Mercredi 23 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Coronavirus : 100 000 personnes arrêtées pour "violation" de mesures de protection au Zimbabwe

Single Post
Coronavirus : 100 000 personnes arrêtées pour "violation" de mesures de protection au Zimbabwe
Plus de 105 000 personnes ont été arrêtées au Zimbabwe depuis le mois de mars pour avoir enfreint les règlements visant à freiner la propagation du coronavirus, selon la police.

Environ 1 000 personnes ont été arrêtées au cours des deux derniers jours pour "mouvements inutiles" ou pour ne pas avoir porté de masque, ajoutent-ils.

Les restrictions ont été légèrement assouplies dans le pays, où plus de 1 500 infections ont été confirmées.

Le gouvernement est accusé d'utiliser ces mesures pour cibler l'opposition et arrêter les militants, ce qu'il nie.

L'opposition et les groupes de la société civile se mobilisent pour des manifestations nationales le 31 juillet afin d'exiger le départ du président Emmerson Mnangagwa.

En vertu de la réglementation actuelle, tous les Zimbabwéens qui reviennent de l'étranger sont tenus de rester en quarantaine pendant trois semaines dans une installation approuvée par le gouvernement.

Selon la police, un total de 276 personnes ont fui les centres de quarantaine, dont certaines avaient été testées positives.

Près de 30 d'entre elles ont été arrêtées et seront poursuivies en justice pour avoir exposé leurs familles et leurs communautés au virus, a ajouté la police.

Parmi elles, deux hommes avaient infecté sept membres d'une famille, a rapporté la télévision d'Etat.

La police a déclaré qu'elle avait l'intention de redoubler d'efforts pour faire appliquer les règlements, arguant que de nombreuses personnes sont devenues complaisantes.

Des repaires de buveurs ont été ouverts et des "beuveries" sont organisées dans les arrière-cours, a déclaré la police.

"Nous allons arrêter tous ces contrevenants", a déclaré le porte-parole Paul Nyathi, cité par la télévision d'État.

Les mesures de confinement du Zimbabwe pour lutter contre la propagation du coronavirus ont aggravé la crise économique et politique du pays.

Le gouvernement s'attend à ce que l'économie se contracte de 4,5 % cette année, tandis que l'inflation annuelle a grimpé à 785 % en juin.

Il y a des appels à plus de protestations contre le président Mnangagwa, qui semble de plus en plus intolérant à la critique, rapporte Will Ross, rédacteur régional de la BBC World Service Africa.

Si les gens descendent dans la rue, il y aura forcément beaucoup plus d'arrestations, ajoute notre rédacteur.

Pendant ce temps, dans l'Afrique du Sud voisine, la police a ouvert des dossiers contre plus de 230 000 personnes accusées d'avoir défié les règlements de bouclage, comme le montrent les statistiques officielles publiées en mai.

L'Afrique du Sud a enregistré jusqu'à présent plus de 320 000 cas et 4 600 décès depuis mars - le plus grand nombre d'Afrique. La semaine dernière, le président Cyril Ramaphosa a averti que "la tempête est sur nous".

liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email