Vers la formation de 1000 filles pour l'accès aux TIC (ministère)

  • Par : Aps | Le 05 mars, 2013 à 16:03:10 | Lu 5409 fois | 3 Commentaires
content_image

Vers la formation de 1000 filles pour l'accès aux TIC (ministère)

Un millier de filles sénégalaises vont suivre une formation destinée à faciliter leur accès aux filières informatiques des universités, selon Bitilokho Ndiaye, conseillère technique chargée du genre au ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique.‘’On a prévu de former 1000 jeunes filles et femmes (de toutes les régions). Nous sommes en partenariat avec les universités, dans le but de les approcher pour qu’elles adoptent l’outil genre en permettant l’accès des filles aux filières informatiques’’, a-t-elle annoncé mardi à Dakar. Mme Ndiaye intervenait au cours du lancement du Projet "Genre et TIC" destiné à instaurer un environnement socio-culturel, juridique et économique favorable à l’égalité de genre dans les technologies de l’information et de la communication. ‘’Pour réduire la fracture numérique genre, la formation reste le meilleur moyen surtout dans les zones rurales qui sont fortement affectées par cette fracture’’, a-t-elle signalé. Analysant la situation des femmes dans ce secteur, Mme Ndiaye a souligné ‘’la faiblesse des effectifs dans les filières scientifiques, un inégal accès aux TIC et un déséquilibre entre les sexes dans les TIC’’. ‘’Les femmes ont 35% moins de chances que les hommes d’accéder aux TIC’’, a-t-elle relevé. ‘’Le défi majeur que ce projet doit relever c’est l’égal accès des femmes aux TIC.’’ D’une durée de trois ans, le projet genre et TIC va concevoir et dérouler un plan de communication pour sensibiliser sur la question, organiser chaque année la journée internationale des filles dans les TIC et appuyer l’entrepreneuriat dans ce secteur. SKS/SAB

Aps


Commentaire (2)


Tic En Mars, 2013 (17:08 PM) 0 FansN°: 1
Bien
Gaffo En Mars, 2013 (18:16 PM) 0 FansN°: 1
rien que des paroles cette décision résulte de quelle analyse ? nous avons des milliers de filles formées qui se tournent les pouces, car il n y a pas une seule structure équipée où elles pourraient mettre en pratique les connaissances acquises . le technopole est resté un projet au lieu d en faire une arène de lutte, on gagnerait à lui restituer sa vocation initiale
au lieu de sortir des projets qui n ont ni tète ni queue, on gagnerait à réunir les acteurs du ntic pour définir de nouvelles priorités et les moyens de les réaliser
enfin on devrait voir comment rendre l outil informatique accessible aux petites bourses .
Myn En Mars, 2013 (14:46 PM) 0 FansN°: 2
commen faire pour adherer

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]