Samedi 23 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

«Près de 16 milliardaires et 200 millions de pauvres en Afrique» (Oxfam)

Single Post
«Près de 16 milliardaires et 200 millions de pauvres en Afrique» (Oxfam)
«Ce n’est pas normal, aujourd’hui, dans les pays à forte croissance, qu’on continue de naître, de grandir et de mourir dans la pauvreté. Ce n’est pas non plus une fatalité», a dénoncé Samira Daoud, coordonnatrice du Plaidoyer services essentiels à Oxfam-Afrique de l’Ouest. Elle a fait cette déclaration lors de la cérémonie officielle de lancement du rapport «A Egalité» de Oxfam, ce jeudi 6 novembre à Dakar. 

Dans sa présentation des principales conclusions du rapport, Mme Samira a révélé que de nos jours, «le nombre de pauvres a augmenté en Afrique, qui compte 16 milliardaires et près de 200 millions de pauvres. Ce qui n’était pas le cas dans les 20 dernières années». Selon la coordonnatrice, l’Afrique est la deuxième région la plus inégalitaire au monde et l’Afrique de l’Ouest, la 2ème région la plus inégalitaire en Afrique, après l’Afrique australe. En ce sens, elle souligne que la croissance et les richesses sont plus importantes alors que les inégalités se creusent et l’écart entre les riches et les pauvres s’accentue notamment en Afrique de l’Ouest. Une situation qui s’explique, selon elle, par le fait que les politiques ne prennent pas en charge la question des inégalités ou prennent des mesures qui créent davantage ces inégalités. 

Pour lutter efficacement contre ces inégalités extrêmes, Samira Daoud préconise aux gouvernements de mettre en place une politique fiscale juste et équitable. Selon elle, cela va permettre d’aller chercher les ressources là où elles sont et de mettre fin à une taxation qui favorise le secteur privé au détriment des communautés. Il faut aussi renforcer l’investissement public dans les systèmes de santé, d’éducation, d’assainissement et d’hydraulique. Parce que, explique-t-elle, «Ce n’est pas le secteur privé qui va permettre à tous les enfants d’aller à l’école et avoir un accès aux soins de santé». De l’avis de Samira Daoud, une éducation et une santé gratuites pour tous est possible car les ressources existent. Enfin, il faut un salaire décent parce que le minimum ne permet pas de vivre aujourd’hui


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email