Mardi 22 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Crise au Mali : Ibrahim Boubacar Keïta attaque l'imam Dicko et l'accuse de…

Single Post
Crise au Mali : Ibrahim Boubacar Keïta attaque l'imam Dicko et l'accuse de…
Comme annoncé depuis quelques jours, les chefs d'État de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cedeao) se réunissent, depuis quelques heures, par visioconférence, en sommet extraordinaire consacré à la crise qui sévit au Mali. D'emblée, ces présidents ont accepté le principe de sanctions ciblées contre tous ceux qui s'opposeront au retour de la stabilité dans ce pays.

Quant au président malien, très attendu dans son intervention et soutenu par ses frères, il a eu des mots très durs à l'égard de son opposition et de l'imam Dicko, note Rfi.

Selon Ibrahim Boubacar Keïta, le but de ces manifestations organisées par l'imam Dicko est de conduire à une transition dirigée par le célèbre marabout et qui devrait ouvrir la voie à un État islamique. "C'est là, la rançon de guerre de l'imam Dicko, un crime impardonnable", lâche IBK, des propos relayés par le site français.

Tout en dénonçant l'arrogance de l'imam Dicko vis-à-vis des chefs d'État de la Cedeao, Ibrahim Boubacar Keïta leur a parlé d'un coup d'État rampant des opposants.

"L'imam Dicko est acculé, selon IBK. Il est sorti de sa tanière et son projet est dévoilé".

Enfin, le président malien a déclaré qu'il adhère aux conclusions du rapport de la Cédéao. La conférence doit se poursuivre désormais autour d'un débat entre les chefs d'État.

"La crédibilité de la Cedeao est en jeu dans cette crise", a déclaré pour sa part Alassane Ouattara de la Côte d'Ivoire. "Nous sommes du côté du peuple malien, mais nous ne sommes pas du côté du désordre", a-t-il ajouté toujours sur Rfi.

liiiiiiiaffaire_de_malade

28 Commentaires

  1. Auteur

    Boy Sereer

    En Juillet, 2020 (16:06 PM)
    La réthorique des Président africains ... ouin ouin c'est l'opposition ! On connait la même sous nos cieux .

    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (16:15 PM)
      le mali avait déjà raté une occasion de bonnes négociations : avec cheikh modibo diarra qui n'aurait jamais dû être 1er ministre mais plutôt négociateur entre les factions. car il jouissait d'un grand prestige et cela lui aurait permis d'être accepté partout. c'est un peu comme si cheikh anta diop, au moment des tensions graves entre diouf et wade avaient dégénérer. mais lui auss s'était déjà constitué opposant. faut que les grands intellectuels se mettent au vert au cas ou. au sénégal, presque tous les grands cerveaux se sont mis pour le pouvoir ou contre le pouvoir. en europe il y'a un réservoir important d'intellectuels reconnus et respectés qui pourront toujours faire des médiations.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (17:53 PM)
      parle de ce que tu sais et maîtrises . cheikh anta est mort en 1986 alors que les tensions entre diouf et wade c'est 1988.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (18:17 PM)
      le correspondant d’une radio étrangère en poste dans une capitale d’un État membre de la cedeao prête au président ibrahim boubacar keita des propos musclés contre l’imam dicko lors du sommet extraordinaire tenu ce 27 juillet 2020 sur la crise malienne. les déclarations dudit correspondant sont entièrement fantaisistes.


      par présidence de la république du mali
  2. Auteur

    En Juillet, 2020 (16:21 PM)
    L'ordre républicain doit être respecté. Si les revendications des manifestants peuvent être légitimes, IBK aussi a de la légitimité de par son élection au suffrage universel. Le vote du peuple malien ne doit pas être volé.

    N'oublions pas ce qui est arrivé au président égyptien, injustement retiré du pouvoir après une élection démocratique. C'est pas arrivé y a 100 ans mais moins de 10 ans, donc n'oublions pas si vite.

    Le Mali appartient aux maliens, IBK compris. La main tendue des autorités doit être acceptée par les manifestants, trouver les moyens d'arrondir les angles. Je me méfie de ces soulèvements populaires où chacun croit bien faire et au finish se met à regretter l'ordre ancien. Demandez aux libyens ou aux égyptiens.

    Auteur

    En Juillet, 2020 (16:27 PM)
    IBK, demain quand ça va chauffer contre toi, tes homologues de la CDEAO ne seront pas au Mali pour te sauver. On sait que c'est un club de présidents qui ne diront jamais le contraire des apsirations du peuple malien mais nous pensons que tu dois te calmer, négociier pour une sortie heureuse de la crise qui éviterait un bain de sang dans ton pays. Le sang a assez coulé. Il faut de part et d'autre des discours rassembleurs, appaisants pour une solution durable.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (16:31 PM)
    IBK doit tempérer car il se trouve en mauvaise posture.
    Auteur

    Last

    En Juillet, 2020 (16:32 PM)
    Ce vaurien d'IBK oublie que c'est lui qui tient les renes du pouvoir. Si depuis qu'il est elu, il s'était attelé a la satisfaction des aspirations du peuple malien, il n'y aurait pas de contestation aujourd'hui. L'imam Dicko a bon dos. Il ne fait que mettre a nu mes carences de ce regime fantoche. Ce con qui deteste me Senegal sans raison.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (16:33 PM)
    Et la Cedeao qui vient de demander la démission de 31 députés qualifiés de mal élus. Les lignes commencent à bouger. Sans les manifestants on en aurait jamais parlé
    Auteur

    En Juillet, 2020 (16:35 PM)
    Quel idiot celui-là, tu fais quoi des revendications de ton peuple, il y a la menace djihadiste c sûr mais ça ne ta pas empêché de détourner les fonds du pays avec ta famille, tu n'as pas lutter contre la pauvreté et tu n'écoutes pas ton peuple, tu es aussi responsable de l'expansion djihadiste qui menace non seulement le Mali mais tous nos pays et les présidents de la cdeao dont tu parles sont des voleurs comme toi, ils savent utiliser la force contre les faibles, il va falloir penser à rendre aux peuples ouest Africain ce qui leur revient leur souveraineté, des présidents qui n'ont aucune vision, des valets de la France.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (16:36 PM)
    Il a été élu démocratiquement

    Laissez le finir son mandat

    Les Maliens pourront alors choisir librement de le reconduire ou d'élire un nouveau

    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (16:56 PM)
      vu la conclusion de la cedeao sur l'élection des députés, il y a un gros sur la manière dont se sont déroulés les présidentielles
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (18:38 PM)
      arrêter avec ces histoires il a été élu démocratiquement, oui c'est vrai mais il a aussi juré et prêté serment devant dieu et les hommes de défendre sa patrie et son peuple, s'il ne le fait pas? ou si il trahit son peuple, la constitution prévoit des mesures pouvant aller de la destitution à la condamnation pour haute trahison. quand on donne les ressources naturelles d'un pays à des étrangers on a trahi son peuple et on doit dégager.
    Auteur

    Ssss

    En Juillet, 2020 (16:41 PM)
    IBK n'a fait que pondre le discours du gouvernement français pour décrédibiliser les manifestants notamment la figure importante, il faut l'accuser d'islamisme. malheureusement les intellectuels africains ont quitté le terrain de la réflexion et de l'analyse. cela laisse le terrain à la France, ses médias et ses relais locaux pour faire le travail en silence avec la complicité de nos chefs d’État.
    • Auteur

      Anonyme

      En Juillet, 2020 (17:07 PM)
      ah bon il a été élu démocratiquement ? tu nous l'apprends. et tu penses que c'est la première fois que cette cour constitutionnelle accepte le tripatouillage des résultats d'élections ? réveille toi frérot.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (16:50 PM)
    Je suis de tout coeur avec la légalité
    Auteur

    En Juillet, 2020 (16:58 PM)
    La légalité ne peut reposer sur un hold-up électoral
    Auteur

    Ibk : Ton Masque Tombe !

    En Juillet, 2020 (17:06 PM)
    je cite les propos rapportées comme étant ceux de IBK : """C'est là, la rançon de guerre de l'imam Dicko, un crime impardonnable", lâche IBK,""

    Si c'est IBK qui considère l'avènement d'un état islamique comme ""un crime impardonnable"" alors IBK vient de signer SON ARRÊT DE MORT et son acte d'accusation contre sa propre carcasse !

    A présent ca devient une NÉCESSITÉ de débarquer un tel individu !
    • Auteur

      Gaynaako

      En Juillet, 2020 (17:13 PM)
      ibk vient de révéler qui il est !
      j'espère que les maliens patriotes en prendront acte et redoubleront de détermination pour le foutre dehors et le poursuivre en justice !
    • Auteur

      Ba Soubeu !

      En Juillet, 2020 (07:23 AM)
      tu le répéteras le jour du jugement dernier et tu verras ce que ton affirmation te vaudra .... d'ici là, inutile de me casser les oreilles avec tes opinions ineptes, ça n’intéresse que toi .....
    Auteur

    En Juillet, 2020 (17:07 PM)
    Le terrorisme a bon dos. Bientôt on va taxer les marchands ambulants qui ont saccagé la mairie de terroriste. Et pourtant ce sont les mêmes soulèvements populaires qui ont valu la démission de nombreux gouvernements en occident mais on parle jamais de terrorisme. Ce mot est juste bon pour l’Afrique, le moyen orient et certains pays sud américains.. heureusement on est pas dupe.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (17:30 PM)
    IBK est un chef d'Etat. il a des informations pertinentes plus que tout autre malien. Ila dit vrai. cet imam Dicko est àla pièce maitresse des islamistes basta aussi au Maroc qui aurait oser lui offrir son ambassade à Bamako pour asle.
    Auteur

    Baye Ale

    En Juillet, 2020 (17:40 PM)
    Nous sommes du côté du peuple et non du désordre alors que vous foutez le désordre en ci en voulant forcer un 3 mendat
    Auteur

    En Juillet, 2020 (17:46 PM)
    peu de presidents africains sont élus de maniere democratique-

    macky, ibk; alassane n'en font pas partie.



    Auteur

    Dieye Babacar

    En Juillet, 2020 (17:53 PM)
    Le club des amis chefs d'État de la cdeao est très solidaire ,ces présidents doivent tous partir,il faudrait qu'ils comprennent qu'ils tirent leur légitimité du peuple,ce sont les populations qui les ont élus,quand les populations n'en veulent plus, ils doivent avoir l'honnêteté de partir.Ibrahima Boubacar Keïta a atteint ses limites objectives comme du reste ses autres amis présidents,alpha Condé et macky sall, ils sont les présidents les plus médiocres d'Afrique ,le bateau Mali est entrain de tanguer et de prendre de l'eau de partout, IBK est incapable de redresser et de boucher les trous!!! Il faut qu'il parte,IBK est entrain de mentir et de manipuler l'opinion internationale, imam dicko est loin d'être un fodamentaliste islamiste ,il ne cherche pas à islamiser le Mali,ce n'est pas vrai,ce n'est pas un problème Imam dicko mais plutôt une révolte populaire,le président macky sall doit faire très attention de par ses prises de position,nous avons nos populations au Mali,il sera tenu pour responsable de tout ce qui leur arrivera

    Auteur

    Billy

    En Juillet, 2020 (17:53 PM)
    Tout peux se résoudre à travers la négociation tout en évitant des pertes inutiles en matériels et en vies humaines entre frères et sœurs d’un même Pays.

    Il suffit simplement d’appliquer les textes de Lois qui régissent la gestion du Pays tout en ayant à l’esprit que rien et personne ne sont éternels dans ce monde. Les Lois sont faites aussi pour résoudre nos problèmes internes.

    Le Mali est à l’origine historique de la fierté africaine pour ceux qui connaissent l’histoire de l’Afrique. Les actuels acteurs politiques maliens doivent s’inspirer de la charte de Kouroukanfouwa.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (17:56 PM)
    Macky est réélu au premier tour avec près de 58% des suffrages exprimés. Tcheum!!!
    Auteur

    En Juillet, 2020 (17:56 PM)
    Les navires humanitaires bloqués par le zèle des gardes-côtes italiens

    Après l’immobilisation de l’« Ocean-Viking » et le « Sea-Watch », plus aucun bateau n’opère actuellement au large de la Libye pour secourir les migrants.



    Par Jérôme Gautheret Publié aujourd’hui à 11h55, mis à jour à 18h51
    Auteur

    En Juillet, 2020 (17:59 PM)
    IBK a suivi les conseils des Français au plus haut sommet en acceptant de ne pas attaquer leurs amis TOUAREGHS alliés aux terroristes pour des raisons stratégiques. Dans ces conditions, soit les Africains s'y mêlent en demandant à cheque état de la CDEAO de permettre le recrutement de volontaires qui seraient largués aux quatre coin de la zone où sont les rebelles. Le combat doit être de tous les Africains parce que le Mali est attaqué dans son territoire et en dehors de ce qui est revendiqué pour devenir la REPUBLIQUE AZAWAD ! N'oublions pas que la France a comme amis les TOUAREGHS depuis plus de 60 ans !
    Auteur

    En Juillet, 2020 (18:03 PM)
    En Afrique, plus il y a des risques pour des chefs d'Etats en exercice d'aller au second tour en cas d'élections, plus il y aura des coups de force de leur part pour se déclarer vainqueur au premier tour.
    Auteur

    Remarque

    En Juillet, 2020 (18:16 PM)
    Finalement la France a parlé
    Auteur

    En Juillet, 2020 (20:12 PM)
    Ceyy sénégalais. Y'a pas son deux. Ils s'opposent jusqu'au Mali. Teusssssss.
    Auteur

    Kariim

    En Juillet, 2020 (20:54 PM)
    Ce vaut rien vraiment IBK.. . l'image meme d'un cancre de l'elite africaine, je connais une personne qui l'a connu personnellement quand il etrait etudiant a Paris dans les annees 70, qui me dit ceci " il etait tres brillant et tres eclairer, mais avec le pouvoir sa tete est tourne comme beaucoup d’africains il est devenu fou fou à l'image des elites africaines helas ...."

    Il a pas tord mon ami la je pense.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (01:19 AM)
    En cas de transition, le Mali va devenir comme la Lybie.
    Auteur

    Kandiane

    En Juillet, 2020 (16:16 PM)
    Un iman est a la mosque pas dans la rue.
    Auteur

    Mamadou Diédhiou

    En Juillet, 2020 (08:12 AM)
    Il faut comprendre une et une seule chose: la révolte et ou l'émeute sont une conséquence, l'injustice en est la cause. IBK aurait été le même lors de son premier mandat le Mali ne se retrouverait pas dans une pareille situation. Avertissement solennel à tous les chefs d'État de la CDEAO, si vous décidez d'envoyer des troupes au Mali pour sauver le fauteuil de votre pair, alors préparez-vous à mettre vos drapeaux en berne. Les maliens ont une tradition guerrière donc ne pas les confondre avec les autres (Libéria, sierra Léone, Gambie et guinée Bissau).

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email