Samedi 27 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

27% des employés de Marikana de retour au travail

Single Post
27% des employés de Marikana de retour au travail

Un peu plus d'un mineur sur quatre, selon la direction, était présent à son poste lundi matin à la mine de Marikana, où 34 hommes ont été tués par la police jeudi, alors qu'un millier de grévistes étaient toujours rassemblés à l'extérieur du site sud-africain. Selon l'exploitant Lonmin, 27% des travailleurs de la rotation du matin se sont présentés lundi. Par ailleurs, environ un millier d'hommes s'étaient regroupés, refusant toujours de reprendre le travail malgré un ultimatum de Lonmin, qui menace de licencier les récalcitrants. De leur côté, les dirigeants des syndicats étaient réunis pour décider de la conduite à tenir, dans cette mine qui emploie plus de 30.000 personnes. "Ils peuvent nous virer s'ils veulent, nous ne retournons pas au travail. (Jacob) Zuma (le président sud-africain) doit fermer cette mine", a dit l'un des mineurs présent au rassemblement, s'adressant à ses collègues. Les grévistes qui avaient déclenché un mouvement sauvage le 10 août étaient environ 3.000 au total. Il n'était pas possible de savoir combien d'entre eux avaient repris le travail lundi matin. Dimanche, ceux que l'AFP avait interrogés avait clairement indiqué qu'ils n'entendaient pas se conformer à l'ultimatum aussi longtemps que la direction n'auraient pas entendu leurs revendications salariales. Lonmin, l'exploitant de la mine de platine, s'est contenté de faire savoir que ses dirigeants étaient également en réunion lundi matin. Dans la nuit, Lonmin avait confirmé sa menace de licencier les grévistes qui refuseraient de reprendre leur poste lundi. Lundi était en Afrique du Sud le premier jour d'une semaine de deuil national décrétée par le président Zuma, en mémoire des 44 personnes mortes à Marikana.


affaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Boy Serere

    En Août, 2012 (09:15 AM)
    l'état sud africain est corrompu. les conditions de travail de ces mineurs n'ont pas changé malgré la fin de l'apartheid. ce sont tjrs les blancs qui détiennent les mines de diamant, de platine etc.. et celà avec la complicité des responsables de l'ANC tous corrompus et qui sont loin des préoccupations des populations.

    si jacob zuma n'y prend garde l'afrique du sud deviendra une vraie poudrière parce qu'il y a un grand désiquilibre dans la répartition de la richesse avec des blancs qui détiennent la majeure partie des grandes entreprises, une nouvelle bourgeoisie noire corrompue et le bas peuple qui trime. les afrcains moy lolou rék
  2. Auteur

    Madi

    En Août, 2012 (12:09 PM)
    voila des gens qui disent non. si c’était au Sénégal personne n'oserai le faire, et pourtant c'est le seul moyen avoir de bonne conditions de vie. les entreprises du Sénégal dans leur majorité ne se soucient jamais de la responsabilité sociale en vers la population. cela doit cesser, nous ne sommes pas pas des moutons. merci
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email