Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

L'ONU suggère à la Belgique de s'excuser pour son passé colonial

Single Post
Statue représentant le roi Léopold II de Belgique sur sa monture, bouelvard du Régent, à Bruxelles

Le groupe d'experts des Nations unies sur les personnes d'origine africaine, basé à Genève, a recommandé le 11 février à la Belgique de présenter des excuses pour son passé colonial. Les atrocités commises durant cette « période sombre » de l'histoire ont été pointées du doigt. Depuis, la polémique enfle, sans que l’on s’achemine pour l’instant vers des excuses officielles.

Une semaine durant, un groupe d'experts des Nations unies a parcouru la Belgique – passant par Bruxelles, Anvers, Namur, Charleroi et Liège – pour rencontrer des représentants des autorités, d'ONG et de la société civile. Voici sa conclusion : « Il semble qu'il y ait un mur du silence sur la colonisation. Afin qu'il y ait une vraie réconciliation et que le processus de décolonisation se poursuive, des excuses de l'Etat belge seraient un premier pas. » Selon l’une des expertes de l'ONU, Dominique Day, le rapport envoie un « Wake up call » (« une alarme de réveil ») à la Belgique, où « les gens ne font pas le lien entre les préjugés, la discrimination et l’histoire coloniale ».

Le monde politique s’est montré très circonspect. Charles Michel, le Premier ministre centriste, s'est d'abord étonné d'un « rapport étrange », un document intermédiaire dont il attend la version finale en septembre. Un autre ténor de la politique, Rudi Vervoort, le ministre-président socialiste de la région de Bruxelles-Capitale, a au contraire estimé que les autorités doivent « être en état de reconnaître notre responsabilité » sur le passé colonial.

« Un pardon historique doit être prononcé, cela me semble vraiment approprié, car un grand nombre de personnes ont été assassinées pour de l’argent », a déclaré Bart de Wever, président des libéraux flamands (NV-A). Bien que son parti ait des positions radicales contre l’immigration, il a estimé que la responsabilité des excuses incombe au roi, la figure de Léopold II étant centrale dans l’histoire coloniale. Interrogé dans la foulée par l’agence de presse Belga, le Palais royal n’a pas souhaité commenter l’appel du comité d’experts de l’ONU, renvoyant au ministère des Affaires étrangères.

L’Africa Museum épinglé

La polémique intervient dans un contexte marqué par un vif débat sur la décolonisation, ravivé par la réouverture en décembre du Musée royal d'Afrique centrale à Tervuren, un vestige de l’époque coloniale. Cette institution, dépoussiérée et rebaptisée Africa Museum, a néanmoins été épinglée par le rapport des experts des Nations unies. Son tort ? Etre encore trop empreinte de l’imagerie coloniale, avec des représentations offensantes et racistes.

Guido Greyssels, le directeur du musée, s’est déclaré « étonné de ces conclusions », qu’il trouve « superficielles ». Les experts ne sont restés qu’une heure dans le musée, affirme-t-il, et guère plus de 5 minutes dans la salle sur le passé colonial. « Je suis d’accord pour dire que la Belgique doit reconnaître qu’il y a eu des fautes dans le passé colonial, ce qui relève de l’enseignement », poursuit Guido Greyssels. « Le musée n’a pas pour rôle de diffuser des messages activistes. »

Les statues dorées qui demeurent dans la rotonde du musée, à la gloire de la mission « civilisatrice » de la Belgique, avec la main posée d’un grand colon sur la tête d’Africains rapetissés à la taille d’enfants, n’ont pas pu être enlevées. Elles sont en effet classées monument historique. « Elles font partie du patrimoine, il faut les voir comme faisant partie du contexte », se défend donc Guido Greyssels.

Un débat lancinant

Le même groupe d'experts avait pointé en 2013 aux Pays-Bas le caractère raciste de la tradition du Zwarte Piet – « Pierre le noir », la figure du serviteur de Saint-Nicolas. Une énorme vague de réactions défensives et de menaces à l’encontre de la délégation des Nations unies avait suivi.

En Belgique, pas de tollé comparable, mais un débat lancinant dont les différents aspects sont « autant de pièces empilées depuis des décennies », note Gia Abrassart, journaliste, auteure et animatrice du Café Congo. Derniers exemples en date : la bande dessinée Tintin au Congo a été rééditée en janvier dernier par la fondation Moulinsart pour les 90 ans de Tintin, comme un motif de fierté alors qu’elle est contestée pour son caractère raciste. Le titre d’un colloque qui s’est déroulé le 15 février à l’Université libre de Bruxelles (ULB) a fait bondir certains pour sa violence : « Pour une politique de gestion des collections coloniales de restes humains dans les universités ».

Encore un signe des réticences à revenir sur un passé avec lequel certains entretiennent une relation ambiguë, cette déclaration : « Léopold II a libéré les Congolais et a pacifié le Congo où il y avait beaucoup de guerres. » La phrase, prononcée sur un plateau de RTL par Aymeric de la Motte, de Mémoires du Congo, une association qui documente la présence belge au Congo, au Rwanda et au Burundi, a fait bondir un maire d’origine congolaise, Pierre Kompany : « Pour vous, 20 millions de morts, c’est peu ? ».

Pour les associations d’afro-descendants, qui ont eu le sentiment d’être enfin entendues, le signal fort envoyé par les Nations unies représente un grand pas en avant. « Le fait qu’un groupe extérieur à la Belgique vienne dire qu’il est temps de faire quelque chose dérange les politiques, certes, explique Gia Abrassart. Mais quelles que soient les positions des uns et des autres sur la restitution des œuvres d’art africaines ou le mouvement décolonial, on ne peut plus échapper à un examen de conscience. »



4 Commentaires

  1. Auteur

    En Février, 2019 (20:01 PM)
    La belsik une saletéuropeene
    Top Banner
  2. Auteur

    Khatior-bi

    En Février, 2019 (20:02 PM)
    L'ONU doit s'excuser d'abord pour les millions de victimes abandonnées à leurs sorts à cause de son incompétence.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tidiane

    En Février, 2019 (07:09 AM)
    Le monde parle des victimes de la schoa de auswitz indamniser pour ce que a fais Hitler mais on oublie l afric l esclavage la colonisation et nos tire aillieure qui on etais massacré dans les deux guérres allore quand est que l afric serra indamniser
    {comment_ads}
    Auteur

    Foufon

    En Février, 2019 (14:00 PM)
    L'ONU DOs s'excuser pour avoir su et rien dis depuis le debut.

    L'ONU dois s'excuser pour ne pas representer les Faible mais etre un Instrument de Pression qui permet au puissances d'organiser des guerres , des genoicdes , de destabiliser des pays pour s'approprier des ressources.

    L'onu dois s'excuser pour laisser les puissances detruire ce monde et se le partager ..Sans que L'ONU NE PIPE MOt.



    L'ONU DOIS S EXCUSER POUR LE CONGO QUI EST TOUJOURS PRIS EN OTAGES PAR LES PUISSANCES CAPITALISTE PAR LE BIAIS DE LEURS SOCIETE QUI Y ORGANISENT DES CONFLIT POUR OBTENIR LES RESSOURCES MOIN CHER.



    LE CONGO N#AS PAS BESOIN DEXCUSE MAIS DE REPARATION . IL FAUT QUE LA BELGIQUE ET LES USA PAYENT LE CONGO COMME LALLEMAGNE A PAYER LES JUIFS.

    POURQUOI QUAND IL SAGIT DE LAFRIQUE ON SE SUFFIT D EXCUSE ET LES LES AFRICAINS SONT SATISFAIT??? ..LES AUTRES PAYS ATTAQUENT EN JUSTICE.. POURQUOI PAS LA BELGIQUE DEVANT LA CPI ? POURQUOI PAS DES REPARATION FINANCIERES ?? Pouquoi seulement des escuses???



    TANT QUE LES AFRICAINS PERMETTENT AUX AUTRES DE VENIR SE SERVIR ET DE REPARTIR AVEC DES ESCUSE NOUS NE SERONT PAS RESPECTÉ..

    REGARDEZ LA POPULATION CONGOLAISE A ETE TELLEMENT TROMATISE ET SPOLIER QU#IL NE LUI RESTE QUE DIEU POUR SE CONSOLER C EST POUR CELA QUAND VOUS Y ALLEZ VOUS TROUVEZ PARTOUT DES PASTEURS ET DES EGLISE::PENDANT QUE LA POPULATIONPRIE DIEU LEURS RESSOURCES SONT SPOLIER.

    LA MEME CHSE POUR LE SENEGAL DE MACKY QUI DEVIENT DE PLUS EN PLUS RELIGIEUX :DES MOSQUE PARTOUT ,KOU AMOUL FO DIAPEU DIAPAL SI YALEU.. On explique meme au senegalais que Macky a ete choisi par Dieu ..Et cela veut dire que le Citoyen dois accepter son sort..Que les Talents et Actions des cyoen n'ont pas de sense..Qu 'il faut laissser les elites Religieux et politique ( qui travaillent main dans la main) faire ce qu'ils veulent..C'est la Resignation total du peuple et l'acceptation qu'on le vol... Les consequence est une societe ou le manque de vertu est notoire et en condraction Avec les croyances declaré par les meme peuples .



    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email