De la violence d’une société de connotation

Blogs
  • Article ajouté le : 27 Mercredi, 2019 à 11h11
  • Author: Birame Ndiaye

De la violence d’une société de connotation

Que d’incantations, rien que des apparences à gérer coûte que coûte. Et après, on s’étonne de voir autant de mendiants, citoyens en gage, autant de pontifes et politiciens, gageurs jusqu’à trafiquer des airs et des aises. C’est à se demander, à chaque fois que nos consciences citoyenne, religieuse et/ou militante sont interpelées, de quel Sénégal il est question. Il peut s’agir de celui des apparences bonimenteuses de rectitude, de celui des conformités à la loi de la demande et de l’offre de subside ou encore celui hybride où se tamponnent et s’accouplent incestueusement les souches contemplatives de bonnes mœurs et les souffles opérants de l’enrichissement à tout prix.

Combattre le système. Ce monstre, que les politiques ont fini par identifier comme responsable de la crise et des souffrances, est très imposant. La seule façon efficace de s’en prendre efficacement à lui est de le priver de bouffe. Et pour ça, il ne suffira pas d’inverser les rôles entre gouvernants et oppositions. Bien plus que ça. Il faudra, dans les cases, dans les cellules, dans les bars, dans les grand-places et petits palais, que plus jamais se nourrit la bête. D’ordinaire, elle s’empiffre des faux-semblants qui font croire, sans même faire rire, que la beauté intérieure est plus importante que les parures. Elle s’alimente de la promotion et de la puissance de l’argent dans les foyers et familles, au mépris des régulateurs tels que le droit d’ainesse et les devoirs de respect et d’humilité.

Les seules fois qu’on s’en prend vivement à cette créature abjecte, sortie de notre propre laboratoire social, c’est quand elle s’allonge et rumine tranquillement ce qu’elle a avalé intensément. Dès lors, les faux billets, les trafics de drogue jusqu’aux « battré », gaspillages ostensibles, sont ciblés en lieu et place de ce qui, essentiellement, incite à la recherche cynique et effrénée de frics, de quoi rivaliser avec ceux-là qui méprisent, qui humilient, qui écrasent de leurs avoirs et de la ferveur de leurs féroces seconds couteaux. Quelles sont les valeurs que nous partageons et qui guident la marche de la nation sénégalaise ? A cette question simple, la difficulté de donner réponse claire témoigne de la perdition, des dégâts de cette société de connotation, de mange-mille.

Vaste vendange dans le décor des vestiges de vertus vantées mais vouées à ne vivre que dans les vestiaires. Le jeu est fait d’espèces numéraires et d’espèces en rush. Illusion entretenue d’un changement possible et imminent. Changer d’élus, de politiques pour espérer une société nouvelle, pour espérer un sénégalais de type nouveau. Voici Médor-le-chien qui essaye de se mordre la queue en envisageant un tel scénario. Tout au plus, il faudra s’attendre que les politiques, notamment ceux du pouvoir, donnent l’amorce et assurent la pérennité du processus des mutations. Le combat contre les superficialités et l’hypocrisie ambiante qui passe presque pour du génie social est un impératif de survie saine. Et ce sera beaucoup plus tard, qu’une mentalité progressiste, conscience civique, traversera les actes des pouvoirs publics. Le déni obsessif n’a que trop duré.

Waltako
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Vous pouvez lire aussi

Stellaanderson - #1

J'ai Appris Que Le Virus De L'herpès Ne Peut Pas être Guéri, J'ai Eu Tort! La Phytothérapie M'a Guérie Complètement. Je Crois Aux Racines à Base De Plantes Car Elles Sont Un Cadeau Très Actif Et Naturel Et Gratuit De Dieu. Lorsque J'ai Cherché Un Traitement Curatif Sur Internet, Je Suis Tombée Sur De Nombreux Témoignages De Patients Sur Des Blogs Et Des Pages De Médias Sociaux, Guéris De Différentes Maladies Avec Le Docteur Ahmed Usman. Phytothérapie. Je L'ai Contacté Avec Son Adresse E-mail à Laquelle Il A Répondu Et M'a Posé Quelques Questions Et Méthode De Préparation Pour Laquelle J'ai Payé, Il M'a Envoyé Le Médicament à Base De Plantes Et Avec Sa Prescription, J'ai Bu Le Médicament à Base De Plantes Pendant 21 Jours Et Les épidémies Que J'avais Auparavant. Ont été Guéries Après La Conclusion Du Médicament à Base De Plantes, J’ai Fait Un Test Et Mon Résultat était Négatif, Sans Trace De Virus Sur Mon Sang. Vous Aussi, Vous Pouvez être Guéri, Contactez-le Sur Son Email Officiel; [email protected] Ou Whatsapp Texte / Appel + 2348064460510 Il A Dit Qu'il A Guéri à Base De Plantes Pour, Diabète, Vih, Cancer, Fibrome, Articulations Douloureuses, Hépatite, Maladie Cardiaque Et Maladie Du Foie.

le Jeudi 28 Novembre, 2019 à 20:11:31RépondreAlerter

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *