« LE SEXE QUI REND FOU »

Blogs

« LE SEXE QUI REND FOU »

Je dois dire tout de go que le titre en supra n’est pas de moi. C’est le titre de l’ouvrage  de notre compatriote, Oumar Ndoye (ON), docteur en Sciences Humaines( Psychologie/Science de l’éducation et psychothérapeute) qui  rappelle dans son ouvrage certaines vérités fondamentales en rapport avec le sexe. Celui-ci nous dit-il ,revêt une certaine importance dans la vie de l’individu. Bien canalisé et bien orienté, il participe à l’équilibre et à la santé de l’individu. Autrement, il peut être facteur de basculement dans l’animalité la plus sordide. C’est dans cette perspective que s’inscrit le livre du docteur, ON : « N'est-ce pas en fin de compte le sexe qui vient modifier ce qui était repère, référence, sécurité et stabilité ? Aujourd'hui, le sexe fait plus que jamais parler de lui et la jouissance est mêlée à la peur. Il provoque d'extraordinaires moments de folie, tout se passe comme si, subitement, les Sénégalais découvraient le sexe, en tout cas dans des dimensions jusqu'ici voilées : sa beauté, son importance, sa valeur et sa fonction…. Dans tous le cas, il est là, bien présent, envahissant et accompagnant le uns et les autres dans la stabilité, vers le bonheur ou vers la tour infernale. Comprendre tout cela revient certainement à considérer la problématique sexuelle dans une démarche d'écoute, de disponibilité, de patience et de miroir parce que l'autre... c'est souvent moi. » in Le sexe qui rend fou, approche clinique et thérapeutique, Présence africaine, mars 2003

Au fait, le sexe est là ! Bien présent  dans la vie des hommes et femmes de ce pays. Chez certaines personnes, il est pourvoyeur d’équilibre, de sécurité, de détente voire même d’épanouissement moral et intellectuel. Par contre il y en a chez  qui le sexe génère chez eux des maladies psychosomatiques, des déboires conjugaux, sentimentaux voire même des troubles de la personnalité.

Essayons par des exemples concrets, d’illustrer ces réflexions quelque peu théoriques. Nous y voilà avec cet exemple : appelons là Sokhna Nary Falla Diop. Cadre dans une institution de la place, elle a vécu avec son mari le parfait amour jusqu’au départ de ce dernier en Europe. Et c’est là malheureusement que les difficultés commencent pour cette femme qui a toujours eu fière allure. Au tout début, le monsieur téléphonait et s’enquerrait régulièrement de la situation de la famille. La femme aussi appelait régulièrement .

Mais cet échange de bons procédés ne dura pas hélas. Le monsieur ne donnait plus signe de vie. Il y eut silence radio total entre lui et sa famille et cela pendant plusieurs années. Et sa femme restée au pays, dépérissait à vue d’œil. Et les nombreux médecins et spécialistes consultés lui faisaient savoir que ses ennuis de santé étaient liés à l’absence prolongée de rapports sexuels. Mais cette femme qui respirait la grâce et l’élégance, était d’une moralité irréprochable. Elle ne voulait pas de divorce, aimant à la folie son mari. Elle attendait et sa santé se dégradait en jour en jour. Elle finit par perdre l’usage de ses yeux.

Autre cas vécu par une jeune fille fréquentant un établissement privé de la place. Bien dotée physiquement par la nature, elle a vite fait de taper à l’œil de son professeur. Ce dernier pour mieux « ferrer » sa future proie, ne se gênait pas pour lui offrir de multiples cadeaux. Et comme cet assaut de prévenances, visait un but précis, le professeur invita son élève à une sortie dans un lieu paradisiaque de la capitale. La fille, espiègle à souhait, comme beaucoup de donzelles de son âge imposa ses conditions pour l’acceptation du rendez vous : un habillement complet et des chaussures haut de gamme. Notre enseignant ne trouva aucune objection à cette requête. Il casqua fort, remettant une forte somme d’argent à la jeune fille .Il bredouilla cette seule exigence à la jeune fille : « Ne viens pas le jour J avec des jeans serrés. Je préfère les robes courtes. »La fille acquiesça mais elle avait autre chose en  tête. Et malheureusement pour notre « ami » enseignant, le jour fixé pour la rencontre, la fille s’évanouit dans la nature . Ce qui eut le don de mettre l’enseignant dans tous ses états. Il  attendait la jeune fille de pied ferme pour l’humilier devant ses pairs. Et l’occasion rêvée ne tarda pas à se présenter. Venue assister au cours du professeur déjà cité, la jeune fille se vit apostrophée sévèrement par ce dernier. Il vociféra dans un langage qui trahissait tout son courroux : « Sors de la classe…Espèce de… »Et la fille de rétorquer : « Mais monsieur qu’est ce que j’ai fait ? » . Le quidam, les yeux exorbités et pointant du doigt la jeune fille , lui intimait l’ordre de sortir dans des termes qui n’admettaient aucune réplique. Prise de peur, elle quitta la classe pour aller raconter sa mésaventure au directeur de l’établissement. En bon pédagogue, il réussit à arrondir les angles et ne manqua pas de tancer son jeune collègue .Ce récit vient  confirmer cet adage : «  quand le sexe de l’homme est réveillé , ce sont les deux tiers de sa raison qui dorment. »

Encore un autre récit de vie que m’a raconté un ami psychiatre. Il s’agit d’une histoire bouleversante qui révèle le drame attaché à l’existence humaine. « Une personne d’un âge très avancé s’est mariée à une jeune fille .Cette dernière malheureusement finit par s’amouracher avec le fils aîné du vieux. Et ce qui devait arriver, arriva : le jeune garçon finit par engrosser…sa tante. Et des les premiers mois de grossesse , la jeune femme eut toutes les peines du monde pour garder sa sérénité morale et psychologique. Ce qui se traduisait par des vomissements incessants ! Le mari cocu qui ne se doutait de rien et qui était aux petits soins de sa femme , se tourmentait .Il finit par hospitaliser sa femme dans une structure sanitaire. Les médecins qui ne décelaient après examens et radiographie rien d’anormal décident avec les sages femmes d’explorer la sphère psychologique. C’est ainsi que le médecin –traitant perspicace , eut un flair de professionnel aguerri. Il colla aux basques de la patiente une sage femme afin qu’elle recueille quelques confidences auprès d’elle. Et la jeune dame à force d’être soutenue moralement et psychologiquement par la sage-femme finit par lâcher le morceau : « J’arrive difficilement à supporter cette grossesse pour la bonne et simple raison que l’enfant que je porte n’est pas celui de mon mari. C’est son fils qui en est l’auteur. Et comme mon mari est d’une exquise gentillesse qui ne me refuse rien, je ne peux manquer de me culpabiliser. » A suivre

[email protected]

 


Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Vous pouvez lire aussi

Stellaanderson - #1

J'ai Appris Que Le Virus De L'herpès Ne Peut Pas être Guéri, J'ai Eu Tort! La Phytothérapie M'a Guérie Complètement. Je Crois Aux Racines à Base De Plantes Car Elles Sont Un Cadeau Très Actif Et Naturel Et Gratuit De Dieu. Lorsque J'ai Cherché Un Traitement Curatif Sur Internet, Je Suis Tombée Sur De Nombreux Témoignages De Patients Sur Des Blogs Et Des Pages De Médias Sociaux, Guéris De Différentes Maladies Avec Le Docteur Ahmed Usman. Phytothérapie. Je L'ai Contacté Avec Son Adresse E-mail à Laquelle Il A Répondu Et M'a Posé Quelques Questions Et Méthode De Préparation Pour Laquelle J'ai Payé, Il M'a Envoyé Le Médicament à Base De Plantes Et Avec Sa Prescription, J'ai Bu Le Médicament à Base De Plantes Pendant 21 Jours Et Les épidémies Que J'avais Auparavant. Ont été Guéries Après La Conclusion Du Médicament à Base De Plantes, J’ai Fait Un Test Et Mon Résultat était Négatif, Sans Trace De Virus Sur Mon Sang. Vous Aussi, Vous Pouvez être Guéri, Contactez-le Sur Son Email Officiel; [email protected] Ou Whatsapp Texte / Appel + 2348064460510 Il A Dit Qu'il A Guéri à Base De Plantes Pour, Diabète, Vih, Cancer, Fibrome, Articulations Douloureuses, Hépatite, Maladie Cardiaque Et Maladie Du Foie.

le Jeudi 28 Novembre, 2019 à 20:11:30RépondreAlerter

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *