Lundi 18 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Vers la mise en place d’un projet de télé-enseignement et de télé-médecine

Single Post
Vers la mise en place d’un projet de télé-enseignement et de télé-médecine
Un projet de télé-enseignement et de télé-médecine sera mis en place dans les prochains jours, a annoncé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane.

’’Ce projet sera mis en œuvre en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale’’, a précisé le ministre lors de l’ouverture jeudi à Saly-Portudal (Mbour, Ouest), d’un atelier sur ce projet consacré à la santé et l’enseignement à distance.


Mary Teuw Niane a souligné que le projet de télé-enseignement et de télé-médecine va constituer ‘’une véritable mutualisation des ressources’’ entre les différents partenaires.


Il a fait savoir que son département veut à travers ce projet, faire profiter aux structures sanitaires situées dans les zones d’implantation des Espaces numériques ouverts (ENO),de leurs plateaux techniques, pour offrir aux populations des soins de qualité accessibles et à moindre coût.


’’La mise à disposition gracieuse de la connectivité haut débit à nos collègues de la santé constitue une opportunité pour le développement de la télémédecine’’, a-t-il dit, en révélant que son département est en train de construire 9 ENO à travers le pays.


L’objectif, a précisé Mary Teuw Niane est de développer une plateforme de prise en charge et de suivi des soins pour maintenir un lien permanent entre le personnel soignant dans les zones périphériques démunies et une communauté virtuelle de télé-experts en santé.


Le président de l’association française Kassoumaï, Jeannot Allouche, a de son côté souligné que le paysage numérique du Sénégal, avec une infrastructure de communication de haut débit, se prête parfaitement au projet de la télémédecine.


’’Pour qu’un projet soit pérenne et généralisable, il est indispensable qu’il soit inscrit en synergie et en complémentarité avec les autorités en charge de l’éducation et de la santé’’, a estimé, M. Allouche en service à l’université de Strasbourg et à l’Institut pour le développement de la télémédecine (ITTAK, en anglais).

10 Commentaires

  1. Auteur

    Macbookpro

    En Décembre, 2015 (19:23 PM)
    On en a franchement marre de vos projets ! Parlez-nous de programmes concrets Non de Dieu !!
    • Auteur

      Xy

      En Décembre, 2015 (01:11 AM)
      gaspillage d'argent rek il existe déjà un system de télé-enseignement et télémédecine sous exploité au sénégal allez vérifier à l’hôpital fann au cat rares sont les médecins qui assistent , de grâce mettez cet argent autre parts ou demandez des conseils au précurseurs avant de vous lancer
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2015 (10:11 AM)
      ce type est un lunatique rêveur avec aucune connexion sur les réalités profondes du sénégal. pour un mathématicien, ce n'est pas étonnant. sur un autre régistre, je ne vois pas toujours la pertinence de l universite d agronomie du sine saloum, alors qu'on a un tissu universitaire qui dispose déjà d'une école de renommée internationale, qu'est l'ensa de thiès qui enseigne l'agronomie et fait des recherches dans ce sens, de l'encr de bambey, de lufr d'agronomie de gaston berger etc ainsi que de l'isra qui a pour vocation principale la recherche, mais qui assure des activités d encadrement d'étudiants dans les domaines de l'agronomie, de l'océanographie, de l'élevage etc. ces milliards que l on va injecter dans cette universite du sine saloum auraient pu etre utilisees pour renforcer le potentiel pedagogique et d infrastructures de l ensa. ce type est en train de foutre en l air tout les prestige dont disposait l ecole polytechnique de thiès qui était un des fleurons de l'excellence en matière de formation d'ingénieurs.cest regrettable.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2015 (12:36 PM)
      bravo ! analyse très pertinente.
      la bonne dynamique est de renforcer ce qui fonctionne, plutôt que d'essayer de le dupliquer et d'éparpiller les ressources.
      l'ugb était un bonne université, mais après la création de 4 nouvelles ufr et d'un institut polytechnique en plus de la massification des effectifs, le budget n'a pas augmenté d'un centime. résultat : (1) les ufrs ont des budgets théoriques, elles arrivent à peine à executer 30 % de leurs budgets (elles ont de l'argent sur le papier, mais rien dans les caisses), parfois même le papier fait défaut, (2) à partir de juin, les enseignants sont obligés d'aller en grève pour recevoir leurs salaires, (3) les intervenantx externes issus du mon de socio-économique qui intervevenaient pour des enseignements très spécifiques (rarement faits pour susciter un poste permanent, mais qui constituent une vraie valeur ajoutée pour les étudiants) ne souhaitent pus venir, car s'ils sont payés, ils le sont deux ou trois ans après avoir fait le travail.
      en somme, la fuite en avant politicienne est en train de tuer l'université.
    • Auteur

      M

      En Décembre, 2015 (15:25 PM)
      menteur. marie teuw niane est certainement le meilleur ministre de l'enseignement supérieur qu'on ait jamais eu. pour ce qui est de l'université du sine saloum, ca permettra entre autre à cette région de disposer d'un pôle universitaire performant, bien évidemment certains abrutis n'y comprennent rien et les mathématiques n'ont rien à voir dans cette histoire.
  2. Auteur

    Snnopy1

    En Décembre, 2015 (20:37 PM)
    Pourquoi aller chercher des français pour faire la télémédecine au Sénégal alors qu'il y a déjà des sociétés sénégalaises qui ont développées la technologie et qui est en phase d'essai dans les hôpitaux du Sénégal.

    La télémédecine passe d'abord par le dossier patient électronique, alors qu'en France la mise en place du dossier patient électronique a échoué sur toute la ligne.

    On a ce complexe de la France qui nous mène toujours à l'échec. Combien de projet comme celui a été annonce au Sénégal, Orange Sénégal avait commencé et ça n'a pas abouti.

    Croyons en nous même !!!

    • Auteur

      Bastos

      En Décembre, 2015 (12:53 PM)
      tu parles. nous navons que des incompétents qui se disent experts et qui ne sont pas compétitifs. leur seule solution c'est de brandir le nationalisme pour qu'on leur fourgue un marché qu'ils ne vont pas honorer convenablement. on peut citer de nombreux exemples.
    Auteur

    Mooo

    En Décembre, 2015 (22:23 PM)
    Télé-enseignement OUI ! Mais télé-médecine NON ! On veut des vrais médecins,bien formés.Nos vies pourraient être mises en danger.
    Auteur

    Anonyme à Sanar

    En Décembre, 2015 (10:11 AM)
    Savoir inventer des projets bidons pour rester plus

    Après UVS la télé médecine débarque

    Que de fantasmé Il faut payer les salaires à temps de même que les bourses et autres factures
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (10:26 AM)
    il ya un projet à Fann mais l'argent est mal géré
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (10:53 AM)
    Avant de lancer un nouveau projet utopique pour le Sénégal, ce ministre de l'éducation serait bien inspiré de mettre en priorité dans ses fantasmes le délai cadre pour l'année universitaire ...

    Nous sommes en retard d'une année sur les universités du monde entier.

    L'année 2014-2015 n'est toujours pas bouclée et celle de 2015-2016 pas commencée !

    Mettre en place, avec le ministre du budget un réel mode de paiement pour les salaires et les bourses via les banques à échéance fixe, cela permettra d'éviter toutes ces grèves liées au non paiement.



    Nous sommes un pays pauvre, soutenu financièrement de toutes parts par la banque mondiale, le FMI, les dons contractés, les donateurs intéressés par notre patrimoine terrien et nous ne cessons de cogiter de nouvelles dépenses au-dessus de nos moyens.
    Auteur

    Bybi

    En Décembre, 2015 (11:59 AM)
    Le seul ministre valable, malgré quelques erreurs.

    Auteur

    Paysan

    En Décembre, 2015 (12:17 PM)
    L'ENSA et autres écoles de développement sont l'à depuis l'aprés indépendance ça n'a pas permis de relever les performances agricoles et de l'économie en général. Pourquoi ne pas essayer de nouvelles voies. l'ISRA et autres ont lamentablement échoué.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2015 (14:53 PM)
      la logique dans ce cas voudrais qu'on etudie pourquoi ces institutions n'ont pas marche et d'essayer de regler ces problemes au lieu d'en creer d'autres qui auront les meme tares. quelqu'un a parle plus haut de problemes de moyens financiers et d'organisation dans ces institutions existantes, comment voulez vous qu'elles marchent dans ces conditions.
      d'autre part, je pense que soit ce ministre est tres malhonnete. c'est un marchent d'illusions qui veut donner l'impression de travaille. c'est comme quand il veut nous faire croire qu'il ambition et de faire de l'ucad l'une des 100 meilleures universites au monde d'ici des annees alors qu'elle n'est meme pas dans les 20 meilleures africaines. pire, on n'est meme pas fichu d'avoir une annee scolaire normale, on ne fait rien pour avoir des salles des lab acceptables. je ne parle pas des retards de salaire, des salles de cours delabrees.
      la realite est que ce ministre est tout simplement un menteur.
    Auteur

    Dédedd

    En Décembre, 2015 (18:06 PM)
    La télé médecine ne règle pas les problèmes des patients et entraîne des dépenses énormes. Formez de bons spécialistes et envoyez les fans régions en les motivant. C'est mieux que votre projet de télémédecine ou le projet du ministère de la santé qui compte envoyer des chirurgiens non encore diplômes dans les régions.

    Si vous êtes à Dakar vous avez droit au meilleurs spécialistes mais si vous êtes dans les régions vous aurez droit a des apprentis ou à une télé je ne sais qui.C'est vraiment nul.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2015 (21:49 PM)
      la télémédecine au sénégal, comme tous les projets structurants devrait s'inscrire dans un plan stratégique.
      de ce que j'en sais, le plan sénégal émergeant le référentiel economique et social pour les vingt prochaines annees, dans son volet sante a simplement ignoré l'apport des réseaux et de l'informatique dans la mise en oeuvre du plan de développement sanitaire.
      le preuve est ce énième projet qui sans aucun doute ne tiens pas compte de l'existant.
      en tout cas, il est temps pour notre pays de répartir sur de nouvelles bases quant à la prise en charge des besoins des populations.
    Auteur

    M Au Post En°2

    En Décembre, 2015 (15:26 PM)
    Menteur. Marie Teuw Niane est certainement le meilleur ministre de l'enseignement supérieur qu'on ait jamais eu. Pour ce qui est de l'université du Sine Saloum, CA permettra entre autre à cette région de disposer d'un pôle universitaire performant, bien évidemment certains abrutis n'y comprennent rien et les mathématiques n'ont rien à voir dans cette histoire.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR