Mercredi 03 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Heurts et tension dans la capitale gabonaise, Libreville

Single Post
Heurts et tension dans la capitale gabonaise, Libreville

Au moins dix personnes ont été blessées dans de violents affrontements entre policiers et partisans du parti dissous Union nationale (UN), mercredi 15 août, dans la capitale gabonaise, Libreville. L'UN, de l'opposant André Mba Obame, récemment revenu d'un exil de quatorze mois, avait appelé à cette manifestation pour réclamer une conférence nationale. La police a procédé à au moins une dizaine d'interpellations. L'opposition a fait état de trois morts après les affrontements, ce que les autorités gabonaises ont démenti.

L'UN, officiellement dissoute par les autorités gabonaises, n'a en principe pas le droit d'organiser de manifestations. Mais des militants avaient prévenus dès mardi qu'ils occuperaient la place du Marché des Cocotiers, un quartier populaire du centre de la ville. "Arrivera ce qui arrivera", avait ainsi lancé le secrétaire exécutif adjoint de l'UN, Gerard Ella Nguema. Entre deux mille et trois mille manifestants, qui s'étaient réunis au siège de l'UN et qui se dirigeaient vers le quartier de Cocotier, dans le centre de la capitale, ont également été violemment dispersés.

"OU C'EST LA VIOLENCE POLITIQUE OU LA CONFÉRENCE NATIONALE"

Le ministère de l'intérieur a prévenu qu'André Mba Obame, un ancien ministre de l'intérieur, est poursuivi pour "troubles à l'ordre public" après la levée de son immunité parlementaire et qu'il risque de deux mois à un an de prison. "Il sait qu'il faut demander une autorisation. Ils ne l'ont pas demandée. La manifestation n'est donc pas autorisée. Nous sommes les garants des libertés publiques", a maintenu le ministère.

Lors du retour au pays de M. Mba Obame, samedi, après quatorze mois d'absence en raison de problèmes de santé, l'UN avait appelé à manifester. A son arrivée, M. Mba Obame a notamment lancé : "Ou c'est la violence politique ou la conférence nationale. C'est le seul moyen de sortir le pays de la crise sans verser de sang." M. Mba Obame avait contesté la victoire à la présidentielle d'Ali Bongo, le fils de l'ancien président Omar Bongo, mort en 2009, et s'était autoproclamé président de la République en 2011, avant de se réfugier plus d'un mois dans une agence onusienne de Libreville.


3 Commentaires

  1. Auteur

    Avis

    En Août, 2012 (01:53 AM)
    Un pays très riche dont le PIB est comparable à celui du Portugal pour une population d'environ seulement 1.5 millions d'habitants. Il faut qu'un tel pays se trouve en Afrique pour ne pas se développer. C'est comme si l'Afrique était maudite.
    Top Banner
    • Auteur

      Hgf

      En Août, 2012 (03:03 AM)
      tant qu'il y'aura en afrique des béthio, kara,moustapha sy et toute cette racaille de marabouts de touba,ces baay fall ou baay faux, oui l'afrique sera maudite
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Xeme

      En Août, 2012 (09:40 AM)
      un opposant revenu d'exile avec des consignes à appliquer pour déstabiliser son pays ? comment comprendre " ou ce que je veux ou la violence".
    {comment_ads}
  2. Auteur

    @avis

    En Août, 2012 (01:56 AM)
    "Un pays très riche dont le PIB est comparable à celui du Portugal" OUI MAIS LE PORTUGAL EST AU BORD DE LA FAILLITE :-D 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Avis

      En Août, 2012 (02:05 AM)
      je te rappelle que le portugal, même en faillite, est encore devant tous les pays africains, bizarre hein????? le portugal est un pays développé et le seul pays africain qui peut se targuer d'être développé est l'afrique du sud. donc quand un pays africain est comparable au portugal pour une population aussi faible qu'1.5 millions d'habitants et qui présente tous les symptômes d'un pays extrêmement pauvre, il y a vraiment un problème et ce pays là ne peut se situer qu'en afrique.
    {comment_ads}
    • Auteur

      N'importe Quoi !

      En Août, 2012 (07:18 AM)
      même si je comprends ton analyse je trouve anormale que tu mettes la responsabilité sur l'afrique.
      pourquoi ne pas pointer du doigt les dirigeants du gabon comme les bongos et leur clique.

      si tu regardes bien l'afrique a fait et fait son travail.
      au niveau du gabon elle produit en plus du pétrole, du gaz, du bois, du manganèse, du fer, de l’or, de l’argent et des diamants.

      pardon mon frère mais l'afrique et l'homme africain sont innocents, regarde vers les politiciens et ceux qui sont dans les sphères du "pouvoir".
    {comment_ads}
    Auteur

    Diapo

    En Août, 2012 (02:37 AM)
    L'aFRIQUE N'EST PAS MAUDIT, CE SONT LES aFRICAINS PARESSEUX QUI LE SONT.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Osiris

      En Août, 2012 (14:39 PM)
      le gabon sous la présidence d'ali bongo est en train de faire bcp d'effort pour jeter les bases vers l'émergence.ilse pose tout de meme certains problèmes notamment de bonne gouvernance.c'est à ce niveau que le président doit agir;booster evaluer mieux suivre les ministres.....
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email