Lundi 24 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Birame Oulda Ould Abeid, président de l’Initiative de Résurgence du Mouvement abolitionniste de la Mauritanie (Ira) : « Le mouvement pour l'indépendance de l'Azawad est né à Nouakchott par la volonté du gouvernement mauritanien »

Single Post
Birame Oulda Ould Abeid, président de l’Initiative de Résurgence du Mouvement abolitionniste de la Mauritanie (Ira) : « Le mouvement pour l'indépendance de l'Azawad est né à Nouakchott par la volonté du gouvernement mauritanien »

C’est un Birame Oulda Abeid très amer que nous avons rencontré dans un hôtel de la place. La raison de son amertume, le système inique et multiséculaire de l’esclavage des Noirs en Mauritanie, son pays, que le système dominant arabo-berbère continue à perpétuer, malgré une loi portant abolition de cette pratique d’un autre âge. Et, pourtant, en dépit de la répression que ses compagnons de l’ira et lui subissent, arrestations, emprisonnements et répressions en tous genres, le droit-de-l’hommiste mauritanien reste persuadé que la vérité finira par triompher et que son organisation, en particulier, parviendra à saper l’idéologie raciste et esclavagiste de la minorité arabo-berbère pour faire éclore une société égalitaire et fraternelle. Entretien.

 
M. Ould Abeid, pouvez-vous présenter et présenter votre organisation, l’Ira, aux lecteurs de Li Khew ?

Je suis Birame Oulda Ould Abeid et je suis président du mouvement  Ira, Initiative de Résurgence du Mouvement abolitionniste de la Mauritanie. C’est une organisation qui est née il y a trois (3) ans pour lutter contre l’esclavage et le racisme en Mauritanie, esclavage qui frappe la majorité des populations mauritaniennes, les Haratines (N.d.r. : maures noirs), populations traditionnellement esclaves en Mauritanie. L’Ira lutte contre le racisme dont souffrent les ethnies noires de mauritanie, négro-africaines en Mauritanie, les peuls, les Soninkés, les Wolofs et les Bambaras. L’ira croise le fer depuis 3 ans avec le pouvoir en Mauritanie, l’Etat mauritanien qui est un Etat instrumentalisé par la minorité arabo-berbère en Mauritanie, la minorité dominante qui a fondé son mode de vie sur l’esclavage, qui pratique le racisme d’Etat pour continuer à détenir les leviers de commande du pouvoir en Mauritanie. Depuis sa naissance, l’Ira a transformé une lutte qui ne concernait que l’élite en une lutte populaire. L’Ira est un mouvement de masse, une organisation des droits humains, un mouvement d’idées et est devenu un phénomène qui a commencé à faire bouger les lignes de la domination ethnique arabo-berbère qui continue à sévir en Mauritanie. L’Ira a ainsi commencé à faire la lumière sur les tentatives de génocide qui ont endeuillé les populations noires de Mauritanie entre 1986 et 1992. Une tentative de génocide qui s’est manifestée par des déportations massives de Négro-Mauritaniens au Sénégal et au Mali, qui s’est soldée par assassinats, des pogroms contre les Noirs dans les villes de Nouakchott et chez les populations rurales, la liquidation des élites négro-africaines civiles et militaires par le pouvoir mauritanien, des radiations massives des secteurs publics et privés, des fonctionnaires noirs, des expropriations de biens et foncières. L’Ira lutte aussi contre l’esclavage qui continue contre 20% de la population mauritanienne, qui n’ont aucun droit aux pièces d’état-civil, aucun droit à la liberté. Ces esclavages travaillent sans repos et sans droits, ils peuvent être gagés, vendus, cédés, loués, leurs femmes violées. Ces viols étant sacralisés par la version mauritanienne de la charia islamique (N.d.r. : la loi islamique) en vigueur même dans la Constitution mauritanienne. Depuis l’année dernière, l’ira a subi trois (3) procès politiques, au sortir desquels des dizaines de militants de l’organisation ont été poursuivis, torturés, blessés, condamnés et emprisonnés dans le cadre d’une répression étatique. Mais l’Ira continue à tenir le coup, à se développer et à se déployer à l’intérieur du pays. L’opinion que charrie l’Ira continue donc à s’opposer à l’idéologie dominante en Mauritanie. Moi-même, président de l’Ira, j’ai été arrêté, jugé condamné et mis en prison, mais, à l’inverse, j’ai été aussi primé par la communauté internationale et, depuis l’année dernière, je suis lauréat du prix de Weimar pour les droits de l’homme. Pour dire que, malgré tout, notre lutte continue.

Vous parlez d’esclavage, de racisme, de déportations, toutes choses bien connues en Mauritanie, mais est-ce que vous ne faites pas dans l’exagération quand vous parlez de génocide ou encore de tentatives génocidaires ?


 
On a parlé d’une tentative de génocide parce qu’il y a des centaines de sous officiers, d’officiers, de fonctionnaires, toutes catégories confondues, parce qu’ils sont noirs, wolofs, peuls ou hal pulaar. Ils ont été arrêtés, isolés, marqués au fer rouge et tués. C’est ça le génocide ! Seulement, le génocide n’est pas allé jusqu’à son terme du fait de la réprobation internationale qui a empêché l’Etat mauritanien d’achever toute la population noire, peule surtout. Le 28 novembre 1991, dans la caserne de Innath, dans la ville du même nom, 28 officiers, 28 comme la date de l’indépendance de la Mauritanie (N.d .r. : le 28 novembre marque la date-anniversaire de l’indépendance de la Mauritanie), 28 officiers négro-mauritaniesn ont été pendus pour fêter l’indépendance, comme on égorge les moutons pour célébrer la Tabaski (N.d.r. : Fête musulmane durant laquelle chaque musulman immole un mouton). Si tout ça n’est pas une tentative de génocide, c’est quoi un génocide alors ?

N’y a –t-il pas dans la Constitution mauritanienne, ou en tout cas dans le dispositif législatif mauritanien une loi qui interdit l’esclavage ?

 La loi qui interdit l’esclavage a été votée en 2007. Elle n’a été votée que pour donner le change à la communauté internationale, pour la consommation internationale afin que la Mauritanie donne d’elle-même une image rayonnante à la communauté internationale. Mais cette loi n’est pas destinée à être appliquée parce que jusqu’à présent, aucun criminel esclavagiste parmi les nombreux criminels que notre organisation a présentés et qui ont été pris en flagrant délit, qu’on a présentés aux autorités judiciaires, sécuritaires ou politiques n’a été condamné. Le mode des vies des esclavagistes dominants, des juges, autorités judiciaires, des administrateurs, des ministres, des officiers de l’armée, des fonctionnaires arabo-berbères, est basé sur l’esclavage. On ne peut pas demander à des gens de se condamner eux-mêmes. Il y a une semaine, le trafic des esclaves vers l’Arabie saoudite a été divulguée par une grande chaîne saoudienne et par la radio nationale mauritanienne. Les groupes arabo-berbères ont ravivé la filière orientale de la traite des esclaves. Tout récemment l’imam de la mosquée de Medine, dans un prêche qui a été rediffusé par la radio nationale mauritanienne, a demandé à tous les musulmans d’aller en Mauritanie payer la liberté des esclaves et les affranchir pour racheter leurs péchés.  Il a même donné le prix d’un esclave en Mauritanie estimé à 1000 rials saoudiens. On sait que les Maures trafiquent des esclaves, ils en vendent en Arabie Saoudite et dans les pays du Golfe. Deux jours après ce prêche, il y a donc de cela 5 jours, l’un des principaux érudits mauritaniens, le Cheikh Mouhamadou Dedew, dans une interview à la télévision saoudienne Al Rissala, à la question de l’existence de l’esclavage en Mauritanie, a dit qu’il était interdit dans ce pays. Le journaliste lui a demandé s’il se pratiquait tout de même en Mauritanie, il a dit non. Le journaliste lui a alors dit que le rédacteur en chef d’Al Rissala avait une esclave qui lui a été offerte par un Arabo-Berbère, un Maure mauritanien.

Qu’est-ce que l’Ira préconise face à cette situation, le dialogue ou le rapport de force ?

L’Ira prône un rapport de forces, nous somme en train de construire les rapports de forces au plan national. Notre lutte est une lutte pacifique, mais frontale qui saccage les non-dits, les tabous apr une subversion idéologique, religieuse et intellectuelle des constructions sociales, religieuses et idéologiques qui sont le sous-bassement des pratiques esclavagistes en Mauritanie. Dons notre lutte est une lutte qui veut, de fond en comble, déconstruire, renverser le pouvoir traditionnel dans ses dimensions religieuses et idéologiques, autant que politiques, sociales et économiques.  Notre lutte est non-violente, mais se départit des oppositions traditionnelles domestiquées par le pouvoir dominant et qui ont souscrit à la pensée et à l’action que leur impose le système. C’est pourquoi l’ira est la seule organisation non reconnue, pourchassée, non enregistrée, donc illégale du point de vue du pouvoir mauritanien parce que c’est la seule menace incontestable qui finira par emporter le système basé sur l’esclavage.

Est-ce à dire que le pouvoir actuel, bien que démocratique, est pour le maintien de l’esclavage ?

Bien sûr ! Les autorités actuelles, dont le chef de l’Etat, sont des gens issus de familles esclavagistes, qui reconnaissent et souscrivent à l’esclavage dans leur quotidien, même s’ils le nient devant la communauté internationale pour se dédouaner. L’Etat mauritanien, personnifié par le pseudo général, le pseudo chef d’Etat, Mouhammed Ould Abd El  Aziz, est un Etat qui défend et protège les esclavagistes, qui empêche l’application de la loi. Au lieu de poursuivre les esclavagistes, ils poursuivent les militants anti-esclavagistes. C’est Ould Abd El Aziz et ses compagnons qui ont tué les Négro-mauritaniens, qui ont mené les tentatives de génocides susdites et qui sont restés au pouvoir jusqu’à maintenant. Ils font écran contre ce qui s’est passé et empêchent l’éclosion de la vérité, contre les tentatives génocidaires et les crimes esclavagistes.

On célèbre aujourd’hui la Journée mondiale des déportés. On sait qu’il y a des déportés négro-mauritaniens au Sénégal depuis 1989, lors des événements qui ont opposé nos deux pays…


Il n’y a jamais eu de problèmes entre le Sénégal et la Mauritanie. C’est l’Etat mauritanien qui a créé de toutes pièces ce conflit, justement pour mener sa tentative de génocide des populations négro-africaines. Il a fait naître cette tension, c’était bien pensé, bien organisé pour déporter les Noirs de Mauritanie, pour les exterminer. La position de l’Ira est que, comme je l’ai dit tantôt, ces déportations obéissent à la tentative de génocide du peuple négro-africain de Mauritanie. Nous demandons que justice soit rendue pour toutes les expropriations, les déportations, les liquidations et les radiations. Il faut que tous les gens qui ont participé, de près ou de loin, à cette tentative génocidaire soit sanctionnés et les victimes indemnisées. C’est cela la position de l’Ira !

Pour parler de la situation dans la sous-région, d’aucuns estiment que le mouvement pour l’indépendance de l’Azawad et qui occupe une bonne partie du Mali, a des liens avec le pouvoir mauritanien…

Oui ! Ce mouvement n’est pas né au mali, il est né en Mauritanie, à Noukchott, par la volonté et l’investissement financier, humain et militaire du gouvernement mauritanien dirigé par le gouvernement actuel. C’est la tendance raciste de l’armée mauritanienne, une armée xénophobe, anti-noire. C’est cette armée, aujourd’hui au pouvoir et qui, après avoir tenté le génocide, après avoir tourné le dos à la majorité des organisations de la sous-région, Cedeao, Uemoa, etc. projette de créer un Etat arabo-berbère dans le nord malien. C’est cette portion de l’armée, qui a été sustentée par une histoire de la razzia propre aux Berbères qui est derrière l’irrédentisme au nord du Mali.

En cette journée mondiale contre les déportations, quel appel lancez-vous ?


Je lance un appel à la communauté internationale et à la sous-région pour leur rappeler que les négro-Mauritaniens ont été déportés par centaines de milliers en 1989 au Sénégal et au Mali. Je tiens aussi à leur faire savoir que le peu de gens qui sont retournés au pays sont encore déportés dans leur propre pays, privés de tout et aucun bien ne leur a été restitué, ni même aucune dignité.

Malgré tout, avez-vous espoir dans la lutte que vous menez ?

Bien sûr que je reste persuadé que l’avenir de la Mauritanie appartient à la majorité de la population qui sont des Noirs, Négro-Africains, Haratines, Halpulaar, Wolofs et autres. Au cours de cette décennie, la victoire aura lieu et que l’apartheid de l’Afrique de l’ouest, que représente le système mauritanien, va être déconstruit, va être aboli.

(source : Li Khew quotidien)

liiiiiiiaffaire_de_malade

26 Commentaires

  1. Auteur

    Dégoutant

    En Avril, 2012 (15:22 PM)
    Il faut en finir avec ces conneries, pas de quartier cet etat dégoutant esclavagiste. Faut être ferme avec ces minables les dénoncer partout et exiger la démocratie qui donnera le pouvoir à la majorité noir dans ce pays. L'etat du sénégal doit soutenir cette majorité noire en lui donnant des moyens financiers. :sn: 
  2. Auteur

    G

    En Avril, 2012 (15:29 PM)
    De toute façon le pouvoir ségrégationniste mauritanien ne pourra rien contre la montée en puissance du black power. Ils mettront toute sorte d'entraves, de mensonges, de subterfuges mais ils ne pourront jamais arrêter la mer avec leurs bras.
    Auteur

    Cyclone

    En Avril, 2012 (15:32 PM)
    Le peuple vaincra ces racistes maures. Ces maures qui ne considèrent pas les noirs, ces maures qui nous prennent pour des gens pré-adamique. Pourquoi le silence des nations noires ?  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Au Naars

    En Avril, 2012 (16:03 PM)
    combattez! la liberté a un prix!!!! personne ne le fera à votre place. dérétt na touurou o besoin!
    Auteur

    J F Kahn

    En Avril, 2012 (16:31 PM)
    J F Kahn en guerre contre le pétainisme de Sarkozy



    cf le texte "Communiqué de Jean-François Kahn

    Pour la première fois depuis des lustres, on entend un discours ouvertement pétainiste sortir de la bouche d’un président de la République encore en place.

    Quoi qu’on pense de son challenger social-démocrate, l’hésitation n’est plus possible, plus tolérable : tous les républicains, tous les démocrates qui refusent, par patriotisme, le discours de guerre civile et de lacération de notre nation commune, qu’ils se réclament de Jaurès, de Clémenceau, de De Gaulle, de Mendès France ou de Robert Schuman, doivent voter de façon à barrer la route à l’apprenti sorcier et à permettre qu’on tourne cette page.

    Auteur

    Diop

    En Avril, 2012 (16:37 PM)
    L'esclavage le plus long et le plus inhumain qu'à subit le peuple noir c'est l’esclavage arabe qui a duré plusieurs siècle. On castrait les hommes afin qu'ils n'aient pas trop de descendant puisque la race noire était considéré comme satanique et mauvaise et ne devait pas se multiplier de façon excessive. Curieusement les africains ne parlent que de l'esclavage européen vers les Amériques et ils gardent sous silence l'esclavage arabe. Il ne peut pas y avoir de favoritisme. Tout esclavage est mauvais que ce soit arabe ou blanc. Ce n'est pas parce qu'on est devenu musulman que l'on doit refuser de parler de l'esclavage arabe qui était même justifié selon eux par le coran.
    Auteur

    Sooninke

    En Avril, 2012 (17:29 PM)
    VIVE BIRAM DAH ABEID

    A BAS LES ESCLAVAGISTES ET RACISTES MAURS AINSI QUE LEURS SERVITEURS TRAITRES NOIRS



      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Repugnant

    En Avril, 2012 (17:42 PM)
    lCES PEULS DEPORTES AU SENEGAL,SONT DU FOUTA DONC NORMALE QU'ILS REVIENNENT AU SENEGAL!!!!!!!!!.....TANDIS QUE QUAND ON PARLE DES NOIRS MAURES CE SONT LES ARABO-BERBERES VOICI LES VRAIS INDIGENES!!!!!!!!!!!!!!!.................ROYALEEMENT!!................WOLOFEEEEMENT!!!!!!!!!!!.SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!!!.
    • Auteur

      Futanke

      En Avril, 2012 (00:02 AM)
      répugnant, tu réponds bien à ton nom...;

      le fuuta n'existe pas qu'au senegal ...; les colons l'on divisé en deux par la frontière naturelle que constitue le fleuve senegal.. le futa toro a tjrs été un et indivisble .... ces pseudo état crées par les autres qui vous font oublier meme vos origines ... c'estaussi
      ca l'esclavage ...;
    Auteur

    Berlin Werkstatt Der Kulöturen

    En Avril, 2012 (17:56 PM)
    Ici ce qui est important c´est de supporter, d´assister et d´aider CEUX qui luttent pour la JUSTICE, qu´ils soient haratines, Halpoulars, Wolofs ou Soninkés. N´oublie pas, Mrs Bah que partout et dans toutes les couches sociales, il y´a des brebis égarées comme il y´a des hommes intègres et valeureux à l´exemple de Birame Ould Abeid que j´ai eu l´occasion de rencontrer à Bertlin. Je suis Halpoular comme toi et je te dis, sincèrement, que ton raisonnement est ERRôné, voire HONTEUX et sans NIVEAU.. :down: down: :down: 
    Auteur

    A Bah

    En Avril, 2012 (18:02 PM)
    c'est tres faux je susi historien et je te confirme la majorite des haratines sont d'origine bambara mais suivi de pres par les hal pular ceux ci etant tres proche des sultanats maures geographiquement ,ils ont subits une tres forte pression consequentes aux razzias incessantes ceux qui a pousse Abdel kader kane a attaques les arabo berberes et à les repousser derriere le fleuve senegal .

    les wolofs serait le troisieme groupe de prelevement avec les razzias surtout au walo et cayor mais aussi au jolof et quelques rares incursions audacieuses au saloum et tres tres rarement au sine .

    tk l'arabe est votre enemi a tous donc pas le tps ni le luxe de division ethnique .
    Auteur

    Diop

    En Avril, 2012 (18:20 PM)
    L’ancien président Malien Amadou toumani toure





    à rejoint son ami et frère



    L’ancien président Tchadien, Hissène Habré, ...



    refugié au Sénégal



    qui son ensembles ce ressemble

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Mahmoud Fadel Dioury

    En Avril, 2012 (18:32 PM)
    permetez moi de vous tenir ce langage un peut dure mais vrais .le noir a accepte l esclavage lui meme , il accepte la soumission , la veneration , se rabesser , il ya des maures esclavagistes en mauritanie ,les noirs sont plus nombreux mais mal organise , les plus inteligents ont immigres ailleurs et ils ont laisse leurs familles faire face au joug esclavagiste tres bien organise. l asawad a deja des tantacules partout en afrique de l ouest meme au nigeria, au bourkina , thad ,ouganda ,kenya ,senegal ,guinee , mali vous voyez ce qui s y passe ,meme la siera leone ,toute l afrique de l ouest est deja infeste de cette organisation dont on se rendra compte du danger ulterieurement . le noir est tout sauf preventif , il reagie au derrnier moment , regardez dans le monde partout ou il ya des noirs, ils sont les derniers , ils ne s endendent jamais ,ils se tuent entre eux , il y a quelques annees passes a rosso du senegal un maure venant de la mauritanie est alle dans un petit village a quelques kilometres de dagana , et a tenue ce langage aux habitants du village . (mon grand pere a creer ce village ,tout ceux qui y vivent sont nos esclaves , maintenant moi son petit fils je voudrais vous deplacer en mauritanie ,je n oblige personne mais si je quitte ce village et que vous ne me suivez pas aucun de vous ne survivra ainsi que vos familles , a bon entendeurs salut , personne n est reste au village . il y avait a l epoque un prefet a dagana du nom de abdourahmane konate , quelques jours plus tard j ai rencontre ce meme prefet a richard toll . plus presisement a l infirmerie ou le corp de abdoulaye mboup etais allonge des suites d un ACCIDENT , il devrait aller a dagana rejoindre la troupe de sorano mais malheureusement il n a jamais put .donc je dis bien le noir ne favorise t il pas l esclavage ? au senegal il y a des marabouts qui vont demander l aumaune dans les pays arabes , pire ils se transforment en charlatants en mandiants ,et des fois ils le font au nom de leurs pays. les arabes ne considererons jamais un noir d ou qu il vienne . ceci date de tres longtemps. quand bilale a voulut epouser une arabe les parents de cette derniere avaient dit non jamais , billale alla voir le profete lui meme , ce dernier lui dit va chez les tients en ethiopie epouse une femme de ta couleur .nous savons que personne ne nous aimes , mais la ou le bas blesse , c est que nous ne nous aimons pas , nous ne nous entendons pas . nous sommes responsables de tout ce qui nous arrives . l asawade continue a grandir et a etaler ses tantacules partout en afrique , mais , nous autres noirs negligeant que nous sommes n y voyons rien de grave jusqu au moment ou il sera trop tard , A T T president du mali est au senegal , jounalistes allez le voir .il est bien place pour vous en parler .il y a beaucoups de choses a dire sur les noirs mais ma main paresse , je m arrete la.
    Auteur

    Repugnant

    En Avril, 2012 (18:54 PM)
    DOUL REKK !!!....................ON S'EN FOUT EPERDUMENT!!.ROYALEEMENT!!....................WOLOFEEEEMENT!!!!!!!!!!!!!.SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Diop

    En Avril, 2012 (19:50 PM)
    Racisme violent des libanais

    Regardez sur youtube

    "Liban esclavagisme: une Ethiopienne se fait battre par son maitre libanais"
    Auteur

    Repugnant

    En Avril, 2012 (19:59 PM)
    LES ARABO-BERBERES LES INDIGENES ET ESCLAVES DES MAURES!!!!!!!!!!............TOUT LE RESTE FOUTEZ LE CAMP!!!!!!!!!!!.............WA ANA SOULEYMANE JULES DIOP ?.ROYALEEMENT!!............WOLOFEEEEMENT!!!!!!!!!.SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Ould Sidi

    En Avril, 2012 (20:11 PM)
    Monsieur birame le mouvement de liperation de l'azawade est de puis 1963 conter moudibou

    Monsieur birame tous ce que tu dite et ce que tu ecrier monter que tu est pluis raciste que le mon raciste

    Monsieur birame pour qoui tu ouse parlez des evnements de 1989 cent parlez des Mauritanienne qui éte masacrer par les senegales dans leur DIBITERIE oux senegale et qui sont des hratines que tu dite que tu vienne pour le liberer de l'esclavage ou bien tu pance que ce que tu dite va te raprocher du senegale pas du tous tu à tord,les Halboulare et les outer dite que c'est le hratine qui l'ont masacrer un 1989



    Monsieur birame pour qoui tu parle de ça ou senegale est ce que pas de rascisme ni esclavage ou sénegale cs lon vous ,lesclavage est enter des couleure differante .



    Monsieur birame je te conseille d'etre objective

    selame
    Auteur

    Repugnant

    En Avril, 2012 (20:31 PM)
    QUI LES HARATINES ,ILS SONT CES BERBERES OU PAS????????????.....................ROYALEEMENT!!.............WOLOFEEEEMENT!!!!!!!!!!!!.SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Repugnant

    En Avril, 2012 (22:34 PM)
    D'ACCORD!!!!!!!!!!!!!!!!....................ROYALEEMENT!!......................WOLOFEEEEMENT!!!!!!!!!!!!!.SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Dof

    En Avril, 2012 (23:53 PM)
    et vous priez vers la meme direction ensemble. Et ils ont forme tous vos marabouts. et leur prophete est le votre et il etait esclavagiste ainsi que ses descendants. vous me direz naivement qu'il avait preconise de les liberer et qu'il a donne l'exemple. TOUS SES DISCIPLES ARABES ET DESCENDANTS ONT ET ETE ESCLAVAGISTES. Vous me direz qu'ils ne l'ont pas suivi;ET VOUS VOUS LE SUIVEZ AINSI QUE VOUS SUIVEZ SA DESCENDANCE.

    TRISTE SORT QUE CELUI DE NOIR§§§§§

    REVEILLEZ VOUS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Auteur

    Diz

    En Avril, 2012 (00:02 AM)
    le maure c'est un raciste de nature ,on oublie en 1989 ils ont massacrés les noirs en particulier les sènègalais ,ils coupaient les seins des femmes ,égorgeaient les hommes ,est leurs sentiments n'a pas changés ,leur but final c'est nettoyer les noirs en mauritanie. quand l'ancien président mauritanien à autoriser le retour des réfugiés mauritaniens en mauritanie ,quelques mois plus tard il a été renversé par un coup d'état ,par l'actuel président raciste, je pose toujours la question comment un pays majoritaire noirs ,y est pas un président noir???
    Auteur

    Klay K

    En Avril, 2012 (00:26 AM)
    nous les wolofs nous aimons les maures blancs et ils nous aimes nous sommes leurs chefs religieux NIASSE MEDOU BEMBA ect et jamais le racisme et la jalousie aveugle de certains que je citerai prochainnement nous separera nous sommes comme le blanc et le noir de l oeil
    Auteur

    Ali

    En Avril, 2012 (08:43 AM)
    ce qui est vraiment triste , au 20 ieme siécle il existe toujours des esclaves en mauritanie! des sous traités, considérés comme des être humaine de seconde classe! mais il faut quel l'Etat Sénégalais et le peuple sénégalais particulièrement de venir en aide à leurs frères en mauritanie , victime du racisme et de toutes sortes de discriminations (administratives et sociales)

    courage Mr BIRAM DAH ABEID! :sn: 
    Auteur

    Amadou1

    En Avril, 2012 (09:17 AM)
    En 1989, c'est les Haratines (Maures noires) qui massacraient les autres populations noirs (wolofs, Hal poular, soninkés,Bambara).

    En 1989, c'est les Haratines (Maures noires) qui massacraient les autres populations noirs (wolofs, Hal poular, soninkés,Bambara).

    En 1989, c'est les Haratines (Maures noires) qui massacraient les autres populations noirs (wolofs, Hal poular, soninkés,Bambara).

    En 1989, c'est les Haratines (Maures noires) qui massacraient les autres populations noirs (wolofs, Hal poular, soninkés,Bambara).

    En 1989, c'est les Haratines (Maures noires) qui massacraient les autres populations noirs (wolofs, Hal poular, soninkés,Bambara).
    Auteur

    Dokhsènekaw

    En Avril, 2012 (09:27 AM)
    @dof yaye niit yaw,dof meunoul wèssou gnou nèla sa borrom pour waxx ak mom bène direction rèk la,borrom bi mo dèffar les 4 points cardinaux ,fokko wowè mou wouyou la ,laake bo waax khamnako,bonne niit ku gnoul khamal sa bopp
    Auteur

    Rciane

    En Avril, 2012 (09:31 AM)
    souvenez vous bien de ce nom Rciane le Vaillant dans la lutte pour les droits des noirs mauriatniens
    Auteur

    Azilo

    En Avril, 2012 (19:18 PM)
    LES MAURES BLANCS OU BIDANS SONT UNE CATASTROPHE SUR TERRRE ILS REPRESENTENT LE ML SUR CETTE PLANETE AU MME TITRE QUE LES NAZI

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email