Thierno Seydi, agent de joueurs : "Pape Diouf est un modèle"

  • Source: : Seneweb.com | Le 18 juin, 2017 à 17:06:36 | Lu 14643 fois | 15 Commentaires
content_image

Didier Drogba et Thierno Seydi

Thierno Seydi, agent sénégalais, est une référence du métier. Cet entretien est l'occasion de revenir sur son parcours, Pape Diouf son mentor, Didier Drogba son joueur, mais aussi Jean-Michel Aulas. Il y a quelques années, époque où Lyon régnait sur le championnat de France, le président lyonnais tentait de recruter l'ancien joueur de Chelsea. En vain.

Vous venez de Rebeuss, quartier chaud situé au cœur de Dakar, capitale du Sénégal.

La première chose dont on parle lorsqu'on évoque Rebeuss, c'est sa prison, la plus grande de Dakar. Grandir dans ce quartier est une belle école de la vie, ça m'a appris à faire la part des choses. J'étais confronté à la drogue, l'alcool, la prostitution, les bagarres, mais mes parents m'ont inculqué des valeurs.

Un bon agent a le sens de la débrouille. Vous avez développé le vôtre là-bas.

Tout à fait. Lorsque je suis arrivé en France, j'étais, parallèlement à mes études, conseiller en capitalisation.

"En 1990, j'ai été le premier recruteur à dénicher Thierry Henry, lorsque Viry-Châtillon était sur le point de l'amener au Stade rennais."

Je vendais des assurances. Puis j'ai commencé à être rapporteur d'affaires chez Pape Diouf. Quand il a vu que j'étais bon et que j'entretenais de bonnes relations avec les joueurs, il m'a dit : "Je pense que tu es fait pour ce métier. Démissionne et viens travailler à temps plein." C'est comme ça que je suis entré chez Mondial Promotion. En 1990, j'ai été le premier recruteur à dénicher Thierry Henry, lorsque Viry-Châtillon était sur le point de l'amener au Stade rennais. Oui, je vous parle de Thierry Henry ! (Rires)

Parlez-nous de cette période.

Lorsque je n'étais pas à la fac les week-ends, j'écumais les terrains de la région parisienne. Il m'est arrivé de traverser tout Paris pour aller regarder des matchs en banlieue. L'année où j'ai vu Thierry Henry, il était en U15. Il faut aimer le football pour faire ce métier et ne pas tout de suite se dire : "Je veux devenir agent pour l'argent." Oui, il faudra en gagner pour vivre, mais il faut d'abord être un passionné de football.

Comment convaincre un joueur lorsqu'on n'est pas connu ?

Lorsque j'ai commencé à mettre des garçons en centre de formation, j'étais un intermédiaire. Le club me donnait un petit truc en échange. À l'époque, je ne connaissais pas vraiment le métier d'agent de joueur, je ne savais pas qu'il y avait un suivi. Ensuite, je me suis rapproché de Pape Diouf qui était, avec Alain Migliaccio et Pierre Garonnaire, le taulier à l'époque. J'ai aussi bénéficié de l'aide de Pape qui me mettait en contact avec les responsables des clubs. On faisait venir des joueurs aussi bien de l'étranger que de région parisienne.

Dans une interview, vous disiez : "À chaque fois que je commettais des erreurs, Pape était le premier à me reprendre."

Il me reproche mon caractère assez trempé. Parfois, je ne suis pas très conciliant. Je pars au quart de tour. Quand je prenais certaines positions qu'il n'estimait pas bonnes, il me reprenait : "Non, ce n'est pas comme ça." Pape avait cette faculté à remettre tout le monde à sa place sans heurts. En dehors du fait que hiérarchiquement, il était mon supérieur, c'était le grand frère à qui on ne disait pas non, de par ma culture sénégalaise. Il faut respecter son aîné même lorsqu'on n'est pas convaincu.

La chose la plus importante qu'il vous a apprise ?

Rester droit, en phase avec mes principes et ne pas faire de compromis : "Thierno fais ce métier en gardant tes valeurs, ne rentre pas dans des combines."

"Jusqu'à la fin de ma vie, je ne veux jamais faire quoi que ce soit qui puisse enlever l'estime que Pape Diouf a pour moi."

Jusqu'à preuve du contraire, je m'y suis tenu. Même si parfois tu peux te dire : "Ouais, je vais faire ça…" Quand tu te souviens de ses paroles, tu te reprends. Oui, le monde du football est devenu violent, mais j'essaie de garder les valeurs qu'il m'a inculquées. Jusqu'à la fin de ma vie, je ne veux jamais faire quoi que ce soit qui puisse enlever l'estime que Pape Diouf a pour moi. C'est un modèle, il m'a donné la chance de réussir dans un métier qui me passionne.

Donc vous avez déjà été tenté de suivre le "mauvais chemin".

Parfois, quand tu es dans une négociation, on te fait certaines propositions. On peut se dire alors "est-ce que ça n'en vaut pas la peine si ça peut faire avancer les choses ?" Parfois, ce serait au détriment du joueur ou du club. Le rôle d'agent, c'est être conciliant. Je me suis toujours dit que je devais rester droit pour défendre l'intérêt de mes joueurs. Je suis lié avec eux contractuellement et moralement. Ils me font confiance, me confient leur carrière. Je ne peux pas rentrer dans ce genre de combines.

Que devient Didier Drogba ?

Il arrive à la fin d'une belle carrière et s'est donné un dernier challenge. On s'est toujours fixé comme objectif qu'il joue jusqu'à 40 ans. C'est un vrai passionné de foot.

Pourquoi a-t-il choisi les États-Unis ?

Il a des projets pour l'après foot là-bas, donc c'est plus facile d'y être dès aujourd'hui. Et puis c'est un choix de vie. Ses enfants ont suivi des programmes en anglais, ça peut leur permettre de continuer.

Pourquoi n'est-il jamais revenu à l'OM ?

Parce qu'à chaque fois, trop de choses divergeaient. Lorsqu'il était à Chelsea, il avait des prétentions que l'OM ne pouvait pas combler. Il était au sommet de son art. Ce n'est pas une question d'envie. Il a toujours juré qu'il reviendrait, mais comme il l'a très bien dit : "On ne joue pas pour perdre de l'argent." On travaille pour en gagner. Ce, malgré toute l'affection qu'il peut ressentir pour l'OM. C'est un rendez-vous manqué.

Vous êtes réputé pour ne rien lâcher. Un jour, vous avez tenu tête à Jean-Michel Aulas.

Il avait appelé directement Didier Drogba pour lui dire de venir à Lyon. À ses débuts à Chelsea, il avait du mal à s'intégrer, donc à la fin de la première année, il est revenu à la charge.

"Lorsque Jean-Michel Aulas est venu me serrer la main, en 2006, j'ai refusé."

Par respect, Didier lui a répondu : "Oui pourquoi pas, mais pour le moment je suis à Chelsea. Ce n'est pas facile, mais je sais que je vais retourner la situation en ma faveur. Mais bon si les deux clubs sont ok, appelez mon agent." Aulas a dit qu'il ne m'appellerait pas parce que "je suis le pantin de Pape Diouf" . Lorsqu'il est venu me serrer la main, j'ai refusé. C'était en 2006 lors de la Coupe du monde. J'étais devant l'hôtel des Bleus, j'étais venu y récupérer mes places. Je lui ai rappelé au passage que "j'étais le pantin de Pape Diouf à qui il n'a pas voulu parler".

Résultat ?

Ça n'a pas dégénéré, mais il a compris qu'il était face à quelqu'un qui n'avait pas peur de lui dire ce qu'il pensait. Enfin, c'était à l'époque où Lyon était au sommet aussi.

S'occuper d'un joueur africain ou d'un européen, quelles différences ?

Ce n'est pas la même approche, ils n'ont pas la même culture, ni les mêmes valeurs, mais on se retrouve toujours sur l'essentiel : l'accompagnement et essayer de faire les meilleurs choix sportifs. La différence se voit davantage par rapport à l'âge. Les joueurs de la génération Drogba étaient des amis avec qui je pouvais parler de tout. Aujourd'hui, cela pourrait être mes enfants. Ils m'appellent tonton ou papa. Je ne vais pas parler de gonzesses avec eux.

Lorsqu'un binational vous demande conseil sur la sélection qu'il doit choisir, que lui répondez-vous ?

Un jeune de 17 ans binational qui veut jouer pour l'équipe nationale sénégalaise, ivoirienne ou malienne, je lui demande toujours de patienter et de penser avant tout à faire décoller sa carrière. Je ne prends pas de risques. Je le laisse jouer avec l'équipe de France. Au-delà de 22 ans, s'il n'a que peu de chance de jouer avec les Bleus, autant le réorienter pour qu'il ait une carrière internationale. Didier Drogba, c'est aussi grâce à la Côte d'Ivoire qu'il a cette aura.

Si l'équipe du Sénégal était composée essentiellement de binationaux, ne risquerait-elle pas de perdre son identité ?

Si les joueurs sont sénégalais, qu'ils ont un caractère de Sénégalais, la question ne se pose pas. Par exemple, Issiar Dia est né en France, mais qu'est-ce que les Sénégalais peuvent lui reprocher ? Il a toujours mouillé le maillot. En plein regroupement de l'équipe de France U19 ou U20, il a décidé de représenter le Sénégal. On ne l'a même pas démarché. C'était un choix personnel.

La FIFA a décidé d'abandonner le système des licences d'agents. Quelles répercussions ?

C'est la porte ouverte à tous les débordements. La FIFA a essayé de se dessaisir d'un problème qui commençait à être récurrent.

"Nous, agents officiels qui travaillons depuis des années, sommes confrontés à une nouvelle vague d'individus sans foi ni loi qui essaient de foutre la merde."

Il y avait trop de plaintes émanant des agents et des clubs, mais ça n'a que des effets négatifs. Aujourd'hui, la Fédération française maintient la licence, mais en dehors, tout le monde peut travailler. Les avocats quittent le barreau pour devenir agents. La FIFA a foutu un vrai bordel. Nous, agents officiels qui travaillons depuis des années, sommes confrontés à une nouvelle vague d'individus sans foi ni loi qui essaient de foutre la merde. Malheureusement c'est comme ça, il faut faire avec, mais la FIFA a fui ses responsabilités sur ce dossier.


Auteur: Propos recueillis par Flavien Bories - Sofoot.com - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (8)


Pee En Juin, 2017 (18:35 PM) 0 FansN°: 1
Un vrai truand.Faut dire aux gens pourquoi Sadio Mané a refusé que tu continues d'être son agent,pourquoi il a rompu avec toi juste après avoir signé au Red Bull Salzbourg....tu as bouffé son argent
A Déconseiller En Juin, 2017 (21:51 PM) 0 FansN°: 1
un très mauvais agent, qui ne propose guère à ses joueurs de bons plans de carrière, mais plutôt des plans de pognons pour en tirer rapidement bénéfice. il a juste surfer sur la vague drogba pour lequel il n'est rien dans ses signatures des 2 bons contrats: marseille le voulait après la relégation de guingamp obligé de vendre et pour chelsea, mourinho le voulait coûte que coûte. au contraire, il a bousillé les carrières des issiar dia et consorts qu'il a fait signer en turquie et dans les pays du golfe, c'est-à-dire ses destinations favorites (il y a même fait signer drogba qui a rapidement quitté la turquie de son gré). en conséquence, leurs carrières ont pris de sacrés coups. l'exemple le plus patent est celui d'issiar qui, bien avant ses 30 ans (obtenus cette saison), était déjà l'ombre de lui-même avec un gros ventre et un gros cul, lol là il n'est même pas retenu par nancy pour la ligue 2. alors que j'en suis sûr, s'il était resté en france, notamment à marseille ou à bordeaux qui le voulait à l'époque, il serait peut-être encore très compétitif en club comme en sélection, car il avait tout pour réussir!
donc, un agent à éviter vaille que vaille!
Frontn National Sénégal Sunuga En Juin, 2017 (07:52 AM) 0 FansN°: 1
vrai que le foot est une question de fric pour les
tenants des atouts et pour les tenants des atouts

vrai que le foot est une question de fric pour les
tenants des atouts et pour les tenants des atouts

vrai que le foot est une question de fric pour les
tenants des atouts et pour les tenants des atouts
Sénégal Ndiaye Sunugal Diop En Juin, 2017 (07:55 AM) 0 FansN°: 1
à condition de savoir se taire pour pouvoir
mieux s'en sortir quand on est pas footballeur
sur le terrain de jeu en pelouses d(argent dispo

à condition de savoir se taire pour pouvoir
mieux s'en sortir quand on est pas footballeur
sur le terrain de jeu en pelouses d(argent dispo

à condition de savoir se taire pour pouvoir
mieux s'en sortir quand on est pas footballeur
sur le terrain de jeu en pelouses d(argent dispo
Reply_author En Juin, 2017 (07:56 AM) 0 FansN°: 1
drogba est un grand joueur de football
Reply_author En Juin, 2017 (07:57 AM) 0 FansN°: 1
oui didier drogba c'est notre fils
Drogba Kro Abidjan Maeseille En Juin, 2017 (07:59 AM) 0 FansN°: 1
akwaba
akwaba
akwaba
Anonyme En Juin, 2017 (18:44 PM) 0 FansN°: 2
Nous sommes très fiers de pape Diouf thierno Seydi Bouna Ndiaye et autres agents qui représentent dignement le senegal dans le milieu du sport.
Weuz En Juin, 2017 (20:35 PM) 0 FansN°: 3
Nous somme très fière de vous grand Thierno 1homme digne 1homme de valeur 1homme très respectable 1 bon croyant qui représente partout son pays le Sénégal thi kaname rek inchallah

Anonyme En Juin, 2017 (21:06 PM) 0 FansN°: 4
pee on t a payé combien pour écrire ces conneries
Anonyme En Juin, 2017 (21:57 PM) 0 FansN°: 5
Les agents des joueurs de foot sont des mafieux proxenète......il me fait bien rire avec ses valeurs , seul le fric l'intéresse
L Mbacke En Juin, 2017 (02:17 AM) 0 FansN°: 6
 :sunugaal: 
Anonyme En Juin, 2017 (07:06 AM) 0 FansN°: 7
nous sommes fière de toi grand a rebeus c autre chose l'education que nous recu de toi et notre grand aliou seydi ton frere c ton jeune frere boy tapha credit foncier
Anonyme En Juin, 2017 (09:39 AM) 0 FansN°: 8
Sacrés agents



Tous des cheytanes



Que Dieu vous pardonne sinon tous les agents vont en enfer bilaye

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]