Societe

Vers un retrait de la plainte visant les auteurs du saccage de l'agence SENELEC de Foundiougne

  • Par : Aps | Le 11 janvier, 2013 à 15:01:50 | Lu 3515 fois | 2 Commentaires
content_image

Vers un retrait de la plainte visant les auteurs du saccage de l'agence SENELEC de Foundiougne

La SENELEC, société en charge de la distribution de l’énergie électrique, a décidé de retirer sa plainte visant les auteurs du saccage de son agence de Foundiougne, un département de la région de Fatick (ouest), le 7 novembre dernier, a appris l’APS, vendredi auprès de l’Association des consommateurs du Sénégal (ASCOSEN).Suite à une médiation conduite par cette structure chargée de la défense des intérêts des consommateurs, Pape Dieng, le directeur général de la SENELEC, a déclaré que sa société a décidé de retirer sa plainte, ‘’dans un souci d’apaisement’’ et va aussi demander à son chef d’agence de retirer la sienne. 

Waldiodio Niang, le chef d’agence avait été attaqué, et les locaux de ladite agence saccagés à cette date par des populations de Foundiougne, ‘’excédées par l’émission de 400 bons de coupure par l’agence de Senelec qui a voulu les exécuter vaille que vaille, au moment où les clients s’empressaient de s’acquitter de leurs factures (…)’’, rapporte un communiqué de l’ASCOSEN. 

Selon ce texte, les abonnés reprochaient aussi au chef d’agence d’avoir fermé les guichets alors que tous les clients étaient dans les dispositions pour payer leurs factures. Une attitude qui a amené les populations ’’à se révolter’’. Une quarantaine de personnes furent arrêtées et transférées à Fatick dont beaucoup de notables, des jeunes et des personnes âgées, souligne encore l’ASCOSEN dans son communiqué.

 Au cours de la réunion de médiation tenue jeudi, le DG de la SENELEC Pape Dieng a rappelé les déclarations du directeur commercial et de la clientèle, Moussa Dièye, selon lesquelles ‘’les manifestants qui étaient environ une centaine, ne doivent pas pénaliser plus de 7.000 abonnés de la ville de Foundiougne’’. Selon lui, les agents de la SENELEC ‘’sont là pour les clients et (sont) à leur disposition (pour que) toute réclamation (soit) traitée avec rigueur et diligence’’. ‘’Il a réitéré sa disponibilité vis-à-vis de l’ASCOSEN et des consommateurs pour répondre le plus parfaitement à leurs attentes’’, non sans ajouter que ‘’nous sommes dans un pays de droit et que nul ne doit se faire justice soit même’’. 

 La réunion, tenue en présence notamment de l’imam ratib Katim Touré, du curé l’abbé Quentin Coly, de représentants des jeunes de Foundiougne et de divers notables, a été l’occasion pour les représentants de la ville de Foundiougne de prendre la parole, ‘’pour présenter les excuses de la population (…)’’. Ils ont indiqué que la majorité de la population reste opposée à la violence, ‘’car ce n’est pas dans les habitudes de la paisible ville de Foundiougne’’.


aps


Commentaire (2)


Jamespaye En Janvier, 2013 (22:51 PM) 0 FansN°: 1
L"ex chef d'agence doit mediter sur cette info: La SENELEC allait toujpurs trouver un compromis avec la ville et ses habitants qui sont des clients. Alors que ses enfants allaient être perdre un Pere qui leur assure un quotidien! Les entreprises doivent trouver de bons manageurs pour des postes de responsabilité au lieu de mettre des parachutés qui n'ont pas un cv correpondant à ces postes!

Que le calumet soit fumé et que les leçons soient tirées!!!!
Foundiougne En Janvier, 2013 (02:29 AM) 0 FansN°: 2
que Dieu bénisse Momar NDAO, pour avoir aidé à l'apaisement. La paix c'est mieux que tout. Merci encore une fois !

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]