Mardi 07 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

EN DIRECT. Libye : les insurgés auraient abattu leur avion par erreur

Single Post
EN DIRECT. Libye : les insurgés auraient abattu leur avion par erreur

Journée sous haute tension en Libye. Après l'ultimatum lancée par Paris, Londres, Washington et plusieurs pays arabes vendredi soir, une intervention militaire internationale pourrait avoir lieu ce samedi.

Mouammar Khadafi aurait violé le cessez-le-feu dans la nuit de vendredi à samedi, selon desMouammar Khadafi aurait violé le cessez-le-feu dans la nuit de vendredi à samedi, selon des journalistes présents à Benghazi et des témoins sur place. Le Guide libyen, lui, accuse les insurgés d'avoir fait de même à Al Magrun, à 80 km de la capitale rebelle.

Au niveau diplomatique, après avoir poussé pour l'adoption d'une résolution obtenue jeudi soir au conseil de sécurité de l'ONU, la France organise ce samedi un sommet international sur la Libye à Paris, qui s'annonce décisif.

12h54. Or noir. La production de pétrole en Libye a chuté à 400 000 barils par jour en raison de l'insurrection qui secoue le pays depuis plus d'un mois, annonce le président de la Compagnie nationale de pétrole.

12h44. Avion abattu. L'opposition anti-Kadhafi confirme officiellement que l'avion abattu à Benghazi était un appareil des insurgés. Selon Al Jazeera, il aurait été abattu par erreur par les rebelles.

12h39. Fuite. Les personnes fuyant Benghazi se comptent désormais par milliers, selon l'AFP.

12h37. Pays arabes. Un diplomate affirme que le Qatar, les Emirats arabes unis, le Maroc et la Jordanie sont attendus au sommet de Paris, qui devrait débuter d'ici une vingtaine de minutes.

12h31. Guerre de l'information bis. Mustapha Abdel Jalil, président du Conseil national de transition et chef des insurgés, assure que le général Abdel Fattah Younis, l'ancien ministre de l'Intérieur qui avait rejoint les insurgés, n'a absolument pas regagné les rangs de Kadhafi, comme l'a annoncé il y a quelques minutes la télévision d'Etat.

12h23. Autre ville attaquée ? Selon un membre du conseil national de transition (CNT), la ville de Misrata aurait subi des attaques ce matin. Des snipers pro-Kadhafi auraient tués deux personnes.

12h17. Guerre de l'information. Une radio d'opposition à Al Baïda assure que des forces pro-Kadhafi ont été tuées à Benghazi. Un présentateur explique que des témoins à l'hôpital de Benghazi n'avaient pas vu de victimes issues des rangs des insurgés, mais un très grand nombre des forces de Kadhafi.

12h13. Manoeuvre politique. L'ancien ministre libyen de l'Intérieur, le général Abdel Fattah Younis, qui avait fait défection pour prendre le commandement des insurgés à Benghazi (est), a été rétabli dans ses fonctions, annonce la télévision d'Etat.

12 heures. Extraits des lettres de Kadhafi. A son «frère» Barack Obama : «Vous resterez toujours un fils. Mais j'ai tout le peuple de Libye derrière moi. Je suis préparé à mourir et nous avons tous les hommes, enfants et femmes avec nous. Al-Qaïda est une organisation armée, qui transite par l'Algérie, la Mauritanie et le Mali. Que feriez-vous s'ils contrôlaient militairement des villes américaines ? Je suis votre exemple.» A Nicolas Sarkozy, David Cameron et Ban Ki-Moon : «La Libye n'est pas à vous, la Libye est aux Libyens. Vous n'avez pas de droit ici. Vous regretterez votre ingérence.»

VIDEO. L'incroyable conférence de presse du porte-parole de Mouammar Kadhafi (en anglais).

11h51. Rencontre en petit comité. Un responsable américain vient d'annoncer qu'une rencontre entre Nicolas Sarkozy, David Cameron et Hillary Clinton aura lieu avant le début du sommet sur la crise libyenne, selon le Monde.

11h44. Incertitude sur l'avion abattu. Selon plusieurs sources, Al-Jazeera et la BBC, l'avion abattu appartiendrait en fait aux rebelles.

11h10. Plus de détails sur la déclaration de Kadhafi. Le Guide aurait envoyé des lettres à Nicolas Sarkozy, au président américain Barack Obama, au Premier ministre britannique David Cameron, au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon. Morceaux choisis : «Les Libyens sont prêts à mourir pour moi» ; «C'est notre pays» ; «Nous ne pourrons jamais faire feu contre notre peuple»... 11 heures. Menaces de Kadhafi. Un porte-parole du régime libyen fait une déclaration télévisée. Il rapporte les propos menaçants du Guide libyen à Cameron et Sarkozy : vous «regretterez» toute ingérence en Libye.

10h52. Rencontre internationale. Le sommet débutera à Paris, au palais présidentiel de l'Elysée, à 13h30, et vise à associer les pays arabes, africains et les occidentaux en cas d'intervention militaire contre le régime de Mouammar Kadhafi, en vertu de la résolution votée à l'ONU jeudi.

Actualité > Vent de révolte de l’Egypte à l’Iran EN DIRECT. Libye : les insurgés auraient abattu leur avion par erreur A.C. | Publié le 19.03.2011, 07h16 |

Mise à jour : 12h56 BENGHAZI, 19 mars. Un avion militaire libyen abattu dans le ciel de la ville de Benghazi tenue par les rebelles. L'aéronef aurait été touché par au moins deux missiles. | (AFP/Patrick Baz) 64 réactions Réagir Journée sous haute tension en Libye. Après l'ultimatum lancée par Paris, Londres, Washington et plusieurs pays arabes vendredi soir, une intervention militaire internationale pourrait avoir lieu ce samedi. Mouammar Khadafi aurait violé le cessez-le-feu dans la nuit de vendredi à samedi, selon des journalistes présents à Benghazi et des témoins sur place. SUR LE MÊME SUJET DIAPORAMA. A Benghazi, un avion militaire abattuLe récit de la journée de vendrediLibye : le texte de l'ultimatum lancé à KadhafiCHRONOLOGIE. Libye : de l'insurrection à la résolution de l'ONU Libye: l'espoir mêlé d'inquiétude des réfugiés à la frontière tunisienne La France et ses alliés prêts à frapper Kadhafi Comment Sarkozy a mené l’affaire Questions sur une intervention aérienneQu'est-ce qu'une zone d'exclusion aérienne ? A Benghazi, la situation reste explosive Le Guide libyen, lui, accuse les insurgés d'avoir fait de même à Al Magrun, à 80 km de la capitale rebelle. Au niveau diplomatique, après avoir poussé pour l'adoption d'une résolution obtenue jeudi soir au conseil de sécurité de l'ONU, la France organise ce samedi un sommet international sur la Libye à Paris, qui s'annonce décisif.

12h54. Or noir. La production de pétrole en Libye a chuté à 400 000 barils par jour en raison de l'insurrection qui secoue le pays depuis plus d'un mois, annonce le président de la Compagnie nationale de pétrole.

12h44. Avion abattu. L'opposition anti-Kadhafi confirme officiellement que l'avion abattu à Benghazi était un appareil des insurgés. Selon Al Jazeera, il aurait été abattu par erreur par les rebelles.

12h39. Fuite. Les personnes fuyant Benghazi se comptent désormais par milliers, selon l'AFP.

12h37. Pays arabes. Un diplomate affirme que le Qatar, les Emirats arabes unis, le Maroc et la Jordanie sont attendus au sommet de Paris, qui devrait débuter d'ici une vingtaine de minutes.

12h31. Guerre de l'information bis. Mustapha Abdel Jalil, président du Conseil national de transition et chef des insurgés, assure que le général Abdel Fattah Younis, l'ancien ministre de l'Intérieur qui avait rejoint les insurgés, n'a absolument pas regagné les rangs de Kadhafi, comme l'a annoncé il y a quelques minutes la télévision d'Etat.

12h23. Autre ville attaquée ? Selon un membre du conseil national de transition (CNT), la ville de Misrata aurait subi des attaques ce matin. Des snipers pro-Kadhafi auraient tués deux personnes.

12h17. Guerre de l'information. Une radio d'opposition à Al Baïda assure que des forces pro-Kadhafi ont été tuées à Benghazi. Un présentateur explique que des témoins à l'hôpital de Benghazi n'avaient pas vu de victimes issues des rangs des insurgés, mais un très grand nombre des forces de Kadhafi.

12h13. Manoeuvre politique. L'ancien ministre libyen de l'Intérieur, le général Abdel Fattah Younis, qui avait fait défection pour prendre le commandement des insurgés à Benghazi (est), a été rétabli dans ses fonctions, annonce la télévision d'Etat. 12 heures. Extraits des lettres de Kadhafi. A son «frère» Barack Obama : «Vous resterez toujours un fils. Mais j'ai tout le peuple de Libye derrière moi. Je suis préparé à mourir et nous avons tous les hommes, enfants et femmes avec nous. Al-Qaïda est une organisation armée, qui transite par l'Algérie, la Mauritanie et le Mali. Que feriez-vous s'ils contrôlaient militairement des villes américaines ? Je suis votre exemple.» A Nicolas Sarkozy, David Cameron et Ban Ki-Moon : «La Libye n'est pas à vous, la Libye est aux Libyens. Vous n'avez pas de droit ici. Vous regretterez votre ingérence.» VIDEO. L'incroyable conférence de presse du porte-parole de Mouammar Kadhafi (en anglais).

11h51. Rencontre en petit comité. Un responsable américain vient d'annoncer qu'une rencontre entre Nicolas Sarkozy, David Cameron et Hillary Clinton aura lieu avant le début du sommet sur la crise libyenne, selon le Monde.

11h44. Incertitude sur l'avion abattu. Selon plusieurs sources, Al-Jazeera et la BBC, l'avion abattu appartiendrait en fait aux rebelles.

11h10. Plus de détails sur la déclaration de Kadhafi. Le Guide aurait envoyé des lettres à Nicolas Sarkozy, au président américain Barack Obama, au Premier ministre britannique David Cameron, au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon. Morceaux choisis : «Les Libyens sont prêts à mourir pour moi» ; «C'est notre pays» ; «Nous ne pourrons jamais faire feu contre notre peuple»... 11 heures. Menaces de Kadhafi. Un porte-parole du régime libyen fait une déclaration télévisée. Il rapporte les propos menaçants du Guide libyen à Cameron et Sarkozy : vous «regretterez» toute ingérence en Libye.

10h52. Rencontre internationale. Le sommet débutera à Paris, au palais présidentiel de l'Elysée,

à 13h30, et vise à associer les pays arabes, africains et les occidentaux en cas d'intervention militaire contre le régime de Mouammar Kadhafi, en vertu de la résolution votée à l'ONU jeudi. VIDEO. «Tout est prêt» pour une action en Libye, selon Alain Juppé.

10h45. Exode. Des centaines de personnes fuient par le nord-est la ville de Benghazi, bastion des rebelles où des bombardements ont eu lieu dans la matinée, rapporte un journaliste de l'AFP.

 

10h18. Géopolitique. Une intervention étrangère en Libye pousserait les voisins du pays à se joindre aux forces du colonel Mouammar Kadhafi, affirme le vice-ministre libyen des Affaires étrangères Khaled Kaaim, dans une interview à la radio BBC 4.

10h02. Témoignage. James Bays, un journaliste d'Al-Jazeera à Benghazi, décrit ce qu'il voit : «Nous entendons encore des coups de feu au loin, j'ai entendu une explosion il y a quelques instants. Nous avons vu des canons anti-aériens, des ambulances et du personnel médical »

9h51. Tanks. Un journaliste de la BBC à Benghazi assure que des tanks pro-Kadhafi sont présents dans la ville. 9h39. Barricades. Des insurgés ont érigé des barricades de béton sur les routes menant au palais de Justice, le QG du Conseil national libyen, selon Al-Jazeera. Khalid al-Sayeh, un porte-parole, déclare à Reuters : «Ils sont entrés par l'ouest de Benghazi. Où sont les puissances occidentales ?» VIDEO. Des images repérées par Blake Hounsell, éditeur à «Foreign Policy», sur les attaques matinales sur Benghazi.

9h28. La situation sur le terrain. Le gouvernement nie avoir attaqué les insurgés à Benghazi et assure au contraire que ses troupes sont attaquées à l'ouest de la ville, rapporte Al-Jazeera. Toujours selon la chaîne qatarie, des obus s'abattent sur Benghazi, tirés d'une distance de 20 km.

9h19. Des détails sur l'avion abattu. L'avion de combat, qui survolait la ville depuis quelques minutes, est vraisemblablement un MiG-23, selon des journalistes de l'AFP. L'appareil est tout à coup apparu dans le ciel, l'arrière droit de l'appareil en feu. Il est ensuite tombé en vrille sur une zone d'habitation du sud de Benghazi où il s'est écrasé à la verticale provoquant une explosion suivie d'une fumée très noire. Il n'est pas possible dans l'immédiat de déterminer comment l'avion a été abattu. Sa chute a été accueillie par des tirs de joie dans Benghazi. A noter : le pilote a réussi à s'éjecter avant que l'avion ne s'écrase.

VIDEO. Des images de l'avion abattu au-dessus de Benghazi.

9h07. BILAN AU YEMEN. 52 personnes ont été tuées et 126 blessées dans les tirs contre des manifestants vendredi dans la capitale Sanaa, selon un nouveau bilan fourni samedi par des sources médicales. La police serait en train de tirer sur des manifestants à Aden, l'autre grande ville du pays, avec déjà quatre blessés selon des témoins.

08h39. La Libye affirme que ses forces sont attaquées à l'ouest de Benghazi, fief des insurgés dans l'est du pays, secoué par des bombardements intensifs, rapporté l'agence officielle Jana. «Les gangs d'Al-Qaïda attaquent des unités des forces armées stationnées à l'ouest de Benghazi, en application du cessez-le-feu annoncé par la Libye», assure l'agence officielle.

8h17. Un avion militaire est abattu dans le ciel de Benghazi et s'écrase au sol sous les yeux des journalistes de l'AFP. Il explose au sol dans un quartier d'habitation au sud de la ville.

7h43. Bombardements bis. Un avion militaire survole Benghazi, suivi d'explosions au sud de la ville.

6h35. Bombardements. La zone située au sud-ouest de Benghazi (est de la Libye) est bombardée par un avion et deux colonnes de fumée s'élevent au-dessus de la zone visée, ont constaté des journalistes de l'AFP.

VIDEO. Des images de Benghazi sur la chaîne Al Jazeera.

2h26. Intervention militaire. L'ambassadeur de France à l'ONU, Gérard Araud, déclare qu'une intervention militaire internationale en Libye pourrait avoir lieu quelques heures après le sommet prévu samedi à Paris, dans une interview à la BBC. «Nous aurons un sommet à Paris avec tous les participants importants aux opérations et aux efforts diplomatiques. Je pense donc que ce sera le bon moment pour envoyer un dernier signal», explique l'ambassadeur. Comment faire respecter une zone d'exclusion aérienne Voir l'infographie

1h18. Accusations. Le vice-ministre libyen des Affaires étrangères, Khaled Kaaim, accuse les insurgés de violer le cessez-le-feu en s'attaquant à des forces loyales au régime dans la région d'Al Magrun, à environ 80 km au sud de Benghazi.


affaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Tef

    En Mars, 2011 (12:53 PM)
    BOFF :cry: 
  2. Auteur

    Sunurew

    En Mars, 2011 (20:22 PM)
    LA FRANCE S' EST EMBARQUEE DANS EN MERDIER D'OU IL LUI SERA TRES DIFFICILE DE RESSORTIR A CAUSE DE CE SARKOZY
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2021 (09:35 AM)
      Mettre l'information et revenir pour développer, pour qu'au moins la nouvelle soit relayée ! Même les grands médias font cela. Vous aimez critiquer pour critiquer 
    {comment_ads}
    Auteur

    Abba Sall

    En Mars, 2011 (18:38 PM)
    LA FRANCE NE DISPOSAN PAS DE RESSOURCES PREMIERES;CHERCHE EN A AVOIR DE MILLE MANIERES ;MAIS L HISOIRE ;AURA EN PERMANENCE DANS SA MEMOIRE ; LE COMPOREMEN DE L ONU
    {comment_ads}
    Auteur

    Sossou

    En Mars, 2011 (08:51 AM)
    c'est bien fait GNAW
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email