Samedi 28 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Le président kényan reçu en grande pompe à Pékin

Single Post
Le président kényan reçu en grande pompe à Pékin

Le président kényan Uhuru Kenyatta, inculpé par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité, a été reçu lundi en grande pompe à Pékin par son homologue chinois Xi Jinping. M. Kenyatta a été accueilli place Tiananmen, où avait été déployé un régiment de la garde en son honneur. La présence du président kényan a également été saluée par une salve de 21 coups de canon. 

Puis les deux leaders ont eu un entretien à l'intérieur du Grand palais du peuple. M. Kenyatta, investi début avril après avoir remporté l'élection présidentielle du 4 mars dans son pays, est poursuivi par la CPI pour son rôle présumé dans les violences qui avaient suivi le précédent scrutin présidentiel fin 2007. Son procès doit s'ouvrir le 12 novembre. 

Les pays de l'Union européenne et les Etats-Unis ont prévenu qu'ils limiteraient leurs relations avec la tête de l'exécutif kényan aux "contacts indispensables", même si le Premier ministre britannique David Cameron a rencontré le président kényan en marge d'une conférence à Londres sur la Somalie. Pékin s'en tient de son côté à sa politique de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays africains, dont les dirigeants apprécient aussi l'absence, de la part de la Chine, de sermons sur les droits de l'homme et la corruption. 

Partenaires depuis les années 1960, celles des indépendances africaines, la Chine et l'Afrique ont considérablement renforcé leurs liens depuis une quinzaine d'années. La Chine est depuis 2009 le premier partenaire commercial de l'Afrique. Pauvre en ressources naturelles dont l'industrie chinoise est gourmande, le Kenya est néanmoins considéré par le géant asiatique comme une porte d'entrée vers le continent. Le pays d'Afrique de l'Est a acquis une importance stratégique nouvelle aux yeux de la Chine, grâce à sa proximité avec l'Etat du Soudan du Sud.


liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Mme

    En Août, 2013 (19:42 PM)
    Qu'elle est la dernière fois qu'un chef,d'Etat africain fut accuilli solennellement dans un grand pays???

    Au moins les chinois respectent nos dirigents.Qu'ils soient coupables ou pas.
  2. Auteur

    Si

    En Août, 2013 (20:36 PM)
    la plupart des üresidents doivent commencer a se detourner l´occident et de regarder ou sont nos interets.

    Car c des rancuniers- Comment on peut l´embargo d´un pays tout en sachant que c l e peuple qui en souffrent. et parler de droits de l´homme.

    Auteur

    Xeme

    En Août, 2013 (22:08 PM)
    Lui, il ose aller chercher des moyens là ou il peut en trouver et sans autorisation.
    Auteur

    Sisi

    En Août, 2013 (07:53 AM)
    pas seulement le Kenya, mais l'afrique dans sa globalite est strategique pour la chine. maintenant c'est aux africains d'avoir le courage de faire de la chine un partenaire strategique. uhuru Kenyatta a ce courage, emboitant le pas a papa Mugabe et Kwame nkrumah avant lui. l'amerique et l'europe en crise comptent sur la chine pour se relever et en meme temps veulent que l'afrique s'eloignent de la chine. l'afrique dira non. la tendance est irresistible. les membres du BRICS (Bresil Russie Inde Chine Afrique du Sud) sont plus a l'aise avec la chine que ne le sont les membres de l'OTAN avec les etats-unis. la chine nous epargnent les frustations que nous ne cessont de recevoir du cote des imperialistes occidentaux. la cooperation sud-sud va prevaloir. la locomotive est concue et mise en motion, c'est le BRICS.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email