Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Macky Sall pour la levée du plafond d'endettement imposé aux pays africains

Single Post
Macky Sall pour la levée du plafond d'endettement imposé aux pays africains
Le Chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall a réitéré lundi soir à Marrakech son plaidoyer pour la levée du plafond d’endettement imposé aux pays africains par les institutions financières internationales.

«Vous ne voulez pas que les pays s'endettent pour financer les infrastructures, comment voulez-vous qu'ils soient développés, c'est une grande problématique ?», s'est demandé le président Sall, dans son discours à l'ouverture officielle de la neuvième édition du Forum pour le développement de l'Afrique (ADF-9), organisée du 12 au 16 octobre à Marrakech.

Pour le Président sénégalais, «il y a urgence à réformer la gouvernance économique et financière mondiale pour améliorer les conditions d'accès des pays en développement aux marchés des capitaux». 

Face à cette situation, il a souligné que si le continent veut se développer et aller de l'avant sur la voie de progrès «nous devons nous donner des moyens de changer de paradigmes, car ce qui est possible sur tous les continents l'est aussi pour l'Afrique». 

«Nous devons explorer d'autres voies complémentaires, voire alternatives, au financement public et à l'aide au développement forcément limités et en déclin continu, nous devons considérer l'investissement privé et le partenariat avec l'Afrique comme une partie intégrante d'un nouvel ordre moderne plus adapté aux besoins de nos pays», a –t-il dit, devant un parterre de personnalités comprenant notamment le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara et le Chef de gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane .

Et le président Sall de poursuivre : L'Afrique n'a pas seulement pour ambition de lutter contre la pauvreté, mais d'installer par «nos propres réformes d'une croissance soutenue, durable, génératrice d'emploi, de prospérité et de développement inclusif».

«Malgré les défis et les peurs, l'Afrique poursuit sa dynamique de croissance et de développement par la mobilisation accrue de ses propres ressources et la diversification de ses partenaires», s'est félicité le président sénégalais.

Selon lui, « ses mutations positives » montrent à quel point les solutions classiques, jusque-là amplifiées, en matière de développement, « ne sont plus en phase avec l'ampleur et l'urgence des besoins de nos pays ».

Des pistes de solutions existent, affirme le président Sall, citant en exemple la finance islamique ou les transferts des migrants estimés annuellement au Sénégal à 2 milliards de dollars.

Initié par la Commission économique pour l'Afrique (CEA), le 9ème Forum africain pour le développement a pour thème « les modes de financement innovants pour la transformation de l'Afrique ».

Le forum offrira aux participants une occasion idéale pour débattre des mécanismes de financement novateurs dans les cinq domaines que sont la mobilisation des ressources nationales, les flux financiers illicites, le capital investissement, les nouveaux types de partenariat et le financement de la lutte contre les changements climatiques.

La rencontre vise essentiellement a renforcer la capacité du continent a rechercher des mécanismes de financement novateurs come une alternative réelle pour financer le développement qui transformera l'Afrique.

Le forum va ainsi tenter d'établir le lien entre la mobilisation des ressources et la réduction des barrières commerciales, économiques institutionnelles.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email