Mercredi 18 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Afrique

Burkina : Les magistrats burkinabè désavouent Macky Sall

Single Post
Burkina : Les magistrats burkinabè désavouent Macky Sall

Le Syndicat Autonome des Magistrats du Burkina (Samab), le Syndicat des Magistrats burkinabè (Smb) et le Syndicat Burkinabè des Magistrats (Sbm) ont adressé une lettre à plusieurs autorités pour dénoncer les accords proposés par le projet d'accord de 13 points qui est en train d'être discuté ce mardi 22 septembre 2015 à Abuja, au Nigéria. Une lettre adressée au Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), au Président du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies, au Président en exercice de l’Union Africaine (UA), à la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, au Président du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine, au Président en exercice de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), au Président en exercice de l’Uemoa, au Groupe International de Soutien et d’Accompagnement de la Transition au Burkina (GISAT-BF), au Procureur près la Cour pénale Internationale, à tous les Ambassadeurs ou Représentants diplomatiques accrédités au Burkina Faso, à la Présidente de l’Union Internationale des Magistrats, au Président du Réseau Francophone des Conseils supérieurs de la Magistrature judiciaire, à tous les Responsables des Syndicats ou Associations de magistrats de tous les autres pays du monde et à toutes autres Organisations ou structures attachées au respect de l’État de droit, à l’indépendance de la magistrature, au respect de l’intégrité des personnes et des biens ainsi qu’à celui des libertés individuelles. Voici la lettre des magistrats burkinabè.


•Le Syndicat Autonome des Magistrats du Burkina (SAMAB), le Syndicat des Magistrats Burkinabè (SMB) et le Syndicat Burkinabè des Magistrats (SBM) auraient voulu emprunter des canaux plus convenables qu’une lettre ouverte pour s’adresser à tous.


Mais les circonstances particulières qui sont celles du Burkina Faso depuis quelques jours les autorisent à penser que vous ferez preuve d’indulgence pour le canal choisi afin de vous associer à leurs inquiétudes, à leurs préoccupations, à leur incompréhension prononcée face à la situation du moment, et surtout, aux solutions de sortie de crise proposées par les médiateurs de la Cedeao, leurs Excellences Macky Sall et Yayi Boni, respectivement Président de la République du Sénégal et Président de la République du Bénin, deux pays qui, par leur justice, enseignent merveilleusement l’égalité de tous devant la loi ainsi que l’indépendance et l’impartialité de la magistrature.


Revenant sur les faits, il apparaît opportun de rappeler que le 16 septembre 2015, le Syndicat Autonome des Magistrats du Burkina (SAMAB), le Syndicat des Magistrats Burkinabè (SMB) et le Syndicat Burkinabè des Magistrats (SBM) ont appris l’interruption du Conseil des Ministres du même jour, suivie de la prise en otage du Président de la Transition, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, du Premier Ministre et des autres membres du gouvernement par des éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), et finalement de l’annonce plus tard de la prise du pouvoir par lesdits éléments.


En raison de leur infaillible attachement à l’État de droit, les trois syndicats ont, par deux déclarations datées respectivement des 17 et 19 septembre 2015 :


• condamné avec la dernière énergie possible cette prise d’otage et cette interruption de l’ordre légal, surtout à un mois de la tenue des élections présidentielles et législatives ;


• condamné avec la même énergie les atteintes multiformes au droit à la vie, aux libertés individuelles ainsi qu’au droit de propriété dont la protection et la défense ont été confiées en dernier ressort par la loi fondamentale burkinabè au pouvoir judiciaire ;


• apporté leur pleine solidarité au Président de la Transition, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, au Premier Ministre et à tous les autres membres du gouvernement ;


• exigé leur libération immédiate et sans condition ainsi que le rétablissement de l’ordre constitutionnel ;


• ordonné la suspension dans les différentes juridictions et sur toute l’étendue du territoire de toutes les activités, exception faite de celles qui pourraient tendre au rétablissement de l’ordre constitutionnel rompu jusqu’à la satisfaction de ce que ci-dessus exigé ;


• affirmé leur refus ferme de collaborer de quelque manière que ce soit avec une autre autorité en dehors de celle dont le rétablissement sans condition est demandé.


Nul homme ou nulle entité ne pouvant à leurs yeux revendiquer le droit de vivre au-dessus et en dehors des textes en vigueur, ils se sont réjouis lorsque le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine a, par décision prise à sa 544e réunion tenue le 18 septembre 2015, condamné avec force le changement anticonstitutionnel entrepris, exigé entre autres, le retour au statu quo entre dans un délai de 96h sous peine de qualifier les auteurs de la rupture d’éléments terroristes avec les conséquences de droit, et demandé enfin à tous les États membres de mettre en œuvre les mesures prises.


Les trois syndicats de magistrats burkinabè ont accueilli avec le même enthousiasme la médiation entreprise par la CEDEAO dès les premières heures de la crise et sont restés dans cette ferme conviction que tout ce que les médiateurs pourraient être amenés à proposer ou à accepter ne pourrait ignorer les mesures éminemment pertinentes sus visées du Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine.


Le 20 septembre 2015, ils ont appris que les médiateurs de la CEDEAO dépêchés au Burkina Faso ont fait les propositions suivantes: « 1 – La Libération sans condition de toutes les personnalités détenues suite aux évènements du 17 septembre 2015 ;


2 – La restauration des institutions de la transition et du Président Michel Kafando dans ses fonctions de président de la transition ;


3 – Le retrait des militaires du gouvernement ;


4 – La poursuite du processus électoral et l’organisation des élections présidentielle et législatives, au plus tard le 22 novembre 2015 ;


5 – La Commission électorale nationale indépendante (CENI) devra prendre les dispositions nécessaires en tenant compte de la nouvelle date fixée pour les élections 


6 – Le gouvernement s’attèlera activement à la préparation des élections durant la période restante de la transition ; 7 – Le Conseil national de la transition s’abstiendra de légiférer sur des sujets autres que ceux relatifs à l’organisation des élections et la mise en œuvre du présent accord ;


8 – Les personnes dont les candidatures ont été invalidées sur la base des articles 135 et 166 de la loi électorale du 7 avril 2015 seront autorisées à participer aux prochaines élections. À cet égard, les dispositions seront prises avant le 30 septembre 2015 ;


9- Toutes les questions nécessitant un traitement à long terme, tel que la réforme du secteur de la sécurité et de la défense, y compris le RSP, seront laissées à l’appréciation du président et du gouvernement issus des prochaines élections ;


10 – La cessation immédiate, de toutes les violences et autres violations des droits humains, notamment les entraves aux libertés de mouvement et d’expression ;


11- Les forces de défense et de sécurité assureront pleinement les missions de protection des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national ;


12 – L’acceptation du pardon et l’adoption d’une loi d’amnistie au plus tard le 30 septembre 2015 sur les évènements consécutifs au coup d’État du 17 septembre 2015 ;


13 – Les médiateurs nationaux auront pour mission de veiller à la bonne application du présent accord ».


Les syndicats de magistrats ne trouveraient pas motif à s’exprimer si de telles propositions n’avaient pas l’inconvénient majeur si elles devaient être toutes entérinées :


• de faire échec à la décision du Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine ;


• de faire du recours au RSP en violation flagrante du droit positif burkinabè une voie de recours contre les lois et les décisions de justice ;


• d’attenter gravement à l’indépendance du pouvoir judiciaire burkinabè ;


• d’encourager toute personne dont la responsabilité pénale peut être recherchée à créer des situations de trouble pour espérer être amnistiée ;


• de légitimer les violations des droits humains ;


• de priver la justice burkinabè de toute force morale pour juger d’autres faits, d’autres actes ou d’autres personnes, car elle ne se relèverait jamais du sentiment qu’elle n’est faite que pour les plus faibles.


C’est pour cette raison que les syndicats de magistrats burkinabè, fidèles à leurs déclarations de départ, voudraient rappeler à l’attention de tous :


• qu’ils n’entendent aucunement collaborer avec une autorité établie en violation des textes en vigueur ;


• que le besoin de paix n’est pas inconciliable avec le besoin de justice et que du reste, la meilleure paix, qui s’inscrit dans la durée, est celle qui ne laisse jamais inassouvi le besoin de justice. Ces tueries ont probablement eu lieu parce que d’autres tueries antérieures n’ont pas été sanctionnées, et si celles présentes ou en cours restent impunies, d’autres viendront encore s’ajouter pour revendiquer la même impunité. Le Burkina Faso ne se construira pas dans cette spirale d’impunités.


Les syndicats de magistrats en appellent donc au soutien de tous pour les aider au rayonnement de leur serment et à l’avènement d’une justice égale pour tous.


En tout état de cause, si leur cri de cœur devait être ignoré, il faudrait qu’on se résolve alors à trouver des juges de circonstance, moins portés à l’honneur que ceux qui animent actuellement l’appareil judiciaire dans tous ses compartiments, et qu’on prenne sur soi le courage d’expliquer au peuple burkinabè pourquoi il doit être moins bien traité que les autres.


Non à l’interruption de l’ordre légal et à l’impunité !


Oui à l’État de droit !


Vive le Burkina Faso !

Article_similaires

51 Commentaires

  1. Auteur

    Deug Rek

    En Septembre, 2015 (17:00 PM)
    Taisez-vous ! Vous n'avez jamais osé vous auto saisir pour les cas graves d'assassinat et autres. Les rares cas qui ont été porté à votre appréciation vous aviez déçu. Votre collègue Kam Gustave incarne la personne du juge burkinabe.
    • Auteur

      Abakara

      En Septembre, 2015 (17:29 PM)
      ils sont dans un gouffre extraordinaire , on essaie de leurs faire inviter un chaos ,et un désordre total au lieu de s'en réjouir et de remercier mr sall ,ils optent pour des propos insigniants.comme ils sont malhonnettes et ingrats.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (17:39 PM)
      seneweb tjrs à démonter les gens, à publier des sujets pour faire le buzz ou créer de polémiques ou histoire, macky a essayé c'est pas la peine de parler de lui comme sil n'a rien foutu de bon
    • Auteur

      Sdfg

      En Septembre, 2015 (17:50 PM)
      de toute façon, l'armée burkinabé s'est rangée du côté de la cdeao. le chef d'état major déclare attendre les conclusions de cette institution. je ne suis pas étonné de voir dans quel état se trouve le burkina depuis 50ans, vu les réactions idiotes et ingrates des ressortissants de ce peuple. avec une telle mentalité, ce n'est pas demain la veille que ce pays avancera. parfois on a l'impression d'avoir affaire à des enfants.
    • Auteur

      Oh!!!

      En Septembre, 2015 (17:55 PM)
      ils commence sérieusement à nous les pomper ces gens
      ils n'ont qu'a s'entretuer comme en cote d'ivoire, on n'a qu"a évacuer notre centaine de compatriotes dans ce pays
    • Auteur

      N'importe Quoi !

      En Septembre, 2015 (18:22 PM)
      avant toute chose l'ecomog doit aller au burkina.

      force ne doit pas rester aux mutins !

      le burkina ne doit plus vivre dans la peur !

      en avant l'afrique de l'ouest.
    • Auteur

      Syndicat Autonome Des Minables

      En Septembre, 2015 (20:10 PM)
      le syndicat autonome des magistrats du burkina (samab), le syndicat des magistrats burkinabè (smb) et le syndicat burkinabè des magistrats (sbm)..... merde !!! mais où etiez vous au temps de blaise ???
      pourquoi attendre apres l'intervention des pr sall et yayi pour aboyer?
      sales minables menteurs du burkina faso ....
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (20:31 PM)
      apr taisez vous votre macky a semee le bordel au burkina. vos poste n'y pourront rien.la verite est la verite.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (20:32 PM)
      on bai-se votre femme et vous négocier avec le mec pour qu'il ne bai-se plus votre femme.
      la question c'est comment de tels actes ne saurait être punis?. l'ordre de saurait exisistait s'il n y a pas de justice. laisser les putschistes impunis, c'es encourager, je dirais autoriser d'autres généraux pseudo illuminés cinglés. quelques soit l'issus de cette tragédie, les putschistes doivent être puni de façon à décourager d'autre qui voudrons suivre leur traces. la désobéissance civile, c'est ce que tout peuple sensé ferait pour résoudre ce genre de problèmes une fois pour toute. on ne negocie jamais avec des terroristes
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (21:25 PM)
      c'est des couards ces magistrats
      tous le mondes peut fanfaronner maintenant

      mais méfiez vous de diendrere surtout dos au mur les commandos peuvent faire des dégâts
  2. Auteur

    Paix

    En Septembre, 2015 (17:01 PM)
    Un mauvais accord vaut mieux que la guerre civile. Vous voulez la guerre allez-y. Il faut éviter un bain de sang inutile
    • Auteur

      Sfg

      En Septembre, 2015 (17:28 PM)
      burkinabé et maliens sont du même moule: des ingrats patentés. les maliens ne se privent pas de jeter l'oppobre sur le sénégal malgré les soldat sénégalais qui meurent ou se blessent au nord mali. aujourdhui, c'est le burkina qui nous fait le coup. pourtant, blaise a dirigé et tué pendant 30 ans ce pays sans qu'on entende ces soi-disants magistrats qui, au contraire, ont avalisé les forfaitures de blaise pendant tout son règne. aujooudhui que djendere est en mauvaise posture, il est facile d'être courageux!
    • Auteur

      Mansawali Walimansa Présidium

      En Septembre, 2015 (19:51 PM)
      macky sall est bien le président de la république du sénagal tout comme macky sall est bien le chef de l'état de notre état de droit et de droiture
      espérons ici qu"elle portera encore conseil cette longue nuit d'attente des rapports de forces politiques ou militaires en présence
      demain il fera jour par la grâce du noble créateur sur ses nobles créatures
    • Auteur

      Mansawali Walimansa Présidium

      En Septembre, 2015 (19:51 PM)
      macky sall est bien le président de la république du sénagal tout comme macky sall est bien le chef de l'état de notre état de droit et de droiture
      espérons ici qu"elle portera encore conseil cette longue nuit d'attente des rapports de forces politiques ou militaires en présence
      demain il fera jour par la grâce du noble créateur sur ses nobles créatures
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:04 PM)
    Triste destin que celui de Maky sall de jouer le sale boulot.

    Je regarde avec tout le mepris ces politicards de Benno Bok Yakar qui felicitent Maky Sall pour sa reussite dans cette mediation.

    Dire que dans cette coalition il ya des gens respectables.

    Maky a echoué dans cette affaire.

    L'Union africaine et le peuple burkinabé ont ridiculisé la cedeao et maky sall.
    • Auteur

      Mafoi

      En Septembre, 2015 (21:40 PM)
      la solution,elle est trop simpliste comme l'eau de roche et elle consiste au désarmement de ces terroristes.point,barrre!
      voyez vous,le burkinabè,l'homme intègre est tolérant mais il n'oublie jamais.en effet,combien de fois ces voyous du régiment présidentiel ont perturbé la vie des burkinabè?plusieurs fois et chaque fois le burkinabè tolérerait en se disant chaque fois que c'est la dernière fois.alors trop c'est trop et maintenant les burkinabè vont en finir avec ces terroristes et ne vous en déplaise,ça va se faire,ces terroristes seront désarmés de gré ou de force et nous n'avons pas besoin d'une cedeao pour faire ce job et surtout pas d'un macky sall qui est venu faire copain coquinr avec des terroristes.honte à lui,ce monsieur je commence à le vomir
    Auteur

    Kam

    En Septembre, 2015 (17:10 PM)
    Ah bon ! il ya des magistrats au Burkina ? ??
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:10 PM)
    c est quoi ce cirque? vous voulez vous servir du president Maky Sall comme bouc emissaire?Si les presidents Sall et Boni netaient pas arrives aussi rapidement a Ouaga ou seraient Kanfando etZida? un peu de gratitude! s il vous plait
    Auteur

    Milk

    En Septembre, 2015 (17:11 PM)
    LA FAILLITE DES ELITES DU SENEGAL.



    A FORCE DE FAIRE GREVE , DE PRENDRE DES LIBERTES AVEC LA RIGUEUR AU NOM DU



    MASLA , DE VIVRE QUOTIDIENNEMENT DE POLITIQUE ET DE NIVELLER LES VALEURS



    PAR LE BAS , DE SE REFUGIER DERRIERE UN SPIRITUALISME SYNONYME DE LACHETE ,



    DE BEAUCOUP PARLER SANS AGIR .....nous ne sommes memes pas capables de representer dignement notre pays.

    LA HONTE .TCHIMMM
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:12 PM)


    Ma warou !!!!!

    Ou étaient-ils à la mort de Thomas Sankara ?

    Quelle est la vraie legitimité du Président de transition ? Qui l'a élu ?

    Ils préfèrent la guerre civile ? Les 1200 membres du RSP contre l'armée régulière ?

    Je n'aime pas cet accord mais c'est le moindre mal pour le burkina.

    Salam
    • Auteur

      Kayounkounkoun

      En Septembre, 2015 (21:50 PM)
      oui j'ai aussi pensé comme vous . cette réaction tardive des multiples syndicats de magistrats burkinabé est assez bizarre. en effet après thomas sankara ,d'autres bourkinabé tels norbert zongo ..... sont morts sans qu'un seul magistrat ou syndicat de magistrats ne bouge le petit doigt. autre fait pour le moins bizarre est le fait qu'aucun d'entre nous n'a entendu ni vu ces magistrats dès la prise d'otage des membres du gouvernement de transition. en outre ,personne n'essaie de comprendre que la proposition de l'amnistie des putchistes a certainement fortement contribué à la libération du président kafando. qui plus est , les 13 points ne sont assurément que des propositions. pourquoi refuse t on de voir dans les actes posés par les médiateurs des solutions de sortie de crise point barre? en tout cas ,vivent les présidents macky sall et yayi boni.
      quant aux sénégalais , kamougué diatta et autres rebelles se pavannent dans les pavillons du sénégal sans qu'une seule mouche ne bouge.!!!
    Auteur

    Soodio

    En Septembre, 2015 (17:14 PM)
    SAMAB,SMB,SBM,etc... :frustre: 

    Ces sauvages nous emmerdent.

    Même pas capables d'asseoir la démocratie.

    Et ils se disent "Pays des Hommes Intègres"

    Alors laissez d'autres choisir à votre place:ça vaut mieux que la guerre civile. :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:15 PM)
    Ce sont des ingrats, c'est ça le burkinabais. Ils veulent faire croire que c'est le pays des hommes intègres, mon œil. Ils ont couverts tous les crimes de Diendéré. Vous ne méritez rien du tout. Sales comploteurs.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:18 PM)
    comment peut on confier un dosssier de mediation à maky sall incapable de dialoguer dans son propre pays

    l echec etait prévisible et avec maky le pire est devant nous
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (17:58 PM)
      dialoguer avec qui ? pourquoi ?
      ici au sénégal, un seul arbitre : le peuple, rendez vous 2017 pour le prochain épisode
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (19:33 PM)
      merci d'avoir bouclé ce gars qui parle de dialogue comme-ci le pouvoir n"appartenait pas au peuple via les urnes
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:25 PM)
    Ooooh la honte...Quelle honte, vous privez les pingouins d'un disque pour chanter les louanges du petit poucet sall...Il est cuit.
    Auteur

    Koor Siga

    En Septembre, 2015 (17:31 PM)
    De tout coeur avec le peuple du faso. Les propositions de la CEDEAO sont minables. Macky est un médiocre
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:31 PM)
    Dieu Sait que si l'escalade éclate nul ne sait quand la fin autour d'une table arrivera...demandez messsieurs les burkinabés aux syriens, aux libyens et autres pays en guerre civile...! quelqu'un l'a déjà dit : un mauvais accord vaut mieux que la guerre fils du burkina fasso. A bon entendeur salut !
    Auteur

    Le Templier

    En Septembre, 2015 (17:39 PM)
    "... et qu’on prenne sur soi le courage d’expliquer au peuple burkinabè pourquoi il doit être moins bien traité que les autres".

    ??????????????????????????

     :roadrunner:  :roadrunner: 
    Auteur

    Zoungrana

    En Septembre, 2015 (17:49 PM)
    Le Burkina FiAScO de Macky.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (17:58 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (18:05 PM)
    La plus part des magistrats burkinabe sont des enfants de SANKARA qui ont grandi ,qui ont decidé de ne plus accepter l inpunité . Les burkinabe vont donner un exemple de democratie a l Afrique . .il faut que MACKY sall accorde l amistie a WADE avant de venir faire de telles propositions au BURKINA FASO , un burkinabe peut mourrir pour sa parties . Ns sommes les dignes fils de SANKARA .
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (18:20 PM)
      peut étre sankara sa mort remonte à longtemps mais le journaliste zongo et autres ki date de pas longtemps ou est ce kils étaient? en plus ils n'ont pas la grandeur de se regrouper dans une association alors kan mm
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (18:11 PM)
    le courage des laches : ces juges qui ont lechés les bottes de Campoaré pendant 25 ans et qui osent ouvrir leurs gueules , c'est risible!

    Macky Sall a fait un travail intelligent : retour du Président interimaire , élection avec les candidats pro-Campoaré , pardon pour les putchistes.....en plus cet accord evitait toute effusion de sang !!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (11:35 AM)
      tu es trop idiot. tu es mieux intellectuellement et moralement que quel juge? nourris ton aigreur ailleurs...
    Auteur

    Hum!!!

    En Septembre, 2015 (18:34 PM)
    Toutes ces grandes gueules qui condamnent cet accord au senegal sont prets à pardonner au mfdc s'ils deposent les armes. Peuvent-ils me dore en quoi c'est different en l'espece? J'aimerai juste en quoi ces gens s'attendaient? Que les putschistes acceptent de rendre le pouvoir sans cette garantie? Allo quoi??????
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (18:44 PM)
    Je crois que la décision de la Cedeao bcp le plus sage qu' une autre décision. Après les élections le président élu par assaini le reste. C mieux que de s'entre tuer cme sauvage et après ce réunir au tour d'une table. Ça suffit les tueries pr un fauteuil  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Bravo President Sal

    En Septembre, 2015 (18:51 PM)
    Première minute déjà à Ouaga pour trouver les solutions. Sinon le Burkina serait aujourd'hui dans une situation horrible. L'histoire montrera que vous avez fait ce qu'il fallait
    Auteur

    Iceberg

    En Septembre, 2015 (18:59 PM)
    Lorsque deux éléphants se battent les herbes tout au tour en pâtissent.N'en déplaisent a tous ces gueulards de droit de l'hommiste au yeux de croco globuleux et aux haleines fétides,le PR MACKY SALL est au- moins descendu dans la fosse aux lions pour les dompter a main nues.Que peut on faire dans une nation où les germes de la violence sont cultivés quotidiennement par tout le monde.Depuis l'assassinat du valeureux SANKARA la violence couve toujours au pays du FASO.Sa veuve est allée se terrer en FRANCE.Maintenant il faut trouver une porte de sortie pour le RSP si non gare a un combattant acculé,il risque de combatre avec l'énergie du désespoire. :emoshoot: 
    Auteur

    Passant

    En Septembre, 2015 (19:01 PM)
     :taala_sylla:  L'INTERVENTION DE MACKY PDT LE WEEKEND DERNIER A AU MOINS SAUVE DES VIES !!!!!!!

    En effet, les burkinabés se sont calmés dès qu'ils ont su que la CDEAO sous la direction de Macky s'est immédiattement rendu chez eux pour discuter avec les puchistes.

    Cette rencontre qui s'est déroulée le weekend dernier à au moins eu le mérite de calmer les esprits, de faire baisser la tension et d'éviter la violence, sauvant ainsi des vies

    Et tout compromis qui permet d'éviter la guerre entre burkinabé fréres et soeurs doit être la bienvenue. Parce que personne ne sortira vainqueurs d'une guerre civile entre burkinabé.

    Certes que Blaise Campaoré est démis de ses fonctions, mais cela ne doit pas être une raison d'exclure son parti de l'élection présidentielle. De toute façon, les burkinabés ont majoritairement vomis Blaise Campaoré et Cie et son parti aussi. Alors, que le parti de Blaise participe ou pas à l'élection ne changera rien.

    Et concernant les puchistes, ils ne vont quand même pas accepter de baisser les armes, de rendre le poyuvoir aux civils et de passer au poteau pour être fusillés. C'est donc normal qu'ils exigent qu'on les amestie.

    Quand à ces guignols de magistrats, comme l'on dit la majorité des internautes, on se demande tous ce qu'ils ont fait quand Blaise tripatouillait la constitution ?

    Alors, messieurs les magistrats, Taisez vous !!!!!!!

    Ces compromis proposés par la CDEAO pour vous éviter la guerre sont la meilleure solution pour vous éviter de vous entretuer. A moins que vous vouliez mettre le feu dans votre pays pour trouver le prétexte d'aller demander le status de réfugiés en Allemagne. Mais sachez que les syriens sont déjà là et que l'Europe a déjà fermée ses portes. Donc les seuls pays qui pourront vous accueillir sont vos proches voisins qui vivent déjà dans une galére pas possible. Alors, réfléchissez bien avant de commettre l'irréparable !!!!!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (19:04 PM)
    Macky Sall sera le + mauvais président du Sénégal. Il révèle de + en + son incompétence. Il s'est débarrassé de son entourage d'entrée au pouvoir pour exécuter un programme que nos exploiteurs qui se sucrent de la Sueur des Sénégalais et veulent confisquer le capital que Dieu nous a légué. Le danger est loin d'être cerné. Vous avez vu qu'il est arrogant. Il entre dans une guerre qui sera très longue par cequ'il est "le chef des armées. Il hypotèquent nos ressources et n'entend pas être critique memes par les membres de son cabinet parcequ'il a été élu par le people. quelle arrogance!
    Auteur

    Doxandem

    En Septembre, 2015 (19:22 PM)
    si ya pardon en faveur de blaise,pkoi pas en faveur de dendiere snagono
    Auteur

    Nino

    En Septembre, 2015 (19:39 PM)
    Avec un Président fraises des Bois.....Irresponsable,peureux,facilement Manipulable,peur de ses ministres qui foutent la pagaille et aucune sanction de prise,qui laisse pour la 1er fois dans l'histoire du sénégal 130 Pélerins pour la Mecque sur le tapis sans assistance pendant une dizaine de jours , qui fuit les zones Innondées (Banlieue), pas d'électricités pour les ménages, le monde paysan est dans l'agonie,la famine guette le monde rural,notre justice aux Ordres manipulé au plus haut sommet,des scandales à répétitions au vu et au su de tout le monde et on veut faire croire aux sénégalais que le Plan Sénégal Emergent,pondu apr 2 tondus et 3 pélés et acheté à coup de milliards va nous sorti des ténébres, ce qu'on ne respect pas.ce plan n'est qu'un Plan de Soupoudrage à grande Echelle(PSE) rien ne sera fait par ce gouvernement de tocard et de roublard. les sénégalais jugeront.







    le Pr Amsatou Sow Sidibé disait que: le pays est Bloqué à tout les niveaux,le président n'écoutent pas ces 150 Ministres conseillés et que si la CREI se Résume à condamné uniquement Karim Wade sur la Base d'affabulation,qu'on le libére.parole de la Ministre.











    A Contrario ,L'honorable député Moustapha a dit et a par ailleurs soldé ses comptes avec les animateurs de l'émission «Jaakarloo » qui passe sur la Tfm. «Je leur fous tout dans leur gueule. Mes fils sont meilleurs que ces gens -là qui m'attaquaient sur la télévision de Youssou Ndour. Ce sont des alcooliques qui se payent les femmes d'autrui. Je suis meilleur que leurs pères, leurs mères et leurs tantes... »: dans son différent avec l'Usurpateur de titre de Docteur Cheikh Kante,le plus célébre guitariste du sénégal qui distribue des million à gauche et à droite sans que l'OFNAC ne dit rien,l'assemblé national dirigé par le grand Dormeur du Val qui préserve ses intêrets de prestige.







    Alors voilà l'image et le niveau de ceux qui nous diriges chers compatriotes.A vous de juger!!!

    Auteur

    En Septembre, 2015 (19:44 PM)
    Auteur

    Quel Fumiste!

    En Septembre, 2015 (19:48 PM)
    Tchipiri espèce de mbamou communion!

    Yaw nga am loula doye simbong au bled ngay dem ba boukin

    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (20:05 PM)
     :emoshoot:  :emoshoot:  MACKY SALL EST UN NULLARD IL CONNAIT PAS LA DIPLOMATIE  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (20:23 PM)
    Macky ne peut même pas régler les problèmes dans sa propre formation politique, Moustapha Cissé lo Ndiendere est pire que les putschistes Burkinabé
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (20:45 PM)
    La CEDEAO vient de remettre en cause les propositions bètes MACKY SALL tendant a soutenir le coup d etat le plus bète a cause de la resistance du peuple burkinabe .
    Auteur

    Senegalais De Ouaga

    En Septembre, 2015 (21:09 PM)
    Macky a échoué depuis la chute de blaise Diendere est la personnalité (encore active)la plus détestée du pays Personne n'est pour son amnistie ni pour cette affaire ni pour toutes les autres le décompte des morts n'est pas définitif Macky parle d'amnistie
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (21:15 PM)
    Macky a échué certes. La nouvelle de la cedeao a dit qu'une autre comité de negociation va se rendre à ouaga, sans Macky monsieur amnistie putchistes.
    Auteur

    Xeme

    En Septembre, 2015 (21:17 PM)
    Finalement, dans le monde, seuls Macky Sall, Yayi Boni et François Hollande sont satisfaits de leur propre accord. Lien commun aux trois: tous Charlies.
    Auteur

    Thiessois

    En Septembre, 2015 (21:30 PM)
    L heure n´est pas à l´extremisme, chers Frères Burkinabés. Le Pragmatisme demanderait de procéder par étapes. Pour le moment les tueries ont arreté, et ca c´est crucial. Après, quand l´ordre constitutionel sera rétabli la Justice prendra son cours. La raison d´Etat existe bel et bien et vous ne seriez pas les premiers à ravaler vos douleurs en renoncant à la vengeance. Combien d´histoires ont été étouffées en Occident et ailleurs ? on ne saurait les compter.

    Regardez l´avenir et ne jouez pas aux héros, car les cimetières en sont pleins. Certes la démarche de Macky et de Bony Yayé ne peut résoudre tout le problème, mais elle peut etre un départ.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (21:52 PM)
    les magistrats ont le droit de se syndiquer au burkina. 3 syndicats de magistrats...

    il en est de même au mali.

    au senegal, nous avons une association ou amical des magistrats, je crois...
    Auteur

    Bravo

    En Septembre, 2015 (21:57 PM)
    L'humiliation supreme pour Macky : la CEDEAO vient de s'opposer a ses recommandations. Bravo !!! Tres logique... Que ces malfrats deposent d'abord les armes, se rangent derriere l'armee reguliere et que la justice fasse son travail. Macky montre vraiment sa naivete ici.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (22:20 PM)
    Je suis assez préoccupé par la situation qui prévaut au Burkina Faso.La situation est compliquée dans la mesure où le Régiment de la Sécurité Présidentielle(RSP) est selon d'aucuns, est mieux armée que l'Armée du Burkina,et de plus détient le pouvoir.La question qui me taraude l'esprit est comment sortir de cette situation,si par jurisprudence, les hommes du RSP ont médité sur le cas du capitaine Dadis Camara ,en guinée, ils ne rendront pas le pouvoir sans une clause d’amnistie.Et voila que certains décrit cet accord déjà,et bien , je pense que la seule issue heureuse pour toutes les parties est la solution de la CEDEAO, à défaut , la guerre civile(du moins la guerre inter-armée risque de faire couler beaucoup de sang).

    Comme disait Descartes ," le bon sens est la chose du la mieux partagée" cependant , il faut bien appliquer sa raison pour sortir des situations chaotiques.

    Cher Burkinabés, cogitez bien avant de rejeter cet accord.

    La chance accorde ses faveurs aux esprits avertis.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (22:47 PM)
    France 24 a dit est ce que Macky Sall n'a pas fait un cadeau aux putschistes? la diplomatie Sénégalaise a perdu sa crédibilité, sa hargne et sa personnalité. Le pays ne merite pas ces gouvernants il faut se débarrasser d'eux pour le bien de la nation entière.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (22:54 PM)
    La solution de la CEDEAO est pour le moment la meilleure. Le reste viendra après. Rien ne se fera sans la paix. J ai lu des burkinabés insulter Macky Sall et la CEDEAO, cela prouve qu il ne sont pas intelligent. Au Senegal, seuls les wadistes éternels perdants et aigris sont jaloux du succés de Mr Sall au Burkina faso. Parfois, il faut faire preuve de dépassement pour sortir des situations difficiles. Peuples du Faso, faites des accords pour préserver la paix dans votre pays, ensuite organisez des élections libres et démocratiques, et le Président élu fera le reste. Sinon, ne´écoutez pas vos coeurs, mais réfléchissez pour le bien de l´avenir de vos enfants.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (23:21 PM)
      saawaay ... arretes tes conneries: wade par ci, aigris et jaloux...qu'est ce que tu racontes.
      la situation est beaucoup plus simple que tu ne le penses: demain, 4 chefs d'etat de la cedeao iront a ouaga pour re-installer le regime de la transition, designe et approuve par le peuple. ensuite, ce meme regime tranchera la question de l'amnestie.
      macky a fait une grosse erreur. point barre... l'ua a adopte la position juste des le premier jour: baisser les armes et remettez le pouvoir legitime en place... sinon ....
    Auteur

    Cool

    En Septembre, 2015 (23:02 PM)
    il faut avoir une bonne stratégie:

    -reprendre le pouvoir

    -instaurer la sécurité à tous les niveaux

    -punir les coupables.



    ndank ndank rék
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (00:00 AM)


    Vous voulez se battre avec un agresseur armee si tu negocie tu :baby-crawl: 
    Auteur

    Rastaa

    En Septembre, 2015 (01:10 AM)
    je comprends pas la logique de macky sall il demandent le pardon a des criminels alors il garde karim en prison? il demande de changer la loi qui prive les pro de blaise et pourtant Karim est candidat... Franchement il n'a pas etait conseiller. Les gens qui felicitent macky n'ont pas de cerveaux
    Auteur

    Mig

    En Septembre, 2015 (02:12 AM)
    que cherche le syndicat des magistrats du burkina? cautionner la decision du conseil de l union africaine et renier la cedeao qui a malgre tout, le merite de s impliquer effectivement sur le terrain? un peu de bon sens. c est l u.a. qui est en train de faillir. le projet de plan a ete elabore dans une situation particuliere de crise, dans d etroites limites temporelles; jusqu au 19 septembre, la situation interieure a ouaga etait fragile, l inquietude palpable, mr sy, ainsi que tant d autres personnalites dans la clandestinite. alors qu au seuil du reste du mois septembre, il devient a posteriori facile mais aussi irrespectueux d etablir un jugement aleatoire, defavorable a l egard du projet de sortie de crise, a l egard des personnalites qui l on elabore. a mon avis, cette reaction des magistrats du faso est temporellement dephasee. la quietude est revenu dans les coeurs du peuple. vive la communaute economique des etats de l afrique de l ouest.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (04:52 AM)
    Les magistrats sont tjrs déphasés. Trop idiots.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (05:07 AM)
    • Auteur

      Le Mentaliste !

      En Septembre, 2015 (05:16 AM)
      nous voulions bien faire , pour éviter un bain de sang inutile . nous nous rendons compte que des magistrats parlent d'état de droit et sortent de l'ombre une fois la bombe momentanément désamorcée qu'a cela ne tiennent /. que chacun mange dÉsormais son piment avec sa bouche ! en frère africain et solidaire nous voulions juste partager le piment.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (05:18 AM)
    Macky Sall a ouvert la porte du dialogue, avec Boni Yayi. Ils n'ont fait que proposer. Pour le bien du Burkina. Qu'une proposition. S'ils ne sont pas d'accord, libre à eux de s'entretuer. Heureusement la CEDEAO est revenue. ces magistrarts , ce n'est que maintenanr qu'on entend leur voix.

    maintenant, cette paix que Macky Sall est allée négocier au Burkina, c'est cette paix que nous voulons ici au sénégal. Pas de référendum pour faire respecter sa parole ou pas. Sassou Nguesso qui veut tripatouiller les élections après plus de 30 ans au pouvoir. Non il faut que cela cesse. Nos présidents ne respectent ni la démocratie, ni leurs peuples. Travailler pour son pays, sa jeunesse, c'est aussi savoir quitter le pouvoir à la fin de son mandat.
    Auteur

    Khel Kham Khol

    En Septembre, 2015 (06:51 AM)
    Peuple burkinabe tout ce que la cedeao veut cest deviter de vous entretuer comme des imbecils, une proposition est une proposition, take it or leave it !
    Auteur

    Vrai

    En Septembre, 2015 (06:53 AM)
    Il vaut lieux compter les carte à l'urne que les morts dans la rue ! Toutes les franges de la population doivent participer à des élections libres et démocratiques !! On prend le meilleur et on continue ! Se battre au nom d'une quelconque liberté au nom de la fierté pour entrer ds une guerre civile n''est l'intérêt de personne! Les premiers seront les bourkinabés !

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :taz-smile:  :taz-smile: 
    Auteur

    J3ff

    En Septembre, 2015 (07:34 AM)
    MAcky sall et Boni yayi ONT BAISSE LE FROQUE DEVANT LA GARDE DE COMPAORE !!!!

    QUAND ON LIT LES TERMES DE CET ACCORD,ON N'A PAS LE SENTIMENT QUE CE SONT 2 PRESIDENTS DE LA REPUBLIQUE QUI L'ONT NEGOCIE ! ! ! C'EST JUSTE MINABLE ! SURTOUT QUAND ON SAIT QUE COUPE DE L'AIDE FINANCIERE EXTERIEURE,LE PROJET DE CES VALETS EN TREILLIS DE COMPAORE DE DIRIGER LE PAYS EST UNE VOIE SANS ISSUE ! ! ! ! ! SANS ARGENT VOUS FAITES VIVRE 1 PAYS COMMENT ? en braquant la banque centrale de le CDEAO,LE FMI,LA BANQUE MONDIALE ? C'ETAIT JUSTE LA QUESTION A POSER A CES ASSASSINS ! ! !

    POURQUOI LES MILITAIRES MALIENS ONT LACHE L'AFFAIRE ???!!!!
    • Auteur

      J3ff

      En Septembre, 2015 (07:43 AM)
      mÊme un bon commercant du marche central habitue a bien marchander aurait obtenu mieux comme accord,que ce qu'ont fait ces 2 touristes ! ! !
    Auteur

    Sénégalais Du Burkina

    En Septembre, 2015 (10:39 AM)
    chers compatriotes,vous méconnaissez ce peuple.ils est digne,courtois et très tolérant.quant je lis certains posts, je me rends compte que certains ne mesurent pas ce que représente le RSP au BURKINA;le profond mal qu' une poignée d' individus a fait à tout un peuple.le peuple burkinabè un un peuple d' encaisseur; mais lorsqu' il en a ras le bol,il ne recule devant rien.rassurez vous,il yaurait des morts,(et de toutes les facons il y en as déja) , mais il n'ya pas de risque de guerre civile,car contrairement à ce que certains veulent faire croire en toute mauvaise foi,ce n 'est pas une partie du peuple contre une autre, c' est tout le peuple contre les relents du système compaoré.  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR