Mardi 07 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

La Cédéao impose des sanctions à la Guinée-Bissau

Single Post
La Cédéao impose des sanctions à la Guinée-Bissau

BANJUL (Reuters) - La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a imposé lundi des sanctions à la Guinée-Bissau après l'échec de discussions avec la junte au pouvoir à Banjul, visant à rétablir l'ordre constitutionnel dans le pays.

"Il s'agit de sanctions ciblées contre les dirigeants de la junte et de sanctions diplomatiques, économiques et financières contre le pays", a dit un responsable de la Cédéao. "Elles sont entrées en vigueur à minuit, la nuit dernière."

La junte, qui s'est emparée du pouvoir le 12 avril, a notamment refusé l'organisation d'élections dans les six mois, comme le demandait l'organisation ouest-africaine, a indiqué la Cédéao.

Les putschistes ont également refusé que le président par intérim Raimundo Pereira, arrêté durant le coup de force, soit réinstallé dans ses fonctions pour superviser une phase de transition.

Raimundo Pereira a été libéré vendredi avec l'ancien Premier ministre Carlos Gomes Junior, grand favori du second tour de l'élection présidentielle finalement annulé par le coup d'Etat.

Les deux hommes se sont exilés en Côte d'Ivoire.

La Cédéao est persuadée que le chef d'état-major de l'armée, le général Antonio Indjai, censé avoir été déposé par les putschistes, dirige dans l'ombre le commandement militaire autoproclamé désormais aux manettes.

"La délégation de la junte téléphonait régulièrement à Indjai pendant les discussions pour savoir quoi faire", a déclaré le responsable de la Cédéao. "C'était très frustrant, mais cela montrait clairement qui était le chef."

La Cédéao a annoncé jeudi l'envoi d'une force de plus de 600 hommes en Guinée-Bissau pour protéger les institutions étatiques et la population et superviser le retour à un régime civil.

La junte ne s'y est pas opposée alors. Des responsables de la Cédéao doivent se réunir à Dakar cette semaine pour fixer les conditions du déploiement de cette force.

Pap Saine, Richard Valdmanis, Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Gilles Trequesser


affaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Bago Zig

    En Avril, 2012 (16:37 PM)
    Bravo à la CEDEAO. Bonne continuation.
  2. Auteur

    Assoukatene

    En Avril, 2012 (19:11 PM)
    Ouppe bah ne tchi laakh bu tangg.Ce pays,ce peuple que tout le monde admirait,qui a pris les armes contre les "TUGUAS" pour liberer la patrie,est tombe bien bas,au point ou il degoute le monde entier maintenant;ils defient meme la communaute internationale,provoquent l'ONU,lancent des menaces vis a vis des Chefs d"Etats de la CEDEAO,traumatisent les populations,dans le seul but de garder tout le "gateau".Quelle honte pour des revolutionnaiires! La CEDEAO ne doivent pas dialoguer avec ces"bourrus,ces generaux a la c...ces amiraux(ou Animaux) qui ne connaissent qu'une seule chose:PALMATORIA;Ces militaires n'ont aucun sens de l'esprit patriotique.Dans le meme sac que les "officiers superieurs "Balantes illetres,mettons aussi Kumba Yala l'IVROGNE.Pauvre de la Guinee-Bissau..Pauvre de ses populations si gentilles!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Patriote36

    En Avril, 2012 (22:53 PM)
    on doit finir avec la guinee bissau.ces militaires nous posent de serieux problemes.le reveil de l afrik a sonne. :sn: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email