Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
BOUBACAR SARR « LOCOTTE », MEMBRE DU STAFF TECHNIQUE DU PSG : « Si l’on a besoin de moi, on sait où me trouver »
   Par RECUEILLI PAR B. KHALIFA NDIAYE | Lobservateur |  Vendredi 05 mai, 2006 02:13  | Consulté 14389  fois  | 0 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Sport | Mots Clés:

Chargé du recrutement au PSG (L1 française), Boubacar Sarr « Locotte » a ajouté, le week-end dernier, une 5ème coupe de France à sa collection. L’ancien international sénégalais (il a disputé la Can 86 en Egypte) et ancien entraîneur national (il a conduit, avec Jules Bocandé les « Lions » à la Can 94 en Tunisie, un an après avoir qualifié, pour la 1ère fois, avec Boucounta Cissé, les juniors sénégalais à une phase finale de Can de leur catégorie) a donc le background nécessaire pour prétendre à la succession de Abdoulaye Sarr à la tête de la sélection nationale. Mais, on ne l’a point entendu dans le débat.

Nous l’avons appelé au téléphone, hier, pour savoir pourquoi et évoquer sa saison et son avenir en club.

« Bouba, le PSG a remporté samedi dernier la coupe de France. On imagine que cela vous a fait du bien en cette saison bien moyenne…

C’est sûr ! On a sauvé notre saison avec cette victoire en coupe de France, surtout face à un adversaire qui s’appelle l’Olympique de Marseille. C’était un match à ne pas rater. Et nous sommes très contents de nous être imposés.

Le fait d’avoir remporté ce titre face à l’OM donne-t-il un parfum particulier à cette victoire ?

Absolument ! Parce que c’était une finale que toute la France attendait. D’autant que c’était la première fois que le PSG et l’OM se retrouvaient à ce stade de la compétition. En plus, il y a cette rivalité qui existe entre les deux clubs… Et puis, l’OM tourne bien en ce moment et était le favori de cette finale. Au total, c’est une victoire extra pour nous.

Pour avoir remporté ce trophée avec les 2 clubs finalistes, votre cœur n’a-t-il pas balancé un tant soit peu ?

Pas du tout ! En tant que pro, j’étais à 100 % avec le PSG. J’y travaille. Mon seul souci était la victoire. C’était important pour nous, pour finir en beauté cette saison. Cela devrait nous aider à mieux préparer la prochaine saison.

Et comment se profile cette prochaine saison ?

L’idée de l’entraîneur Guy Lacombe et des dirigeants du club est de garder l’effectif qui est de qualité et de recruter 3 ou 4 grands joueurs pour jouer à nouveau les premiers rôles. Vous savez, l’Olympique lyonnais vient de remporter, pour la cinquième fois consécutive, le titre de champion de France. Il nous faut nous faire au PSG pour empêcher qu’il enchaîne avec un 6ème sacre.

Vu le potentiel de bons joueurs du PSG, n’avez-vous pas une impression de gâchis à l’heure du bilan de cette saison ?

Il est difficile d’être aussi tranché. Car la coupe de France, ainsi que la coupe de la Ligue figuraient parmi nos objectifs, cette saison. Nous n’avons certes pas fait un bon championnat ; on était bien parti, puis on a connu des difficultés en milieu de saison. Ce qui a fait tomber à l’eau notre objectif de jouer les premiers rôles en championnat. Il nous restait les 2 coupes. On a réussi à accrocher l’une. Et cela fait toujours plaisir de gagner un titre. C’est important de figurer au palmarès de fin de saison.

Vous parliez de conserver votre effectif pour la saison à venir. Mais sera-ce facile, surtout si l’on sait que Pauleta par exemple est sur les tablettes de beaucoup de grands clubs européens ?

Pauleta fait partie des meilleurs attaquants en France voire même en Europe. Nous allons dès lors tout faire pour le garder. Surtout que, même s’il est sollicité par beaucoup de grands clubs, il a envie de finir sa carrière au PSG. Il y a de fortes chances qu’il termine meilleur buteur du championnat et c’est lui le capitaine de l’équipe. C’est donc un joueur important et l’on fera tout pour le conserver.

Le changement de président, Blayau pour Cayzac, n’a-t-il pas perturbé la sérénité du groupe ?

Non, cela n’a guère affecté le groupe ! M. Blayau était vice-président du club depuis longtemps. Il était déjà en poste du temps de Denisot, de Perpère et de Graille. C’est dire s’il connaît la maison. Les joueurs et les supporters l’apprécient beaucoup également.

Vous, en ce qui vous concerne personnellement, comment se présente votre avenir au PSG où vous êtes depuis 7 ans dans le staff technique ?

Il me reste encore un an de contrat avec le club. Mais je suis un pro et je veux continuer à faire mon boulot de technicien. J’ai déjà travaillé en Afrique, au Sénégal comme entraîneur. Là, cela fait plus de 7 ans que je suis dans le staff technique du PSG. Ce qui m’a permis de gagner en expérience et d’élever mon niveau. En plus j’ai eu la chance, cette année, de m’occuper du recrutement des futurs pros du club. Tout cela me fait un énorme capital expérience. Et au terme de mon contrat, j’ai envie de voler de mes propres ailes.

Ce qui veut dire ?

C’est-à-dire que je suis prêt à renouveler mon contrat avec le PSG, si l’on me propose quelque chose d’intéressant. Ou alors revenir travailler en Afrique, pour le Sénégal ou pour tout autre pays africain avec lequel je me serai entendu. En tout cas, les gens savent où me joindre en cas de besoin.

A propos de Sénégal, beaucoup de techniciens se sont manifestés pour succéder à Abdoulaye Sarr à la tête des « Lions », mais pas vous qui aviez pourtant conduit l’équipe nationale à la Can 94 en Tunisie, avec Bocandé. Pourquoi n’avez-vous pas postulé ?

Si je n’ai pas envoyé de candidature, c’est parce que je me dis que les gens qui ont la responsabilité du choix, le ministre des Sports et le président de la fédération de football, me connaissent très bien. Ils savent ce que j’ai fait. Je me suis bien investi. J’ai travaillé avec les petites catégories et qualifié, pour la première fois, avec Boucounta Cissé, les juniors sénégalais à une phase finale de Can (Ndr : c’était en 93 à Maurice avec la génération des Tony Sylva) et j’ai eu en charge l’équipe nationale A. En plus, j’ai une expérience en Europe. Et j’ai remporté 5 fois la coupe de France, en tant que joueur (Ndr : en 76 avec l’OM, en 82 et en 83 avec le PSG) et en tant que technicien (Ndr : en 2004 et en 2006 avec le PSG). Je ne ferme donc pas la porte.

Cela vous intéresserait donc de revenir à la tête des « Lions » ?

Je dis que je ne ferme pas la porte. Que ce soit moi ou un autre, on a tous envie de travailler avec cette équipe du Sénégal qui a un énorme potentiel et qui évolue dans un environnement plus professionnel. Les responsables du football sénégalais doivent bien réfléchir, bien mettre les choses en place pour faire progresser le Sénégal en Afrique. Il faut discuter avec l’association des entraîneurs et le nouveau Dtn, Amsata Fall. Il faut qu’ils donnent leur avis sur le choix à faire.

Que vous inspire le débat entraîneur sénégalais – entraîneur étranger qui a encore cours au pays ?

En tout cas, il faut réfléchir, mais vite. Les échéances arrivent. Il ne faut pas attendre septembre pour mettre en place une équipe nationale. Il faut superviser les joueurs, jouer des matches de préparation. Et pour cela, il faut qu’un technicien soit en place. Mais le débat entraîneur local–entraîneur étranger n’est pas facile à trancher. Je crois qu’il faut avant tout définir les critères. Et si c’est un entraîneur sénégalais qui est choisi, il faut qu’il soit traité de la même manière qu’un étranger ; qu’on lui donne tous les moyens dont il a besoin. Parce que toute la difficulté se situe en général à ce niveau. Si c’est un étranger, il faut voir ce qu’il peut réellement apporter pour améliorer le football national et aider également les petites catégories.

De plus en plus d’anciens internationaux embrassent la carrière d’entraîneur. Comment appréciez-vous cette mutation ?

Cela me fait énormément plaisir de savoir que des garçons comme Moussa Ndaw, Joseph Koto ou Malick Daff, qui ont été de grands footballeurs, s’orientent vers la carrière d’entraîneur. Mon seul regret, c’est que par le passé, on avait d’excellents gardiens de but, alors qu’aujourd’hui, on n’en a plus tellement. Le poste semble négligé. Il faut à nouveau sortir de grands gardiens de but. Pourquoi pas à travers une école ?

Des nouvelles de l’international sénégalais du PSG, Boukhary Dramé ?

Il va très bien. C’était sa première saison dans le groupe pro. Il devait apprendre son métier de pro, parce qu’il sortait de la Cfa. Cette année, il a côtoyé l’équipe première. Ce qui lui a permis de progresser. La saison prochaine, il pourra se battre pour obtenir sa place dans le groupe de performance.

Peut-on s’attendre à voir d’autres Sénégalais débarquer au PSG, la saison prochaine ?

On y réfléchit ! Et il y a un garçon qu’on aime beaucoup, que Guy Lacombe suit avec intérêt. Il s’agit de Guirane Ndaw de Sochaux. Il pourrait bien nous intéresser. Mais, rien n’est encore fait ».

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant de 2006 à ce jour.
Commentaires:   0   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade