Mercredi 19 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Afrique

Guinée Bissau : Arrestations de Armando Lona et Mansata Sila lors de la dispersion d'une marche contre le régime

Single Post
Guinée Bissau : Arrestations de Armando Lona et Mansata Sila lors de la dispersion d'une marche contre le régime
   

À Bissau, la manifestation convoquée par le Frente Popular, plateforme dirigée par le journaliste et commentateur politique Armando Lona, a été violemment dispersée par la police guinéenne. La Ligue guinéenne des droits de l'homme a condamné la détention de "plus de 20" personnes lors de la manifestation. 

 Affiche utilisée lors d'une manifestation à Bissau, sur laquelle on peut lire "En démocratie, le peuple dirige", le 26 novembre 2019. Image d'illustration. Affiche utilisée lors d'une manifestation à Bissau, sur laquelle on peut lire "En démocratie, le peuple dirige", le 26 novembre 2019. Image d'illustration. Le président de la Ligue guinéenne des droits de l'homme, Bubacar Turé, a condamné la détention de "plus de 20" personnes lors d'une manifestation démobilisée par la police, à Bissau, et a exigé la libération immédiate des personnes détenues. 


 Les arrestations ont eu lieu alors que la police commençait à disperser des foules dans différents quartiers de la ville, dans le cadre de la manifestation contre le régime promue par le Front commun, composé de plusieurs organisations guinéennes. Deux des personnes arrêtées sont Armando Lona, leader du Front populaire et Mansata Silá, président de l'organisation de jeunesse qui lutte pour les droits humains à Bissau. La Ligue guinéenne des droits de l'homme a dénoncé ce qu'elle appelle une vague d'arrestations arbitraires de la part de la police qui empêchent les citoyens d'exprimer leur indignation face à la gouvernance du pays.


La Ligue critique l'action de la police et en particulier du secrétaire d'État à l'Ordre Public, José Carlos Macedo, qui a donné l'ordre d'arrêter les manifestants qui tentaient de descendre aujourd'hui dans les rues de différentes villes de Guinée-Bissau. Parmi les manifestants détenus se trouvait le chef de l'ordre des infirmières, car certains professionnels de cette classe ont rejoint les manifestations du Front populaire. La Ligue affirme qu'Armando Lona et Mansata Sila ont été agressés par la police, qui les a emmenés au cachot du deuxième commissariat de Bissau. La même situation se serait produite avec les leaders des manifestations à Gabú, dans l'est du pays. 


2 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2024 (14:40 PM)
    Et hop ça commence! Sonko et le mfdc pour déstabiliser le Sénégal et la Guinee bissau. Et Diom s boy l incolore tapette de président est complice.
    Top Banner
  2. Auteur

    Cestien

    En Mai, 2024 (14:56 PM)
    Free Armando ! Tu as le soutien de tous les Anciens du CESTI. 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email