Quelle solution pour achever l’année scolaire ?

Blogs

Quelle solution pour achever l’année scolaire ?

Des chercheurs du Centre de Recherche en Education, Formation et Sport (CREFS) de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis; se sont réunis en visioconférence et échangé en ligne du 12 au 20 mai 2020 afin de statuer sur les enjeux pédagogiques et scientifiques à l’heure de la crise sanitaire causée par le (la) COVID-19 qui sévit dans le monde. Par ricochet, ils se sont interrogés sur la décision du gouvernement de faire retourner à l’Ecole tous les élèves candidats aux examens publiques le 2 juin 2020.                                                                                                                                                                                    
Cette décision est-elle la meilleure pour éviter une année blanche ?
La certification serait-elle la finalité ou l’ultime objectif pédagogique ?
La discrimination pédagogique peut-elle être une solution scolaire ?
L’activité d’enseignement-apprentissage peut-elle se dérouler efficacement en situation de peur et d’inquiétude ?

                                                             

Réponses des chercheurs :
Année blanche

Il n’y a aucun risque de perdre l’année, étant donné que le programme pédagogique est, dans le pire des cas, réalisé à moitié. Ce qui est à capitaliser. Pour l’achever, il n’y a aucune nécessité d’imposer aux acteurs inquiets, comme tous les membres de la société, un retour à l’école. Aucune sécurisation physique ou matérielle ne pourrait les rassurer et les soustraire de la peur ambiante d’être contaminés à tout moment et en tout lieu. En plus, le gain pédagogique dans ces conditions ne peut qu’être faible. Cette décision ne ferait qu’alourdir l’ardoise déjà très lourde de la déperdition scolaire.


Certification et sanctions pédagogiques
Pour cette question, la logique qui a conduit les autorités politiques à vouloir éviter une année blanche tout en laissant les deux tiers des élèves en dehors de l’Ecole Physique, est difficile à comprendre. Cette vision, qui accorde à la certification et aux classes d’examen plus d’importance que le reste des sanctions pédagogiques et séquences du cursus scolaire, est une discrimination inacceptable. En effet, l’évaluation permettant de connaitre les niveaux des apprenants afin de les faire passer aux étapes suivantes est aussi importante. Ajoutons à ces réajustements extra pédagogiques, l’élagage de l’éducation physique et sportive (EPS) du programme.


Conditions pédagogiques minimales requises
En dernier lieu, la hiérarchisation des besoins vitaux, selon le psychologue américain Abraham Maslow (1908-1970), est revisitée. Celle-ci permet de démontrer que la sécurité sanitaire est au-dessus du besoin d’éducation. Et il est à rappeler que la finalité d’une activité pédagogique est d’améliorer le niveau de connaissances et du savoir de l’apprenant. Résultats difficiles à atteindre en ces moments d’inquiétude et de peur ambiante.

.

Cela dit, il est vrai que les épidémiologistes les plus optimistes donnent à la Covid-19 une durée de séjour au Sénégal qui pourrait aller jusqu’au mois de septembre. Ce qui a poussé le Président de la République à inviter les Sénégalais à « apprendre à vivre en présence de ce virus ». Mais, il faut du temps pour s’habituer à ce mal. L’intensité de l’inquiétude et du stress s’atténuera sans aucun doute d’ici septembre. Alors, l’année en cours pourrait être achevée avec plus de sérénité et les résultats scolaires s’en amélioreront.


Recommandation

1)Prolonger l'année scolaire jusqu'au mois de novembre prochain 2)Assurer la veille pédagogique par l’enseignement à distance, en utilisant tous les moyens possibles et imaginables, jusqu’à la fin du mois d’août 2020

3) Achever les programmes entre septembre et octobre 2020

4) Commencer la nouvelle année scolaire au mois de novembre 2020.

 

Champs disciplinaires du CREFS : Pédagogie ; Andragogie ; Psychopédagogie ; Sociologie de l’éducation ; Psychologie de l’éducation ; Religion et Philosophie de l’éducation ; Planification de l’éducation ; Statistique de l’éducation et de la formation ; Modélisation mathématique, Mesure et évaluation ; Technologie éducative; Didactiques ; Théorie et épistémologie de l’EPS, Histoire de l’EPS ; Biomécanique ; Psychologie du sport, Management du Sport ; Pédagogie des APS, Pédagogie de l’EPS ; Biologie et environnement ; Physique Chimie ; Economie de l’Education.


Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *