Jeudi 11 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Les institutions africaines invitées à encourager le processus de transition au Burkina Faso

Single Post
Les institutions africaines invitées à encourager le processus de transition au Burkina Faso
Le Comité africain de solidarité avec les Forces vives du Burkina Faso a invité les institutions africaines et la communauté internationale à encourager, "sans aucune immixtion intempestive", le processus de transition "démocratique civile" initié par les forces vives du pays. 

 C'est sous l’égide du Mouvement du 23 juin, que des membres d’organisations de la société civile et des personnalités indépendantes du Sénégal, du Burkina Faso et d’autres pays africains, réunis en Assemblée générale, ont décidé de mettre en place, mercredi, ce comité en solidarité avec le peuple burkinabé. Ils appellent les institutions régionales et sous régionales, en particulier l’Union africaine, la CEDEAO, l’UEMOA ainsi que toutes les composantes de la communauté internationale à respecter la dignité et la souveraineté du peuple burkinabé. 

 De même, ils invitent ‘’toutes les forces démocratiques sénégalaises et africaines à exprimer leur solidarité active et citoyenne avec les forces vives du Burkina Faso’’. Selon eux, cette lutte ‘’consolide les aspirations africaines au respect des normes universelles relatives à la démocratie et à l’Etat de droit’’. 

 Une initiative réunissant des parlementaires, des organisations syndicales et de la société civile et plusieurs autres initiatives populaires et politiques sera prise par le Comité de suivi chargé de raffermir et de coordonner les actions de solidarité avec les forces vives du Burkina Faso, annonce-t-on. SK/ASG

affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    N'importe Quoi !

    En Novembre, 2014 (18:56 PM)
    Excellent chose !



    Maintenant il faut vous préparer à porter plainte collectivement contre les militaires s'ils font la sourde oreille.



    Vous pouvez aussi dés maintenant demander à la CEDEAO d'envoyer des militaires et des policiers pour épauler ceux du Burkina. Elle doit prendre ses responsabilités.



    La situation est encore Fragile est il faut devancer les événements.



    Longue vie à ce collectif qui doit se préparer à travailler dans la durée, partout en Afrique !



    Le dossier Malien avec la tentative de partition du pays est toujours sur la Table...



    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email