Qui est Mohamed Henni, Le Marseillais qui casse sa télé à chaque défaite de l’OM?

  • Source: : Webnews | Le 11 janvier, 2019 à 12:01:48 | Lu 3419 fois | 3 Commentaires
content_image

Qui est Mohamed Henni, Le Marseillais qui casse sa télé à chaque défaite de l’OM?


C’est un phénomène. En quelques mois, Mohamed Henni est devenu un personnage incontournable à Marseille. Avec ses tirades enflammées et ses télés fracassées, le youtubeur de 29 ans débriefe les matchs de l’OM comme personne. Et ses vidéos cumulent les millions de vues sur internet. Portrait.

Une lumière crépitante vient rompre l’obscurité. Marseille est déjà au lit lorsqu’un tissu rouge et bleu s’embrase dans l’un de ses sous-bois. Nous sommes le 7 octobre 2012. Quelques heures plus tôt, l’OM et le PSG ont fait match nul en Ligue 1, Zlatan Ibrahimovic répondant par un doublé à André-Pierre Gignac (2-2). De quoi faire craquer un jeune supporter, qui se filme en train de brûler un maillot de Paris au milieu de la forêt. Un acte fondateur pour Mohamed Henni. En rentrant chez lui, ce grand impulsif partage sa vidéo avec sa centaine d’abonnés sur Facebook. Et se découvre une vocation...

Plus d’1 million d’abonnés sur YouTube

Six ans plus tard, le minot est devenu une célébrité grâce aux réseaux sociaux. Ses contenus cartonnent sur internet et sa chaîne YouTube, créée il y a deux ans, compte plus d’1 million d’abonnés (dont 900.000 enregistrés en 2018). Sans parler de ses comptes Twitter, Facebook et Snapchat, suivis en masse. Un phénomène lancé en 2016 par une séquence lors de laquelle il pousse un homme vêtu d’un maillot du PSG dans le Vieux Port. Depuis, Mohamed Henni (son vrai nom) s’est spécialisé dans les débriefs. A sa façon.

Germain "le Miel Pops", "Caleta-Blablacar"

Cheveux lisses, barbe noire et survêtement, il refait le match dans son salon avec un air scandalisé. Et des punchlines sorties de nulle part. "On a perdu contre des fermiers, jene vais jamais m’en remettre wallah", s’emporte-t-il après la défaite de l’OM contre Andrézieux en Coupe de France (2-0). Et les joueurs en prennent pour leur grade. Germain "le Miel Pops", "avec sa tête de maïs Bonduelle qui gagne aucun duel", "Caleta-Blablacar", "Abdennour le liblaireau", et quelques autres descriptions un peu trop insultantes pour être citées ici.

Un travail en solo et en impro

Des surnoms improvisés la plupart du temps, même si "Momo" anticipe quand même un peu avant de se lâcher face à la caméra durant plusieurs minutes. "Je n’ai jamais pris une note de ma vie pour faire un débrief, assure-t-il. Je n’ai jamais lu un texte non plus. Pour vraiment faire ressortir l’émotion aux gens, je réagis directement après le match. Je prépare deux-trois idées dans ma tête, j’allume la caméra et j’envoie." Et ça envoie effectivement! Malgré son succès, le youtubeur de 29 ans, qui coupe ses réseaux pendant les matchs pour ne pas être influencé, continue de travailler seul. Sans aucun collaborateur.

Vingt-deux télévisions fracassées

Et il s’en sort très bien. Au point de pouvoir vivre aujourd’hui de son activité, grâce à la monétisation de ses contenus. S’il accepte de s’associer à quelques sponsors, Mohamed refuse en revanche qu’on lui fournisse les télévisions qu’il explose régulièrement dans ses vidéos. Depuis son premier coup de sang au printemps dernier, après un PSG-OM perdu 3-0, il a cassé vingt-deux écrans plats à coups de pieds, de batte ou de râteau. Soit environ 9.000 euros de dégâts, entièrement payés de sa poche. "Casser une télé que quelqu’un me paye, c’est pourri comme concept, se justifie-t-il. Je vais perdre la moitié des vues si j’accepte!"

"On m’a reconnu alors que je faisais du ski à Courchevel"

D’origine algérienne par ses deux parents, Mohamed Henni est un pur produit du 13. Après avoir grandi entre Marseille et Miramas, ce petit dernier d’une grande fratrie, titulaire d’un bac S avec mention, est logiquement tombé amoureux de l’OM. Avec une affection particulière pour Samir Nasri et Didier Drogba. S’il a longtemps fréquenté les virages du Vélodrome, notamment au contact des Winners, il ne se rend plus au stade en raison de sa nouvelle notoriété.

"On m’invite en loges, avec champagne et buffet et volonté, mais ça ne m’intéresse pas", précise celui qui se fait régulièrement arrêter dans la rue pour des photos. Parfois loin des Bouches-du-Rhône. "Je suis très surpris. Il y a beaucoup d’engouement autour de mes vidéos. C’est vraiment impressionnant. On m’a même reconnu alors que je faisais du ski à Courchevel!" En revanche, ce grand casanier n’a jamais eu à faire à quelqu’un d’agressif: "Bizarrement non. Après, certaines personnes que j’ai croisées ont déjà dû me critiquer sur internet. Mais dans la vie, ce n’est que du positif."

Une vraie influence sur la réputation des joueurs

Même s’il revendique des piques au "1000e degré", Mohamed a conscience d’avoir une influence sur la réputation de certains joueurs de l’OM. A l’époque, Patrice Evra vivait très mal ses critiques. Valère Germain n’apprécie pas beaucoup plus aujourd’hui. Et on le lui a fait savoir, même si le club ne l’a jamais directement contacté. "On m’a reproché de faire couler des joueurs et de leur mettre trop de pression, révèle-t-il. Mais j’en ai rien à foutre. Ils sont assez bien payés pour encaisser ça. Après, je fais quand même attention à rester dans l’humour caricatural, je ne fais aucune incitation à la haine."

"Bengous dit plus de gros mots que moi"

La vulgarité est un autre terrain sur lequel il est vigilant. Lors de ses premières interventions, l’apprenti vidéaste s’est fait remarquer pour ses insultes salées. Des propos qu’il a un peu édulcorés depuis. "On m’a fait la remarque et du coup, j’ai changé ma manière de parler. Avec l’intensité que je mets, on croit que je dis des gros mots. Mais il y en a zéro. Un mec comme Bengous (un autre youtubeur marseillais, ndlr) en dit beaucoup plus que moi." De toute façon, il n’a pas vraiment le choix. Avec son million d’abonnés, la moindre vidéo contenant des propos injurieux serait interdite aux mineurs ou démonétisée. Avec un manque à gagner conséquent au passage.

Un footix assumé, inconditionnel de Messi

C’est l’une des principales critiques qu’on lui adresse. Mohamed Henni soutient l’OM mais il ne lui jure pas fidélité pour autant. "Je suis un passionné de foot avant tout. Je regarde beaucoup de matchs, j’ai tous les maillots. Je ne comprends pas comment on peut être passionné de l’OM et pas du football tout court. Ça va ensemble pour moi." A l’écran, il s’affiche d’ailleurs souvent avec des équipements d’autres clubs européens, dont il commente un peu l’actualité. A commencer par le Barça de Lionel Messi, son idole absolue. Il a également une affection pour Manchester City et ne rate aucun match de l’ennemi parisien, à condition que Neymar ou Kylian Mbappé soient sur le terrain.

Griezmann aime ses pétages de plomb

Mohamed, lui, n’est pas une star balle au pied. Mais ce n’est pas le plus maladroit non plus. Dans sa jeunesse, il a joué en club durant neuf ans dans la région de Marseille, jusqu’en DHR. En tant que milieu récupérateur, relayeur puis attaquant dans un style à la Luis Suarez. "J’ai un petit touché, mais maintenant, avec les tacos et mon ventre de boulanger, je ne vais pas aller loin", s’amuse-t-il. En revanche, il peut en discuter avec Antoine Griezmann, dont il connait le frère et avec qui il est entré en contact. L’humoriste du web échange de temps en temps avec le champion du monde, qui est friand de ses pétages de plomb. Boubacar Kamara, le jeune défenseur de l’OM, lui adresse aussi quelques clins d’œil sur les réseaux. Tout comme Franck Ribéry ou Florian Thauvin.

Bientôt chroniqueur à la télévision?

Fort de son succès, Mohamed Henni ne se fixe aucune limite pour la suite de sa carrière. "Mon but, c’est que mon avis footballistique soit vu et reconnu. Après, comment et sur quelle plateforme? Je ne sais pas encore. Peut-être via un poste de chroniqueur à la télévision… ça dépend dans quel média. L’After sur RMC, je serai complètement chaud!" La candidature est posée.


Auteur: Rmc Sports - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Le Quart D’heure De Célébrité  il y a 1 semaine (12:45 PM) 0 FansN°: 1
Les wolofs qui sont les meilleurs experts en sociologie de la planète appellent ce genre de comportement : « DOF-DOFLOU BA DIALEU » …

Des siècles après c’est devenu une occupation rémunérée pour bcp et certains finissent même par être introduits au milieu de pro qui eux ont fait de vraies études académiques …

Anonyme il y a 6 jours (20:39 PM) 0 FansN°: 2
Bien dit! Malheureusement ainsi Marche le monde d aujourdhui. On devient riche facilement en faisant du dofdoflu. Chez nous au Senegal, plein de gens sont passes par la, meme certains sont sont meme consideres comme de grands journalistes ou devenus de grands hommes dans CE pays apres avoir fait du dofdoflu
Anonyme il y a 6 jours (22:47 PM) 0 FansN°: 3

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]