TangXol

  • 147 Commentaires
  • 415 Articles
  • 1189 Abonnés

Mon profil

Mon nom: M, D

Sex:Homme

Date de naissance: 03 Décembre

Pays: Sénégal

A propos de moi:

14 November 2012

Merci d'avoir mis ‘religieux’ entre guillemet. D’un autre cote, ce qui est plus grave c'est votre tentation à tirer sur toutes nos traditions et coutumes. On est au Sénégal bordel, pas en Arabie seoudite. De tout temps nous avons amuse les dieux. De tout temps nos enfants se sont amuses. O ne recevra de leçons de personnes, d’aucune religion… Pour Info, la source du Tadiabone est de - renverser les rôles. Dans la chaleur de la nuit, aucune différence entre hommes et femmes. Par les temps qui courent, c’est `à méditer. - dans la chaleur de la nuit africaine, de se déguiser pour ne plus faire la différence entre amis et ennemis. Par les temps qui courent, c’est `à méditer - Dans la chaleur de la nuit africaine, de faire rire les dieux et les esprits pour entamer la nouvelle année sous de bons auspices’’’. Mais une certaine tradition euro-moderno-arabo-centriste a décidé que c’est barbare, désormais on met nos fêtes et tous leurs symboles à la poubelle. Et `a la place, on n'apporte rein de nouveau... Demleen rek !!!

19 August 2012

Les ames bien pensentes ne savent pas s’il faut rire ou pleurer de cette ‘bonne’ nouvelle. Au lieu de lancer un thermomètre francophone plus favorable à notre tres cher UCAD, nous ferions probablement mieux de réfléchir aux lacunes que le classement de Shangai révèle chez nous et envisager que l’orientation de ce classement représente une sorte d’avenir, plutôt que de continuer à croire que etre ‘tete’ de rats est preferable qu’etre ‘queue’ de lions..

3 June 2012

Vite le bonnet d’âne. Je n’ai rien contre St Exupery qu’on admire pour plein de choses, mais pour inculquer le courage, la détermination et l’héroïsme à des ados crépus, à la peau craquelée par l’Harmattan, il y’avait mieux que ‘Vol de nuit’. Voila le comble de notre société, toujours ‘ chercher loin quelqu’un pour bêler à la place de la chèvre attachée dans l’enclos’. Prochaine étape « Blanche neige » pour remplacer ‘Coumba amm ndey ak Coumba amul ndey »…

3 June 2012

Vite le bonnet d’âne! Je n’ai rien contre St Exupery qu’on admire pour plein de choses, mais pour inculquer le courage, la détermination et l’héroïsme à des ados crépus, à la peau craquelée par l’Harmattan, il y’avait mieux que ‘Vol de nuit’. Voila le comble de notre société, toujours ‘ chercher loin quelqu’un pour bêler à la place de la chèvre attachée dans l’enclos’. Prochaine étape « Blanche neige » pour remplacer ‘Coumba amm ndey ak Coumba amul ndey »…

1 April 2012

La deuxième solution aurait été mieux en attendant la troisième solution. Les populations Dinkas, refugiées, au SUD dont certaines voix ‘étant refugiées aux Etats Unis commençaient a faire entendre la voix d’une intervention et d’une prise de conscience africaine du désastre de la Séparation, On ne leur a Pa laisser continuer le boulot. Cette guerre devrait se jouer sur le temps. Cela aurait pris du temps, encore des victimes, des refugies et toutes sortes de désastres peut-être, mais on a tout bâcler. Ce que tu appelles ‘Independence’ en plus d’être un acte irrémédiable, non retour, est un camouflet. En réalité, on a crée un état étranger, ni plus ni moins. Maintenant c’est trop tard, on ne peut plus revenir en arrière. On n’oublie surtout pas qu’elle a été décidée de l’extérieur, par des Yankees et par le Machin, prêts à se faire un nom dans l’histoire en voulant réfléchir a la place des peuples, promenant leurs mains ensablées dans notre couscous. On croit avoir libérer les populations noires, mais on a tout juste réussi a légitimer des hors la loi.

1 April 2012

Mame, Cette séparation est malheureuse, parce que le Soudan appartient à ces populations noires justement. Les arabo-quelques choses devraient bonnement aller faire pousser leurs barbes ailleurs. Cette séparation est malheureuse parce qu’elle a donné des idées `a d’autres arabo-quelques choses, faisant parler la poudre pour se tailler un territoire dans l'Afrique. Cette Seperation est malehuerseue parce qu'elle a inscrit une base de repli, autant dire une plaie pour la propagation de cette ARABiSATIOn dont tu parles. Les Africains n'aurait JAMAIS du l'accepter.

1 April 2012

Mon ami Niggaz4life Cette séparation est malheureuse, parce que le Soudan appartient à ces populations noires justement. Les arabo-quelques choses devraient bonnement aller faire pousser leurs barbes ailleurs. Cette séparation est malheureuse parce qu’elle a donné des idées `a d’autres arabo-quelques choses, faisant parler la poudre pour se tailler un territoire dans notre Afrique. Sarkozy n’est pas directement responsable du racisme inter-ethniques, dis-tu. Entièrement d’accord. Sauf que cette rébellion touareg dure des lustres et à chaque fois l’armée malienne a réussi à leur faire bouffer du sable. La déstabilisation de la région, avec la guerre en Lybie, leur a fait acquérir des armes et des hommes. Merci qui ?

1 April 2012

Une ville africaine, plusieurs fois séculaire, mémoire de notre civilisation, fief d’Ahmed baba et d’autres érudits va être lacérer, souiller par ces malades mentaux. Nous assistons en direct à la création du nouvel état fantome d'Azawad provoquant la disparition du Grand-Mali se désintégrant sous nos yeux, création suivant celle malheureuse du Sud-Soudan, en attendant le Nord-Nigeria car ce n’est que le début de transformations dont l’on n’a pas idée. Toutes ces créations catastrophiques pour l’Afrique de l’Ouest se feront dans le bruit et la fureur des armes. Merci Sarkozy! Les armes des Milices de Khaddafi sont bien au chaud entre les mains de fous de dieu…

20 March 2012

La question c’est ‘comprendre la pensée européenne pour quoi faire’’’? Il n’y guère que nos pauvres âmes bien pensantes qui nous assurons un tintamarre annuel sur la Francophonie et la langue française. Dans les medias gaulois (journaux, télévisons, magazine), aucune ligne sur les journées de la Francophonie. Tout le monde s’en branle. Mais bon, restons positifs. Avec un peu de chance, comprendre la pensée européenne nous fera comprendre nos propres pensées.

19 January 2012

Tout semble montrer que cette déclaration a été en ‘off’. Même si le PR Diouf y est allé très fort, dans le principe, il n’a pas tort. Hampate Ba a dit une ‘….bibliothèque qui brule’. De mauvaises bibliothèques avec des livres nuls, il y a en aussi. Donc questions de perspectives…Et l’afrique de Hampate Ba a disparu, ses vieillards avec… D’un autre cote, il ne faut pas croire que ces professeurs sont infaillibles. Le droit dire ‘n’importe quoi’ est un droit universel, et nos intellectuels ne s’en privent pas, qu’ils s’agissent de Hampate Ba , Cheikh Anta Diop ou Mamadou Diouf. Et tant mieux, cela veut dire que dire pour le débat, on peut toujours ne pas etre d’accord avec eux !!!

15 January 2012

Chaque centimetre carre du Senegal est sacre, voire carrement interdite, pour Elle. Elle reprensente l'Amerique qui a du sang sur les mains, le sang de milliers d'innocents dont des Africains : Cote d'Ivoire, Lybie, Congo, Soudan... Mettre ses pieds sur le tarmac de l'aeoroport LSS est simplement un affront. Cette terre merite mieux!

14 January 2012

Cette sexualisation de la langue démontre a priori la différence (et l’inégalité) entre homme et femme imprimant le sexisme dans la culture, la personnalité et l’inconscient collectif français. Quand ils viennent nous donner des leçons d’’Egalite homme-femme, cela me fait rire! Des le plus jeune age, un petit gaulois apprend qu’il faut dire ‘le’ ou ‘il’ pour son père et ‘elle’ et ‘la’ pour sa mère. Plus tard, a la crèche, il verra que les femmes partout ou` elles se trouvent seront ‘elles’ et les hommes ‘ ils’. Pareil pour le petit arabe. Pareil pour le petit anglais. On appelle cela ‘markedness’ en linguistique. Leur cerveau est déjà formate pour différencier les genres et les sexes, et qui dit différenciation dit hiérarchisatio, eg: 'le masculin l’emporte sur le féminin'. Le petit wolof ou pulaar n’aura pas cette hiérarchisation. Sa langue ne fait aucune différence sexiste entre son père et sa mère. Historiquement, la société africaine (wolof, pulaaar, sérère) n’attachait aucune importance aux genres. Dis moi quelle langue tu parles, je te dirais qui tu es. L’homme et la femme étaient alors égaux. Ce n’est qu’après qu’une certaine morale euro-arabo-moderno centriste nous a été inculques, que cette distinction a pris place dans notre cognition. Au grand dam de nos chères femmes, soeurs et mères!

9 January 2012

On prend les mêmes et on recommence ! Dès qu’on parle de l’éducation au Sénégal les mots-clés deviennent automatiquement ‘’débrayages’’ ‘’rompre le d?alogue’’ ‘’grèves’’ SAES, professeur engrosse son élève etc . Les syndicats ne se sont jamais inquiétés n? du niveau des étud?ants, n? de la bonne marche de l’université, cela se saurait. Le SAES, seul espoir des étudiants défavorisés dans notre pauvre pays, c'est le pyromane qui veut devenir chef des Pompiers. Si ce n'est pas l'arrivisme et le romantisme, c'est les faveurs de castes. Si ce n'est pas les grèves, les éternelles conciliabules et autres palabres stériles, c'est les guerres de positionnement. Si ce n'est pas le chantage électoral, les revendications irréalisables et les perturbations « tape l'oeil », c'est le dénigrement de petits efforts consentis sur le bon chemin. Ces synd?cal?stes sont justes des opportun?stes- vaste corporat?on de mesqu?ns qu? prend toute une génération en otage pour leurs amb?t?ons personnelles. R?en de plus normal dans un pays oü de ‘’synd?cal?ste’’ on passe d?rectement à ‘’m?n?stre’’ le temps d’un claquement de do?gt. Des opportun?stes-mesqu?ns qu? palabrent avec un m?n?stre dépassé et ?nd?fferent. Au bout du compte, la paralysie de tout un rouage qui se foire au moindre hoquet et une jeunesse envoyée dro?t dans les garga mbosse . Les tro?s normaux ont de bons jours devant eux !

29 December 2011

Mon ami Tiédo, merci La photo n° 20 est un chef d'oeuvre! Elle me donne des frissons! Regardez moi cette femme comment elle a dominé le cosmos! Regardez comme ses yeux fixent vers un horizon abstrait où l'Afrique se moque du terre-à-terre, de la politique, de la pauvreté et toutes ces morales importées de l'extérieur! Regardez comment son corps nacré sanglé dans ce bleu dit « l'essentiel » et la « liberté »! Regardez moi comme sa grace suspend la marche même du temps! Quand j'étais jeune, j'avais dans lu dasn le roman Karim d'Ousmanne Socé Diop( les annés 30) une scène ou tout SaintT-Louis allait voir la Star Coura Thiaw du Baol danser ( hé oui à cette époque déjà il y avait des stars de la danse)! Quand j'ai demandé à ma Tante Paternelle qui était de Diourbel, elle m'a dit que selon la légende cette femme ne touchait pas le sol quand elle dansait! Certains disait qu'elle n'était pas « humaine »! J'ai pensé à elle en voyant cette photo! On y voit toute la maitrise de la femme qui resiste à l'holywoodisation de notre vie, à l'arabisation de notre patrimoine, à la toubabisation de nos gestes, à l'agression de notre patrimoine! On y voit Coura Thiaw réinventer notre existence! De tout temps nos femmes ont dansé! De tout temps nos femmes ont dansé devant l'adversité comme devant la joie, en marge et parallèlement à la marche de l'Afrique! Hélas! de nos jours une certaine morale euro-arabo-moderno centriste a décidé que c'est barbare et que cela ne correspond pas à la ci-vi-li-sa-tion! Désormais, il faut soit préférer Shakira, Béyoncé à Ndeye Gueye, ou invoquer automatiquement Satan ! Désomrais, il faut s'indigner, s'indigner et encore s'indigner devant les heritières de Coura Thiaw! L'époque moderne et ses aliées euro-arabo-moderno-centrisite l'ont décidé! Moi, je proposerai cette photo comme la meilleure de l'année 2011!

28 December 2011

Mon ami Lagaffe, Je crains que ton post soit un peu trop intelligent pour le commun des forumistes, en tout cas vu le niveau très engagé de la polémique"! Je te mets 11 " thumps up" et proposerai ce post comme l'un des meilleurs de l'année!

23 December 2011

Votre exemple M.Diop doit nous servir! Ceux qui ont lu «  doomi Golo » et sa traduction francaise ' « Les petits de la gueunon » vous diront que y a pas photo! L'épisode du Talaatay Nder est juste un exemple extraodirnaire! On entendrait parler Mbarka Dia, en wolof! Et on les sens ces paroles, on sait qu'elle aurait pu les prononcer, on les vit ces instants! C'était absurde après cela de mettre le français dans sa bouche!

23 December 2011

M.Diop! Merci, merci, merci! Voilà un discours sensé, comme d'hab! « Oser partir de rien », tout est là! C'est le problème fondamental de notre histoire, notre identité et notre avenir: l'audace de planquer tout ce parasitime linguistique et nous choisir un chemin! Mais c'est connu, les Africains n'ont jamais été fort en Utopie! Le problème ce n'est pas faire une littérarure avec l'histoire littéarire des autres, mais la faire avec une langue étrangère! Tout le monde sait que cette situation de langue officielle est absurde! Comment peut-on faire la musique en langue nationale, le cinéma en langue nationale, le théâtre en langue nationale, et vouloir construire une littérature dans une langue étrangère? A chaque fois qu'on brandit cette anomalie, on nous ressort le vieux spectre de la division ethnique, comme si on se découpait à la machette avant l'adoption de cette langue! Les francophones sont les plus pathétiques! Ils sont écrasés par un sentimentalisme gaulois qui frise le ridicule! Et, pourtant avec les coupes budgétaires dans les universités françaises, la littérature dite francophone est la premiere à sauter. Dans plusieures universités, ce département disparaît, s'il ait jamais exister! Votre exemple M.Diop doit nous servir! Ceux qui ont lu «  doomi Golo » et sa traduction francaise ' « Les petits de la gueunon » vous diront que y a pas photo! L'épisode du Talaatay Nder est juste un exemple extraodirnaire! On entendrait parler Mbarka Dia, en wolof! Et on les sens ces paroles, on sait qu'elle aurait pu les prononcer, on les vit ces instants! C'était absurde après cela de mettre le français dans sa bouche!

21 December 2011

Ma chère Cess ( Princesse?)! 1/La littéarture n'interresse plus grand monde et pour cause lire est un luxe et du plaisir et non une espèce d'obligation utilisée comme marqueur social! Pour lire, il faut avoir un ventre plein. Pour lire il faut avoir de l'electricité. Pour lire il faut avoir un livre! Et pour lire, il faut avoir du temps! Les preoccupations de nos compatriotes sont ailleurs! Cela pourrait être une réponse! 2/L'echec des politiques de culture a été de dissocier « acte de lecture » et « acte public »; la preuve on présente son roman à des professeurs et à d'autres écrivains au lieu d'aller voir les marchands, les commerçants, les femmes au foyers! Y 'en aussi qui ne sont pas analphabètes! Inconsciemment la lecture devient faussement un occupation exclusivement intellectuelle! Cela aussi pourrait être une réponse! 3/Le temps qu'on pourrait avoir épargné pour la lecture est grignoté par internet, facebook, la lutte, et autres modernités. En cela, les Sénégalais sont dans leur époque, le même blème existe partout! Non seulement on n'aime pas « lire » mais surtout on n'aime « parler » de lecture . On peut également extrapoler injustement en disant que le public de Seneweb n'est pas interessé par la lecture littéraire! Cela pourrait être une explication! 4/Enfin, il faut surtout dire que le titre de l'article est trop ordinaire. Il ne met rien en exergue! Il ne rend pas curieux. Il n'est ni attractif, ni « accrocheur», ni « sexy »! Il est trop trop trop plat! Même qulqu'un qui s'interresse à la lecture a envie de zapper! Personnellement je pense que c'est cela la vraie réponse!

16 December 2011

Finalement SJD avait bien raison: Abdoulaye Wade écoute bien son emission chaque mardi, car cet opposant dont tu parles n'est rien d'autre que le nervis de Degg Deugg. Que je sache ce n'est ni Macky Sall, ni Idrissa Seck, Ni Ibrahima fall, ni le défunt Benno, mais SJD. C'est lui ton opposant? Son égo va être boosté mardi prochain! Et franchement c'est à n'y rien comprendre, cette manie de nos dirigeants à lancer des noms d'oiseaux à ceux qui ont la malchance de ne pas être d'accord avec eux! Apres la "jeunesse malsaine" de Diouf, voilà que débarquent les « voyous » de Wade...

16 December 2011

Primo, on dit « nous N'avons jamais connu une révolution », monsieur le plus diplomé du Cap au Caire. Secundo, et c'est là le problème. Il est temps de tirer la chasse sur cette anomalie ridicule que l'on cherche à greffer dans l'ADN du Sénégal. Les Sénégalais ne sont ni des mutants ni des Anges. Une révolution est un préalable à tout respect du peuple, à toute liberté, à toute souvereinté, autant dire à toute PAIX. C'est une certitude historique. Montre-moi un seul pays developé, je t'apporterai la preuve qu'une révolution y a eu lieu. Designes-moi un peuple 'respecté', je te montrerai un peuple qui a coupé, au moins une fois, la tête (parfois chauve) de son régent. A croire même que c'est une condition non-négotiable du progres si l'on juge par les Etat-Unis, France,Chine, Russie, Japon. Qu'elle soit « orange », du « printemps », du « jazmin », ou du « Garga mboossé », c'est la règle, maam booy! Certains parleront de revolution pacifique, moi je n'y crois pas! A titre informatif, les 'gentils' peuples et pays de paix ne sont rien d'autre qu'un 'gentil' numero de cirque, predisposé à être gentiment asservi par une hierarchie politique ou religieuse ou maraboutique ou militaire ou leleen lomu mana doon. Et vous croyez que cela va continuer comme ça?

9 December 2011

-----les contrevenants s’exposent à des peines et amendes prévues par le Code Pénal pour diffusion de fausses nouvelles’---- Je ne savais pas qu'au Sénégal la diffusion de fausses nouvelles est punie par le code pénal. Tout ce qu'on lit dans la presse est vraie, alors!

9 December 2011

@coutumes et Traditions et @ teumbeuls Non, mes mes dans les pays developpés, on a le choix entre 'allumer des bougies', faire 'une minute de silence' ou 'offrir des fleurs'! Avec un peu de chance, si tu es mort cèlébre, Elton John peut te dedier une chanson qui va cartonner au hit-parade et se vendra comme de petits pains! Si Elton John n'a pas d'inspiration, on peut toujours vendre la robe ou le slip que tu portais ce fameux jour là! I wonder who needs to grow up!

9 December 2011

Nos ancêtres africains, Sérères, Diolas, Dogons, Akans faisaient la même chose. Au-delà du cliché qui fait des africains des gens constamment « de bonne humeur Certains ethnologues Certains ethnologues ( L.V. Thomas dans ‘Cinq essais sur la mort africaine’ ou Marcel Griaule ‘Funérailles chez les Dogons’) ont évoqué et se sont mêmes étonnés à propos des supposées liesses populaires et l’atmosphère de fête qui règnent, chez certains peuples d’Afrique, durant les moments de désastre, particulièrement durant la célébration des funérailles. La plupart des interprétations ethnologiques est effectuée sous l’angle de la collectivité (par exemple plus les célébrations sont joyeuses, plus le défunt se sentira bien dans l’au-delà, près des ancêtres, etc.) - ont voilé le statut de l’inconscient de l’individu dans sa propre détresse. Ces conclusions ne correspondent pas à la réalité. Ces liesses ne répondent pas au schéma classique qu’on leur a toujours attaché. Ces danses n’ont rien à voir avec celle de Ndeye Gueye ou d’un concert, au contraire, c’est la manifestation d’une douleur « vu de dos ». En d’autres termes, ce sont des ‘pleurs déguisées’ En plus donc d’être un outil qui sert à exprimer l’émotion, ces danses sont inconsciemment à la fois un aveu de faiblesse, une confession d’impuissance et un sentiment de triomphe sur la mort même. Il est un instrument psychologique de survie, et l’expression voilée d’une angoisse devant la perte d’un être cher. Sa spécificité est qu’elle est ‘en voie de disparition’ puisqu'une certaine vision moderno-euro-arabo centriste a décidé que 'c’est barbare'. Ils ont décidé 'Si on veut être ‘civiliser’, il faut désormais pleurer, pleurer, crier, s'arracher les cheveux, devant la mort, et surtout ‘prier’.

4 December 2011

Bah et pourquoi pas! Il faut bien qu’il regarde tous les matchs. Il faut bien qu'il aide d'autres aussi à arrêter les penaltys injustifiées. Il faut bien qu'IL écoute les prières des Burkinabé. Y a pas que les Sénégalais sur terre, sinon ce serait injuste. Et franchement, si on peut regarder Eumeu Sène-Modou Lô.....

4 December 2011

Quelque chose me dit que le volume des « noooooon » sera porté au maximum par certains forumistes et pourtant... Certains vont vouloir te charcuter Sepp, fibre par fibre! 'Aucun respect' ils vont dire! « Espèce d'Athé » ils vont crier! « Blasphème » ils vont décidé! Et pourtant les Sénégalis n'ont pas hesité à lever les photos de Cheikh Ahmadou Bamba et Elhaj Malick Sy quand le Sénégal a boté les fesses à la Gaule en Corée du Sud. " Personne n'a rien si mes souvenirs sont bons" Et pourtant, au Cameroun recemment par exemple: les journalistes, parents de joueurs, tous, à quelques variantes près, ont estimé que le penalty a été raté « gâce à Dieu »! "Personne n'a rien dit" Et pourtant, des Illuminés avec le chapelet à la main L'invoquent souvent pour qu'IL donne victoire à Balla Gaye et non à Tyson, esperant qu' asssis sur son trône, IL regarde le combat tout en prêtant attention aux prieres des 'fans'. Après tout s'IL regard la lutte tous les dimanches, IL peut aussi être porté sur le foot non? Et je suis sûr que c'est ceux là même qui vont t'envoyer en enfer Sepp!

2 December 2011

Cruelle contradiction qui veut que l’argent de la ‘brave’ prostituée va servir au ‘brave’ policier à nourrir et payer l’éducation de ses ‘braves’ enfants. Ce n’est même plus effrayant pour les Sénégalais de se nourrir, d’élever leurs enfants, de boire leur thé l’après-midi grâce à l’argent volé chez une prostituée. N’est-ce pas ‘se prostituer’ aussi pour ces ‘braves’ policiers ? Mais en même temps, elle est où la contradiction ? Chacun se débrouille pour vivre. Soit tu bouffes quelqu’un, soit tu es bouffé par quelqu’un d’autre. Plus tu écrases de sénégalais, plus tu es un sénégalais heureux. Rien de nouveau sous le soleil. On n’arrête pas le progrès !!!

26 November 2011

Senemut Je peux bien comprendre le sens génrique ' « africain » de C.A Diop et d'Obenga, ( une certaine homogeinité indéniable) mais le danger dans le monde de la recherche actuelle, c'est de l'utiliser comme alter-ego d' « européen », c'est-à-dire dans le sens « exotique » ou les Européens le comprennent et le délimitent! Tels dans « musique africaine », « art africain », « danse africaine, savane africaine »! Il me semble important de définir ce qu'on entend par « africain » dans tout libelé de recherche car il est devenu malheureusment un raccourci magique, une sorte de sac fourre-tout ou l'on met tout et n'importe quoi, pourvu qu'il ne soit pas « européen », plus par reproduction mentale du colon que par une approche à la C.A Diop! S'il y a effectivement une ligne commune entre la philosophie bantoue et celle de Kocc Barma qu'on peut englober par le vocable «  africain », rien ne nous empeche d'y voir quelque chose de bantoue ou de wolof, c'est—a-dire d' africains ( au pluriel). Ne serait-il pas temps de jouer sur les heterogienités africaines, de nous comprendre par rapport à NOUS-MEMES et non par rapport à un « AUTRE » hypothétique, en l'occurence l'Européen? PS: Fais signe quand tu auras finaliser ta contribution. Cela m'interresse au premer chef et j'apprecierai de pouvoir la consulter! C'est tres recorfortant de voir que mon inquiètude est partagée par des spécialistes! Cordialement

26 November 2011

Si la défintion qu'il donne à « philosohie » cadre avec l'acception du terme dans le monde hellène, le diagnostic est faussé dès le départ. Secundo, j'ai beacoup de respect pour M.Diagne. « Critique de la raison orale » est un livre extraordinaire. Tout y est, de l'interet du sujet aux références domestiques avec en prime, cela n'arrive pas toujours, une syntaxe exquise.Mais je trouve bizarre qu'on puisse evacuer la « philosophie et les philosophes africains » avec 115 pages. De plus, c'est mon sentiment que le terme générique aussi vague et suspecte que' « africaine » doit désormais être evité dans notre vocabulaire de recherche. Cela veut dire quoi «  africaine »? quel serait cette reference englobant stupidement ( et selon des canons occidentaux ) tout ce territoire immense et le presque milliard d'habitants qui y vit, sans compter leurs « histoires » et leurs differentes experiences? Ne devrons-nous pas desormais « zoomer » ?: philosophie senegalaise, littérature congolaise , musique malienne », au lieu de reprendre toujours ce concept castateur « africaine » », africain », « l'Afrique »! Non seulement cette categorisation est simpliste, facilissime et ne veut rien dire, mais en plus je le considère comme la perpetuation du systeme mental colonial! Ou alors serait-il encore la manifestation démoniaque et inconsciente du «  black man's burden », le fardeau de l'intellectuel africain eternellement et profondément déchiré, pour prendre les termes de Mouhamadou Kane, entre son "public de coeur" ( on pense écrire pour les « Africains») et le "public de raison" ( en réalité, le vrai destinataire c'est les Occidentaux)?

23 November 2011

Ceux qui crient aux fraudes ne comprennent rien. Voila une mesure /solution envisagée pour résoudre un problème. C'est simple non? Si c'est concluant tant mieux, sinon on aura au moins essayé. Mais au Sénégal, c’est toujours nooooooooooooooooon ! Ceux qui n'essaient jamais sont toujours les premiers à crier quand il y a problème. J’admire les gens qui tendent leurs bras pour arrêter l’océan. Ils méritent notre respect. Les autres font ce qu’ils savent faire le mieux : Crier ‘nooooooooooooooon’. A la question ‘Devra-t-on arrêter d’essayer? La réponse est assurément ‘non’. Même s’il faut échouer mille fois. Si tu n’as jamais échoué dans ta vie, c’est simple : tu n’as jamais vécu !

23 November 2011

Ceux qui crient aux fraudes ne comprennent rien. Voila une mesure /solution envisagée pour résoudre un problème. C'est simple non? Si c'est concluant tant mieux, sinon on aura au moins essayé. Mais au Sénégal, c’est toujours nooooooooooooooooon ! Ceux qui n'essaient jamais sont toujours les premiers à crier quand il y a problème. J’admire les gens qui tendent leurs bras pour arrêter l’océan. Ils méritent notre respect. Les autres font ce qu’ils savent faire le mieux : Crier ‘nooooooooooooooon’. A la question ‘Devra-t-on arrêter d’essayer? La réponse est assurément ‘non’. Même s’il faut échouer mille fois. Si tu n’as jamais échoué dans ta vie, c’est simple : tu n’as jamais vécu !

23 November 2011

Ceux qui crient aux fraudes ne comprennent rien. Voila une mesure /solution envisagée pour résoudre un problème. C'est simple non? Si c'est concluant tant mieux, sinon on aura au moins essayé. Mais au Sénégal, c’est toujours nooooooooooooooooon ! Ceux qui n'essaient jamais sont toujours les premiers à crier quand il y a problème. J’admire les gens qui tendent leurs bras pour arrêter l’océan. Ils méritent notre respect. Les autres font ce qu’ils savent faire le mieux : Crier ‘nooooooooooooooon’. A la question ‘Devra-t-on arrêter d’essayer? La réponse est assurément ‘non’. Même s’il faut échouer mille fois. Si tu n’as jamais échoué dans ta vie, c’est simple : tu n’as jamais vécu !

23 November 2011

Ceux qui crient aux fraudes ne comprennent rien. Voila une mesure /solution envisagée pour résoudre un problème. C'est simple non? Si c'est concluant tant mieux, sinon on aura au moins essayé. Mais au Sénégal, c’est toujours nooooooooooooooooon ! Ceux qui n'essaient jamais sont toujours les premiers à crier quand il y a problème. J’admire les gens qui tendent leurs bras pour arrêter l’océan. Ils méritent notre respect. Les autres font ce qu’ils savent faire le mieux : Crier ‘nooooooooooooooon’. A la question ‘Devra-t-on arrêter d’essayer? La réponse est assurément ‘non’. Même s’il faut échouer mille fois. Si tu n’as jamais échoué dans ta vie, c’est simple : tu n’as jamais vécu !

21 November 2011

Au risque de me redire: Un président qui organise un colloque pour clarifier la constitution de son pays, bravo. Mais tout cela, c’est la faute de ces pitoyables intellectuels qui ont écrit cette constituion. Les vrais responsables, ce sont eux. Voila des gens en costards-cravates, longues études, belles bagnoles, bureau climatisé et même pas foutus de pondre un texte simple, clair et net. Comment peut-on avoir le privilège de rédiger la constitution d’un pays et pondre ce torchon sibyllin qui nous envoie droit dans les garga mbosse. Et ne venez pas me dire que le texte est clair !!! A côté, même les adeptes du surréalisme, maitres dans l’art du sibyllin, c’est de la gnognote. On va payer encore des millions à d’autres intellectuels minables (costards-cravates, longues études, belles bagnoles, bureau climatisé) pour expliquer une seule et unique phrase écrite par d’autres minables. Clap !clap !clap !clap !

19 November 2011

C’est cela, les reformes majeurs. Woohoo ! Expliquez à un RH chez qui vous vous présentez pour un poste d’enseignant et que vous n’avez pas le bac, normalement il cherchera où est cachée la camera. Mais bon inutile d'agiter des perspectives irréelles ou de sombrer dans le pessimisme : un grand pas est bien franchi. C’est bien une reforme !

19 November 2011

C’est cela, les reformes majeurs. Woohoo ! Expliquez à un RH chez qui vous vous présentez pour un poste d’enseignant et que vous n’avez pas le bac, normalement il cherchera où est cachée la camera. Mais bon inutile d'agiter des perspectives irréelles ou de sombrer dans le pessimisme : un grand pas est bien franchi. C’est bien une reforme !

19 November 2011

Il convient d’écrire ‘l’informel dans la jungle des études’ ou ‘le tâtonnement dans la jungle de l’éducation’, c’est partout pareil. Gni di gass, gni di suul, pax du ma sa am. Pour Y voir dans ce ‘peund’, il faut avoir des yeux de rapaces. En soi ce n’est pas une mauvaise chose : les perspectives doivent s’ouvrir. L’éducation est un combat, un combat de chaque jour, un combat de chacun. J’admire les gens qui tendent leur bras minuscules pour arrêter l’océan, ils imposent le respect. Mais on recourt toujours à la même chose depuis des années : un décret et des arrêtés, le plus souvent assortis de plusieurs millions FCFA invisibles, sorte de recette miracle de grand-mère pour évacuer tous les problèmes, partout, toujours. Vous auriez le personnel de manière suffisante, que cela ne servirait à rien pour un suivi, sans approche et plan prédéfini. Quels doivent être les critères pour un agrément provisoire ? Avoir un projet pédagogique claire, avoir un personnel qualifie (du chef de l’établissement jusqu’à la secrétaire en passant par les enseignements), avoir des locaux adaptés (sécurité, viabilité, un minimum de confort), avoir un nombre X d’étudiants ( un établissement supérieur avec trois étudiants cela fait pas sérieux) et surtout le versement d’une garantie financière, sorte de caution que l’on perd si les engagements tenus avec les étudiants, l’état et le personnel ne sont pas respectes ou si une fraude est avérée. Quels doivent être les critères pour un agrément permanant ? C’est simple : il ne doit pas y avoir. Aussi longtemps que le contrat et les engagements sont respectés, on rempile. Dans le cas contraire, on te retire l’agrément et tu perds la caution. Seulement ce sont les faveurs de caste qui pourrissent la vie des Senegalais.

18 November 2011

Saawaay. Les pro-Wades disent ‘la constitution est claire, Wade peut se représenter’. Les anti-Wade disent ‘la constitution est claire, Wade ne peut pas se présenter.’ Cela dure depuis un an. Si toutes ces contorsions interprétatives sont possibles, c’est parce qu’une phrase a été bâclée, une idée incomplète, un concept vague. Les charognards au pouvoir ont vu une brèche… Le nier c’est se voiler la face. Dans cette constitution, il y a des phrases claires ‘ la durée du mandat est de 5 ans’, personne ne vient dire que c’est 12 ans ou 3 ans’. C’est cela que j’appelle ‘clarté’. Mais écrire ‘…..blablablabla ‘ et ajouter ‘toutes les autres dispositions lui sont valables’ sans avoir la perspicacité de dire en consiste ces ‘toutes’, c’est un chef d’œuvre de médiocrité. A cause de ce petit clou non enfoncé `a sa place, tout l’édifice risque de s’écrouler. Ceux qui ont écrit ce torchon ont mal fait le travail. Ne venez pas dire le contraire. C’est ajouter au malheur des Sénégalais.

18 November 2011

Primo, donc intellectuel veut dire ‘ fréquenter l’école française ’ ? Secundo, à quoi cela sert de se morfondre en soi-disant conclave si vos résultats ne sont pas publiables? Clamer le nom des candidats écartés par vos éminences grises. C’est un chantage ou attendez-vous un geste de leur part. Tertio, Ngir yalla arrêtez de prendre les paysans pour des moins que rien. Dans ce pays, on savait que personne ne les respecte…mais réfléchir à leur place, il ne restait plus que cela.

18 November 2011

Tout cela, c’est la faute de ces pitoyables intellectuels qui ont écrit cette constituion. Les vrais responsables, ce sont eux. Voila des gens en costards-cravates, longues études, belles bagnoles, bureau climatisé et même pas foutus de pondre un texte simple, clair et net. Comment peut-on avoir le privilège de rédiger la constitution d’un pays et pondre ce torchon sibyllin qui nous envoie droit dans les garga mbosse. Et ne venez pas me dire que le texte est clair !!! A côté, même les adeptes du surréalisme, maitres dans l’art du sibyllin, c’est de la gnognote. Le pays pourait sombrer dans le chaos a`cause d' une seule et unique phrase écrite par des minables. J'aime ce pays!!!

18 November 2011

Un président qui organise un colloque pour clarifier la constitution de son pays, bravo. Mais tout cela, c’est la faute de ces pitoyables intellectuels qui ont écrit cette constituion. Les vrais responsables, ce sont eux. Voila des gens en costards-cravates, longues études, belles bagnoles, bureau climatisé et même pas foutus de pondre un texte simple, clair et net. C omment peut-on avoir le privilège de rédiger la constitution d’un pays et pondre ce torchon sibyllin qui nous envoie droit dans les garga mbosse. Et ne venez pas me dire que le texte est clair !!! A côté, même les adeptes du surréalisme, maitres dans l’art du sibyllin, c’est de la gnognote. On va payer encore des millions à d’autres intellectuels minables (costards-cravates, longues études, belles bagnoles, bureau climatisé) pour expliquer une seule et unique phrase écrite par d’autres minables. Clap !clap !clap !clap !

18 November 2011

Pauvre Abdoulaye Wade! Voila ce qu’on appelle une vie d’abjection. La parfaite manifestation de l’intellectuel aigri, malhonnête, jaloux, sans classe et frustré. L’illustration exemplaire d’un homme petit, petit, petit qui se cherche lamentablement une place sous le soleil des grands. On a tout compris: si Senghor n’existait pas, toi Wade tu allais l’inventer. Aucun doute là-dessus. Ton obsession à vouloir couvrir les traces de l’enfant de Joal cache une pathologie : celle de vouloir suivre ses pas. En secret….tu l’admires ; en secret, tu en es amoureux, un amoureux frustré. On savait que quelque chose ne tournait pas rond chez toi, mais là …. Nous attendons avec impatience la récupération du chapelet que tu avais prêté à Serigne Touba, le pur-sang que tu avais prêté à Koly Tenguella, et n’oublies pas le Satala que tu avais prêté à El haj Omar Tall. Et avec un peu de chance, quand tu auras récupéré les neurones que tu avais généreusement loués à Einstein (j’espère qu’il ne les a pas abimés), tu auras la perspicacité de rendre au peuple sénégalais ce qu’il t’avait prêté.

14 November 2011

De toutes les façons, ces us et coutumes sont ce qu’il ya de plus chimériques de nos jours. Entre notre idéalisation nostalgique d’un défunt passé (c’était meilleur avant) et nos mains désespérés tendues vers un monde nouveau (on veut être comme tout le monde), il n y a pas de demi-mesure. On ne peut pas regarder des films américains et s’opposer a` des films brésiliens. Où est la logique ? On ne peut pas regarder Colombo ou Joséphine ange-Gardien et venir cracher sur les films indiens. Ou est la logique ? Partagerions-nous nos us et coutumes avec les Yankees et les Gaulois ? Les us, coutumes et valeurs sénégalaises n’ont jamais existé, ni dans la télévision dans la vraie vie, ni dans nos rêves. Les Sénégalais ne ressemblent pas à leurs pères, ils ressemblent à leurs époques : faire de l’argent, s’abrutir, ménager de la place dans les cerveaux pour la pub et la conso, et applaudir les médiocres. On ne s’attaque plus a` l’ignorance mais on court chercher des consommateurs. On ne cherche plus à éveiller mais à faire du pognon. Dans tous les pays du monde, les députés représentent un échantillon du peuple qui les a élus. En d’autre termes, c’est grâce à la mission réussie de la RTS d’abrutissement et de mediocritisation de masse du peuple sénégalais que celui-ci a pu réussir la prouesse, par vote, de produire la plus grande concentration de tocards au mètre carré dans le pays : l’assemblée nationale. Pas besoin de demander où est la logique.

11 November 2011

Vous feriez mieux de convaincre les editeurs et les puristes du français à s'adapter et à vulgariser les changements déjà apportés dans la langue mais que personne ne respecte. Si je dis que 'je vais à la Farmacie', on va crier « à mort Tangxol », et pourtant c'est accepté depuis 1990, « Chlorofile aussi » etc...Les éditeurs refusent d'appliquer ces changements, résultat personne ne sait qu'ils existent. Sinon pour ne pas se poser la question sur l'ortographe d'une langue agonisante et qui va bientôt rendre l'âme dans d'atroces souffrances, il y a une autre option envisageable: Voir la réalité en face et dire « Rest in Peace langue Française »!

11 November 2011

Serigne Keman nous revient avec une exepertise-diagnositc et une prescrption à mourir de rire. On commence par Piaget (qui n'a jamais parlé de l'intelligence mais du developpement du language) pour finir par le Katidiantabé. La contorsion est juste extraordinaire. La question fondamentale c'est «  de quelle put....d'intelligence parle t-on »? Etre fort en calcul, etre fort en langue, avoir un QI elevé? Depuis toujours on nous a imposé Einstein et Shakespeare, intelligence mathématique ou linguistique. Mettez votre montre à l'heure. Depuis les études de Howard Gardner ( 1990) on retient au moins 9 intelligences. Albert Einstein n'est pas plus intelligent que Youssou N'dour, il a tout simplement une intelligence logico-mathématique alors que Youssou a une intelligence musicale. De la même façon, Messi et Ndeye Gueye ont une intelligence corporelle; d'autres ont une intelligence intra-personnelle, d'autres interpersonnelle, d'autres encore linguistic-littéraire, d'autres encore métaphysique. Mon ancien camarade de classe Cherif Diallo se foutait royalement des mathématiques et de l'anglais mais il pouvait dessiner la moitié de la classe en 15 mn( éléve par éléve avec une minutie et un sens du détail incoyable), il était intelligent. Depuis toujours on a imposé une méthode: celle de Binet pour determiner un QI. Ces critères habituellement retenus pour juger de l'intelligence sont culturellement biaisés puisqu' élaborés et définis pour et par les Européens. J'avais écris ici même que le petit chasseur bushmen qui plante sa flèche sur la tête d'un Iguane à une distance de 200 m a une intelligence hors norme. Selon les critères absurdes de Binet, son QI voisinerait autour de zero. Les capacités de navigation du Touareg dans l'immensité du Sahara ne seront jamais pris en compte. Ni lui ni Cherif ni notre petit Bushmen n'ont aucune chance de faire l'unanimité dans le monde «  civilisé » de Piaget ou de Binet. Boire des litres de bassaap ou de garga mboossé mélangé à des xobbu maango n'y change rien!

9 November 2011

-Histoire d’Envoutement et de maraboutage - relation avec une mineure par une personne en position d'autorité, - enseignant sans scrupule - Une justice qui condamne seulement à 2 ans pour des faits aussi graves - détails sulfureux du journaliste (j’étais vierge, mon mari m’a possédée…), - Un journaliste qui livre les identités des principaux protagonistes - Un quidam qui quitte Kedougou pour chercher du travail à Dakar - une fille mariée à 14 ans, - Enceinte à 15 ans - seules deux visites en 5 mois au district sanitaire, - qui abandonne ses études, en CEM… Pas de doute possible, nous sommes bien au Sénégal.

2 November 2011

Primo, de bons mathématiciens ne signifient pas de bons PROFESSSEURS de mathématiques. Vous avez bien souligné la ‘pédagogie’ et cela nécessite tout une organisation en amont en commençant par la formation de ses professeurs. Secundo, ce que vous ne comprenez pas c’est que ‘les maths pour les maths’ c’est dépassé. Vous avez bien lu, j’ai dit ‘dépassé’. Aucun pays ne s’est développé avec les sciences mathématiques. C’est juste un fantasme de pseudo-génies qui nous tympanisent avec leur savoir inutile sans la collaboration d’autres compétences. Une formule n’a jamais rien produit. Il faut de la collaboration interdisciplinaire et de l’application et de l’apport d’autres intelligences. Tout ce caquetage repose sur l’ancienne théorie démodée qui mesure l’intelligence par QI avec des critères européens, c’est-a-dire culturels. Soit on est bon en maths soit on est bon en lettres. Un chasseur ‘bushmen’ qui plante sa flèche dans la tête d’un iguane à une distance de 200 m est intelligent et c’est un bon mathématicien puisque toute la trajectoire, la distance, le cadre sont calculés avec minutie. Mais on préfère un autre ‘terme’ puisqu’il ne connait pas la formule de ces calculs. En gros l’enseignement au Sénégal est obsolète. Les mathématiciens ont précipité le monde dans une spirale de contre-vérités et dans un engrenage de formules sur lesquelles il est impossible de revenir. L’Afrique a la possibilité de passer outre ces formules en développant d’autres intelligences applicables à la vie de tous les jours. Tout le reste, c’est de la politique.

2 November 2011

Primo, de bons mathématiciens ne signifient pas de bons PROFESSSEURS de mathématiques. Vous avez bien souligné la ‘pédagogie’ et cela nécessite tout une organisation en amont en commençant par la formation de ses professeurs. Secundo, ce que vous ne comprenez pas c’est que ‘les maths pour les maths’ c’est dépassé. Vous avez bien lu, j’ai dit ‘dépassé’. Aucun pays ne s’est développé avec les sciences mathématiques. C’est juste un fantasme de pseudo-génies qui nous tympanisent avec leur savoir inutile sans la collaboration d’autres compétences. Une formule n’a jamais rien produit. Il faut de la collaboration interdisciplinaire et de l’application et de l’apport d’autres intelligences. Tout ce caquetage repose sur l’ancienne théorie démodée qui mesure l’intelligence par QI avec des critères européens, c’est-a-dire culturels. Soit on est bon en maths soit on est bon en lettres. Un chasseur ‘bushmen’ qui plante sa flèche dans la tête d’un iguane à une distance de 200 m est intelligent et c’est un bon mathématicien puisque toute la trajectoire, la distance, le cadre sont calculés avec minutie. Mais on préfère un autre ‘terme’ puisqu’il ne connait pas la formule de ces calculs. En gros l’enseignement au Sénégal est obsolète. Les mathématiciens ont précipité le monde dans une spirale de contre-vérités et dans un engrenage de formules sur lesquelles il est impossible de revenir. L’Afrique a la possibilité de passer outre ces formules en développant d’autres intelligences applicables à la vie de tous les jours. Tout le reste, c’est de la politique.

2 November 2011

Est-ce qu'il y a des données fiables pour affirmer ce chiffre ou reposent-elles simplement sur des extrapolations mathématiques faisables sur tout ordinateur ? Comment peut-on être 5 millions lors du recensement des années 80 et être 13 millions en 2011. En l’espace de 30 ans une croissance aussi démesurée ne peut pas être sérieuse. D’autant plus il y avait en contradiction une estimation de 2009 qui parlait déjà de 14 millions, celle-là même qui est reportée sur Wikipedia. Cette obsession de quantifier ‘tout’ sur la base des études et des déclarations faites à l’emporte-pièce ailleurs ne trompent personne. Un jour on 7 milliers symboliquement, le jour suivent les Sénégalais sont officiellement 13 millions. Ah j’oubliai c’est juste ‘officiellement’. Parce qu’avec cet adverbe tout est possible dans ce pays : ‘officiellement’ notre pays est émergeant, officiellement les Sénégalais sont plus riches, ‘officiellement’ il y a moins de chômage. Et officiellement, on a être en admiration devant ‘’l’Etat du Sénégal «a pris toutes les mesures pour maîtriser sa croissance démographique’’’. Je m’incline devant cette initiative/réaction. Officiellement bien sur.

2 November 2011

Primo, de bons mathématiciens ne signifient pas de bons PROFESSSEURS de mathématiques. Vous avez bien souligné la ‘pédagogie’ et cela nécessite toute une organisation en amont en commençant par la formation de ces professeurs. Secundo, ce que vous ne comprenez pas c’est que ‘les maths pour les maths’ c’est dépassé. Vous avez bien lu, j’ai dit ‘dépassé’. Aucun pays ne s’est développé avec les sciences mathématiques. C’est juste un fantasme de pseudo-génies qui nous tympanisent avec leur savoir inutile sans la collaboration d’autres compétences. Une formule n’a jamais rien produit. Il faut de la collaboration interdisciplinaire, de l’application et de l’apport d’autres intelligences. Tout ce caquetage repose sur l’ancienne théorie démodée qui mesure l’intelligence par QI avec des critères européens, c’est-a-dire culturels. Soit on est bon en maths soit on est bon en lettres et bien sur de prefrenec il faut etre 'math'. C'est le protype meme de l'intelligent. Un chasseur ‘bushmen’ qui plante sa flèche dans la tête d’un iguane à une distance de 200 m est intelligent et c’est un bon mathématicien puisque toute la trajectoire, la distance, le cadre sont calculés avec minutie. Mais on préfère un autre ‘terme’ puisqu’il ne connait pas la formule de ces calculs. En gros l’enseignement au Sénégal est obsolète. Les mathématiciens ont précipité le monde dans une spirale de contre-vérités et dans un engrenage de formules sur lesquelles il est impossible de revenir. L’Afrique a la possibilité de passer outre ces formules en développant d’autres intelligences applicables à la vie de tous les jours. Tout le reste, c’est de la politique.

25 October 2011

Nos âmes bien-pensantes de tout bord préfèrent jeter l'opprobre sur les élèves et les parents quant il s'agit de responsabilités partagées. C'est un classique! Votre monologue exclut tout un ensemble d'acteurs qui, autant que la malheureuse allumeuse et les pauvres parents '', sont également imputables de cette malencontreuse situation, parmi eux, les professeurs. La finalité de l'école ne peut se poser sans la finalité de l'enseignement, c'est -à-dire le rôle de l'enseignant. Les objectifs scolaires ne peuvent être atteints, sans que le professeur ait atteint ses objectifs. Dans notre pays, personne ne peut dire clairement quel est le rôle de l'enseignant.. La faiblesse en question est du coté des professeurs. Aucune élève n’est fautive sans la complicité du professeur. Aucun sens de professionnalisme. C’est juste la honte, ses professeurs. Le premier qui parle est d’une ‘lamentabilité’ sans faille. Déjà, ton élève t’appelle sur ton appelle. Comment elle a obtenu ton numéro ? En plus, des msn fusent en plein cours, niakk fayda. L’épisode de la jupe ne tient pas debout. Un bon professeur la foutrait dehors avec convocation des parents. Ce sera une leçon pour toutes les autres. Mais comment le leur reprocher, une simple position d’autorité et bonjour l'abus.

14 October 2011

M.Sall, Nos âmes bien-pensentes de tout bord préfèrent jeter l'oppobre sur les Politiques et l'Etat ( mot qui apparaît, avec ses variantes, plus de dix fois dans cette analyse) quant il s'agit de responsabilités partagées. C'est un classique! Votre article exclut tout un ensemble d'acteurs qui, autant que le malheureux 'Etat', sont également imputables de cette malencontreuse situation, parmi eux, les professeurs. M. Sall. La finalité de l'ecole ne peut se poser sans la finalité de l'enseignement, c'est -à-dire le rôle de l'enseignant. Les objectifs scolaires ne peuvent etre atteints, sans que le professeur ait atteint ses objectifs. Dans notre pays, personne ne peut dire clairement quels sont les objectifs pédagogiques des enseignants du superieur. Je parle uniquement du superieur: Est-ce la faute de l'état? M.Sall. Vous avez certes raison de rappeler que « Ce n’est pas en bafouant l’autorité des enseignants, seuls habilités à apprécier le niveau des élèves pour décider de leur passage au niveau supérieur, qu’on améliorera la qualité de l’éducation. Il est étonnant que les syndicats n’en fassent pas cas ». Les syndicats ne se sont jamais inquiétés du niveau des élèves, cela se saurait. Pire, dans le superieur, c'est plutot un excès d'autorité qui étouffe dans l'oeuf l'expression de talents et l'explosion de compétences chez les étudiants. Tel l'intrèpide Atlas, le corps professoral porte le monde sur ses épaules, il a le contrôle sur tout. Il décide seul du niveau de l'étudiant sur des critères flous, surtout en sciences humaines et Lettres. L'étudiant éxécute des tâches sans avoir pourquoi, il n'a aucune idée de ce que le professeur attend de lui, celui-ci n'a pas d'objectifs précis, son programme ne projette aucunement une resultante pédadogique précise et quantifiable, son évaluation est basée sur des critères que l'étudiant ignore et pour ne rien arranger non seulement il est intouchable, mais il est surtout inacessible. Ego XXL. Est-ce la faute de l'état? M. Sall. Les syndicats d'enseignants, seuls espoirs des enfants défavorisés dans notre pauvre pays, c'est le pyromane qui veut devenir chef des Pompiers. Si ce n'est pas l'arrivisme et le romantisme, c'est les faveurs de castes. Si ce n'est pas la grève, les eternelles conciliabules et autres palabres stériles, c'est les guerres de positionnement. Si ce n'est pas le chantage electoral, les revendications irréalisables et les perturbations « tape l'oeil » c'est le dénigrement de petits efforts consentis sur le bon chemin. Au bout du compte, la paralysie de tout un rouage qui se foire au moindre hoquetement. Est-ce la faute de l'état? M. Sall, No Child Left Behind n'est pas une réfèrence, ses résulats sont catastrophiques. Des collègues se battent nuit et jour contre cette « ingenieuse » idée de nos chers républicains. Pour une raison simple: l'enseignement, le programme et tout l'environment pédagogique sont désormais orientés vers ce seuil minimum de compétences pour pérenniser le financement fédéral qui l'accompagne. En resumé, l'objectif c'est MAINTENANT et UNIQUEMENT d'atteindre ce minimum requis et non plus d'aller au-delà. Quant à la France, cela fait belle lurette qu'elle doit être effacée de nos tablettes de références en termes de politique d'éducation. Donc, par pitié, surtout pas cette propension à aller fouiner dans le « Ngemb » de l'autre. L 'odeur peut y être moins enviable!!!

28 September 2011

Djibo a atteint ses limites ? C’est ce que nous pensions tous. Mais sa dernière sortie sur Idrissa Seck a démontré que non seulement il a touché le fond, mais il creuse encore. En ces temps de panique générale, il n'est pas bon d'être ami de Wade: il est plus que probable que l'on continue à obéir aux ordres et de brasser, ainsi, du vent à longueur de journée. On le croyait mort, mais il bouge encore. Je ne vois pas une autre explication de cette sortie venant de quelqu’un digne d’être ‘le traître du siècle’, toutes catégories confondues. A mon avis la seule façon de l’achever, c’est de l’ignorer.

25 September 2011

1/ Au lieu de nous parler de son diplôme obtenu à Lyon, parlez-nous de ses travaux, des ses publications ou de ses realisations! Ces « credentials » succints,ça craint! 2/ La pauvreté ne signifie pas la même chose à un économiste et à un sociologue. En termes sociologiques la pauvreté recule partout dans le monde même en Somalie, donc c'est enfoncer une porte ouverte. Tout n'est qu'une question de quantification et de pourcentage. Et cela l'article ou notre  notre bonhomme « sociologique expert consultant en santé publique des populations diplomé de Lyon 2 » ne nous a été d'aucune aide. 3/ Je me demande pourquoi au Sénégal les « experts consultants en quelque chose diplomés quelque part » meprisent les immigrés. Le plus grand créateur de croissance, de richesse et d'emploi en Afrique, surtout au Sénégal, ce sont les immigrés. Personne de l'ignore. Citer l'état, les entreprises et les évacuer à traver un « etc » dévalorisant est d'une inintelligence écoeurante.

22 September 2011

« En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les gens le composant ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes ». (Ar Ra’d verset 11) Allah n’est pas seulement avec les peuples patients, il est aussi avec les peuples qui prennent leurs destinées en mains. Il n’y a rien à attendre d’Allah parce qu’eux-mêmes ne modifient rien de leur état. Aussi longtemps que les dirigeants arabes et musulmans baisseront leurs frocs devant les puissants Yankees, Gaulois et compagnies, nous parlerons encore de l’aide d’Allah pour la Palestine dans les siècles à venir. J’insiste: le problème est politique, uniquement politique. Avec mon esprit étriqué, je pense être sorti de ce piège du religieux qu’on a réussi à nous faire gober depuis des générations. Je suis soulagé de voir le conflit avec de ‘nouveaux yeux’. ‘Blasphème’, ‘ignorance de l’histoire et de la genèse’, ‘exiguïté d’esprit’, ‘’insolence ’’, ‘’peu instruit’’, c’est VOTRE sentence !!! En l’espace de 4 paragraphes, vous avez trouvé autant de force pour m’envoyer aux gémonies. Je ne peux rien y ajouter. Ai-je le droit de ne pas être d’accord avec vous sans que ma foi y soit pour quelque chose ? Amicalement !

18 September 2011

Sire, Je veux bien qu'il y ait des prières et du receuillement mais vous semblez oublier une composnte essentielle dans le processus historique que represente ce jour dans notre histoire: la reflexion. A ces disparus, à cette dame courageuse vendeuse d'huile de palme, à cet etudiant content d'être inscrit à l'Ucad, on leur ferait un grand service en répondant à leur question:  « Pourquoi sommes-nous morts? ». Et aux vivants qui ont vécu cette catapstrophe, on nous ferait un grand service en répondant à notre question: « Cela se reproduira t-il dans le futur? » 1/ Personellement, cette culture automatique « de la prière» qui étouffe la contestation me dérange. On ne peut passer toute notre vie à ne faire rine d'autre que reciter « 11 likhlaas » sur des morts injustes. Il faut que la reflexion s'engage, que les responsabilités soient situées, qu'il y ait un pan «  profane et activiste » à cet evenement, qu'il y ait une suite ideologique à formuler, que la chaine de l'indignation soit transmise, que la postirité soit au courant: elle en a le droit. Mais prière, priire, prière, prière jusqu'à qaund? 2/ Il faut que la representation artistique se saissise enfin de cet evenement. Il n'est guère tôt. Les Sénégalais préférent inconsciemment oublier les moments douloureux vécus , et pour cause « le souvenir d'une soufrance procure de la souffrance ». La tragédie du 26 septembre doit etre recuperée et une vaste production littéraire, musicale, théâtrale, historique, fournie en impliquant tout le monde. 3/ Le jour ferié n'est pas une solution. Malhuereusemnent, des « joolas » y'en en aura encore, et on ne peut assigner un jour ferié à chaque «  joola ». Les jour féries les gens restent chez eux. Pour des manisfestions qui impliquent des èlèves, des étudaints, c'est tout le contraire qu 'il nous faut. 4/ Il faut recourrir à une terminologie autre «  des naufragés du Joola ». Cela veut dire quoi « place des naufragés »? Naufragés est un terme technique et celui qui a eu l'idée de cette paraphrase aussi nulle et stupide est un idiot de la meilleure espèce. Au Sénégal, il faut que les autorités prennent au sérieux l'onomastique de ces evenements. Ça peut tout changer, les mots. Si on commençait par là!

17 September 2011

C'est quoi etre femme en Afrique? C'est cela la question qu'il faut se poser. On confond « confrontation », « militantisme » ou « combat » et « effort physique » avec « virilité » donc domaine exclusif du mâle, de la même manière qu'on consère le football ou la mécanique comme une affaire d'hommes. Leur absence dans le militantisme n'est qu'une conséquence de cette vision étriquéé de la femme « douce », « maternelle », de la femme  « feminine », de la femme complaisante et incroyablement « domptée», assise sur ses fesses pendant que les autres se battent , vision qui nous pourrit encore la vie en Afrique. Voilà pourquoi nos braves moitiés  se limitent au Taneber et autres actions sociales et de sentimentalisme lacrymal, genre aider les enfants de la rue... La plupart des femmes considerent cela comme atteinte à leur feminité de se battre, de prendre des coups, d'en donner, d'être violente, d'attaquer, d'injurier, de parler haut et fort, de transpirer abondemment... C'est ce qui explique aussi qu'elles ne font pas de sports, «  seules 2,3 % des femmes africaines font du sport selon une enquete recente ». Pourquoi? Tout un champ d'action « génétiquement » féminin à mettre à la poubelle et le mythe de la femme «  feminine » doit etre deconstruit dans l'imaginaire collectif africain! Au Sénégal toutes les morts recents ou prisonniers par militantisme ou activisme citoyen sont des hommes. Lorsqu'il s'agit du meilleur c'est l'égalité gnagnggnagna, mais dés qu'il s'agit du pire on envoie le pauvre « mec ». De mon temps encore recent, au lycee et et à la fac quand il y a « greve » ou « action », les femmes rentraient chez elle. Ce sont les hommes qui affrontaient la police. C'est facile de jeter l'oppobre sur le pauvre male, sur la phallocratie ou sur la religion, coupables idéaux s'il en est, mais la femme sénégalaise actuelle a tout simplement peur de mourir au combat ou de prendre des coups, contrairement aux autres femmes dans le monde. loolloy degg!

17 September 2011

Xylopia aethiopica ? Ximenia americana  ? Cassia sieberiana ? Hymenocardia acida ? Capsicum frutescens ? Voilà un article des plus inutiles jamais postés sur Seneweb. Soit il est écrit pour les naturalistes-scientifico-nobelisables dans la nomenclature des plantes, soit son auteur fait partie de la grande famille des con-stupidia journalistica qui fume de l'herbia-très-dura.

11 September 2011

Ouf, sauvé ! Un démenti c'est toujours préférable que de dire c'est une coutume africaine ou et un pilier de la teranga sénégalaise de donner des cadeaux. En même temps, supposons que cela soit vrai, Serigne Mbacke et son mentor, le diraient-ils?

11 September 2011

Ouf, sauvé ! Un démenti c'est toujours préférable que de dire c'est une coutume africaine ou et un pilier de la teranga sénégalaise de donner des cadeaux. En même temps, supposons que cela soit vrai, Serigne Mbacke et son mentor, le diraient-ils?

11 September 2011

Tout çà est vieux comme le monde ! Des "dons" importants d'argent pour financer telle ou telle chose - Les presidents gaulois n’ont rien inventé !!! hélas ! Ce qui nous intéresse en revanche c’est ce qu’en pense Abdoulaye Wade. Ici il a, sur un plateau et en l’envi, l’occasion d’occuper l’espace. Va t-il se contenter d’un démenti ? Va t-il porter plainte contre le Bourgi comme Chirac et Villepin ? Ou va t-il nous surprendre en disant que c’est une coutume bien africaine de paqueter du pognon pour les présidents gaulois?

11 September 2011

Il faudra relire pour bien comprendre ma métaphore. Un malien qui se spécialise en Océanographie dans une université française ne peut pas être “ un cerveau en fuite” s’il reste en France ou travaille au Sénégal sauf si on lui trouve un océan entre Gao et Mopti. En revanche un autre, géologue expert de la déforestation formé au Mali qu’on retrouve en Ouzbékistan, court, avant tout, après le pognon et la reconnaissance. C’est un cerveau ….avec des neurones (un seul ‘n’) en moins. Par ailleurs, dans l’imaginaire intellectuel africain, un ‘cerveau’ est forcement formé dans les universités américaines ou européennes. Il s’agit là d’un complexe désastreux de ne pas étendre l’appellation de ‘cerveaux’ aux autres. Cruelle contradiction que celle qui exige un enseignement proche de nos réalités et qui considère un ‘cerveau’ uniquement celui formé dans une réalité culturelle autre. On est bien d’accord sur les réalités de l’enseignement à des années-lumière des besoins du marché. Et là aussi vous ne m’avez pas bien lu. Cet empressement à vouloir faire comme les pays développés, et de bruler les étapes nous coute cher depuis le début. Pour cela, ce n’est pas compliqué, il suffit de trouver si c’est la charrue ou les boeufs qu’il faut mettre en premier. Ps = ‘Comment peut tu expliquer ‘. On écrit ‘comment peux-tu expliquer avec un ‘x’. Cordialement

11 September 2011

Premier paragraphe: "Il s’agit de l’histoire d’un infirme recalé au concours d’admission à la Douane à cause de son infirmité". Troisième paragraphe: "... jusqu’à laisser un infirme passer le concours d’admission à la Douane et faire toute la scolarité. Et, c’est à la fin seulement qu’on lui dit...."

11 September 2011

Je suis de loin toujours d'accords avec l'Idrissa Seck, mais la je dis Bravo. 1 point pour toi pour les handicapés, et 2 points pour les orphelins. ----Cela te fait au total 3 points dans mon carnet.

10 September 2011

Cett zone est bel est bien petrolifère, extraction ou pas, mais au Sénégal les bonnes nouvelles ne font plus recette depuis bien longtemps, et pire, elles rendent les gens plus pessimistes, surtout si le groupe nominal « Abdoulaye Wade » s'y incruste. La question est : est-ce que ce pétrole va rapporter quelque chose ? Déjà l'or de Sabodola, extractions légale et illégale confondues, ne rapporte quasiment rien ni au Sénégal encore moins à la region Tamba-Kedougou. Il détruit même l'environnement (déforestation, mercure, insécurité...) et on n'en entend jamais parler. Cette découverte, à supposer qu'elle se concrétise, ne changera absolument rien au vécu des Sénégalais. Un peu d'argent pour quelques entreprises, un peu d'argent pour quelques personnes, et c'est tout. Et peut-être, qui sait, une attaque des Yankees ou des Gaulois! Notre ami Ben Laden Ndiaye, charcutier de yankee, n'aura qu'à se baisser. Une question à l'assemblée. Pourquoi mettre une photo des Wades?

5 September 2011

Trop fort, le gars : même dans un feuilleton télé, la fiction ne s'enchaîne pas aussi bien ! . Après décryptage, il me semble que le titre "le psychologue a besoin de thérapie" aurait été plus clair!

30 August 2011

On prend les mêmes et on recommence. « La korité, c'est aujourd'hui » «  Non c'est demain », Non c'est aujourd'hui, «  non demain, je te dis » « J'ai vu la lune », «  j'ai pas vu lune moi », «  nos voisins ont feté la fin du ramadan» « mon marabout n'a rien dit » « et la commission? «  ils n'ont rien dit, non plus », « comment se fait-il tout le monde fete le ramadan et pas nous » «  je sais pas, parce que c'est NOUS justement », « les Ibadous ont fêté la korité », « c'est leur problème », « on es des musulmans ou pas? » « tu m'enervres avec tes questions, c'est comme ça parce que c'est comme ça »... Rendez-vous l'année prochaine, même pays, même protagonistes, même sujet et même débat....

30 August 2011

M. Tall Vous raflez le 1er prix de la logique, du propos intelligent et de la clairvoyance, loin, très loin de ces roquets de service qui minent le débat public. Merci d’avoir opposé un discours lucide et plein de sagesse à la mode ‘'' haïssons-nous les uns les autres'''. Votre appel sonnera bien étrange en ces temps-ci, votre sortie sera certainement interprétée différemment par certains mais vos paroles et l’esprit qui vous animent nous suffisent. Et il sonnera dans l’esprit de tout sénégalais épris de paix et de stabilité. Tout sénégalais j’ai bien dit, toutes confréries, toutes obédiences politiques, toutes religions confondues.

30 August 2011

ahah, Drôle!!! E plus, je pense que la question 'SAbar ou Gamou' est mal posée, il ne s'agit ni l'un ni l'autre. J'aurai tendance à soutenir que c'est un Nguente ou un mariage: l'habillement des femmes, le profil de la pub ( Bass Studio)...tout le laisse penser. Mais certains se font avoir par Seneweb comme d'hab!

30 August 2011

Il y aura beaucoup de ‘noooon’, de négativité et de cocktails d’attaques de toutes sortes dans les ‘coms’, mais il y a quand même pas que du mauvais si on regarde bien. 1/ Cette manière festive de communier avec son coreligionnaire ou avec le divin, c’est quand même mille fois plus préférable que la mode de ceinture d’explosifs et la compétition d’innocents massacrés chez certains musulmans. C’est un fait ! 2/ On est à des années-lumière de la lutte et des effets secondaires, c’est un fait. Ces gens n’ont fait du mal à personne, ni à moi ni aux autres prêcheurs du ‘nooon’. Il n’y a pas mort d’homme. L’écart avec une certaine orthodoxie de l’islam - s’il y en a car c’est relatif - c’est leur problème avec le divin, pas le notre ! ku nekk se xeetu ngemb doynala ! 3/ Il y a de mal à se faire plaisir et s’amuser. Artistiquement, c’est vivant et coloré. Pas de doute, on est bien en Afrique. Religion ou pas, cela fait plaisir. Les danseurs dansent, les chanteurs chantent, tout le monde est content. Il faut reconnaitre du talent s’il y en a et cela ne nous empêchera pas de travailler et de nous développer demain. Tous les voyants s’allument, la vie, la vraie, continue

30 August 2011

Il y a beaucoup de ‘noooon’, de négativité et de cocktails d’attaques de toutes sortes dans les ‘coms’, mais il y a quand même que du mauvais si on regarde bien. 1/ Cette manière festive de communier avec son coreligionnaire ou avec le divin, c’est quand même mille fois préférable que la mode de ceinture d’explosifs et la compétition d’innocents massacrés chez certains musulmans. C’est un fait ! 2/ On est à des années-lumière de la lutte et des effets secondaires, c’est un fait. Ces gens n’ont fait du mal à personne ni à moi ni aux autres prêcheurs du ‘nooon’. Il n’ya pas mort d’homme. L’écart avec une certaine orthodoxie de l’islam - s’il y en a car c’est relatif - c’est leur problème avec le divin, pas le notre ! ku nekk se xeetu ngemb doynala ! 3/ Il y a de mal à se faire plaisir et s’amuser. Artistiquement, c’est vivant et coloré. Pas de doute, on est bien en Afrique. Religion ou pas, cela fait plaisir. Les danseurs dansent, les chanteurs chantent, tout le monde est content. Il faut reconnaitre du talent s’il y en a et cela ne nous empêchera pas de travailler et de nous développer demain. Tous les voyants s’allument, la vie est belle...

29 August 2011

Comme quoi le bon sens et l'intelligence n’ont rien avoir avec la couleur de l'épiderme. Parfois un ‘noir’ le démontre, aujourd’hui c’est au tour d’un ‘blanc’. Personnellement, je ne comprends pas pourquoi Seneweb publie cette photo. Ah oui Je sais.... Jaune, noir, rouge ou blanc, grand ou petit, femme ou homme, chasseur sud-africain ou administrateur de site web, un con reste un con. Au moins ceux qui aiment le scandale sont servis.

29 August 2011

Tout est OK sauf que les pirates comme vous veulent couler le bateau avec pour mission de verbaliser TOUT le monde, partout, toujours. Vous confondez le quidam et ses œuvres. Que vous doutiez de son potentiel, ou de son poids artistique soit, vous en avez le droit, mais que son engagement en Somalie devienne une tentative de ‘comeback’ ou de la ‘pub’, c’est quand même tiré par les cheveux non ? Les gens meurent de faim, si on fait rien vous condamnez, si on fait quelque chose vous condamner. Du pur sénégalais quoi !

28 August 2011

Ce pays ne tire jamais ces sportifs vers le haut. Ami Sene devrait rendre ' pitance' pour protester contre ce traitement déséquilibré. Moi ds que j'entends ' mondiaux' ou 'olympiques', je change de nationalité. Je deviens'' Kenyan'' et ''éthiopien'' direct. Ceux qui ont vu les Kenyanes du Marathon et du 10.000 mètres de Daegu, leurs cheveux tresses sur la tête, la grâce de leur foulée, la majesté du port, la beauté de leur corps en sueur, la volonté dans la souffrance, les deux mains tendues du médaillée d'or... comprendront de quoi je parle.

28 August 2011

Cette 'connerie' a été imposée, après des années de pression, par les Sponsors et surtout les puissantes compagnies de télévision pour ne pas que la course s’éternise, qu'elle empiétement pas sur le temps de la publicité. Il faudra batailler dur avec les lobbys sponsors pour réexaminer cette règle.

26 August 2011

L'UA n'a pas reconnu le CNT libyen. C'est un message à l'OTAN, à ces véreuses compagnies. Désormais un groupuscule que l'on arme pour prendre le pouvoir reste illégitime même s'il arrive au pouvoir. A l’oppose, vous aurez toujours maintenant ces fous de dieux qui se font peter pour une cause a laquelle ils ne comprennent rien de rien. Nous avons un progres et un recul L'Afrique avance ….dans les deux sens.

26 August 2011

RFI Vous êtes pathétique. Rien ne justifie ce geste certes mais par pitié arrêtez de faire l’amalgame entre ONU et communauté internationale. L’Onu au Nigeria est infiltrée par les véreux et avides sous-traitants pétroliers de Total et BP et d’autres compagnies Yankees. Ces supposes bonnes oeuvres brandies par l’organe de Banki Moon ne visent qu'à masquer les réelles visées prédatrices. La mainmise sur les richesses minières et autres qui passent sous le nez de la population, avec la complicite de la politicaille locale. C’est cela la communaute internationale?

26 August 2011

Il n’aurait pas fini sur un rappel judicieux des intentions de Satan, s’il n’était pas a craindre ces esprits ronges par la manie du complot et les naafekhs de tout bord, qu’ils prennent la forme d’un commentaire sur Seneweb, J'ajouterai en particulier d'une certaine Satanique,.... oops pardon ....Angelique Manga. Puisque je ne reviendrai pas pour vous repondre, je vous souhaite une EXCELLENTE SOIREE et que DIEU VOUS BENISSE