’état ou un homme d'affaire, c'est un scandale et une injustice.
Anonyme En Septembre, 2015 (10:15 AM) 0 FansN°: 10
 :fbhang:  :fbhang:  Précision, la terre n'appartient pas aux paysans, c'est du domaine Nationale et les projets de lotissement sont faites soit par la Communauté rurale ou la Commune. Parfois il est fait par le paysan avec un géomètre privé et la régularisation est faite au niveau e la commune ou la communauté rurale après payement des frais de bornages pour l'obtention des lettres d'attributions ou attestation de propriété pour les champs.
Anonyme En Septembre, 2015 (16:43 PM) 0 FansN°: 11
Ou sont les autorités de pays?

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]