Mardi 17 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Afrique

Côte d’Ivoire: tension dans le pays, des tirs entendus à Bouaké

Single Post
Côte d’Ivoire: tension dans le pays, des tirs entendus à Bouaké

Le réveil a été brutal ce vendredi 6 janvier au matin pour les habitants de Bouaké, la deuxième ville de Côte d’Ivoire, qui se trouve au centre du pays. Des tirs ont été entendus dès le milieu de la nuit. Des militaires bloquent depuis le petit matin les accès principaux de la ville. Apparemment, il s’agirait de revendications concernant leurs salaires.

La situation est encore assez confuse, car il est pour l’instant difficile de déterminer qui sont les auteurs de ces tirs. Certaines sources au ministère de la Défense, évoquent des militaires démobilisés, d’autres témoins à Bouaké même affirment avoir vu des hommes en uniformes sur les barrages dressés au niveau des corridors sud et nord d’accès à la ville donc plutôt des militaires du rang.

Le ministre de la Défense n’a toujours pas officiellement communiqué sur ces mouvements. Les tirs entendus en ville seraient des tirs en l’air de kalachnikovs ou autres armes automatiques, mais pas très fournis. Il règne, selon certains habitants joints par RFI, une certaine inquiétude, mais pour le moment, on n’évoque aucune victime : « Ça a débuté à deux heures du matin. Il y a les militaires qui ont pris pratiquement la ville en otage. Ils ont attaqué les commissariats, ils ont pris les armes. Depuis 8 heures, ils ont bouclé les deux corridors nord, est, sud, ouest. Tout est fermé ».

Autres foyers de tension

La préfécture a été attaquée, des  commissariats auraient été « visités » par les mutins qui se seraient emparés des quelques véhicules et armes des policiers. Selon toute vraisemblance, il s’agirait de revendications concernant des primes réclamées par ces militaires du temps de leur passage à l’Ecomog, la Force armée de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), que ces militaires réclament encore et toujours de manière récurrente. Et Bouaké n’est pas la seule ville du pays concernée par cette montée de tension.

Le mouvement d’humeur est apparemment coordonné puisque dans la matinée des tirs ont également été entendus à Daloa plus à l’ouest du pays. Une source nous indique également qu’à Korogho au Nord, aux alentours de la préfecture, des engins de chantiers bloqueraient les principaux accès routiers. Là aussi, ce sont des militaires qui réclament des primes impayées. Le ministre de la Défense, Alain Richard Donwhai est en ce moment même avec le président de la République pour faire le point sur la situation. La présidence indique qu’un communiqué devrait intervenir dans l’après-midi.


affaire_de_malade

8 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (14:58 PM)
    Ce sont des anciens soldats des Forçes nouvelles qui ont combattu pour Ouattra Aujourdhui demobilises et qui n'ont jusque ici reçus leur prime fixée à 5 millions  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:31 PM)
    Le bien comme le mal retourne toujours à sa source !!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (15:51 PM)
    VOILA ! SORO EST SORTI DU BOIS !.... JE M'Y ATTENDAIS DEPUIS QUE ADO A DIT QU'IL SERA PAS CANDIDAT EN 2020 !

    A VOS ARMES CITOYENS , LES FN REVIENNENT
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (16:02 PM)
    Ca c'est quoi même. Côte d'Ivoire là faut pas faire comme Gambie.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (17:06 PM)
    Ça sera une série d'épisodes jusqu'en 2020

    Ouattara ne sera pas candidat

    Sori veut la présidence Ambak veut etre le dauphin de Oiattra

    Sori va mobiliser ses Forçes pour etre agressif et peser sur la balance

    Alors que lâ çote divoire est sur le chemin de l'émergence voilà que des opportunistes vont le jeter dans un gouffre ençore
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (17:14 PM)
    thieye l'afrique

    {comment_ads}
    Auteur

    Matar

    En Janvier, 2017 (18:37 PM)
    Dommage que ces soldats nnt pas compris que le combat est ailleurs cest le combat contre le sous developpement que la cote divoire est entrain de vaincre dailleurs
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2017 (22:52 PM)
    la violence appelle toujours a la violence. quand vous vous rappelez Yahya Jameh est sortit du liberia quand Diawara ne leur a pas payé leurs primes ( Eleine Sirlif devrait le savoir avant de venir ouvrir sa gueule) que tout cela vient de la crise des fous du liberia). Yahya est sorti de cet crise et voila quelque qui sortira d'une crise d'argent. Envoyez de gens en Gambie mais avant il faut demander a selbé dans kel direction el a vu yahya fuir et il faut aller y planter des gens. ah cet fol. attention! sur tout ce que vous allez entreprendre il faut etudier la question de font en comble si non la facture sera dure a payer pour nous les pauvres. je me demande kan ça finira
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email