8èmes Jeux de la Francophonie : Le nombre de médailles sénégalaises porté à 8

  • Source: : Le Soleil | Le 27 juillet, 2017 à 18:07:37 | Lu 3742 fois | 0 Commentaires
content_image

8èmes Jeux de la Francophonie : Le nombre de médailles sénégalaises porté à 8

Deux autres médailles sont venues garnir le parcours des Sénégalais dans ces 8èmes Jeux de la Francophonie. Ibrahima Mbengue (athlétisme) au 400m et Saliou Ndiaye au judo ont remporté le bronze. Portant ainsi le nombre de médailles sénégalaises à 8. Aujourd’hui, les Lions repartent à la chasse avec en lice, la lutte africaine, le judo et l’athlétisme.

On vous disait que cette journée serait décisive pour les Sénégalais en ce sens que l’athlétisme avait placé trois finalistes et que le judo en sports de combat entendait suivre les pas de la lutte. Hier, Ibrahima Mbengue (400m) a décroché le bronze et Saliou Ndiaye (-81kg), le frère de Mbagnick Ndiaye l’autre judoka, s’est lui aussi emparé de la médaille de bronze. Ce qui fait qu’à l’issue de la journée d’hier, le Sénégal se retrouve avec 8 médailles dont 2 en or, 2 en argent et 4 en bronze. En attendant la journée d’aujourd’hui.

Athlétisme : Le bronze à Ibrahima Mbengue 

Ils étaient 4 athlètes dans les finales des différentes épreuves. Ibrahima Mbengue et Nafy Mané (400m), Safiétou Kanté et Sangoné Kandji au saut en longueur. 
Mais à l’arrivée, c’est le premier nommé qui montera sur le podium en se classant 3ème avec un temps de 47’’10 ; Nafy Mané quant à elle, n’a pas pu mieux faire que 5ème avec un temps de 54’73 dans une course remportée par la Malienne Djénébou Danté. A la longueur, Sangoné n’a pu rééditer sa performance des Jeux islamiques puisqu’elle s’est classée 10ème avec un saut de 5,69m suivie en cela par Safiétou Kanté qui a réalisé un saut de 5,79. Au 200m, Henri Bandiaky a été éliminé avec sa 5ème place, mais Ousmane Ismaël Diop a fait d’abord mieux en se qualifiant en finale puisqu’il s’est classé 2ème de sa série (21’’29). Enfin, l’équipe de relais 4x400m a pu se classer 3ème à l’issue des courses de série et se qualifie pour la finale d’aujourd’hui.

Judo : Saliou Ndiaye s’adjuge le bronze

Alors que Ndèye Oumy Camara (-57kg) se faisait éliminer d’entrée par la Marocaine Soumiya Iraoui, Saliou Ndiaye (-81kg), le frère de Mbagnick Ndiaye, a combattu farouchement pour se qualifier dans la finale de bronze. Et contre le Gabonais Poutookoo Terence Kouamba, il a opposé une belle résistance avant de remporter le bronze, confirmant ainsi la santé des sports de combats chez nous. Aujourd’hui, deux gros bras seront en lice. Il s’agit de Mbagnick Ndiaye (+100kg) et Amadou Fall Sané (+81kg) qui vont boucler la participation des judokas sénégalais dans ces Jeux.
 
Basket  Senegal-Cote d’Ivoire 54-46 : Les « Lionnes » toutes griffes dehors !

Hier la salle de basket du Palais des Sports de Treichville a vibré comme ce n’est pas possible. Compréhensible puisque c’est la Côte d’Ivoire qui y jouait contre le Sénégal son « ennemi intime ». Mais contre toute attente, ce sont les filles de coach Birahim Gaye qui l’emporteront au grand désappointement des milliers de supporters tous acquis à la cause des ivoiriennes. Score final, 54-46 ; soient 8 points d’écart. Un peu serré quand même si l’on se réfère au parcours des jeunes Sénégalaises durant les matches de poule et au cours desquels elles ont déroulé à leur guise. 

Mais hier, l’adversité était forte et il fallait s’y attendre dans le contexte où s’est disputé ce match ; comme l’avait d’ailleurs souligné Birahim Gaye à la veille de leur face à face. Il fallait jouer prudent et ne rien négliger sur l’adversaire. Mais puisque le Sénégal avait un standing à défendre, les filles s’y sont mises avec dextérité et ne sont tombées dans aucun travers dans ce duel. 

Pour être plus clair, le Sénégal a mené ce match de bout en bout s’imposant après chaque quart temps, même si l’écart était petit. A preuve, après dix minutes de jeu (1er quart temps) les « Lionnes » menaient par 15 à 10, ensuite 25-21 à la mi-temps ; c’est dire que les ivoiriennes collaient bien au match, réduisant au maximum l’écart qui les séparait de l’adversaire. C’est alors lors du 3e quart temps que la bande à Birahim Gaye a pris véritablement ses distances avec 12 points d’écart (43-31). Dans ce jeu, les extérieures ont bien fait leur travail. Si bien qu’à l’entame du dernier quart temps, les Sénégalaises ont joué beaucoup plus serré ; laissant peu d’espaces d’évolution à leurs adversaires.

Ces dernières ont même fait un semblant de réveil sous la poussée de leurs supporters ; mais le Sénégal tenait bon. Et tenait à faire respecter son rang pour s’imposer par 54 à 46 et arracher ainsi la victoire et la qualification pour les demi-finales.
 
Lutte africaine : On fait comme à la lutte olympique ?

Aujourd’hui, le coach Ambroise Sarr et ses élèves (filles et garçons) de la lutte africaine tenteront de suivre les pas de ceux de la lutte olympique. Et cette entrée en matière est très attendue pour des lutteurs qui ont fini de prouver toute leur maîtrise dans cette discipline. Pour cela, cinq lutteuses et autant chez les lutteurs monteront sur le tapis aujourd’hui au Palais des Sports de Treichville. Ce sont les filles qui vont tirer en premier le matin avant que les garçons ne leur emboîtent le pas dans l’après-midi. Et après on fera les comptes. Mais une chose est sure, les lutteurs sénégalais ont de quoi prouver après la belle prestation d’Adama Diatta et ses frères.
 
Football Le miracle ne s’est pas produit

Les Sénégalais ont beau croiser les doigts, mais rien n’y fit. 
Hier, le Maroc a anéanti leurs espoirs de qualification en étrillant comme pas possible l’équipe de l’Ile Maurice (8-0). Un spectateur ivoirien dans les tribunes n’a pas manqué de demander à l’équipe marocaine d’arrêter le massacre tellement la supériorité était manifeste sur tous les plans. L’équipe mauricienne n’a pas fait que sombrer avec corps et biens puisque dans le match, elle a perdu deux ses joueurs pour cumuls de cartons de jaunes. N’empêche, on s’attendait à cette défaite puisque cette formation n’avait rien montré au cours du tournoi qui puisse démontrer ses capacités.

Elle avait pris un 5-1 contre le Sénégal samedi dernier ; hier elle a complètement explosé, laissant le passage au Maroc qui se qualifie donc pour les quarts de finale. Au grand dam d’une partie du staff technique sénégalais qui assistait au match.

Ainsi, Joseph Koto et ses boys rentrent à la maison sans avoir eu le temps de montrer réellement ce qu’ils valaient.


Auteur: C F KEITA - Le Soleil






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]