Jeudi 19 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Afrique

Les violences xénophobes en Afrique du Sud inquiètent le continent africain

Single Post
Les violences xénophobes en Afrique du Sud inquiètent le continent africain

La montée des violences xénophobes en Afrique du Sud a suscité colère et inquiétude dans plusieurs pays du continent. Au Nigeria, les violences contre des enseignes sud-africaines se multiplient, tandis que des étudiants ont manifesté en Zambie.
L'Afrique du Sud a renforcé la sécurité, mercredi 4 septembre, après des attaques xénophobes qui ont fait sept morts dans la région de Johannesburg et déclenché des représailles contre des commerces sud-africains dans les villes nigérianes.
La situation s'est progressivement normalisée, mercredi, à Johannesburg, principale ville sud-africaine, sous haute surveillance policière après trois jours d'émeutes. Des commerces ont timidement rouvert.
Depuis le début des violences dirigées contre les étrangers, au moins sept personnes ont été tuées et près de 300 arrêtées. Des dizaines de magasins ont été détruits et des camions soupçonnés d'être conduits par des étrangers ont également été brûlés.
Inquiétude et colère eu Nigeria
Cette flambée de violences suscite inquiétude et colère dans plusieurs pays africains qui comptent de nombreux ressortissants en Afrique du Sud. Au Nigeria, des appels au boycott et à la violence contre des enseignes sud-africaines se sont multipliés.
Le géant sud-africain MTN, leader des télécommunications en Afrique, a annoncé la fermeture "jusqu'à nouvel ordre" de toutes ses agences au Nigeria, son plus grand marché avec 190 millions d'habitants, après une série d'attaques de ses magasins. D'importantes échauffourées ont éclaté mercredi matin à Abuja, autour d'une enseigne sud-africaine de supermarché, malgré un renforcement du dispositif sécuritaire à travers le Nigeria. "Nous devons venger la mort de nos concitoyens en Afrique du Sud", a expliqué un manifestant, Joseph Tasha.
L'Afrique du Sud a également "fermé temporairement" ses missions diplomatiques au Nigeria, à la suite de "menaces". "Après avoir reçu des informations et des menaces de la part de Nigérians, nous avons décidé de fermer temporairement" l'ambassade sud-africaine à Abuja et le consulat à Lagos, a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lunga Ngqengelele.
Les missions diplomatiques ont été fermées mercredi et le resteront encore au moins jeudi, a-t-il précisé. "On nous a dit qu'un groupe d'individus se dirigeaient" vers le consulat à Lagos, a-t-il ajouté. "C'est à partir de cette information que nous avons estimé que nous devions protéger les employés et nous avons fermé nos portes".
Boycott du Forum économique mondial sur l'Afrique
Pour protester contre les attaques xénophobes en Afrique du Sud, le Nigeria a décidé de son côté de boycotter le Forum économique mondial sur l'Afrique qui s'est ouvert mercredi au Cap, la capitale parlementaire sud-africaine.
En Zambie, un millier d'étudiants ont manifesté leur colère devant l'ambassade sud-africaine de Lusaka en brandissant des affiches "Non à la xénophobie" et en mettant le feu au panneau de la mission diplomatique. Dans des termes très forts, le président zambien Edgar Lungu a appelé Pretoria à "mettre fin au carnage" avant que "cette xénophobie ne dégénère en un génocide à grande échelle".
Son homologue du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a "condamné" "toute forme de violence alimentée par la haine", saluant cependant "la réponse rapide des autorités sud-africaines" pour tenter de ramener le calme. Et le Botswana, aussi frontalier de l'Afrique du Sud, a appelé ses concitoyens sur place à faire preuve de "la plus grande prudence".
"Tout le monde est bienvenu en Afrique du Sud"
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a de nouveau condamné les violences xénophobes, qui ont éclaté dimanche à Johannesburg avant de se propager à la capitale politique Pretoria et dans la province du KwaZulu-Natal. "S'en prendre à des étrangers n'est pas la bonne attitude", a-t-il répété. "Tout le monde est bienvenu en Afrique du Sud", a assuré le président de la "nation arc-en-ciel" rêvée par son mentor, Nelson Mandela.
Dans le township sud-africain d'Alexandra mercredi, des commerçants étrangers faisaient le triste bilan des destructions. "J'ai tout perdu", a témoigné Ashi Ashfaq, un Pakistanais dont trois des six magasins ont été brûlés.
"C'est la première fois que cela se produit. Avant, ils ne brûlaient pas les magasins. Ils volaient juste. Quand ils brûlent les magasins, vous perdez tout."
Des "années d'impunité"
L'Afrique du Sud, première puissance industrielle du continent, est le théâtre régulier de violences xénophobes, nourries par le fort taux de chômage (29 %) et la pauvreté. En 2015, sept personnes avaient été tuées au cours de pillages visant des commerces tenus par des étrangers à Johannesburg et à Durban. En 2008, des émeutes xénophobes avaient fait 62 morts dans le pays.
Selon Amnesty International, cette nouvelle vague de violences est le résultat "d'années d'impunité pour les crimes xénophobes" perpétrés ces dernières années dans le pays.
Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 2 semaines (09:46 AM)
    Je vis en Afrique du Sud depuis des annees et il faut comprendre la genese de ce peuple d’abord afin de mieux les juger et comprendre leurs actes et leur maniere de rejeter systematiquement les Africains.

    Les Sudafs sont des gens violents, tribaux, mechants, violents, jaloux , cela fait partie de leur ADN. Avant meme l'arrivee des colons Hollandais et Anglais il y 400 ans les peuples de ce pays se detestaient entre tribus Zulu, xhosas, tshwana etc... Il ya plus de 11 groupes ethniques dans ce pays et les blancs ont reussi a les dresser les uns contre les autres au fils des ans pour mieux les dominer .

    Donc pour camper le décor vous avez deja un peuple” intra-xenophobe” dont les habitants se detestent entre eux depuis des siecles du fait des divisions tribales.

    Meme dans les townships come Soweto et Alexandra, les tribus ne vivent pas melangees, chaque tibu habitant de son cote, comme tu temps de l’apartheid car les blancs ne voulaient pas que les noirs soient unis sinon c’etait dangereux pour leur regime.

    Ensuite il y a eu l'apartheid qui les a rendu completement dociles, serviles vis a vis des blancs. Jusqu'a present les noirs Sud Africains ont peur des blancs.

    Vous les verrrez tuer des Africains mais ils ne toucheront pas un seul cheveu de blanc car ils sont marques a vie et ils ont un complexe d'inferiorite vis a vis des blancs 25 ans apres leur independance.

    Puisqu'ils ne peuvent pas s'attaquer aux blancs par peur historique et par complexe ils ont trouve un bouc emissaire avec les etrangers Africains qui ont commence a s’installer apres l’independence en 1995 .

    Voila le classement par ordre de detestation et de haine des Sudafs vis a vis des etrangers:

    • Il detestent les Zimbaweens en 1er. Ils sont plus d'un million ici, ils sont 10 fois plus instruits et intelligents que les Sudafs.

    La plupart de Zimbabweens ont leur propre business dans le monde IT en principal et l'import export.

    Ils sont aussi boys, gardiens,chauffeurs de taxi, travailleurs manuels etc…

    • Le 2eme peuple qu'lls detestent le plus ce sont les Mozambicains qui sont pres d'1 million ici. Ils sont moins instruits que les autres Africains et ils font presque tous les petits boulots que les Sudafs ne veulent pas faire, boys de maison, gardiens, chauffeurs de taxi, laveurs de voitures etc.

    • Le 3eme peuple qu'ils detestent le plus ce sont les Nigerians qui sont pres de 800 mille ici.

    Ils sont 100 fois plus intelligents et ruses que les Sudafs dont la majorite est ignorante , non-instruite .

    Les Nigerians d'afrique du Sud sont a 75% proprietaires de leur propre business . Il sont aussi avocats, professeurs, medecins ,ils sont presents dans tous les secteurs ou on peut gagner de l’argent. La majorite de ces Nigerians sont illegaux, ce qui pose aussi problem car ils ont maintenant droit au systeme de sante malgre leur statut illegal, ce que les locaux n’apprecient pas du tout.

    Par contre il ya aussi bcp de criminels parmi les Nigerians qui sont les specialistes de la vente de drogue dans ce pays, il sont aussi tres forts en traffics divers de cartes de credit , de fraude etc... Voila un des problemes entre les Nigerians et les Sudafs car lorsque vous allez dans des quartiers chauds comme Hillbrow et Alexandra ce sont les Nigerians qui vendent la drogue dans la rue ouvertement.

    Les Sudafs etant fermes d’esprit, ne connaissant rien de l’Afrique se sont fait beaucoup arnaquer par les Nigerians qui sont forts en combiens sur internet etcc et ici c’est leur reputation.

    Les Nigerians sont vus comme arrogants, voleurs, truands, escrocs comme souvent en Afrique partout ou ils passent.

    A un moment ici on nous interdisait d'utiliser nos cartes de credit dans certains endroits a cause des Nigerians.

    • Le 4eme peuple que les Sudafs detestent sont les Congolais car eux aussi sont tres nombreux ici. Ils sont principalements chauffeurs de taxis, receptionnistes dans les hotels, gardes de securite mais aussi beaucoup de medecins, avocat, professeurs etc…

    Donc voila un people barbare, bete , ignorant pas instruit qui sort de l’apartheid et qui voit des Africains arriver pour profiter du miracle Sud Africains en 1995.

    Vu que les Sudafs ne sont pas un peuple travailleur, debrouillards ils ont tout de suite vu en ces Africains des rivaux et et ils sotn jaloux de les voir arriver, travailler dur et reussir.

    Les Sudafs etaient habitues a des jobs de gardiens, boys, ouvriers dans les mines d’or de Johannesburg etc,.

    Soudain ils voient des Africains medecins ou avocats dans leur propre pays ,des Africains plus raffines, plus cultives, plus intelligents et surtout des Africains qui n’ont pas peur des blancs et qui travaillent bien avec eux d’egal a egal.

    Donc le Sudfad moyen qui represente 80% de la population qui voit ces Africains debarquer chex eux et reussir ne comprend pas et au lieu de blamer leur gouvernement ou l’ANC qui n’a pas fait grand chose en 25 ans d’independance ils mettent tout sur le dos des etrangers qui ne viennent pas prendre leur job vu que a majorite des etrangers sont entrepreneurs,ont cree leur propre societe, leur proprre emploi ou ce sont des commercants qui ont leurs propres boutiques.

    Le gros probleme dans ce pays c’est l’ignorance en premier car ils ne savent meme pas que les autres peuples Africains les ont beaucoup aide pour faire tomber le regime raciste blanc de l’apartheid.

    Ils ne savent absolument rien des pays Africains, j’en connais qui n’ont jamais voyage hors du pays, pire certains n’ont jamais quitte leur propre ville meme pour aller visiter une autre ville.

    Ils sont d’une ignorance et d’une idiotie incroyables donc ce sera difficile a regler avec 30% de chomage, des gens non-formes, non-qualifies et un gouvernement extra corrompu, un president incompetent , incapable, terne, sans aucun leadership et sans aucune direction.

    Cyryl Ramphosa le president est la 5 eme fortune du pays, ielst propirertaire de plus de 500 restaurants Mc Donnald en Afrique du Sud, il est actionnaire dans des mines, il est dans l’energie avec son beau-frere. Il pese 400 millions de dollars et il s’en fout, ne resent pas les souffrances de son peuple donc ne fait rien pour regler le probleme du chomage et de la ciminalite, des viols quotidiens tres frequents ici etc…

    Les blancs doivent revenir sinon ce pays va tomber dans la guerre civile, ce sont les seuls capables de redresser la situation et de ramener le calme et la croissance.



    • Auteur

      il y a 4 jours (03:04 AM)
      très informatif, merci. le blanc est a la source de tout ces problèmes, ils ne o t ríen a contribuer
  2. Auteur

    Woui

    il y a 1 semaine (09:34 AM)
    Les Sud africains ont la mémoire courte car quand les blanckis leur imposaient le système honteux, avilissants et inhumain de l'apartheid auquel ils ne pouvaient rien seuls les africains les avaient soutenus. Mais l'adage de l’hyène qui dit "le Bien se paie par le Mal" est encore là et subsiste dans le esprits malsains. Attention nous n'avons pas oublié. Au lieu de s'attaquer à des personnes qui prennent des initiatives et qui innovent sachez que la gangrène et l'ignorance la paresse et l'oisiveté est en vous.
    Auteur

    Woui

    il y a 1 semaine (09:34 AM)
    Les Sud africains ont la mémoire courte car quand les blanckis leur imposaient le système honteux, avilissants et inhumain de l'apartheid auquel ils ne pouvaient rien seuls les africains les avaient soutenus. Mais l'adage de l’hyène qui dit "le Bien se paie par le Mal" est encore là et subsiste dans le esprits malsains. Attention nous n'avons pas oublié. Au lieu de s'attaquer à des personnes qui prennent des initiatives et qui innovent sachez que la gangrène et l'ignorance la paresse et l'oisiveté est en vous.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR