Jeudi 21 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

227 millions d’hectares vendus illégalement (Oxfam)

Single Post
227 millions d’hectares vendus illégalement (Oxfam)

 Quelque 227 millions d’hectares de terres ont été vendus à travers le monde par le biais de transactions foncières ne respectant pas les principes et critères de transparence, indique un rapport d’Oxfam sur l’accaparement des terres dans le monde et particulièrement en Afrique.

‘’Entre 2001 et maintenant, 227 millions d’hectares de terres ont été vendus, loués ou concédés dans le cadre de transactions foncières à grande échelle, mais un manque de transparence entoure ces transactions’’, souligne Oxfam, dans un rapport intitulé "Terres et pouvoirs".

‘’(Au total) 1.100 transactions portent à elles seules sur 67 millions d’hectares dont la moitié en Afrique, soit plus ou moins de la moitié de la superficie de l’Allemagne’’, a établi l’étude menée par Oxfam.

Cette ruée sur les terres agricoles ne fait qu’accroître la pauvreté, estiment les auteurs du rapport qui affirment que ‘’ces transactions ne tiennent pas compte des besoins des populations et compromettent durablement les efforts entrepris pour garantir la sécurité alimentaire’’.

Oxfam qui vient de lancer une campagne dénommée "Cultivons" dénonce ‘’l’effet catastrophique de l’accaparement des terres qui prive les communautés vulnérables de leurs toits et moyens de subsistance’’.

Ce phénomène, poursuit l’étude, affecte notamment les femmes qui produisent jusqu’à 80% des denrées alimentaires et dont l’accès à la terre demeure encore faiblement sécurisé.

Prenant l’exemple de l’Ouganda, le rapport d’Oxfam souligne que 22.500 personnes ont perdu leur toit et leurs terres pour laisser la place à une compagnie forestière britannique.

L’étude mentionne de nombreux expulsés qui sont délogés de force et privés de nourriture et d’argent pour envoyer leurs enfants à l’école.

Dans sa campagne, l’organisation Oxfam relève ‘’l’urgence de réparer les préjudices causés par la spéculation foncière notamment avec les investissements internationaux’’.

‘’Une action mondiale s’impose de toute urgence afin d’éviter que les populations aux ressources relativement modestes ne perdent tout au profit d’une poignée d’autres afin que tout un chacun puisse manger à sa faim’’, a déclaré le Directeur exécutif d’Oxfam, Jeremy Hobbs.

Dans ses recommandations, Oxfam invite les gouvernements et les organisations internationales à réviser les politiques et réglementations actuelles dans le cadre des négociations foncières avec les investisseurs.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email