Mardi 31 Janvier, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Afrique

Liberia: "Des hôpitaux sont fermés car le personnel est mort"

Single Post
Liberia: "Des hôpitaux sont fermés car le personnel est mort"
Système de santé effondré, Etat ne valant guère mieux, forces de sécurité malades et mal équipées, économie en panne: Ebola mène le Liberia, pays le plus touché par l'épidémie sévissant en Afrique de l'Ouest, au bord de l'explosion sociale.


Le ministre de l'Information Lewis Brown a affirmé la semaine dernière que le pays, déstabilisé par les répercussions de l'épidémie, risquait de replonger dans la guerre civile, alors qu'il n'était pas encore remis des deux précédentes (1989-2003), qui avaient fait s'effondrer l'Etat et tué un quart de million de personnes.

Sans aller jusqu'à parler de guerre, de nombreux observateurs évoquent également un risque élevé de troubles.

"Nous avons beaucoup de souci à nous faire. S'il y a des milliers ou des dizaines de milliers de morts supplémentaires, cela aura un effet très déstabilisant", estime Sean Casey, directeur des opérations anti-Ebola au Liberia pour l'ONG International Medical Corps (IMC).

"Les risques d'explosion sociale sont très grands. Il y a la peur, la frustration, la colère devant l'impuissance du gouvernement, et la déstabilisation économique associée", abonde un autre humanitaire sous couvert d'anonymat.

Monrovia, la capitale de plus d'un million d'habitants, à l'urbanisation anarchique et aux inégalités criantes, est prête à s'enflammer à tout moment. La police est intervenue tôt samedi pour un cadavre gisant dans la rue - la victime d'un meurtre.

Une petite foule se rassemble, puis arrive une camionnette siglée "Ebola", appelée par précaution. Tout de suite, les cris fusent, des pierres visent les policiers, une brève échauffourée s'ensuit. Au moins six hommes ont été arrêtés.

La police a assuré enquêter sur les affirmations d'habitants accusant des policiers d'avoir tué un homme qui violait le couvre-feu nocturne à Monrovia.

L'ambiance est également électrique devant certains centres de traitement d'Ebola, dont les soignants sont stigmatisés, et où se rassemblent quotidiennement des proches de malades laissés sans nouvelles.

"Nous supplions la communauté internationale de trouver une solution avant que tout explose ici!", hurle Kevin Kassah, un jeune homme, au milieu d'une foule furieuse.

Les squelettiques forces de sécurité n'interviennent pas. Car les effectifs commencent à manquer: plusieurs commissariats ont fermé après la mort de policiers atteints d'Ebola, et un camp militaire situé en lisière de Monrovia a signalé une trentaine de soldats malades, selon une source diplomatique.

Lisez la suite de l'article ici


5 Commentaires

  1. Auteur

    Diamou Yalla

    En Septembre, 2014 (10:26 AM)
    QUE DIEU LEUR VIENNE EN AIDE ET CHASSE EBOLA DU MONDE ENTIER





    Top Banner
  2. Auteur

    Oops

    En Septembre, 2014 (12:35 PM)
    L'Afrique doit poursuivre en justice les américains, lii yeup niomla
    {comment_ads}
    Auteur

    Liberia

    En Septembre, 2014 (15:38 PM)
    qu'Allah leur vienne en aide. amine.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mounos

    En Septembre, 2014 (17:04 PM)
    C'EST QUOI LE LIBERIA ? Un peuple composé de 20% d'Autochtones ET 80% de descendants d'esclaves venus des Etats -Unis d'Amérique et qui avaient le désir de retourner en Afrique ! Moins d'un siècle après leur installation dans cette zone aux terres fertiles comme pas possible, leurs descendants rêvent de retourner chez les maitres Américains descendant des familles esclavagistes ! Triste échantillon de ce que seraient nos pays sans l'arrivée des colons au 15è siècle !
    {comment_ads}
    Auteur

    Chou

    En Octobre, 2014 (19:02 PM)
    Li. Eupp. Toubab. Yi. La. Africa. Da. Fa. Warra. Am. Foula
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email