TEMOIGNAGE DE PATRICE AUVRAY, RESCAPE DU «LE JOOLA» «Le commandant du bateau a vu le mauvais chargement. Je l’ai vu sortir, refusant d’embarquer, fait sortir sa voiture pour s’en aller»

  • Source: : Le Populaire | Le 27 septembre, 2012 à 01:09:44 | Lu 30033 fois | 41 Commentaires
content_image

TEMOIGNAGE DE PATRICE AUVRAY, RESCAPE DU «LE JOOLA» «Le commandant du bateau a vu le mauvais chargement. Je l’ai vu sortir, refusant d’embarquer, fait sortir sa voiture pour s’en aller»

Les différents témoignages de certains rescapés du naufrage du bateau «Le Joola» révélent des choses que beaucoup de Sénégalais ignoraient jusqu’ici. Un parmi eux, le Français Patrice Auvray, est revenu sur ce qui s’est passé, 10 ans après, à travers un livre intitulé : «Souviens-toi du Joola». Dans l’entretien qu’il a accordé au magazine «Jeune Afrique», Aubry a fait des témoignages troublants sur les causes de cette tragédie.

Outre le mauvais temps, «Le Joola» était en surcharge…
Très surchargé, et très mal chargé, c'est-à-dire qu’il n’y avait pratiquement pas loin entre 3 et 4 fois le nombre normal de passagers. Et le fret, les bagages n’étaient pas descendus en dessous, ils étaient sur le pan des véhicules. Ils étaient littéralement béants devant un tel chargement. Les véhicules étaient noyés dans une espèce de m... de bagages qui n’étaient arrimés nulle part, et qui au-delà de surcharger le bateau, relevaient son centre de gravité donc, le rendaient très instable.

Comment avez-vous survécu au naufrage ?
Il a d’abord fallu sortir de la cabine, avec mon ami Coco. Ça était déjà assez compliqué, assez difficile. La preuve en est, c’est qu’on n’est pas nombreux à être sorti du bateau, beaucoup de personnes sont restées prisonnières à l’intérieur. Et nous, quand on est sorti, le bateau était
presque entièrement retourné, il a fallu évidemment se mettre à l’eau pour éviter d’être entraîné avec lui. Chose que je pensais. Je croyais qu’il allait couler directement. Donc, il fallait se mettre à l’eau pour éviter qu’en coulant il nous entraîne et s’éloigner du bateau. C’est ça qu’on
a fait, mais finalement le bateau a fouetté. Il a fouetté pendant plusieurs jours après le drame. Donc, on est revenu après 1heure de nage dans cette mer agitée, on est revenu sur l’épave pour essayer de monter dessus puis attendre les secours.

Des secours qui ont mis un certain temps à arriver…
Il faut même dire qu’ils ne sont jamais venus c'est-à-dire que si on peut appeler ça des secours, ils ont été faits par les pêcheurs, qui ont été là depuis le début, qui ont vu le retournement, mais ne sont intervenus qu’au petit matin. Donc, environ 8h après le naufrage parce que la
marine nationale sénégalaise leur demandait d’attendre leur arrivée avant de faire quoi que ça soit. Donc, c’est faute de voir les secours que ces pêcheurs, ces piroguiers sont intervenus pour nous sortir de là.

Qui sont les responsables de cette tragédie ?
Le capitaine lui-même, le commandant du bateau a vu le mauvais chargement. Je raconte dans mon livre que je l’ai vu sortir, refuser d’embarquer et sortir sa voiture du bateau pour s’en aller. Donc, finalement, on ne sait même pas si le capitaine était à bord. Evidemment s’il n’était pas lui-même à bord Issa Diarra, c’est un autre commandant qui a pris le commandement du navire, mais jusqu’à aujourd’hui, on ne sait pas si ce commandant Issa Diarra qui était à bord ou pas. On dit qu’il a disparu dans le naufrage, qu’il s’est noyé sans aucune preuve. C’est un
argument très, très aisé pour les autorités pour lui remettre toutes responsabilités sur le dos et évidemment ne pas faire acte de justice en fermant le dossier sur non-lieu. Ce qui est gravissime pour les familles des victimes. Aucune responsabilité n’a été déterminée pour ce naufrage, 10 ans après.

Comment expliquez-vous ce déni de justice ?
Il y a beaucoup de responsabilités. La justice cherche toujours une façon simpliste des responsables directs pour les accuser, leur faire porter le chapeau. Mais les responsabilités sont beaucoup plus nombreuses que cela. Dans le gouvernement, il y avait beaucoup de gens qui
étaient complices du mauvais état du bateau pour avoir refusé son entretien, pour avoir refusé que les organismes responsables corrigent le mauvais fonctionnement du bateau. Donc finalement, tous ces gens-là, maintenant depuis 10 ans, n’ont qu’un souhait même sans se
concerter, c’est que la vérité n’apparaisse pas. C’est que maintenant, depuis 10 ans, mon seul souhait finalement sans se concerter, c’est que de ne pas témoigner pour se protéger.


Auteur: jeuneafrique via le populaire - Le Populaire






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (24)


Sidoni En Septembre, 2012 (01:22 AM) 0 FansN°: 1
 :tala-sylla:  UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ AUSSI ABDOMINALE QUI RESTE IMPUNI. WADE EST LE PRINCIPALE RESPONSABLE ET COMME POUR L'OFFICIER QUI EST ALLÉ A SAINT LOUIS POUR UNE CÉRÉMONIE D'HONNEUR AU LIEU D'ORGANISER LES SECOURES. A LA VEILLE DE L'ANNIVERSAIRE DU NAUFRAGE WADE QUI AIME LES TROPHÉES ET LES HONNEURS REÇOIT DES PRIX EN FRANCE.  :tala-sylla: 
Alphonse Mendy En Septembre, 2012 (01:35 AM) 0 FansN°: 2
Le Sénégal c'est un pays de mafieux et de pervers.
Fati En Septembre, 2012 (02:37 AM) 0 FansN°: 3
Le commandant Diarra était sur le bateau, sa nièce, une jeune femme dans la trentaine qui allait voir son mari qui venait d'être affecté à Ziguinchor, ainsi que la toute petite fille de cette femme. C'est une tragédie et on peut comprendre qu'on cherche des responsables mais de grâce la famille de cet homme a aussi perdu beaucoup de ses membres. vous au moins avez la chance d'être en vie. Oui pour situer des responsabilités mais ne pensez pas que vous êtes les seuls à être touchés.
@fati En Septembre, 2012 (06:18 AM) 0 FansN°: 1
est-ce-que c'etait pas fanta diarra et sa fille... c'etait une connaissance ndeyssane yalla na len yallah yeureum
Anonyme En Septembre, 2012 (09:32 AM) 0 FansN°: 2
vous avez raison. j'ai vu cette dame et sa fille.
ce monsieur invente ce que personne ne peut croire.
ce qu'il dit est impossible dans un commandement militaire
Modi En Septembre, 2012 (21:27 PM) 0 FansN°: 3
@ fati la femme du commandant a porté le deuil pendant une semaine, allé savoir pourquoi  :?: 
Babs En Septembre, 2012 (16:44 PM) 0 FansN°: 4
tu connais le commandant ? non je suppose. il etait sur le bateau mais il a kite avant le naufrage
Do En Septembre, 2012 (02:59 AM) 0 FansN°: 4
mane deh si je vois le commandant d'un navire refuser d'embarquer par peur je descends aussi, kan meme  :down: 
Rip En Septembre, 2012 (04:45 AM) 0 FansN°: 5
Ce toubab raconte des bobards il doit s estimer heureux d etre en vie au lieu d insulter la memoire des defunts et de leur famille un peu de descence
Boy Diola  En Septembre, 2012 (21:06 PM) 0 FansN°: 1
ce toubab a eu raison , le senegal c est un pays mafiaux, il y a jamais de démocrasi
Hippo En Septembre, 2012 (05:42 AM) 0 FansN°: 6
Rip, je ne vois auncune insulte dans le témoignage de ce toubab. Combien de famille sénégalaise attend de savoir la vérité sur ce naufrage?Car ils ne peuvent pas s'exprimer plus haut ce qu'ils pensent plus bas de peur des repressions voilà un qui parle pour au moins apporter un brin de témoignage dans ce qu'il a vécu. Chacun est libre de penser et de s'exprimer donc arrêtez de voir dans chaque pont de vue une insulte ou une moquerie
Dou Deug En Septembre, 2012 (07:08 AM) 0 FansN°: 7
ce gars ne dit pas la verité, la version qu'il raconte dans son livre est totalement différente de celle qu'il a raconter a la commission d'enquete et à l'association des familles de victimes

il a laisser sa copine se noyer (alors qu'elle etait enceinte de six mois) pour sauver sa peau; il l'a carrément abandonner

en plus, il a été tellement préssé de toucher les dix millions d'indemnités qu'il est aller faire des histoires au bureau des familles de victimes a ziguinchor, ces derniers ont du recourir a la police qui l'a elmbarquer parcequ'il insultait tout le monde et disait que les policiers, les familles de victimes, les juges et tout les senegalais etaient des pourris ce qui lui a valu une garde a vue et un deferement a la maison d'arret et de correction de ziguinchor

un mois seulement apres le drame et la mort de celle qu'il appelait sa femme corinne, il s'est mis en couple avec une autre francaise et vivait un parfait amour avec elle

le pire, c'est qu'a sa liberation, il avait inviter tous ses amis francais de kafountine ou il avait construit une maison, et tous, munis de pioches, de barres a mines et de marteaux, ont demolli cette maison au yeux de la population petrifiée

c'est facile apres d'ecrire un livre pour se faire de l'argent mais son torchon ne s'est pas vendu

et enfin, c'est le premier a porter plainte aupres des autorités francaises, alors qu'il a recu l'indemnisation de dix millions au senegal en signant le document de renoncement a toutes poursuites judiciaires contre l'etat du senegal

il essaye de nous endormir ce cher patrice auvray
Boy_sine En Septembre, 2012 (09:20 AM) 0 FansN°: 1
c'est important d'avoir tjrs des gens comme vous, dou deug, pour avoir les complements d'infos necessaires pour un bon jugement ou opinion. merci vraiment....both sides of the story...
Dou Deug En Septembre, 2012 (07:11 AM) 0 FansN°: 8
poursuites judiciaires contre l'etat du senegal

il essaye de nous endormir ce mec, et de tout tirer a son avantage
Justemesure En Septembre, 2012 (08:08 AM) 0 FansN°: 9
@ Dou Deug



Votre histoire semble très plausible, véridique. C'est faux de dire que Diarra n'était pas sur le bateau. Là où il dit vrai, Diarra avait décidé de ne pas piloter le bateau à cause des risques. Il s'en est référé à son supérieur hiérarchique qui lui a mis la pression. Cela faisait très longtemps qu'il essayait d'attirer l'attention des autorités sur ce cercueil flottant, en vain. Il est retourné sur le bateau et devait sûrement s'attendre au pire. Il est bel et bien mort; il a disparu en bon commandant avec tout le monde. Son épouse N.M.D est bien là, veuve à jamais. Pour ceux qui l'ont connue, il suffit de discuter un peu avec elle pour savoir qu'elle est dépressive. Complètement dépressive. Quand on parle de situer les responsabilités, on perd son temps. C'est l'Etat qui est responsable, point barre. Encore heureux que les victimes soient indemnisées. Nous, notre frère aîné était un militaire. Mobilisé dans le conflit Gambien (Kukoy Sagna), on a tiré sur leur hélicoptère. Ils sont tombés à l'eau et ont nagé toute la nuit en changeant de direction à chaque fois car ils étaient perdus. On ne les a pas secouru, il y a eu un seul survivant. Le gouvernement a construit quelques tombeaux en bordure de mer, là-bas en Gambie, soit-disant que les corps ont été retrouvés. Ils sont venus chez nous sans crier gare, avec un balluchon dans lequel il y avait quelques affaires de mon frère et ont annoncé la nouvelle à mes parents. J'entends encore l'écho du cri de ma mère. Un seul cri, mais qui nous a détruits à jamais. Actuellement, la mer a emporté ces tombeaux de Banjul. Il a été envoyé par son gouvernement, donc il est mort pour la Patrie, point barre ! C'est comme l'avion des Jambars qui est tombé en Arabie Saoudite. Nous avons tellement de drames comme ça, n'en rajoutons pas. L'essentiel c'est que cela ne se reproduise plus. Que Dieu les accueille tous au Paradis, Amen !
Babouye En Septembre, 2012 (17:03 PM) 0 FansN°: 1
t es sur de ce que tu dis ?
Volai414 En Septembre, 2012 (08:48 AM) 0 FansN°: 10
VERITE CORROBOREE PAR LES FAITS (partie 1)?

Je fais partie de ceux qui ont perdu un être cher dans ce drame et j’ai du mal à pardonner. Je ne cherche pas à oublier car ce ne sera pas possible et je n’en ai pas envie, tout simplement.

Le pardon, il ne sera possible que s’il est fondé sur la vérité que nous ne tenons pas encore, dix ans après. Pire, ce drame est enveloppé d’un voile de mensonges orchestrés par un Etat et ce qui lui sert de Justice.

Physiquement, je n’y étais pas dans ce bateau mais une partie de moi y est restée et je ressens des choses par le lien qui m’attache à cette partie enfouie sous les eaux.

Reversdevie En Septembre, 2012 (11:41 AM) 0 FansN°: 1
je n`ai pas perdu de proche connu mais je nourris en moi le sentiment amer de tous ceux qui ont perdu un etre cher dans le djola ,dans cette colere oceane.de l`avenue faidherbe a la gare de dakar j`ai rencontre des femmes en larmes au plus fort de leur detresse.arrive a la gare mele a la foule j`ai vu 2 jeunes filles s`evanouir a la vue d`une de leur amie figee dans un ( contenarie ) frigorifique.j`imagine aussi le calvaire de tous ces infortunes voyageurs prisonniers de ce cercueuil d`acier qui nourrissent encore les fonds marins.massa waye a vous tous qui de pres ou de loin avez le coeur en pleur et que ni le temps ,ni la magie de l`oubli ne suffisent a apaiser.
i
Mafe-usa En Septembre, 2012 (00:02 AM) 0 FansN°: 2
h. d. ?
Volai414 En Septembre, 2012 (08:48 AM) 0 FansN°: 11
VERITE CORROBOREE PAR LES FAITS (partie 2)?

Les propos de ce monsieur corroborent des soupçons que j’ai eus très tôt quant à la disparition du commandant de bord. De tous ceux qui étaient sur ce navire, le plus reconnaissable était le commandant : il devait avoir sur lui, sa tenue et ses galons qui faisaient qu’on ne pouvait s’y méprendre. Il savait très bien nager car c’est une condition nécessaire pour son métier. Il ne pouvait pas abandonner son poste dans les circonstances que vivait le navire. Dès lors, il m’est impossible d’admettre que son corps n’ait pas pu être identifié parmi tant d’autres et à l’intérieur de la coque.

Volai414 En Septembre, 2012 (08:49 AM) 0 FansN°: 12
VERITE CORROBOREE PAR LES FAITS (partie 3) ?

Monsieur AUVRAY mérite d’être entendu et une justice a le devoir de faire mener une enquête par rapport à ses dires. Il y a plus qu’une zone d’ombre autour de la disparition de ce commandant, il y a aussi une volonté manifeste de ne pas réveiller des « morts bien vivants ». Je ne compte pas sur la justice sénégalaise car la droiture et l’intégrité ne sont pas ses qualités premières. Cependant, j’ai toujours cru à l’adage qui dit que l’exception confirme la règle. Et s’il en existait un seul capable de le confirmer ?

Equité En Septembre, 2012 (09:22 AM) 0 FansN°: 1
et toi qui juge le cdt diarra;qui es tu ? pourquoi as tu quitté ta france pour un pays que tu juges malhonnete. tu fais ds quoi? la drogue? le traffic d'armes? rends grace à dieu d'etre resté vivant si tu es croyant bien sûr, sinon laissez le cdt diarra en paix. votre thèse est fausse, car tt le monde sait que après l'embarquement , avec la foule devant le portique du bateau, il n'est pas facile de debarquer son vehicule ou de prendre son vehicule de demarrer et de s'en aller...
le mensonge n'arrange pas les choses, même si des responsabilités sont tjrs à situer dans quelconque catastrophe, qu'elle soit naturelle ou non... donc monsieur reprenez vous et méditez aussi sur les méfaits de la colonisation, du traffic de drogue , du traffic des armes qui continuent a nourrir votre "grand peuple civilisateur"
Volai414 En Septembre, 2012 (08:50 AM) 0 FansN°: 13
VERITE CORROBOREE PAR LES FAITS (partie 4)?

Je précise que je suis bien sénégalais mais capable de reconnaître les défauts de mon peuple. Ils seront des milliers et peut-être des millions à ne pas partager mon ressenti, mais qu’ils sachent qu’il est inutile de me le faire savoir par quelques insultes ou propos déplacés car notre souffrance est ailleurs : dans les profondeurs de cette mer que l’on veut faire passer pour assassine à la place de quelques hommes qui ne méritent ni pardon ni respect et qui, par ailleurs, n’ont pas demandé pardon.

Dou Deug En Septembre, 2012 (09:13 AM) 0 FansN°: 14
voila414

j'adhere entierement a votre position; nul ne pourra se mettre a la place d'un homme qui a perdu un etre cher surtout ds ce genre de catastrophe ou la mort apparait brutalement et frappe sans merci

je ne pense absolument pas qu'une personne repondra a votre post par des insultes a moins que ce soit un grand malade

oui beaucoup de choses demeurent encore un mystere sur les causes de cette catastrophe, un jour peut etre, la verité sera faite

en attendant, je pense qu'il est aussi important de faire la part des choses, de savoir discerner les imposteurs comme patrice auvray qui essaye de tirer toutes les ficelles possibles et imaginables a son seul avantage et au mepris total des autres familles de victimes; je souris en lisant dans walf, lors d'un entretiens qu'il a accorder a ce journal, l'entendre dire que dés qu'il s'est retrouver sur la coque du bateau a 2 heures du matin, il a penser a ecrire un livre

comment un homme normalement constitué peut en des moments et circonstances pareilles peut penser a ce genre de choses alors qu'il se trouve au milieu de nul part, ds un ocean avec des milliers de personnes qui meurent autour de lui ??? ca me laisse pantois...........

enfin, il a quitter Kafountine ou il a detruit sa maison, pour vivre maintenant a Oussouye MBELLE

pensees pieuses a toutes les familles de victimes, et prieres pour ceux qui sont morts
Dpm En Septembre, 2012 (09:14 AM) 0 FansN°: 15
@ volai414 Permettez moi de vous témoigner toute ma compassion. Suis entièrement d accord avec vous. Rien à ajouter car on ne peut en se poussant dépasser le mur. DIEU VOUS DONNE LA FORCE D ENDURER ET VOUS ASSISTE. AMINE
Et Alors En Septembre, 2012 (09:36 AM) 0 FansN°: 16
Dites à ce faux témoin ou alors a cet homme au faux témoignages ceci...Mr le menteur , reprenez vous et méditez aussi sur les méfaits de la colonisation, du traffic de drogue , du traffic des armes qui continuent a nourrir votre "Grand Peuple civilisateur"

Ne continuer pas , par le seul fait de votre recherche immorale du gain facile par des trafficx de fausses opinions, ou autres aussi malsains, de salir la memoire d'un homme. Le Cdt DIARRA etait d'abord un officier, un militaire aussi donc pour qui la mort fait certainement partie des choses les moins effrayantes ... alors n'imaginez plus jamais cette fuite que vs avez si mal decrite...
1passant En Septembre, 2012 (10:08 AM) 0 FansN°: 17
Pendant 12 ans on a été dirigé par un régime de voleurs, de menteurs-corrupteurs, de prédateurs de deniers publics... :down:  :down:  :down: 
Pas Spontane !!! En Septembre, 2012 (10:37 AM) 0 FansN°: 18
les attaques injustifiées contre ce témoin sont trop nombreuses pour être spontanées ,voudrait t'on le noyer ? ou le faire taire ? Il gène qui ? Relire les posts, leur origine commune se trahit.
Siii En Septembre, 2012 (11:59 AM) 0 FansN°: 1
@ pas spontané!!!! je suis tout à fait d'accord!!!
Wakh Deug Te Yalla Takh En Septembre, 2012 (11:47 AM) 0 FansN°: 19
en tt ka je sais si ce kil a dit c vrai ou pas mais moi mon oncle étè le commandant du bateau et cette nuit là c'est lui qui a refusé de piloter akoz du mauvais état du bateau alor il a pri sa voiture et il est rentré chez lui. Après le nauffrage tout le monde dans la famille pensait kil était mort noyé alor kil était chez lui. Le seul responsable c'est l' Etat sénégalais.....
@wakh  En Septembre, 2012 (02:09 AM) 0 FansN°: 1
c est grave ce que tu viens de dire donc le toubab a raison le comandant qui a refuse de piloter le bateau et qui est rentre chez lui est different du commandant diarra qui a peri dans le diola .
Just En Septembre, 2012 (12:19 PM) 0 FansN°: 20
Tous ceux qui reprochent le toubab sont des irresponsables, c'est à cause de vos comportements que des catastrophes de ce genre ne manquerons pas de nous faire périr. Si nous ne changeons pas vite; chassons que le pire est entrain de nous guetter.
Matouche En Septembre, 2012 (12:54 PM) 0 FansN°: 21
L'Etat a une grosse part de responsabilite dans ce drame mais les personnes qui ont vu que le bateau etait surcharge mais sont quand même montés dessus ont aussi contribue à leur mort.

Je regardais un élément à la télé sur l'état du marché Sandaga et ce sont les vendeurs qui travaillent la bas qui disent que il ny pas peril en la demeure et que ce nest pas aussi dramatique qu on le pense. Le jour ou la dalle va s'effondrer leurs familles vont dire que c'est l' Etat alors qu ils refusent de quitter les lieux pour qu on fasse les travaux. Si L'Etat mobilise les flics pour les faire partir ils vont crier au scandale, faire une marcher, ameuter les politiciens ou même porter plainte contre le chef de police qui organisera le déguerpissement.

L'Etat a bon dos, dans ce pays il faut que les gens soient mis face a leurs responsabilites.
Wade Coupable  En Septembre, 2012 (15:34 PM) 0 FansN°: 22
C, EST LE MAASLA,LE SOUTOUREUL QUI NOUSA AMENE CET MALHEUR ,LE GRAND CRIMINEL EST ABLAYE WADE
Pas Spontane En Septembre, 2012 (18:45 PM) 0 FansN°: 23
Depuis que les "attaqueurs automatiques" ont compris que leur bavardage érait devenu suspect, zéro post de leur part : silence "spontané" ? ils ne répondent même pas au post explosif de "WAKH DEUG TE YALLA TAKH" qui devrait saisir un juge ..."TE YALLA TAKH".
Intros En Septembre, 2012 (02:15 AM) 0 FansN°: 24
CHACUN A SA PART DE RESPONSABILITE UN BATEAU PLEIN A CRAQUER UN PEU DE JUGEMENT ME DIRAIT DE NE PAS Y MONTER .C EST COMME UN NDIAGA NDIAYE OU L APPRENTI ME DEMANDE DE M AGGRIPPER A LA PORTE EN ATTENDANT UN CLIENT QUI DESCEND 100METRES PLUS LOIN .SI J ACCEPTE DE LE FAIRE J ACCEPTE AUSSI DE PRENDRE LE RISQUE DE TOMBER C EST MA PART DE RESPONSABILITE INDEPENDEMENT DE CELLE DU CHAUFFEUR DE L APPRENTI ET DE L ETAT ET DU POLICIER QUI FERME LES YEUX .AU SENEGAL PERSONNE N EST RESPONSABLE DE RIEN  :dedet:  :dedet: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]