Dimanche 05 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

La demeure de l'ambassadeur de France visée à Abidjan

Single Post
La demeure de l'ambassadeur de France visée à Abidjan

EN DIRECT - Cette résidence, située près de celle de Laurent Gbagbo, a été vendredi la cible de tirs d'armes lourdes des forces pro-Gbagbo. Le camp du président sortant dément.

 

• La résidence de l'ambassadeur de France à Abidjan visée par des tirs

 

La résidence de l'ambassadeur de France à Abidjan, située près de celle du Laurent Gbagbo, a été vendredi la cible de tirs d'armes lourdes des forces loyales au président ivoirien sortant, a affirmé l'ambassade. Une information «formellement» démentie par le camp Gbagbo.

 

«Le 8 avril à 16 heures (18 heures à Paris) la résidence de France située dans la commune de Cocody a été la cible de deux tirs de mortier et d'un tir de roquette à partir de positions tenues» par des éléments des forces armées toujours loyales à Laurent Gbagbo, indique l'ambassade. Avant de préciser : «C'est la deuxième fois en moins de 48 heures que cette emprise diplomatique fait l'objet d'une attaque délibérée». Mercredi soir, la résidence de l'ambassadeur de France avait été déjà attaquée par les forces pro-Gbagbo à l'occasion de l'exfiltration de l'ambassadeur du Japon, dont la demeure officielle est située à proximité.

 

«La France rappelle que conformément à la résolution 1975 du Conseil de sécurité de l'ONU, «les forces impartiales (mission onusienne ONUCI et force française Licorne)» sont en droit de mettre en oeuvre leur mandat afin de prévenir l'usage d'armes lourdes par toutes les parties du conflit», conclut l'ambassade de France. Une interprétation contredite par un avocat français qui a affirmé qu'il allait déposer une requête contre la France devant la Cour internationale de justice (CPI). Il estime en effet que Paris a violé la résolution 1975 du Conseil de sécurité de l'ONU en soutenant Alassane Ouattara.

 

• Toujours retranché, Gbagbo «ne bougera pas»

 

Au lendemain de l'appel à la réconciliation lancé jeudi soir par le président ivoirien Alassane Ouattara, son rival, Laurent Gbagbo, est resté retranché dans le bunker de sa résidence, dans le quartier du Plateau (voir carte). La situation y était calme, jusqu'à l'annonce des tirs contre la résidence e l'ambassadeur de France.

 

Toussaint Alain, conseiller du président ivoirien sortant, a estimé vendredi à Paris que l'appel lancé par Alassane Ouattara était le discours d' «un imposteur». «Sa réconciliation, pour nous, c'est du pipeau», a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse aux côtés de Jacques Vergès, avocat français proche de Laurent Gbagbo. Il «ne démissionnera pas, il n'est pas bunkerisé, il est là», a expliqué le conseiller. «Il est bien calé dans son fauteuil présidentiel. Il ne bougera pas». Toussaint Alain a indiqué que le message de Laurent Gbagbo, avec qui il a dit s'être entretenu au téléphone jeudi soir avant le discours de Ouattara, était que «la situation est sous contrôle».

 

Ce conseiller s'en est pris à la France et à la Mission de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci). «Nous accusons Sarkozy d'être le principal organisateur des troubles en Côte d'Ivoire, c'est lui qui est à la manoeuvre empêchant toute tentative de dialogue», a-t-il dit. «Nous dénonçons la complicité de ces deux forces (Licorne et Onuci) (...) avec les rebelles» qui se livrent à des «braquages, pillages, exactions contre les civils», a-t-il ajouté.

 

Charles Blé Goudé, leader des jeunes patriotes de Laurent Gbagbo et fidèle du président sortant, a appelé vendredi dans un entretien à France 24 à un «dialogue inter-ivoirien» et prévenu qu'il n'y aurait «pas de réconciliation sans Laurent Gbagbo» dans le pays.

 

• L'ambassade indienne évacuée

Des Casques bleus de l'ONU et des militaires français ont évacué vendredi l'ambassadrice d'Inde à Abidjan de sa résidence. Motif invoqué : le «grave danger» créé par les combats de ces derniers jours dans la capitale économique ivoirienne. La force française Licorne a déjà exfiltré mercredi l'ambassadeur du Japon.

 

• La France salue la fin de «l'ère Gbagbo»

Paris a salué vendredi le discours d'Alassane Ouattara. «L'ère Gbagbo est désormais close», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. «L'issue est désormais en vue» en Côte d'Ivoire, a-t-il ajouté. Le porte-parole a assuré que les troupes françaises présentes en Côte d'Ivoire ne participaient pas au blocus de la résidence de Gbagbo, annoncé par le président ivoirien.

 

• L'UE lève ses sanctions contre les ports

L'Union européenne a annoncé vendredi avoir levé ses sanctions à l'encontre de deux grands ports de Côte d'Ivoire, Abidjan et San Pedro, ainsi que contre plusieurs entreprises liées notamment au secteur du cacao, afin de soutenir Alassane Ouattara.

La décision, qui était attendue la semaine prochaine, a été prise via une procédure accélérée entre les gouvernements européens. Elle répond à une demande explicite exprimée la veille par Alassane Ouattara.

 

• L'ONU souhaite des corridors humanitaires

À l'impasse politique et l'enlisement militaire s'ajoute l'urgence humanitaire. La capitale économique est livrée aux pillards, les cadavres ne sont pas ramassés, le système de santé s'est effondré, l'électricité est souvent coupée et les réserves de nourriture baissent rapidement. Selon le représentant du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) dans le pays, la population à Abdijan est privée d'eau depuis quatre jours. Les coupures d'eau ont «commencé secteurs par secteurs», avec certains secteurs, comme celui d'«Abobo, qui n'ont pas d'eau depuis (...) samedi, dimanche», a-t-il ajouté.«J'ai envoyé mes filles chercher de l'eau dans un bâtiment encore approvisionné, ça devient de jour en jour de plus en plus compliqué», explique ainsi une femme interrogée par l'Agence France-Presse.

 

Les agences humanitaires de l'ONU, notamment le Programme alimentaire mondial (PAM), ont demandé vendredi l'ouverture de corridors humanitaires pour avoir accès aux milliers de personnes qui fuient les violences dans le pays. Le PAM indique avoir distribué des vivres pour six jours dans la ville de Duékoué, dans l'ouest du pays, où des milliers de personnes sont notamment réfugiés dans la mission catholique. Le PAM prévoit également de distribuer de l'aide la semaine prochaine à quelque 50.000 personnes déplacées dans plusieurs région du pays.


• Plus de 100 corps retrouvés en 24 heures

Le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a annoncé vendredi que ses enquêteurs de l'ONU avaient découvert plus de 100 corps ces dernières 24 heures dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Il s'agirait de victimes de violences ethniques.

 


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Mameediarra

    En Avril, 2011 (20:26 PM)
    l'ambassade de france en cote d'ivoire est relié par un tunnel a la residence presidentiel

    quelle honte !!! :down:  :down:  :down: 

    j'espere que ce genre de chose ne se passe pas à dakar :dedet:  :dedet: 
    • Auteur

      Mameediarra

      En Avril, 2011 (20:27 PM)
      les ambassades de france en afrique occupent des superficies monumentales alors même que les terres manquent dans nos capitales
      faudrez peut être une certaine réciprocité la dessus vu l'étroitesse de nos ambasses au pays de marianne
    • Auteur

      Mameediarra

      En Avril, 2011 (20:31 PM)
      que les africains tirent des lecons de ce qui se passe en lybie et en cote d'ivoire: la priorité d'un gouvernement c'est de s'entourer des personnes de confiance, sérieux et dévouées à la république mais si vous vous entourez d'opportunistes, d'arrivistes qui n'ont aucune conviction héé ben dés le premier coup de feu tout ce beau monde détale et va livrer les secrets d'etat, c'est comme des agents
  2. Auteur

    Gendarme

    En Avril, 2011 (21:04 PM)
    la france est le gendarme des etats de l'afrique de l'ouest c'est eux qui nous choisissent nos président malgré que gbagbo a perdu avant les élections ils ne voulaient pas de lui qui leur a donné l'autorisation de participer à cette guerre nous avons la rebellion c'est nous ne casamance ils ne font rien je m'adresse aux africains c'est fini l'impérialisme
    Auteur

    Nex

    En Avril, 2011 (22:31 PM)
    Mame diarra ce n'est pas en cote d'ivoire seulement que l'ambassade est relié à la résidence présidentiel ces dans tout les anciens colonies francaises en afrique tu verras toujours que leur ambassade n'est pas trés éloigné du palais présidentiel, à dakar les francais ont contruit des tunnels qui ménent jusqu'a wakam et hann, donc ce n'est le passage à l'ambassade qui est impossible!! nous sommes toujours colonisé par les français!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email